Publié le 8 Janvier 2015

Le 9 Janvier

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 5, 12-16)

Jésus était dans une ville
quand survint un homme couvert de lèpre ;
voyant Jésus, il tomba face contre terre
et le supplia :
« Seigneur, si tu le veux,
tu peux me purifier. »
Jésus étendit la main et le toucha en disant :
« Je le veux, sois purifié. »
À l’instant même, la lèpre le quitta.
Alors Jésus lui ordonna de ne le dire à personne :
« Va plutôt te montrer au prêtre
et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit ;
ce sera pour tous un témoignage. »

De plus en plus, on parlait de Jésus.
De grandes foules accouraient pour l’entendre
et se faire guérir de leurs maladies.
Mais lui se retirait dans les endroits déserts,
et il priait.

Le message

« Je le veux, sois purifié » La purification nous met en relation avec Dieu d’une manière direct. Dieu en nous et nous en Dieu. Dieu veut que nous soyons purifiés, mais la question qui se pose, sommes-nous conscience que nous avons besoin d’une purification. Très souvent nous sommes comme la foule qui a suivi le Seigneur, alors l’aveugle a reconnu Jésus comme la source de la lumière. « Seigneur que je vois ».

Nous vivons dans un moment difficile. N’oublions pas les familles des personnes qui sont tuées à Paris et portons leurs intentions dans nos prières. Que cet évènement ne provoque pas la violence, mais qu’il les amène vers la réconciliation et pardon.

In English

Scripture: Luke 5:12-16

12 While he was in one of the cities, there came a man full of leprosy; and when he saw Jesus, he fell on his face and besought him, "Lord, if you will, you can make me clean." 13 And he stretched out his hand, and touched him, saying, "I will; be clean." And immediately the leprosy left him. 14 And he charged him to tell no one; but "go and show yourself to the priest, and make an offering for your cleansing, as Moses commanded, for a proof to the people." 15 But so much the more the report went abroad concerning him; and great multitudes gathered to hear and to be healed of their infirmities. 16 But he withdrew to the wilderness and prayed.

The message

No one will be refused by the Lord, even if the whole society refuse. It is the mercy and love of God which invites us to accept others as they are. At the same time, the desire to be integrated with Jesus will never be forced or against our will, because Jesus respects our will.

Through the purification, Jesus calling each and every one of us to recognize our internal leprosy, which is invisible to others, but very much hurting for our growth. We have to cay like the blind man, Lord that I may see.

The answer to our prayers are always positive, provided our prayers are not against the will of the Father, particularly against love.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 7 Janvier 2015

Le 8 Janvier

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 4, 14-22a)

En ce temps-là,
lorsque Jésus, dans la puissance de l’Esprit,
revint en Galilée,
sa renommée se répandit dans toute la région.
Il enseignait dans les synagogues,
et tout le monde faisait son éloge.
Il vint à Nazareth, où il avait été élevé.
Selon son habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat,
et il se leva pour faire la lecture.
On lui remit le livre du prophète Isaïe.
Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit :
L’Esprit du Seigneur est sur moi
parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction.
Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres,
annoncer aux captifs leur libération,
et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue,
remettre en liberté les opprimés,
annoncer une année favorable
accordée par le Seigneur.
Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit.
Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui.
Alors il se mit à leur dire :
« Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture
que vous venez d’entendre. »
Tous lui rendaient témoignage
et s’étonnaient des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche.

Le message

Dieu nous aime et dans cet amour Il vient nous sauver. C’est pourquoi tout ce qu’Il a dit par les prophètes est en cohérant avec tout ce qu’Il fait. Le magnificat de Marie nous montre combien Dieu est fidèle à sa promesse à Abraham.

Il vient nous libérer, libérer de nos ténèbres qui nous empêchent à reconnaitre la présence de Dieu dans notre vie. Comment est-il possible que Dieu abandonne son peuple ? En vérité, ce n’est pas nous qui l’avons abandonné ?

L’incarnation nous donne cette espérance : même la mère peut oublier son enfant, moi, je ne t’oublierais jamais. L’évangile du jour nous l’affirme.

In English

Scripture: Luke 4:14-22

14 And Jesus returned in the power of the Spirit into Galilee, and a report concerning him went out through all the surrounding country. 15 And he taught in their synagogues, being glorified by all. 16 And he came to Nazareth, where he had been brought up; and he went to the synagogue, as his custom was, on the Sabbath day. And he stood up to read; 17 and there was given to him the book of the prophet Isaiah. He opened the book and found the place where it was written,

18 "The Spirit of the Lord is upon me, because he has anointed me to preach good news to the poor. He has sent me to proclaim release to the captives and recovering of sight to the blind, to set at liberty those who are oppressed, 19 to proclaim the acceptable year of the Lord."

