Publié le 19 Janvier 2015

Le 19 Janvier

Évangile de Jésus Christ selon

saint Marc 2,18-22.


En ce temps-là, comme les disciples de Jean le Baptiste et les pharisiens jeûnaient, on vint demander à Jésus : « Pourquoi, alors que les disciples de Jean et les disciples des Pharisiens jeûnent, tes disciples ne jeûnent- ils pas ? »
Jésus leur dit : « Les invités de la noce pourraient-ils jeûner, pendant que l’Époux est avec eux ? Tant qu’ils ont l’Époux avec eux, ils ne peuvent pas jeûner.
Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors, ce jour-là, ils jeûneront.
Personne ne raccommode un vieux vêtement avec une pièce d’étoffe neuve ; autrement le morceau neuf ajouté tire sur le vieux tissu et la déchirure s’agrandit.
Ou encore, personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; car alors, le vin fera éclater les outres, et l’on perd à la fois le vin et les outres. À vin nouveau, outres neuves. »

Le message

Une nouveau Maître donne un nouvel enseignement : la raison de jeûner. Tant que l’époux soit avec nous, nous ne pouvons pas jeûner. Notre mortification doit nous amener ver le Seigneur, le véritable Époux, la source de notre bonheur.

Toute tradition se fonde sur cette nouveauté autour ce bonheur d'être avec Jésus en tant que son ami . Nous ne pouvons pas mettre Jésus avec les autres ou Le comparer avec les mortels. Ce nouvel enseignement d'amour qui nous invite à partager au bonheur éternel.

In English

Gospel text (Mc 2,18-22):

One day, when the disciples of John the Baptist and the Pharisees were fasting, some people asked Jesus, «Why is it that both the disciples of John and of the Pharisees fast, but yours do not?». Jesus answered, «How can the wedding guests fast while the bridegroom is with them? As long as they have the bridegroom with them, they cannot fast. But the day will come when the bridegroom will be taken from them and on that day they will fast.

»No one sews a piece of new cloth on an old coat, because the new patch will shrink and tear away from the old cloth, making a worse tear. And no one puts new wine into old wineskins, for the wine would burst the skins and then both the wine and the skins would be lost. But new wine, new skins!».

The message

It is easy to follow the way others do and we need courage to remain there and propose a new way. Jesus’ way of proposing a new tradition, a tradition of love and forgiveness which takes us to the original plan of God’s creation, helps us to understand this new teaching. We are in the world and not of the world. Let us not be confused with worldly affairs which work against our spiritual growth.

Every fasting and mortification should lead us closer to Jesus and should help us to understand the unconditional love of God. It is the joy of bridegroom, the metaphor that John Baptist uses as friend of Jesus, should be a model for us to have a deeper relationship with God. Do we have the same joy of being with Jesus?

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 18 Janvier 2015

Homélie

Dieu nous appelle à sa mission. Il le fait de sa manière que nous n’arrivons pas à le comprendre. Petit Samuel, il s’est grandi dans la maison du Seigneur, est guidé et animé par l’Esprit Saint, a parcouru un chemin difficile, pourtant très utile, qui lui a formé et configuré dans le Seigneur. Même Elie, un grand prêtre n’était pas capable de décoder les événements qui se sont passés dans son époque, y compris l’appel de Samuel. Nous sommes comme lui, fidèle, mais dans notre sommeille. Nous nous trouvons soit en ce petit garçon qui a couru vers le prophète Elie, soit en Elie qui est toujours dans son aveuglement.

N’aucun apôtres a compris leur missions dès le commencement, même pas après la mort et la résurrection du Seigneur. C’était le jour à partir de la pentecôte qu’ils ont compris leur mission : annoncer la Bonne Nouvelle, l’amour de Dieu. « Voici l’Agneau de Dieu. », qui enlève le péché du monde. Ils ouvrent la porte et ils annoncent la Bonne Nouvelle, comme leur maître, avec une autorité divine.

Nous cherchons le sens de la vie, quêtons le bonheur dans notre vie quotidienne. Comme ces disciples de Jean de Baptiste, comme André et Simon, nous sommes invités à nous avancer vers le Seigneur. « Rabbi où demeures-tu ? » Nous voulons demeurer auprès de Dieu, et dans le Seigneur. Pourtant tout ce que nous faisons, tout ce que nous pensons ne sont pas cohérents avec tout ce que nous aimerions à advenir.

