Publié le 29 Novembre 2014

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

(Mc 13, 33-37)

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Prenez garde, restez éveillés :
car vous ne savez pas
quand ce sera le moment.
C’est comme un homme parti en voyage :
en quittant sa maison,
il a donné tout pouvoir à ses serviteurs,
fixé à chacun son travail,
et demandé au portier de veiller.
Veillez donc,
car vous ne savez pas
quand vient le maître de la maison,
le soir ou à minuit,
au chant du coq ou le matin ;
s’il arrive à l’improviste,
il ne faudrait pas qu’il vous trouve endormis.
Ce que je vous dis là, je le dis à tous :
Veillez ! »

Homélie

L’Avant est un Temps de préparation à Noël. Si nous nous préparons seulement à Noël, nous vivrons dans le passé, dans notre tradition, et dans notre histoire. Cette histoire du salut ne s’arrête pas à la crête de Bethléem, nous la vivons encore aujourd’hui pour notre propre compte. Que cette préparation nous aide à continuer l’histoire du salut, en reconnaissant cet enfant inconnu. Ne rejetons pas nos frères et sœurs qui frappent à la porte sans s’arrêt. Puisque notre foi se fond dans la mort et dans la résurrection du Seigneur, cette préparation deviendra un support spirituel pour notre avenir et quand le Seigneur reviendra, Il nous trouvera dans la foi.

Comment pouvons-nous nous préparer ? Que devons-nous faire ? L’évangile du jour nous dit qu’en veillant et en priant. La demande du Seigneur est très claire. Réécoutons l’évangile du jour, « C’est comme un homme parti en voyage : en quittant sa maison, il a donné tout pouvoir à ses serviteurs, fixé à chacun son travail, et demandé au portier de veiller. Qui est ce portier qui doit veiller ?

Mes amis, nous sommes ce portier qui devons veiller dans notre société, la maison de Dieu. Veillez que les brebis, les brebis du Seigneur, ne soient pas s’égarer du Seigneur. Veillons que nous restions toujours à la porte, la porte qui fait enter les brebis du Seigneur. C’est en veillant nous joindrons notre prière avec la prière du prophète Isaïe. « Pourquoi, Seigneur, nous laisses-tu errer hors de tes chemins ? Pourquoi laisser nos cœurs s’endurcir et ne plus te craindre ? Reviens, à cause de tes serviteurs, des tribus de ton héritage ».

Croyons que Dieu est œuvre dans notre société. Assurons à nos frères et sœurs que le Seigneur ne nous abandonnera jamais. Je vous proposerais un mot clé pour cette semaine : Veillez. Veillons que nous ne nous éloignons pas de l’amour de Dieu. Goûtons cet amour et partageons-le par notre pardon. Veillons et prions pour nous-mêmes, afin de ne pas entrer au pouvoir de la tentation. Aide-nous Seigneur, nous te supplions, à devenir les veilleurs de notre société. C’est au cœur de notre vie de tous les jours que nous voulons t’accueillir. Garde-nous éveillés pour ne pas manquer ce rendez-vous que Tu nous donne en ce temps d’avant. Je vous souhaite une bonne préparation. Amen.

In English

Gospel text (Mc 13,33-37):

Jesus said to his disciples: «Be alert and watch, for you don't know when the time will come. When a man goes abroad and leaves his home, he puts his servants in charge, giving to each one some responsibility; and he orders the doorkeeper to stay awake. So stay awake, for you don't know when the Lord of the house will come, in the evening or at midnight, when the cock crows or before dawn. If He comes suddenly, do not let him catch you asleep. And what I say to you, I say to all: watch».

Homily

The Avant time is a immediate preparation for Christmas, for the birth of our savior, deliverer and redeemer in this little child of Mary and Joseph at Bethlehem. If we prepare just for Christmas, we will live in the past, in our tradition and in our history and we will grow old very quickly. Happily, this salvation history does not stop at the crest of Bethlehem; we still live today for our own account. This preparation helps us to continue the history of salvation, recognizing that unknown child, who knocks at our door daily that we reject very often without knowing the identity of the person who knocks. Let us not reject our brothers and sisters who knock on the door without stopping. Since our faith blends into the death and resurrection of the Lord, this preparation will become a spiritual support for our future and when the Lord comes, He will find us in the faith.