20 And he closed the book, and gave it back to the attendant, and sat down; and the eyes of all in the synagogue were fixed on him. 21 And he began to say to them, "Today this scripture has been fulfilled in your hearing." 22 And all spoke well of him, and wondered at the gracious words which proceeded out of his mouth; and they said, "Is not this Joseph's son?"

The message

The gospel gives us lot of hope, particularly to those who feel being abandoned. Is it possible to God to forget His people? He has said, that the mother can forget her child, but I will never forget you. He is a God who is faithful.

The incarnation reminds us this deep love of God for us; He didn’t spare even His only begotten Son for us. He has come to liberate us, particularly from the clutches of sin and wickedness. With Him, in His light, we can live in the light.

Today this liberation work is delegated to us. We have no right still to remain on the mountain looking up towards the sky. We have to continue His mission, it is our mission. Let us start to liberate in little way and God will accompany us.

.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 6 Janvier 2015

Le 7 Janvier

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

(Mc 6, 45-52)

Aussitôt après avoir nourri les cinq mille hommes,
Jésus obligea ses disciples à monter dans la barque
et à le précéder sur l’autre rive, vers Bethsaïde,
pendant que lui-même renvoyait la foule.
Quand il les eut congédiés,
il s’en alla sur la montagne pour prier.
Le soir venu, la barque était au milieu de la mer
et lui, tout seul, à terre.
Voyant qu’ils peinaient à ramer,
car le vent leur était contraire,
il vient à eux vers la fin de la nuit
en marchant sur la mer,
et il voulait les dépasser.
En le voyant marcher sur la mer,
les disciples pensèrent que c’était un fantôme
et ils se mirent à pousser des cris.
Tous, en effet, l’avaient vu et ils étaient bouleversés.
Mais aussitôt Jésus parla avec eux et leur dit :
« Confiance ! c’est moi ; n’ayez pas peur ! »
Il monta ensuite avec eux dans la barque
et le vent tomba ;
et en eux-mêmes
ils étaient au comble de la stupeur,
car ils n’avaient rien compris au sujet des pains :
leur cœur était endurci.

Le message

« N’ayez pas peur !» voilà le message du jour. Les disciples qui ont proposé au Seigneur à renvoyer le peuple, sont obligés par le Seigneur à quitter. Nous ne comprenons pas l’intention du Seigneur, et les disciples non plus, pourtant ils l’ont obéi. C’est dans cette incompréhension que Jésus revient à les rejoindre.

Pour nous aujourd’hui, nous portons attention à tout ce que le Seigneur a fait ; sa prière, sa relation avec son Père. Il est important pour Lui, qu’Il soit avec son Père. Pouvons-nous l’imiter ?

Lorsque nous sommes entouré par les vents et les sombres, n’ayons pas peur, car le Seigneur viendra à nous rejoindre. Dieu a tant aimé le monde, qu’Il a envoyé son Fils. Il sera toujours avec nous.

In English

Mark 6:45-52

45 Immediately he made his disciples get into the boat and go before him to the other side, to Bethsaida, while he dismissed the crowd. 46 And after he had taken leave of them, he went up on the mountain to pray. 47 And when evening came, the boat was out on the sea, and he was alone on the land. 48 And he saw that they were making headway painfully, for the wind was against them. And about the fourth watch of the night he came to them, walking on the sea. He meant to pass by them, 49 but when they saw him walking on the sea they thought it was a ghost, and cried out; 50 for they all saw him, and were terrified. But immediately he spoke to them and said, "Take heart, it is I; have no fear." 51 And he got into the boat with them and the wind ceased. And they were utterly astounded, 52 for they did not understand about the loaves, but their hearts were hardened.

The message

Will the Lord abandon us in our troubles and temptations? The response is NO. Even though we don’t realize His presence in our midst, he will be always there with us.

Like Jesus, who was with His Father after the multiplication of bread, we should be also rooted in Christ and through Him, in God. It is in this deep relationship with God that we can understand the hard winds and darkness of others. If we are not able to see the wild winds and darkness of our brothers and sisters, then it may be a sign that we are not rooted in Christ. Let us learn to cry like these disciples.