C’est pourquoi saint Paul nous demande de faire notre démarche à partir de notre corps, la demeure de Dieu, le temple de l’Esprit Saint. La pureté de l’âme se commence à la pureté du corps, c’est-à-dire, de notre geste, de notre regard, de notre parole, de notre comportement. A travers notre vie, nous invitons aux autres à vernir vers nous et qu’ils découvrent en nous la présence de Dieu, la force qui nous fait agir de telle manière. « Venez, et vous verrez. », voilà l’invitation principale à découvrir le Seigneur.

« Que cherchez-vous ? » était la question que le Seigneur a posée aux disciples de Jean de Baptiste. Aujourd’hui Il s’adresse à nous. Que cherchons-nous et où nous le cherchons ? « Nous » symboliquement dit que nous devons marcher ensembles qu’en enfant de Dieu. Dans cette semaine de l’unité chrétienne, prions pour l’unité du peuple de Dieu. Confions-le à Dieu et demandons-Lui de nous accompagner et de nous guider. Seigneur donne nous le courage de nous laisser guider par l’Esprit Saint. Amen.

In English

God calls us to participate in His mission and He does it his way. Little Samuel, he grew up in the house of the Lord, is guided and animated by the Holy Spirit, trained and configured in the Lord. Even Eli the high priest was not able to decode the events that happened in his time, including the call of Samuel. We are like him, faithful to God but lost on the way. We are either like this little boy who ran to the wrong person, or like the high priest who is still in his blindness.
Not even the apostles understood their mission when they were called, not even after the death and resurrection of the Lord. It was on the day of Pentecost that they understood their mission: to proclaim the Good News, the love of God. "Behold the Lamb of God. "Who takes away the sin of the world. They open the door and started too announce the Good News, as their master, with divine authority.


We seek the meaning of life, search happiness in our daily lives. As these disciples of John the Baptist's, like Andrew and Simon, we are invited to advance towards the Lord. "Rabbi, where are you staying? "We want to stay with God, and in the Lord. Yet everything we do, everything we think are not consistent with what we would like to be. Somewhere something is wrong.


This is why St. Paul asks us to make our approach from our body, the abode of God, the temple of the Holy Spirit. The purity of the soul begins from the purity of body, that is to say, our gestures, our eyes, our speech, our behavior. Throughout our lives, we invite others to come to us and let them find in us the presence of God, the force that makes us act so. "Come and see. "Here is the invitation to discover the Lord. We have to live in Him and follow Him faithfully to know Him.


What are you looking for? "Was the question that the Lord has asked to the disciples of John the Baptist's. Today it is for us. What are we looking for and where we seek? "We" symbolically means, we must walk together like the children of God. In this week of Christian unity, let us pray for the unity of the people of God. Let us abandon us to the Lord and ask Him to bless us, to accompany us and guide us. Lord gives us the courage to be follow you and the openness to be guided by the Holy Spirit. Amen.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 16 Janvier 2015

Le 17 Janvier

Évangile de Jésus Christ selon

saint Marc 2,13-17.


En ce temps-là, Jésus sortit de nouveau le long de la mer ; toute la foule venait à lui, et il les enseignait. En passant, il aperçut Lévi, fils d’Alphée, assis au bureau des impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit. Comme Jésus était à table dans la maison de Lévi, beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec Jésus et ses disciples, car ils étaient nombreux à le suivre. Les scribes du groupe des pharisiens, voyant qu’il mangeait avec les pécheurs et les publicains, disaient à ses disciples : « Comment ! Il mange avec les publicains et les pécheurs ! » Jésus, qui avait entendu, leur déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

Le message

« Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. » Jésus nous rappelle notre mission. De fait qu’Il a choisis ses Apôtres comme Lévi ou Mathieu, Il nous dit qu’Il a fait son choix. Il nous invite à lui imiter. Chez lui tous sont invités.

Si nous voulons agir comme Jésus, nous devons avoir son regard, un regard qui voit l’invisible, la pensée et le cœur des hommes. Demandons-Lui de partager avec nous son regard et de pouvoir discerner comme Lui.