How can we prepare? What should we do? The Gospel of the day tells us in watching and praying. May be like ten virgins with their lamps waiting for the bridegroom? Let us verify do we have sufficient reserve of oil to keep our lamps. May be like a master, who watches all night to protect his house, or like a Shepard who keeps awake while the sheep sleep in peace, we can watch ourselves. The demand of the Lord is very clear. Listen again the Gospel of the day, "It's like a man went on a journey” Jesus will come back one day. “ after leaving his house” He has left behind Him His own house, our brothers and sisters, father and mother, wife and husband all belong to Him and we all only the care takers. “ he gave all authority to his servants attached to each his work”, we all have a work to do in this world, as a teacher or mother, as a father or as a brother, etc. “and asked the porter to watch”. Who is the gatekeeper who oversees?
My friends, we must be aware that gatekeeper in our society, in the house of God, it is none other than we. God has given everything in to our custody and we are responsible. Make sure that the sheep, the sheep of the Lord, are not straying away from the Lord. Let's ensure that we always stayed at the door, the door that allows the Lord's sheep to enter. By ensuring, we will join our prayers with the prayer of the prophet Isaiah. "Why, Lord, that you let us to wander out of your ways? Why let our hearts harden and no longer fear you? Come back, because of your servants, the tribes of thine inheritance. "


As Saint Paul reminds the people of Corinth, we have to repeat it every day saying, "May grace and peace of the Lord be with you. "Believe that God is working in our society. Assure our brothers and sisters that the Lord will never abandon us.


I would propose a keyword for this week, Watch. Let's ensure that we do not move away from the love of God. Taste this love and joy and share it with our brothers and sisters through our forgiveness. Watch and pray for ourselves, in order not to enter into the power of temptation. Help us Lord, we beseech thee, to become watchmen of our society. Give us your grace that in our hearts, and in our daily lives that we may welcome you through our brothers and sisters. Keep us awake not to miss this event that You give us in this time of Advent. I wish you all a good preparation. Amen.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 28 Novembre 2014

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 21, 34-36)

Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s'alourdisse dans la débauche, l'ivrognerie et les soucis de la vie, et que ce jour-là ne tombe sur vous à l'improviste. Comme un filet, il s'abattra sur tous les hommes de la terre. Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous serez jugés dignes d'échapper à tout ce qui doit arriver, et de paraître debout devant le Fils de l'homme. »

Le message

Cet évangile nous fait entrer au temps d’Avant : « Tenez-vous sur vos garde ». Cette préparation nous aidera à accueillir le Seigneur tout puissance dans cet enfant, qui a besoin de Marie et Joseph.

L’évangile du jour nous parle indirectement sur la crainte de Dieu., « ainsi vous serez jugés dignes ». La vraie crainte de Dieu, c’est ce que nous ne nous éloignons pas de l’amour de Dieu. Notre vie n’est pas liée au jugement final, mais à l’amour de Dieu. Que nous ne soyons pas séparer de cet amour infini, à cause de notre ignorance.

Dimanche prochain sera le premier dimanche d’Avant. Je vous souhaite une bonne préparation.

In English

Gospel text (Lc 21,34-36):

Jesus said to his disciples, «Be on your guard; let not your hearts be weighed down with a life of pleasure, drunkenness and worldly cares, lest that day catch you suddenly as a trap. For it will come upon all the inhabitants of the whole earth. But all that is bound to happen and to stand before the Son of Man».

The message

Jesus is asking us to be prepared. Be prepared to welcome Him in the form of a little baby, the savoir of the world reveals Himself in this little child who depends fully in Mary and Joseph. There is an inner message in this gospel. It is the fear of God. The fear is placed here as a fear of last judgment, “watch at all times and pray, that you may be able to escape.”

For me the real fear is not of this judgment, father not to be separated from the love of the Father. If Jesus is asking us to be prepared, it is that we may not go away from the Father. Since tomorrow we will begin our advent season, let us give little attention of this human behavior of seeking pleasures in life, which very often misleads us. Let us pray that we may not be separated from God.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 27 Novembre 2014

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 21, 29-33)

Jésus parlait à ses disciples de sa venue. Il leur dit cette parabole : « Voyez le figuier et tous les autres arbres. Dès qu'ils bourgeonnent, vous n'avez qu'à les regarder pour savoir que l'été est déjà proche. De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le royaume de Dieu est proche. Amen, je vous le dis : cette génération ne passera pas sans que tout arrive. Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas. »

The message

Le Seigneur nous a donné la sagesse et la faculté de discernement. Grâce à cette sagesse et de ce discernement nous découvrons que la nature nous parle de Dieu et elle nous amènera vers Dieu.