All that the Lord is saying to us today is, “don’t be afraid” I am there with you. With me you will be always assured.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 5 Janvier 2015

Le 6 Janvier

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

(Mc 6, 34-44)

En ce temps-là,
Jésus vit une grande foule.
Il fut saisi de compassion envers eux,
parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger.
Alors, il se mit à les enseigner longuement.
Déjà l’heure était avancée ;
s’étant approchés de lui, ses disciples disaient :
« L’endroit est désert et déjà l’heure est tardive.
Renvoie-les :
qu’ils aillent dans les campagnes et les villages des environs
s’acheter de quoi manger. »
Il leur répondit :
« Donnez-leur vous-mêmes à manger. »
Ils répliquent :
« Irons-nous dépenser
le salaire de deux cents journées
pour acheter des pains
et leur donner à manger ? »
Jésus leur demande :
« Combien de pains avez-vous ?
Allez voir. »
S’étant informés, ils lui disent :
« Cinq, et deux poissons. »
Il leur ordonna de les faire tous asseoir par groupes
sur l’herbe verte.
Ils se disposèrent par carrés de cent et de cinquante.
Jésus prit les cinq pains et les deux poissons,
et, levant les yeux au ciel,
il prononça la bénédiction
et rompit les pains ;
il les donnait aux disciples pour qu’ils les distribuent à la foule.
Il partagea aussi les deux poissons entre eux tous.
Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés.
Et l’on ramassa
les morceaux de pain qui restaient, de quoi remplir douze paniers,
ainsi que les restes des poissons.
Ceux qui avaient mangé les pains
étaient au nombre de cinq mille hommes.

Le message

La multiplication du pain nous donne une image de Dieu, un Dieu qui voit déjà la souffrance du peuple. Il les accompagne et Il ne les abandonne jamais. Nous pouvons dire, pour Dieu, tout est possible, mais pour nous, ce n’est pas le cas. C’est vrai, pourtant regardons le comportement des disciples du Seigneur et le regard de Dieu.

Les disciples voient tout ce qu’ils n’ont pas, alors, Jésus cherche tout ce qu’ils ont. Ce regard du Christ, est un regard divin. Si nous arrivons à imiter ce regard, nous reconnaitrons non seulement les biens dont nous avons reçus, mais aussi ce Dieu qui nous les donne.

In English

Matthew 2:1-12)

34 As he went ashore he saw a great throng, and he had compassion on them, because they were like sheep without a shepherd; and he began to teach them many things. 35 And when it grew late, his disciples came to him and said, "This is a lonely place, and the hour is now late; 36 send them away, to go into the country and villages round about and buy themselves something to eat." 37 But he answered them, "You give them something to eat." And they said to him, "Shall we go and buy two hundred denarii worth of bread, and give it to them to eat?" 38 And he said to them, "How many loaves have you? Go and see." And when they had found out, they said, "Five, and two fish." 39 Then he commanded them all to sit down by companies upon the green grass. 40 So they sat down in groups, by hundreds and by fifties. 41 And taking the five loaves and the two fish he looked up to heaven, and blessed, and broke the loaves, and gave them to the disciples to set before the people; and he divided the two fish among them all. 42 And they all ate and were satisfied. 43 And they took up twelve baskets full of broken pieces and of the fish. 44 And those who ate the loaves were five thousand men.

The message

This is a wonderful miracle, which gives us an orientation of a better living. To live our life fully, we desire to search all that are missing in us. In today’s gospel, Jesus seems to tell us just opposite. To live our life fully, we have search all that we have and try to multiply them. It is in this multiplication of the talents that the Lord has said, well done my servant, please participate in my joy.

If we look little deeper this gospel, we will realize that the disciples search what they don’t have, thus they are disappointed, even though they have a good will. Jesus, rather looks what they have and asks them to share, though very little they may have.