In English

Gospel text (Mc 2,13-17):

When Jesus went out again beside the lake, a crowd came to Him and He taught them. As he walked along, he saw a tax collector sitting in his office. This was Levi, the son of Alpheus. Jesus said to him, «Follow me». And Levi got up and followed Him. And it so happened that while Jesus was eating in Levi's house, tax collectors and sinners were sitting with Him and His disciples for there were indeed many of them. But there were also teachers of the Law of the Pharisees' party, among those who followed Jesus, and when they saw Him eating with sinners and tax collectors, they said to his disciples, «Why! He eats with tax collectors and sinners!». Jesus heard them and answered, «Healthy people don't need a doctor, but sick people do. I did not come to call the righteous but sinners».

The message

Jesus knows His mission and He choses, not the best in the eyes of the society, but the best in the eyes of God. By the very fact He went to the house of Mathew, it has disturbed the teachers of the Law. Jesus is teaching them the importance of merci and forgiveness.

In the house of the Lord, all are welcome. If we feel left behind by the society or abandoned by the friends, the Lord will be with us. This response of Jesus does console all of us. «Healthy people don't need a doctor, but sick people do. I did not come to call the righteous but sinners».

Why to hesitate to take His mission and transform it in to our own mission? And all the more, today He needs us.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 15 Janvier 2015

Le 16 Janvier

Évangile de Jésus Christ selon

saint Marc 2,1-12.


Quelques jours après la guérison d’un lépreux, Jésus revint à Capharnaüm, et l’on apprit qu’il était à la maison.
Tant de monde s’y rassembla qu’il n’y avait plus de place, pas même devant la porte, et il leur annonçait la Parole.
Arrivent des gens qui lui amènent un paralysé, porté par quatre hommes.
Comme ils ne peuvent l’approcher à cause de la foule, ils découvrent le toit au-dessus de lui, ils font une ouverture, et descendent le brancard sur lequel était couché le paralysé.
Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. »
Or, il y avait quelques scribes, assis là, qui raisonnaient en eux-mêmes :
« Pourquoi celui-là parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? »
Percevant aussitôt dans son esprit les raisonnements qu’ils se faisaient, Jésus leur dit : « Pourquoi tenez-vous de tels raisonnements ?
Qu’est-ce qui est le plus facile ? Dire à ce paralysé : “Tes péchés sont pardonnés”, ou bien lui dire : “Lève-toi, prends ton brancard et marche” ?
Eh bien ! Pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a autorité pour pardonner les péchés sur la terre… – Jésus s’adressa au paralysé –
je te le dis, lève-toi, prends ton brancard, et rentre dans ta maison. »
Il se leva, prit aussitôt son brancard, et sortit devant tout le monde. Tous étaient frappés de stupeur et rendaient gloire à Dieu, en disant : « Nous n’avons jamais rien vu de pareil. »

Le message

Jésus nous montre que le pardon du péché est plus important que la guérison. Marc nous enseigne l’importance de la communauté dans la vie chrétienne. Nous marchons ensembles, et ensembles nous seront sauvés.

C’est dommage, même dans un acte purement divin, l’homme est capable de trouve tout ce qui n’est pas pure. Comme Jésus nous a dit, toute sorte d’impureté, vient de l’intérieure de nous, car nous ne discernons pas comme il faut. C’est aussi, nous n’arrivons pas à distinguer, tout ce qui du bon et du mal.

Celui qui fait la volonté du Père est obligé d’entendre, « Il blasphème. » Sommes-nous prêts à entendre telle accusation.

In English

Gospel text (Mc 2,1-12):

Jesus returned to Capernaum. As the news spread that he was at home, so many people gathered that there was no longer room even outside the door.

While Jesus was preaching the Word to them, some people brought a paralyzed man to him. The four men who carried him couldn't get near Jesus because of the crowd, so they opened the roof above the room where Jesus was and, through the hole, lowered the man on his mat. When Jesus saw the faith of these people, he said to the paralytic, «My son, your sins are forgiven».

Now, some teachers of the Law who were sitting there wondered within themselves, «How can he speak like this insulting God? Who can forgive sins except God?».

At once Jesus knew through his spirit what they were thinking and asked, «Why do you wonder? Is it easier to say to this paralyzed man: ‘Your sins are forgiven’, or to say: ‘Rise, take up your mat and walk?’ But now you shall know that the Son of Man has authority on earth to forgive sins». And he said to the paralytic, «Stand up, take up your mat and go home».

The man rose and, in the sight of all those people, he took up his mat and went out. All of them were astonished and praised God saying, «We have never seen anything like this!».

The message

Jesus never fails to identify the faith of the people. He has seen the invisible demarche of the society so that this poor man could be healed. They were sure that Jesus will heal him and Jesus did. The community is important for Jesus, is important for us too.