Dieu nous invite à regarder les signes qu’Il nous donne quotidiennement. Veillez tout ce qui passe autour de nous et en particulièrement veillez tout ce qui passe en nous.

Dieu nous parle et tout ce qu’Il donne dit, s’achèvera en nous.

In English

Gospel text (Lc 21,29-33):

Jesus said to his disciples, «Look at the fig tree and all the trees. As soon as their buds sprout, you know that summer is already near. In the same way, as soon as you see these things happening, you know that the kingdom of God is near. Truly, I tell you, this generation will not pass away, until all this has happened: heaven and earth will pass away, but my words will not pass away».

The message

It is not true to say that the Kingdom of God is not with us. God has given us the wisdom and the capacity to discern of all that are happening around us and in us. It is in this wisdom that discernment that we will discover this Kingdom in us and the proximity of God’s presence in this world.

Let us listen to all that Jesus is telling us, because all that He is telling us will come one day true.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 26 Novembre 2014

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 21, 20-28)

Jésus parlai à ses disciples de sa venue : « Lorsque vous verrez Jérusalem encerclée par des armées, sachez alors que sa dévastation est toute proche. Alors, ceux qui seront en Judée, qu'ils s'enfuient dans la montagne ; ceux qui seront à l'intérieur de la ville, qu'ils s'en éloignent ; ceux qui seront à la campagne, qu'ils ne rentrent pas en ville, car ce seront des jours où Dieu fera justice pour accomplir toute l'Écriture. Malheureuses les femmes qui seront enceintes et celles qui allaiteront en ces jours-là, car il y aura une grande misère dans le pays, une grande colère contre ce peuple. Ils tomberont sous le tranchant de l'épée, ils seront emmenés en captivité chez toutes les nations païennes ; Jérusalem sera piétinée par les païens, jusqu'à ce que le temps des païens soit achevé. Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées par le fracas de la mer et de la tempête. Les hommes mourront de peur dans la crainte des malheurs arrivant sur le monde, car les puissances des cieux seront ébranlées. Alors, on verra le Fils de l'homme venir dans la nuée, avec grande puissance et grande gloire.
Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. »

Le message

Quel est le message principal dans cet évangile ? Pour moi, c’est un message d’espérance, une espérance qui va m’aider à fixer mon regard dans le Seigneur : qu’Il reviendra pour nous sauver.

Ce jour-là…………., comment devons-nous nous comporter ? Laissons tomber tout ce que nous tenons, et courons vers le Seigneur, le seul qui sera capable de nous sauver. Préparons-nous dès aujourd’hui, pour que nous puissions identifier les signes que le Seigneur nous donnera. Laissons-nous guider par l’Esprit Saint, et confortons-nous, les uns les autres.

In English

Gospel text (Lc 21,20-28):

Jesus said to his disciples, «When you see Jerusalem surrounded by armies, then you must know that the time has come when it will be reduced to a wasteland. Then, if you are in Judea, flee to the mountains; if you are in the city, leave it; and let those who are in the fields not return to the city. For these will be the days of its punishment and all that was announced in the Scripture will be fulfilled.

»How hard will it be for pregnant women and for mothers with babies at the breast! For a great calamity will come upon the land, and divine justice upon this people. They will be put to death by the sword or taken as slaves to other nations; and Jerusalem will be trampled upon by the pagans until the time of the pagans is fulfilled. Then there will be signs in sun and moon and stars, and on the earth anguish of perplexed nations when they hear the roaring of the sea and its waves. People will faint with fear at the mere thought of what is to come upon the world, for the forces of the universe will be shaken. And at this time they will see the Son of Man coming in a cloud with power and great glory. The signs of the times Now, when you see the first events, stand erect and lift up your heads, for your deliverance is drawing near».