If every human being looks the world with this out-look, there will be no poverty and all will have enough to eat and the people will give thanks to God, for His unconditioned love. By our egoism we block not only this need of mutual sharing, but also this divine presence in this sharing through which God communicates His love.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 4 Janvier 2015

Le 5 Janvier

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

(Mt 4, 12-17.23-25)

En ce temps-là,
quand Jésus apprit l’arrestation de Jean le Baptiste,
il se retira en Galilée.
Il quitta Nazareth
et vint habiter à Capharnaüm,
ville située au bord de la mer de Galilée,
dans les territoires de Zabulon et de Nephtali.
C’était pour que soit accomplie
la parole prononcée par le prophète Isaïe :
Pays de Zabulon et pays de Nephtali,
route de la mer et pays au-delà du Jourdain,
Galilée des nations !
Le peuple qui habitait dans les ténèbres
a vu une grande lumière.
Sur ceux qui habitaient dans le pays et l’ombre de la mort,
une lumière s’est levée.
À partir de ce moment, Jésus commença à proclamer :
« Convertissez-vous,
car le royaume des Cieux est tout proche. »

Jésus parcourait toute la Galilée ;
il enseignait dans leurs synagogues,
proclamait l’Évangile du Royaume,
guérissait toute maladie et toute infirmité dans le peuple.
Sa renommée se répandit dans toute la Syrie.
On lui amena tous ceux qui souffraient,
atteints de maladies et de tourments de toutes sortes :
possédés, épileptiques, paralysés.
Et il les guérit.
De grandes foules le suivirent,
venues de la Galilée, de la Décapole,
de Jérusalem, de la Judée,
et de l’autre côté du Jourdain.

Le message

La disparition de Jean de Baptiste, a poussé le Seigneur et Il commence à annoncer la Bonne Nouvelle, en faisant du bien. Notre présence dans notre quartier doit apporter le même soutien au peuple qui nous entoure. Par notre présence qu’ils voient que Dieu est toujours avec eux et qu’Il les accompagne.

Dieu continue à nous accompagner à travers nos frères et sœurs. C’est pourquoi les Chrétiens sont appelés à s’engager à construire un monde juste et aimable pour tous. Notre devoir est d’amener le peuple vers Dieu et Il leur apportera la Paix et la joie. Que nous soyons la lumière du monde, à la manière du Christ, la Lumière qui enlever les ténèbres.

In English

Matthew 4:12-17,23-25

12 Now when he heard that John had been arrested, he withdrew into Galilee; 13 and leaving Nazareth he went and dwelt in Capernaum by the sea, in the territory of Zebulun and Naphtali, 14 that what was spoken by the prophet Isaiah might be fulfilled: 15 "The land of Zebulun and the land of Naphtali, toward the sea, across the Jordan, Galilee of the Gentiles -- 16 the people who sat in darkness have seen a great light, and for those who sat in the region and shadow of death light has dawned." 17 From that time Jesus began to preach, saying, "Repent, for the kingdom of heaven is at hand."

23 And he went about all Galilee, teaching in their synagogues and preaching the gospel of the kingdom and healing every disease and every infirmity among the people. 24 So his fame spread throughout all Syria, and they brought him all the sick, those afflicted with various diseases and pains, demoniacs, epileptics, and paralytics, and he healed them. 25 And great crowds followed him from Galilee and the Decapolis and Jerusalem and Judea and from beyond the Jordan.

The message

Jesus continues the mission where John Baptist has stopped: “Repent, for the kingdom of heaven is at hand.” Jesus as the light of the world is here to remove our darkness, the darkness of our ignorance. He reveals our identity as children of God and asks us to live our life in a dignified way, as children of God.

Jesus is announcing the Good New by responding positively to the needs of the people. Only if we understand and respond positively to their needs, our News will be a Good News. It is in this positive response that we will be the light of world.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 3 Janvier 2015

Le 4 Janvier

Debout, Jérusalem, resplendis ! Elle est venue, ta lumière, et le prophète nous invite à découvrir cette Lumière avec les mages qui viennent de très loin, fatigués, mais pleine d’espérance. C’était les bergers d’Israël qui gardaient les brebis, en veillant toute la nuit, en dehors de la ville, était invités par les anges à participer à leur joie, la joie du Ciel. Aujourd’hui encore, ces sont les étrangers qui sont venus à la rencontre du Roi d’Israël.

Le message du jour est nettement claire et précis et nous en avons deux: tous ceux et celles qui veillent toute la nuit sans perdre l’espérance sont invités à participer à la joie et ils sont accompagnés par l’Esprit du Seigneur. Comment pouvons discerner cet accompagnement ? C’est par leur comportement.

L’identification des événements qui se présentent.

Les étoiles qui ont dirigé les mages vers le Sauveur du monde, sont les signes disponibles à tous, mais perçu seulement par les mages. Dieu nous donne les signes. Les évènements qui se passent dans ces jours et les témoignages des personnes, sont les signes que Dieu nous donne. Avons-nous ce regard des mages pour que nous puissions de les identifier ? Voir les signes de ce monde et faire confiance à ces signes donnés par le Seigneur n’est plus une option de la vie. Si nous voulons vivre notre foi pleinement, nous ne devons que les suivre.