What is important for us to learn from this gospel is, the way Jesus looks at the faith of the people and how meanly others judge Jesus. Jesus, understanding the importance of forgiveness of sins does remind us that no healing will be complete without pardon.

It is strange that we call on God as if He is unfaithful, merciless and hard heartedness. Jesus, who follows the will of the Father par excellence, is accused of blaspheming. While looking at these people very stupid, don’t we do the same thing in our relationship with God?

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 14 Janvier 2015

Le 15 Janvier

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

(Mc 1, 40-45)

En ce temps-là,
un lépreux vint auprès de Jésus ;
il le supplia et, tombant à ses genoux, lui dit :
« Si tu le veux, tu peux me purifier. »
Saisi de compassion, Jésus étendit la main,
le toucha et lui dit :
« Je le veux, sois purifié. »
À l’instant même, la lèpre le quitta
et il fut purifié.
Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt
en lui disant :
« Attention, ne dis rien à personne,
mais va te montrer au prêtre,
et donne pour ta purification
ce que Moïse a prescrit dans la Loi :
cela sera pour les gens un témoignage. »


Une fois parti,
cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle,
de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville,
mais restait à l’écart, dans des endroits déserts.
De partout cependant on venait à lui.

Le message

En touchant le lépreux Jésus nous explique la théologie de l’Incarnation : Dieu participe à notre humanité pour que cette humanité soit purifiée et qu’elle soit élevée vers la divinité.

Saint Paul nous invite à découvrir ce Dieu, un Dieu de miséricorde. Ne fermons pas notre cœur, mais écoutons la voix du Seigneur. C’est un appel communautaire et nous sommes appelés à vivre en communauté, une communauté croyante. Jésus lui renvoie vers sa communauté et qu’il y vive avec les autres.Vivons-nous en communauté?

In English

Gospel text (Mc 1,40-45):

A leper came to Jesus and begged Him, «If you so will, you can make me clean». Moved with pity, Jesus stretched out his hand and touched him, saying, «I will; be clean». The leprosy left the man at once and he was made clean. As Jesus sent the man away, he sternly warned him, «Don't tell anyone about this, but go and show yourself to the priest and for the cleansing bring the offering ordered by Moses; in this way you will make your declaration».

However, as soon as the man went out, he began spreading the news everywhere, so that Jesus could no longer openly enter any town. But even though he stayed in the rural areas, people came to him from everywhere.

The message

We all wish to be clean, in a sense pure, purity in all senses, spiritual, and physical. This purification radical that Jesus brings to the society by the Incarnation, helps us to know the holiness of God and His proximity.

This leper was however lucky and there were many still waiting for their turn to be healed. Many good and soft hearted people suffer and still longing for liberation and for some a little space to breath. Sufferings and isolation are the only consolation to such people. It is to them Jesus is telling, «I will; be clean». Sadly they don’t hear.

May be little silence and meditation may help us to identify this loving presence of God, very often in discrete, accompany us, without disturbing our rhythm of life. Jesus will surely will ask us to look around and see how much good people do surround us and how much are we blind to see this accompaniment.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 13 Janvier 2015

Le 14 Janvier

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

(Mc 1, 29-39)

En ce temps-là,
aussitôt sortis de la synagogue de Capharnaüm,
Jésus et ses disciples allèrent, avec Jacques et Jean,
dans la maison de Simon et d’André.
Or, la belle- mère de Simon était au lit,
elle avait de la fièvre.
Aussitôt, on parla à Jésus de la malade.
Jésus s’approcha,
la saisit par la main
et la fit lever.
La fièvre la quitta,
et elle les servait.

Le soir venu, après le coucher du soleil,
on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal
ou possédés par des démons.
La ville entière se pressait à la porte.
Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies,
et il expulsa beaucoup de démons ;
il empêchait les démons de parler,
parce qu’ils savaient, eux, qui il était.

Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube.
Il sortit et se rendit dans un endroit désert,
et là il priait.
Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche.
Ils le trouvent et lui disent :
« Tout le monde te cherche. »
Jésus leur dit :
« Allons ailleurs, dans les villages voisins,
afin que là aussi je proclame l’Évangile ;
car c’est pour cela que je suis sorti. »

Et il parcourut toute la Galilée,
proclamant l’Évangile dans leurs synagogues,
et expulsant les démons.