The message

The day of fear and frightening events have already the affaire of our day. Violence and natural catastrophe have already started to create hopelessness in the heart of the humanity. On this day, Jesus is speaking of the final coming, a solemn coming.

How shall we prepare for this day? It is by abandoning all that we don’t need to love and forgive one other. Learning to cling on what is essential in our life and leave off unnecessary attachments.

It is equally important that we may remain vigilant and see the signs that the Lord gives us today. Since we have already entered in this troubled time, let us allow the Holy Spirit to guide us and get His counsel to all that we wish to accomplish in this world. Let us not forget to comfort one other that we may remain always united, as children of God.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 25 Novembre 2014

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 21, 12-19)

Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « On portera la main sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon Nom. Ce sera pour vous l'occasion de rendre témoignage. Mettez-vous dans la tête que vous n'avez pas à vous soucier de votre défense. Moi-même, je vous inspirerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront opposer ni résistance ni contradiction. Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d'entre vous. Vous serez détestés de tous, à cause de mon Nom. Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C'est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie. »

Le message

Jésus nous affirme, combien Il pense à nous et combien Il souffre dans notre souffrance. Le message de cet évangile, est un message d’espérance et de protection. « Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C'est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie. » Dieu n’enlever pas notre souffrance ou difficulté, mais Il nous donne le courage, en nous accompagnons à travers les hommes et aussi à travers les événements qui se passent autour de nous.

Nous mesurons notre vie par tout ce que nous avons reçu ou non pas reçu, alors on est demande de la mesurer de tout ce que nous avons. Décoder les invisibles (de tout ce que nous avons) à travers tout ce qui est visible (que nous avons reçu ou non pas reçu), est une vraie sagesse que le monde lui-même nous donne. C’est dans cette reconnaissance de tout ce que nous avons, que notre foi trouve le sens de la vie chrétienne et notre persévérance nous donne l’espérance.

In English

Gospel text (Lc 21,12-19):

Jesus said to his disciples, «People will lay their hands on you and persecute you; you will be delivered to the Jewish courts and put in prison, and for my sake you will be brought before kings and governors. This will be your opportunity to bear witness. So keep this in mind: do not worry in advance about what to answer, for I will give you words and wisdom that none of your opponents will be able to withstand or contradict. You will be betrayed even by parents, and brothers, by relatives and friends, and some of you will be put to death. But even though you are hated by all for my name's sake, not a hair of your head will perish. Through perseverance you will possess your own selves».

The message

The message of today’s gospel is very clear: God will never come to remove our huddles in life or transform our sufferings in to joy. All that He is assuring is that He understands our pains and He suffers with us in our suffering. What is very important in this assurance is, His accompaniment, His protection and His presence in our life. “But even though you are hated by all for my name's sake, not a hair of your head will perish”

Many of our sufferings are caused by manmade expectations and regulations, without excluding the external and real pains caused by others. Many of us measure our life with what we have received and what we haven’t received. We fail however to look in to our life and measure, how much of what we have, in truth, being put in good use for the self and for the society. We fail to see all that we have. It is in this discovery of all that we have (all that God has already given to us) that our Christian Faith gets deeper and strong. It is in this visible signs that we can discover the invisible presence of God in our lives and our perseverance will surly give us the hope and assure to us the life promised by the Lord.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 25 Novembre 2014

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 21, 5-11)

Certains parlaient du Temple, admirant la beauté des pierres et les dons des fidèles. Jésus leur dit : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n'en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. » Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe que cela va se réaliser ? » Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom en disant : 'C'est moi', ou encore : 'Le moment est tout proche.' Ne marchez pas derrière eux ! Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne vous effrayez pas : il faut que cela arrive d'abord, mais ce ne sera pas tout de suite la fin. »
Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume. Il y aura de grands tremblements de terre, et çà et là des épidémies de peste et des famines ; des faits terrifiants surviendront, et de grands signes dans le ciel. »

Le message

Nous voudrions tout savoir, le temps, le moyens, etc., mais notre limite en tant qu’une créature, nous demande de nous s’adresser au Seigneur pour une réponse immédiate.

Nous avons besoin des signes, les signes de la présence de Dieu. Il nous semble que Jésus nous affirme, qu’il y aura les signes, les signes éclatants, mais pour les enfants de Dieu, ils trouveront par tout, les signes de la présence de Dieu, car ils verront le monde par Dieu et en Dieu.