Prendre les risques

Suivre les étoiles inconnues est un grand risque. Nous devons prendre des risques et quitter nos refuges. Aller vers les autres et frapper les portes de nos voisins, est un risque du jour. Sans cette ouverture, nous ne pouvons pas construire le Royaume de Dieu. « Allez vers le monde entier et annoncez la bonne nouvelle » est un devoir chrétien que nos frères et sœurs du monde ont oublié.

Le partage

Comme les mages nous devons consulter et partager les informations reçues. C’est à travers nos témoignages dans notre vie quotidienne et en invitant nos voisins à partager notre bonheur que nous pouvons vivre en communion dans ce monde. Cette invitation et ce partage peuvent déranger les autres et nous aussi. Mais je vous assure mes frères et sœurs que ce dérange est pour le bien de nous et des autres. Un jour l’histoire nous le dira.

Il est possible de se tromper.

It est tout à fait possible de se tromper. Tout ce qui est important est de se mettre de nouveau sur le bon chemin et chercher l’étoile qui nous guide, car elle est toujours là, où nous l’avons laissé.

Nous devons nous offrir.

Ils ont ouvert leurs coffrets et lui offrent l’or, l’encense et la myrrhe. Nous devons ouvrir nos coffrets et lui offrir nos cadeaux. C’est nous-mêmes, notre vie, pas de passé car ce n’est nous appartient pas, non plus de future, car ce n’est pas encore là et le présent, mon temps et mes biens. Ma présence, mon écoute, mon soutient, peuvent être ce cadeau que Dieu nous attend aujourd’hui.

Apprendre à changer nos habitudes

Suivre le chemin des autres et sure, est le règle du jour. Les mages sont partis par un autre chemin. De temps en temps, nous devons prendre les autres chemins, totalement inconnus. Le chemin moins traversé. Là nous seront fidèle, suivrons le nouveau chemin en gardant les yeux ouvertes aux signes du temps et nous feront confiance à la providence du Seigneur.

Ecoutons cette parole du prophète Isaïe, « Debout, Jérusalem ! Resplendis : elle est venue, ta lumière, et la gloire du Seigneur s'est levée sur toi. » Que cette nouvel an soit pour nous une année de grâce et de bonheur. Que le Seigneur nous bénisse et nous garde, Amen.

In English

The prophet Isaiah invites us to discover the Light with mages who come from far away, tired but full of hope. The same hope was given to the shepherds of Israel who were guarding the sheep, ensuring all night outside the city, and they were invited by the angels to participate in their joy, the joy of Heaven. Today, we realize that these are the foreigners who came to meet the King of Israel and tha salvation is universal.


The message of the day is much clear and accurate and we have two: all those who watch all night without losing hope are invited to participate in the joy and accompanied by the Spirit of the Lord. How can discern this support? It is through their behavior.


Identification of the events that occur.


The stars that led the wise men to the Saviour of the world, are the signs available to everyone, but only seen by the Magi. God gives us signs. The events that are happening in these days and the testimonies of the people are the signs that God gives us. Do we have this look of the Magi for us to identify them? See the signs of this world and trust those signs given by the Lord is not an option in life. If we want to live our faith fully, we need only to follow them.


Take risks


Follow the unknown stars is a big risk. We have to take risks and leave our shelters. Reach out to others and go towards our neighbors, is a risk of the day. Without it, we can not build the Kingdom of God. "Go into the whole world and proclaim the good news" is a Christian duty that our brothers and sisters of the world have forgotten.


Sharing is the Christian way of loving.


Like the Magi we access and share the information received. It is through our daily lives and inviting neighbors to share our happiness that we can live in communion in this world. This invitation and this sharing can disturb others and us. But I assure you my brothers and sisters that a mutual sharing is good for us and others. One day history will tell us, how much this sharing is essential for community building.


It is possible to be wrong.


It is quite possible to be wrong like these Mages. All that is important is to get back on the right path and find the star that guides us, for it is always there when we left them.


We have to offer.


They opened their treasures and offered Him gold, incense and myrrh. We must open our boxes and offer our gifts. It is ourselves, our lives, my time and my goods. My presence, my hearing, my supports, can be the gift that God is waiting for us today.