Le message

Jésus partage sa vie d’entre contemplation et action. En pleine action, Il se trouve seul avec son père. C’est dans la Père qu’il demande à ses disciples de quitter, pour qu’Il puisse annoncer la Bonne Novelle. Essayons d’imiter le Seigneur dans sa contemplation et dans son action.

Que notre action soit un des fruits de notre relation avec Dieu. Et qu’elle nous amène vers le Seigneur, la source de notre existence, dans une méditation profonde où nous nous retrouverons comme Jésus, face à face avec son Père.

In English

Gospel text (Mc 1,29-39):

As soon as Jesus and his disciples left the synagogue, Jesus went to the home of Simon and Andrew with James and John. As Simon's mother-in-law was sick in bed with fever, they immediately told Him about her. Jesus went to her and taking her by the hand, raised her up. The fever left her and she began to wait on them.

That evening at sundown, people brought to Jesus all the sick and those who had evil spirits: the whole town was pressing around the door. Jesus healed many who had various diseases, and drove out many demons; but he did not let them speak, for they knew who he was.

Very early in the morning, before daylight, Jesus went off to a lonely place where He prayed. Simon and the others went out, too, searching for him; and when they found him they said, «Everyone is looking for you». Then Jesus answered, «Let's go to the nearby villages so that I may preach there too; for that is why I came». So Jesus set out to preach in all the synagogues throughout Galilee; he also cast out demons.

The message

Let us imitate our brother, master and see how he manages His day. Fully involved in action, and fully in contemplation, Jesus shares His day just like any one of us. Jesus finds the source of His energy from the Father. It is from this contemplation that His action finds its reason to be.

Without blaming Martha, Jesus is advising her to listen to the world of God and respond. Otherwise, the danger is that we may be fully involved in charitable activities and end up in complaining about others, like Martha. Let us be wise and listen to our Lord.

Very often we tend to look up to heaven in prayer and fail to see the talents that the Lord has already given to us. If we decide to look up, it is not to ask, but to give thanks to the Lord for all that we have received. This liberty will give us the courage to go beyond where we are, and will help us to freely accomplish the will of the Father, ever ready to move.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 12 Janvier 2015

Le 13 Janvier

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

(Mc 1, 21-28)

Jésus et ses disciples entrèrent à Capharnaüm.
Aussitôt, le jour du sabbat,
il se rendit à la synagogue, et là, il enseignait.
On était frappé par son enseignement,
car il enseignait en homme qui a autorité,
et non pas comme les scribes.
Or, il y avait dans leur synagogue
un homme tourmenté par un esprit impur,
qui se mit à crier :
« Que nous veux- tu, Jésus de Nazareth ?
Es- tu venu pour nous perdre ?
Je sais qui tu es :
tu es le Saint de Dieu. »
Jésus l’interpella vivement :
« Tais- toi ! Sors de cet homme. »
L’esprit impur le fit entrer en convulsions,
puis, poussant un grand cri, sortit de lui.
Ils furent tous frappés de stupeur
et se demandaient entre eux :
« Qu’est- ce que cela veut dire ?
Voilà un enseignement nouveau, donné avec autorité !
Il commande même aux esprits impurs,
et ils lui obéissent. »
Sa renommée se répandit aussitôt partout,
dans toute la région de la Galilée.

Le message

« Voilà un enseignement nouveau, donné avec autorité ! » Jésus parle avec autorité, une autorité vient de Dieu. Cette autorité est donné pour le bien de son peuple pour que le peuple soit libéré, libérer du péché, des ténèbres et qu’il vive en enfants de Dieu. En tant qu’enfant de Dieu, avons-nous la même autorité, une autorité qui libère le peuple ?

Regardons le comportement de l’esprit mauvais. En rendant témoignage au Christ, à l’autorité divine, il nous affirme qu’il est en autorité et il est le chef. Jésus questionne cette autorité, qui fait mal à cet homme, un enfant de Dieu.

Le peuple qui est le témoin de tout ce qui se passe, n’arrive pas à comprendre ni l’origine de cette autorité divine, ni la Personne à qui Dieu a confié toute son autorité. Très souvent nous sommes aveugles.