Le bon conseil du Seigneur tient encore sa valeur dans ce monde contemporain: comme une branche qui s’attache à la vigne pour son existence, nous devons nous attacher au Seigneur. « N’ayez pas peur », nous assure l’évangile du jour.

In English

Gospel text (Lc 21,5-11):

While some people were talking about the Temple, remarking that it was adorned with fine stonework and rich gifts, Jesus said to them, «The days will come when there shall not be left one stone upon another of all that you now admire; all will be torn down».

And they asked him, «Master, when will this be, and what will be the sign that this is about to take place?». Jesus then said, «Take care not to be deceived, for many will come claiming my title and saying: ‘I am he, the Messiah; the time is at hand’. Do not follow them. When you hear of wars and troubled times, don't be frightened; for all this must happen first, even though the end is not so soon». And Jesus said, «Nations will fight each other and kingdom will oppose kingdom. There will be great earthquakes, famines and plagues; in many places strange and terrifying signs from heaven will be seen».

The message

The last day of life, does provoke a fear, a deep fear in us. We wish to prepare ourselves to meet the Lord. In our simplicity we ask the Lord, “when this will be”. Strangely the Lord assures us that there will be plenty of time, sufficient time for the conversion, if we desire so and natural signs in this world.

What is essential in this gospel is, the confidence that the Lord creates in the heart of His disciples. He seems to tell us, for the children of God, we need not worry about the last day, because we are called to live in God and for God. It is in living this radical life in Christ, like the branch which attaches to the vine, we shall be prepared to welcome the second coming of the Lord. .

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 23 Novembre 2014

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 21, 1-4)

Comme Jésus enseignait dans le Temple, levant les yeux, il vit les gens riches qui mettaient leurs offrandes dans le tronc du trésor. Il vit aussi une veuve misérable y déposer deux piécettes. Alors il déclara : « En vérité, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis plus que tout le monde. Car tous ceux-là ont pris sur leur superflu pour faire leur offrande, mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a donné tout ce qu'elle avait pour vivre. »

Le message

Ce n’est pas ce que nous donnons qui intéresse au Seigneur, mais notre confidence à la providence du Seigneur. Cette veuve, je pense qu’elle était totalement enracinée dans le Seigneur. Puisqu’elle a pensé que tout appartient au Seigneur, elle était capable de tout donner. Cette dernière semaine de l’année, apprenons à nous abandonner au Seigneur.

In English

Gospel text (Lc 21,1-4):

Jesus looked up and saw rich people putting their gifts into the treasure box; He also saw a poor widow dropping in two small coins. And he said, «Truly, I tell you, this poor widow put in more than all of them. For all gave an offering from their plenty, but she, out of her poverty, gave all she had to live on».

The message

To see the invisible through the visible, we need the grace. Jesus helps us to identify such small things and events which happen around us, that we very often forget to identify. There is many such Mother Theresa(s) that we have failed to identify and be inspired by them.

In this last week before advent, let us search for such persons who live next door. It is in identifying and appreciating such people that we will grow in our faith.

If this widow could give everything to God, it is because she believed that with God, she can live without these small coins. She was totally immerged in God, that she valued only God, God alone as something that she desired to hold on. As Saint Paul has said, “it is no more I live, but Christ who lives in me” was in truth her way of living.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 22 Novembre 2014

The Christ King

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

(Mt 25, 31-46)

Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres : il placera les brebis à sa droite, et les chèvres à sa gauche.

Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : 'Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la création du monde. Car j'avais faim, et vous m'avez donné à manger ; j'avais soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais un étranger, et vous m'avez accueilli ; j'étais nu, et vous m'avez habillé ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus jusqu'à moi !'
Alors les justes lui répondront : 'Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu...? tu avais donc faim, et nous t'avons nourri ? tu avais soif, et nous t'avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t'avons accueilli ? tu étais nu, et nous t'avons habillé ? tu étais malade ou en prison... Quand sommes-nous venus jusqu'à toi ?'
Et le Roi leur répondra : 'Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait.'

Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : 'Allez-vous-en loin de moi, maudits, dans le feu éternel préparé pour le démon et ses anges. Car j'avais faim, et vous ne m'avez pas donné à manger ; j'avais soif, et vous ne m'avez pas donné à boire ; j'étais un étranger, et vous ne m'avez pas accueilli ; j'étais nu, et vous ne m'avez pas habillé ; j'étais malade et en prison, et vous ne m'avez pas visité.'
Alors ils répondront, eux aussi : 'Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu avoir faim et soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ?'
Il leur répondra : 'Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l'avez pas fait à l'un de ces petits, à moi non plus vous ne l'avez pas fait.'

Et ils s'en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. »

Homélie

Jésus Christ Roi est notre roi, un roi totalement différent qui par sa Croix et par sa résurrection a accompli la volonté du Père. Au regard des hommes du monde, en Jésus Christ nous voyons une contradiction, une contradiction énorme, sans aucun pouvoir politique ni civil, ni social, qui s’attache à une autorité différente et mystérieuse, l’autorité divine.

Puisque nous sommes les enfants de Dieu, membres de son Royaume, l’évangile du jour nous prescrit les qualités requises d’être membre ce Royaume, un Royaume de Dieu où Jésus est le Roi.

Dans la première lecture, Dieu se présente parmi nous, comme un berger, un berger qui cherche ses brebis, les brebis dispersées. Si nous sommes dispersés ou désorientés, désespéré, décourager, Il vient nous chercher. Le prophète Ezéchiel nous dit que ce Seigneur veille sur nous. Il nous veille afin de nous faire paître comme son propre troupeau. Voilà le rôle principal d’un Roi, quand Dieu a choisi le premier roi d’Israël.

L’évangile du jour n’a pas pour but de nous renseigner sur le déroulement du jugement dernier, un jugement définitif et radical avec une question précise et claire qu’il a posé depuis le commencement de la création, « Où est-il ton frère Abel ? » Il est avant tout une invitation pour le présent : notre comportement devant les plus démunis sera critère fondamental du jugement. C’est à travers nos relations interpersonnelles que nous pouvons manifester notre foi et notre attachement au Christ. Avons-nous une réponse positive, à cette question fondamentale que Jésus s’adresse à nous ? « Où est-il ton frère Abel ? » ou répondons-nous en disant, « Je ne sais pas, suis-je gardien de mon frère ? »

Dieu créa l’homme à son image, pourtant nous n’arrivons pas à reconnaitre les souffrances des autres et ne sommes pas capable de les accompagner dans leurs déchirement personnel, familial ou social. Nous n’arrivons même pas à comprendre la faim et la soif, de nos frères et sœurs qui sont devant notre porte. Pourquoi cette faiblesse, alors nous sommes les êtres bons.

La réponse est simple. C’est parce que nous n’arrivons pas à découvrir le visage de Jésus souffrant, dans ces visages des hommes. Mes amis, ne cherchons pas Dieu dans le ciel, cherchons-Le plutôt chez les hommes, particulièrement tous ceux celles qui souffrent. C’est dans leurs souffrances quotidiennes que nous pouvons exprimer notre amour divin. La vocation baptismale nous demande de garder la Lumière du Christ, une lumière d’espérance et de joie, allumée.

En ce jour de fête nous pouvons prier ainsi : « Toi qui es Lumière, toi qui est l’amour, mets dans nos ténèbres ton Esprit d’amour. Comme cet aveugle devant la porte de Jéricho, nous te prions encore, Seigneur que je voie. » Amen.

In English

Gospel text (Mt 25,31-46):

Jesus said to his disciples, «When the Son of Man comes in his glory with all his angels, He will sit on the throne of his Glory. All the nations will be brought before him, and as a shepherd separates the sheep from the goats, so will He do with them, placing the sheep on his right and the goats on his left.

»The King will say to those on his right: ‘Come, blessed of my Father! Take possession of the kingdom prepared for you from the beginning of the world. For I was hungry and you fed me, I was thirsty and you gave me drink. I was a stranger and you welcomed me into your house. I was naked and you clothed me. I was sick and you visited me. I was in prison and you came to see me’. Then the good people will ask him: ‘Lord, when did we see you hungry and give you food; thirsty and give you drink, or a stranger and welcome you, or naked and clothe you? When did we see you sick or in prison and go to see you?’. The King will answer, ‘Truly, I say to you: whenever you did this to these little ones who are my brothers and sisters, you did it to me’.