Learning to change our habits


Follow the path of others, and sure, is the rule of the day. The Magi went another way. From time to time we have to take other paths, completely unknown. The path less travelled. There we will be faithful to Lord’s guidance, and fully depending in God’s providence, we will follow the new path keeping our eyes open for signs of time and we will trust and feel the Lord's providence on our life path."May this new year be for us a year of grace and happiness. May the Lord bless us and keep us Amen.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 2 Janvier 2015

Le 3 Janvier

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

(Jn 1, 29-34)

Le lendemain, voyant Jésus venir vers lui,
Jean le Baptiste déclara :
« Voici l’Agneau de Dieu,
qui enlève le péché du monde ;
c’est de lui que j’ai dit :
L’homme qui vient derrière moi
est passé devant moi,
car avant moi il était.
Et moi, je ne le connaissais pas ;
mais, si je suis venu baptiser dans l’eau,
c’est pour qu’il soit manifesté à Israël. »
Alors Jean rendit ce témoignage :
« J’ai vu l’Esprit
descendre du ciel comme une colombe
et il demeura sur lui.
Et moi, je ne le connaissais pas,
mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau m’a dit :
“Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer,
celui-là baptise dans l’Esprit Saint.”
Moi, j’ai vu, et je rends témoignage :
c’est lui le Fils de Dieu. »

Le message

Comment un cousin peut-il dire qu’il ne le connaisse pas ? Vrai dire, ce n’est plus son cousin, Il est Messie, l’envoyé du Père, car il a vu l’Esprit Saint descendre sur Lui. C’est le même Esprit qui nous fait un seul peuple, peuple de Dieu.

Très souvent nous pensons que nous nous connaissons bien. Pourtant l’expérience empirique nous dit particulièrement chez les couples qui vivent ensembles depuis 25ans, nous disent qu’il est difficile de se connaitre, encore difficile de connaitre l’autre. Nous avons besoin de grâce de Dieu pour se connaitre et aussi pour connaitre Dieu. Car personne n’a vu le Père.

Jean Baptiste amène ses disciples vers le Christ et nous sommes invités à amener le peuple au Seigneur. Nous tous sommes les missionnaires que Dieu envoie au monde. N’oublions pas notre identité, comme envoyé du Père.

In English

Gospel text (Jn 1,29-34):

John saw Jesus coming towards him and said, «There is the Lamb of God, who takes away the sin of the world. It is he of whom I said: ‘A man comes after me who is already ahead of me, for he was before me’. I myself did not know him, but I came baptizing to prepare for him, so that he might be revealed in Israel». And John also gave this testimony, «I saw the Spirit coming down on him like a dove from heaven and resting on him. I myself did not know him but God who sent me to baptize told me: ‘You will see the Spirit coming down and resting on the one who baptizes with the Holy Spirit’. Yes, I have seen! and I declare that this is the Chosen One of God».

The message

God is love and justice. All those who practice the justice and love in their personal and social life, are children of God. It is in this love and forgiveness that we can identify the presence of God in us.

Jean Baptist helps us to identify Christ and he says, he was in need of the Holy Spirit to identify. Jesus is coming towards John Baptist. It is always the case in our relationship with God. It is God who takes the initiative. It is preciously because; we are called to search God in us.

In Jesus we will find a loving Father and through Him we will taste God’s love. We need Jean Baptist to identify God amidst us and we should be in return, be John Baptist for our brothers and sisters.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 1 Janvier 2015

Le 2 Janvier

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

(Jn 1, 19-28)

Voici le témoignage de Jean le Baptiste,
quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem
des prêtres et des lévites
pour lui demander :
« Qui es-tu ? »
Il ne refusa pas de répondre, il déclara ouvertement :
« Je ne suis pas le Christ. »
Ils lui demandèrent :
« Alors qu’en est-il ?
Es-tu le prophète Élie ? »
Il répondit :
« Je ne le suis pas.
– Es-tu le Prophète annoncé ? »
Il répondit :
« Non. »
Alors ils lui dirent :
« Qui es-tu ?
Il faut que nous donnions une réponse
à ceux qui nous ont envoyés.
Que dis-tu sur toi-même ? »
Il répondit :
« Je suis la voix de celui qui crie dans le désert :
Redressez le chemin du Seigneur,
comme a dit le prophète Isaïe. »
Or, ils avaient été envoyés de la part des pharisiens.
Ils lui posèrent encore cette question :
« Pourquoi donc baptises-tu,
si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le Prophète ? »
Jean leur répondit :
« Moi, je baptise dans l’eau.
Mais au milieu de vous
se tient celui que vous ne connaissez pas ;
c’est lui qui vient derrière moi,
et je ne suis pas digne
de délier la courroie de sa sandale. »

Cela s’est passé à Béthanie, de l’autre côté du Jourdain,
à l’endroit où Jean baptisait.