In English

Gospel text (Mc 1,21-28):

Jesus and his disciples went into the town of Capernaum and began to teach in the synagogue during the sabbath assemblies. The people were astonished at the way he taught, for he spoke as one having authority and not like the teachers of the Law. It happened that a man with an evil spirit was in their synagogue and he shouted, «What do you want with us, Jesus of Nazareth? Have you come to destroy us? I know who you are: You are the Holy One of God». Then Jesus faced him and said with authority, «Be silent and come out of this man!». The evil spirit shook the man violently and, with a loud shriek, came out of him.

All the people were astonished and they wondered, «What is this? With what authority he preaches! He even orders evil spirits and they obey Him!». And Jesus' fame spread throughout all the country of Galilee.

The message

This is one of the habitudes of Jesus: teach in the synagogue. He teaches with authority, because, He is the master of all teaching. Do we see in Him as our teacher and as a faithful, do we listen to His words?

God has shared His authority with the humanity, with liberty of discernment. We have to verify the way we use these authorities we have received from God. When this authority is used for the well-being of our brothers and sisters, then, Jesus will certainly approve this. How do we use our authorities? Like Jesus we should work against the bad and evil, not against people. Let us learn from Jesus, to do good.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 11 Janvier 2015

Le 12 Janvier

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

(Mc 1, 14-20)

Après l’arrestation de Jean,
Jésus partit pour la Galilée
proclamer l’Évangile de Dieu ;
il disait :
« Les temps sont accomplis :
le règne de Dieu est tout proche.
Convertissez- vous
et croyez à l’Évangile. »

Passant le long de la mer de Galilée,
Jésus vit Simon et André, le frère de Simon,
en train de jeter les filets dans la mer,
car c’étaient des pêcheurs.
Il leur dit :
« Venez à ma suite.
Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. »
Aussitôt, laissant leurs filets,
ils le suivirent.

Jésus avança un peu
et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean,
qui étaient dans la barque et réparaient les filets.
Aussitôt, Jésus les appela.
Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers,
ils partirent à sa suite.

Le message

Jésus commence sa mission après l’arrestation de Jean de Baptiste. C’est-à-dire, Jean de Baptiste a déjà préparer le chemin et les disciples étaient aussi prêts à suivre le Seigneur, comme notre père Abraham. Nous ne savons pas comment s’est passé cette préparation. Dieu nous parle et Il nous prépare à sa manière sans faire aucune manifestation. C’est pourquoi, Marc nous exhorte à ne pas hésiter trop. Nous pouvons le suivre, car son chemin nous amènera vers l’herbe fraiche.

Nous passons avec notre pays en particulier un moment difficile. Jésus nous invite à le suivre, non pas avec un regard de jugement, mais avec un regard de compassion et de miséricorde. C’est pourquoi il n’est pas allé au temple pour chercher ses disciples, mais en dehors. Il a besoin de nous, le peuple de Dieu pour annoncer le pardon et la réconciliation.

In English

After John was arrested, Jesus went into Galilee and began preaching the Good News of God. He said, «The time has come; the kingdom of God is at hand. Change your ways and believe the Good News». As Jesus was walking along the shore of Lake Galilee, he saw Simon and his brother Andrew casting a net in the lake, for they were fishermen. And Jesus said to them, «Follow me, and I will make you fish for people». At once, they left their nets and followed Him. Jesus went a little farther on and saw James and John, the sons of Zebedee; they were in their boat mending their nets. Immediately, Jesus called them and they followed Him, leaving their father Zebedee in the boat with the hired men.

The message

Jesus is calling each and every one of us through his disciples to announce the Kingdom of God, a new kingdom which will change our lives. The change comes as fruit from our participation in the baptism of the Lord. By this baptism we promise to God that we will listen to Him and do all that He will ask us to do.

Today He is asking us to follow Him, follow Him in the way of love, compassion and forgiveness. For our surprise, he didn’t choose the priests or any great personality of the society, rather very simple fishermen and rejected tax-collector. If you feel that you are simple and rejected by the people around, don’t resist yourself to say YES to the Lord. Say humbly like Mary, Lord let thy will be done.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 10 Janvier 2015

Le 11 Janvier

Homélie

« Nous sommes les croyants, mais ne sont pas pratiquants » Combien de fois qu’on entend cette phrase de la bouche des chrétiens qui viennent à préparer au baptême ou aux obsèques ? Par le baptême, nous ne devenons pas les croyants, tous qui croient en Dieu sont croyants, mais nous devenons chrétiens, car nous avons participé au Baptême du Christ.