»Then he will say to those on his left: ‘Go, cursed people, out of my sight into the eternal fire which has been prepared for the devil and his angels! For I was hungry and you did not give me anything to eat, I was thirsty and you gave me nothing to drink; I was a stranger and you did not welcome me into your house; I was naked and you did not clothe me; I was sick and in prison and you did not visit me’. They, too, will ask: ‘Lord, when did we see you hungry, thirsty, naked or a stranger, sick or in prison, and did not help you?’. The King will answer them: ‘Truly, I say to you: whatever you did not do for one of these little ones, you did not do for me’. And these will go into eternal punishment, but the just to eternal life».

Homily

With the universal Church we celebrate the feast of Christ the King, a totally different king, by his cross and resurrection fulfilled the will of the Father. Since we are associated with this royal function, powers and civil authority, in Jesus Christ we see a contradiction, a huge contradiction, no political power or civil or social, but a different and mysterious authority divine authority.


Since we are children of God, members of his Kingdom, by our own nature as heirs of his kingdom, the gospel prescribes the required qualities from the members of this kingdom, a kingdom of God, where Jesus is the King.


In the first reading, God present among us, as a shepherd, a shepherd who seeks his sheep, the sheep scattered. If we are separated or confused, hopeless, discouraged, He will come in search of us. The prophet Ezekiel tells us that the Lord watches over us. That is the main role of a king, when God chose the first king of Israel.


Let us hear again the first reading, "The lost sheep, I will seek; the lost, I will bring. That which was broken, I will care. That which is weak, I will give her strength. One that is fat and strong, I will keep it, I will feed them with justice. And you, my flock, says the Lord God, learn that I will judge between sheep and sheep, between rams and goats. "


Here is the final and radical judgment with a clear and precise question, which He asked right from the beginning of the creation, 'Where is he your brother Abel? "The gospel does not answer this question? Do we have a positive response, or do we respond by saying, "I do not know, am I my brother's keeper? "


God created man in his image, so we are good and capable with discernment, where we choose our path, the path to the Father, the way to salvation. But when one of human beings suffer, why we do not feel his pain and sorrow. His loneliness, his personal heartbreak, family or social, etc., why these states of life escape from our sight. why their life does not affect our daily lives? Why when a brother is hungry and thirsty, we are unable to share? And we have so many questions.


The answer is simple. This is because we fail to discover the face of Jesus suffering in the faces of men. My friends, do not seek God in heaven, looking up always. Let us search Him in men, especially those who suffer. It is in their daily suffering we can express our divine love. The baptismal vocation requires us to keep the light of Christ, the light of hope and joy on.
On this festive day we can pray, "You who are Light, you who is love, put your Spirit in our darkness of love. As the blind man in front of Jericho, we still pray, Lord let me see You, let me see. "Amen.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 21 Novembre 2014

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 20, 27-40)

Des sadducéens — ceux qui prétendent qu'il n'y a pas de résurrection — vinrent trouver Jésus, et ils l'interrogèrent :
« Maître, Moïse nous a donné cette loi : Si un homme a un frère marié mais qui meurt sans enfant, qu'il épouse la veuve pour donner une descendance à son frère.
Or, il y avait sept frères : le premier se maria et mourut sans enfant ; le deuxième, puis le troisième épousèrent la veuve, et ainsi tous les sept : ils moururent sans laisser d'enfants. Finalement la femme mourut aussi. Eh bien, à la résurrection, cette femme, de qui sera-t-elle l'épouse, puisque les sept l'ont eue pour femme ? »
Jésus répond : « Les enfants de ce monde se marient.
Mais ceux qui ont été jugés dignes d'avoir part au monde à venir et à la résurrection d'entre les morts ne se marient pas, car ils ne peuvent plus mourir : ils sont semblables aux anges, ils sont fils de Dieu, en étant héritiers de la résurrection.
Quant à dire que les morts doivent ressusciter, Moïse lui-même le fait comprendre dans le récit du buisson ardent, quand il appelle le Seigneur : le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, le Dieu de Jacob. Il n'est pas le Dieu des morts, mais des vivants ; tous vivent en effet pour lui. »
Alors certains scribes prirent la parole pour dire : « Maître, tu as bien parlé. »
Et ils n'osaient plus l'interroger sur quoi que ce soit.