Le Message

Il est important de se connaitre et cette connaissance, la vérité, peut nous sauver. Jean nous affirme, « Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Redressez le chemin du Seigneur,
comme a dit le prophète Isaïe. ». Cette connaissance de soi, lui a rendu capable d’identifier Jésus et sa présence parmi nous.

Si nous ne nous connaissons pas, comment pouvons-nous identifier Jésus pour les autres ? Cette connaissance de soi nous aidera à reconnaitre Jésus en nous et sa relation avec le Père. C’est ainsi, nous serions capables de rétablir notre relation avec le Père à travers Jésus.

Le sacrement de la réconciliation, et l’appel de Jean Baptiste à se convertir, n’est-il pas un appel à reconnaitre la présence de Dieu en nous et son amour pour tous ?

In English

Gospel text (Jn 1,19-28):

This was the testimony of John when the Jews sent priests and Levites to ask him, «Who are you?». John recognized the truth and did not deny it. He said, «I am not the Messiah». And they asked him, «Then who are you? Elijah?». He answered, «I am not». They said, «Are you the Prophet?». And he answered, «No». Then they said to him, «Tell us who you are, so that we can give some answer to those who sent us. How do you see yourself?». And John said, quoting the prophet Isaiah, «I am the voice crying out in the wilderness: Make straight the way of the Lord».

Those who had been sent were Pharisees; so they put a further question to John: «Then why are you baptizing if you are not the Messiah, or Elijah, or the Prophet?». John answered, «I baptize you with water, but among you stands one whom you do not know; although he comes after me, I am not worthy to untie the strap of his sandal». This happened in Bethabara beyond the Jordan, where John was baptizing.

The message

“Then who are you?” is an invitation to understand ourselves and relate with God with a filial affection. Knowing oneself is the first step to know God. Without knowing ourselves, it is practically impossible to discover the God who resides in you.

«I am the voice crying out in the wilderness: Make straight the way of the Lord», is a response which identifies not only the role of John Baptist, but also his self-awareness of this role entrusted to him by the Father.

If all of us are able to respond to our brothers and sister in such manner, like John Baptist, we could avoid quite a lot personal problems and conflicts in the society and build up a healthy cooperation in our world. If we are not able to understand ourselves, how can we understand ourselves and identify Jesus to others?

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 1 Janvier 2015

Le 1 Janvier

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 2, 16-21)

En ce temps-là,
les bergers se hâtèrent d’aller à Bethléem,
et ils découvrirent Marie et Joseph,
avec le nouveau-né
couché dans la mangeoire.
Après avoir vu,
ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé
au sujet de cet enfant.
Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient
de ce que leur racontaient les bergers.
Marie, cependant, retenait tous ces événements
et les méditait dans son cœur.
Les bergers repartirent ;
ils glorifiaient et louaient Dieu
pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu,
selon ce qui leur avait été annoncé.

Quand fut arrivé le huitième jour,
celui de la circoncision,
l’enfant reçut le nom de Jésus,
le nom que l’ange lui avait donné avant sa conception.

Le message

Nous rendons grâce au Seigneur pour cette année. Nous la commençons comme habitude avec Marie, la Mère de Jésus, Joseph, et avec les anges. Nous adorons le Petit Jésus dans la joie.

Comme les bergers nous devons glorifier le Seigneur, pour que l’enfant Jésus vienne demeurer en nous et que sa Lumière illumine notre vie.

Avec Marie, Joseph et Jésus, nous formons notre famille spirituelle et nous nous ressentons notre appartenant à cette famille sainte.

Je vous souhaite une très bonne année.

In English

Gospel text (Lc 2,16-21):

The shepherds came hurriedly and found Mary and Joseph with the baby lying in the manger. On seeing this they related what they had been told about the child, and all were astonished on hearing the shepherds. As for Mary, she treasured all these messages and continually pondered over them. The shepherds then returned giving glory and praise to God for all they had heard and seen, just as the angels had told them. On the eighth day the circumcision of the baby had to be performed; he was named Jesus, the name the angel had given him before he was conceived.

The message

We begin this New Year in a very simple way, by celebrating the feast of Mary, Mother of God. It is in this small step, God started His salvation plan in the form of incarnation, without making anything extraordinary.

Many of us might have had some good moments and equally some may might have had painful, for some one, I know there were very painful. It is in this pain we discovered the love, the divine love.

Let us offer this New Year to the Holy Family and be part of this wonderful family so that the Incarnated, may find a wonderful place in our hearts.

Like these poor shepherds, let us be joyful in announcing the wonders the Lord has done, and let us ask the Lord the courage to carry on in a right path. I wish you all a wonderful New Year.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 30 Décembre 2014

Le 31 Décembre

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

(Jn 1, 1-18)

Au commencement était le Verbe,
et le Verbe était auprès de Dieu,
et le Verbe était Dieu.
Il était au commencement auprès de Dieu.
C’est par lui que tout est venu à l’existence,
et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui.
En lui était la vie,
et la vie était la lumière des hommes ;
la lumière brille dans les ténèbres,
et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée.

Il y eut un homme envoyé par Dieu ;
son nom était Jean.
Il est venu comme témoin,
pour rendre témoignage à la Lumière,
afin que tous croient par lui.
Cet homme n’était pas la Lumière,
mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière.

Le Verbe était la vraie Lumière,
qui éclaire tout homme
en venant dans le monde.
Il était dans le monde,
et le monde était venu par lui à l’existence,
mais le monde ne l’a pas reconnu.
Il est venu chez lui,
et les siens ne l’ont pas reçu.
Mais à tous ceux qui l’ont reçu,
il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu,
eux qui croient en son nom.
Ils ne sont pas nés du sang,
ni d’une volonté charnelle, ni d’une volonté d’homme :
ils sont nés de Dieu.
Et le Verbe s’est fait chair,
il a habité parmi nous,
et nous avons vu sa gloire,
la gloire qu’il tient de son Père
comme Fils unique,
plein de grâce et de vérité.

Jean le Baptiste lui rend témoignage en proclamant :
« C’est de lui que j’ai dit :
Celui qui vient derrière moi
est passé devant moi,
car avant moi il était. »
Tous nous avons eu part à sa plénitude,
nous avons reçu grâce après grâce ;
car la Loi fut donnée par Moïse,
la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.

Dieu, personne ne l’a jamais vu ;
le Fils unique, lui qui est Dieu,
lui qui est dans le sein du Père,
c’est lui qui l’a fait connaître.

Le message

Nous rendons grâce au Seigneur pour l’année 2014 et nous accueillons l’année 2015 avec un cœur ouvert. Comme Le Verbe qui s’est fait chaire, nous sommes invités à participer à sa divinité. Que le nouvel an soit une année de grâce et de bonheur. Que ce Verbe enlève toute sorte de ténèbres en nous que la Lumière illumine à travers nos vies. Comme Jean Baptiste nous sommes invités à rendre témoignage et à identifier sa présence au monde.

In English

Gospel text (Jn 1,1-18):

In the beginning was the Word. And the Word was with God and the Word was God; he was in the beginning with God. All things were made through him and without him nothing came to be. Whatever has come to be, found life in him, life which for humans was also light. Light that shines in the dark: light that darkness could not overcome.

A man came, sent by God; his name was John. He came to bear witness, as a witness to introduce the Light so that all might believe through him. He was not the Light but a witness to introduce the Light.

For the Light was coming into the world, the true Light that enlightens everyone. He was already in the world and through him the world was made, the very world that did not know him. He came to his own, yet his own people did not receive him; but all who have received him he empowers to become children of God for they believe in his Name. These are born, but without seed or carnal desire or will of man: they are born of God. And the Word was made flesh; he had his tent pitched among us, and we have seen his Glory, the Glory of the only Son coming from the Father: fullness of truth and loving-kindness.

John bore witness to him openly, saying: «This is the one who comes after me, but he is already ahead of me for he was before me». From his fullness we have all received, favor upon favor. For God had given us the Law through Moses, but Truth and Loving-kindness came through Jesus Christ. No one has ever seen God, but God-the-Only-Son made him known: the one who is in and with the Father.

The message

The Light is available to all of us. We are called to welcome this light in us, not only for us personally, but also for others. By welcoming this Light in us, we will become light for others.

Let us thanks the Lord for all that we have received from the Lord and welcome the New Year with an open heart.

Like John Baptist, let us be the witness of His presence in the world and help the world to discover His presence through our lives.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0