Le message

Jésus nous montre une des qualités d’autre monde : ils seront tous comme les anges. Qui est capable de nous en parler sinon le Seigneur ? Quel bonheur aura-t-on, si nous pouvons d’être comme ces anges du Seigneur : auprès de Dieu, avoir une relation directe et permanente?

Quand nous célébrons les obsèques, nous ne célébrerons pas la mort, mais la vie, la vie éternelle, la foi à la résurrection. Jésus nous affirme que notre Dieu est un Dieu vivant. Il est toujours avec nous et pour tous ceux et celles qui sont capables de reconnaitre cette présence, découvrirons cette présence en eux. Ils ne chercheront pas la vie après la mort, plutôt, ils vivront leur vie pleinement au présent.

In English

Gospel text (Lc 20,27-40):

Some Sadducees arrived. These people claim that there is no resurrection and they asked Jesus this question, «Master, in the Scripture Moses told us: ‘If anyone dies leaving a wife but no children, his brother must take the wife, and the child to be born will be regarded as the child of the deceased man’. Now, there were seven brothers; the first married a wife, but he died without children; and the second and the third took the wife; in fact all seven died leaving no children. Last of all the woman died. On the day of the resurrection, to which of them will the woman be wife? For the seven had her as wife».

And Jesus replied, «Taking husband or wife is proper to people of this world, but for those who are considered worthy of the world to come and of resurrection from the dead, there is no more marriage. Besides, they cannot die for they are like the angels. They too are sons and daughters of God because they are born of the resurrection. Yes, the dead will be raised, and even Moses implied it in the passage about the burning bush, where he calls the Lord the God of Abraham, the God of Isaac and the God of Jacob. For He is God of the living and not of the dead, and for him all are alive».

Some teachers of the Law then agreed with Jesus, «Master, you have spoken well». They didn't dare to ask him anything else.

The message

Many of us spend lots of energy in discovering the life after the death, life in heaven. Jesus is telling us that as an ordinary human being, it is not possible for us to understand the status of life in heaven. All that we know is that our life will be a fully liberated life, a life pure, close to God, with a permanent and direct relationship with God.

Dear friends why to spend our energy on something to come? Let us give importance of our present life and search always the will of the Father in our present life. It is by living our life in and by God that we can understand this divine mystery. Let us learn the sense of death and the joy of being with the Father after our life on the earth.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 20 Novembre 2014

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 19, 45-48)

Jésus entra dans le Temple, et se mit à expulser les marchands. Il leur déclarait : « L'Écriture dit : Ma maison sera une maison de prière. Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits. » Il était chaque jour dans le Temple pour enseigner. Les chefs des prêtres et les scribes, ainsi que les notables, cherchaient à le faire mourir, mais ils ne trouvaient pas le moyen d'y arriver ; en effet, le peuple tout entier était suspendu à ses lèvres.

Le message

Le message de Jésus dérange les autorités religieuses. Ce dérangement si on accepte, il nous fera du bien. Malheureusement ils ne savent pas de le prendre positivement qui nous aidera à nous purifier, le temple, le Temple où réside le Seigneur, le cœur des hommes.

Ce jour de la fête de la présentation de la Vierge Marie, demandons au Seigneur, qu’Il nous donne la grâce de pouvoir comprendre le projet de Dieu, sa mission dans notre vie et le courage de dire comme elle, « que ta volonté soit faite. »

In English

Matthew 12:46-50

While Jesus was speaking to the crowds,
his mother and his brothers appeared outside,
wishing to speak with him.
Someone told him, "Your mother and your brothers are standing outside,
asking to speak with you."
But he said in reply to the one who told him,
"Who is my mother?
Who are my brothers?"
And stretching out his hand toward his disciples, he said,
"Here are my mother and my brothers.
For whoever does the will of my heavenly Fat
her
is my brother, and sister, and mother."

The message

On this day of the feast of the presentation of the Blessed Virgin Mary, we are called to imitate her YES to the demand of God, and her perseverance in her cooperation in the accomplishment of the Word of God, believe the way God accompanies us in our daily lives.

It was not easy for her to understand her Son, the son of God. Still she held her close to Him and meditated the word of God. She was His mother not only in the sense of given birth to Jesus and the mother who does the will of the Father.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0