Quand nous célébrons le baptême du Seigneur, en vérité, nous célébrons notre propre baptême, par lequel nous nous plongeons à la source de la vie chrétienne, qui nous rassemble aujourd’hui dans cette Eglise, en tant que peuple de Dieu. « Le christ est illuminé par le baptême, resplendissons avec lui ; il est plongé dans l’eau, descendons avec lui pour remonter avec lui. » nous dit Saint Grégoire de Naziance.

Le baptême est un cadeau que Dieu offre au peuple pour qu’il vive leur vie en Dieu, dans la foi avec l’espérance. Si le péché nous empêche à nous avancer, le baptême nous donne une espérance, en Dieu, un Dieu qui nous accompagne, un Dieu qui nous soutien par l’Esprit Saint. Le prophète Isaïe nous dit, « vous tous qui avez soif, venez, voici de l’eau ! » Jésus vient vers cette eau, non pas pour se purifier, mais pour que par Lui, que cette eau soit purifier, qu’Il enlever nos péchés et que nous tous puissions en profiter.

« Prêtez l’oreille ! Venez à moi ! Ecoutez, et vous vivrez. Je m’engagerai envers vous par une alliance éternelle», nous dit prophète Isaïe. En plongeons dans cette Eau, nous promettons à Dieu par cette alliance à L’écouter et à mettre en pratique tout ce qu’Il nous dira. Par cette pratique, nous devenons le Christ pour nos frères et sœurs et nous devenons vraiment chrétiens.

Nous pleurons pour les victimes des assassinats de notre pays et prions pour leurs familles. C’est juste et bien, en tant que chrétiens, nous devons prier aussi pour ces gens qui les ont assassinés, car ils ont motivé par une théorie mauvaise et par un enseignement qui divise le monde. Ils ont aussi victimes de cet enseignement. Aujourd’hui, nous avons besoin un regard de compassion et de miséricorde, non pas un regard de jugement.

Comme Jésus, lassons-nous plonger dans l’eau, pour que nous puissions nous pardonner et nous réconcilier avec Dieu. Le pardon est un visage de cet amour, l’amour divin qui nous fait vivre. D’être baptisé, c’est prendre la responsabilité. C’est promettre à nous engager au bien des autres. C’est d’exprimer et témoigner que Dieu et son amour est la source de notre amour. Vivre notre baptême, c’est vivre en enfants de Dieu, c’est nous laisser conduire par l’Esprit Saint. C’est prendre la main de Jésus et avancer à son rythme.

Homily


When we celebrate the Baptism of the Lord, in truth, we celebrate our own baptism, by which we immerse ourselves to the source of Christian life, which brings us together today in this Church, as the people of God. "The Christ is illuminated by baptism and with him we shine; He is immersed in water, let us go down with him and with Him we will come up. "Says St. Gregory of Nazianzen.


Baptism is a gift that God offers to the people that through it they may live their lives in God, in faith with hope. If sin prevents us move further, baptism gives us hope in God, a God who is with us, a God who support us through the Holy Spirit. The prophet Isaiah says, "all you who are thirsty, come, here is water! "Jesus came to this water, not to be purified, but through Him that this water be purified, and through this water our sins be washed. Thus every baptized Christian may have joy.


“Come to me! Listen, and you will live, "says God through prophet Isaiah. When we get immersed in this water, we promise to God through this alliance that we will listen to him and to put into practice all that He will ask us to do. By doing the will of the Father, we become Christ for our brothers and sisters and we will be truly Christian.

Like Jesus, we should enter into this water, so that we may be reconciled with God. To be baptized is to take responsibility. It is promising to engage to work for the wellbeing of others. This is to express and testify that God and his love is the source of our love. Live our baptism is to live as children of God and let ourselves be guided by the Holy Spirit. It's taking the hand of Jesus and advance at His rhythm of life.

On this day let us be assured that we all the loving children of God, because God has said the day we got baptized that He really loves us and we are all His beloved. I wish you all a very good feast day.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 9 Janvier 2015

Le 10 Janvier

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

(Jn 3, 22-30)

En ce temps-là,
Jésus se rendit en Judée, ainsi que ses disciples ;
il y séjourna avec eux, et il baptisait.
Jean, quant à lui, baptisait à Aïnone, près de Salim,
où l’eau était abondante.
On venait là pour se faire baptiser.
En effet, Jean n’avait pas encore été mis en prison.
Or, il y eut une discussion entre les disciples de Jean et un Juif
au sujet des bains de purification.
Ils allèrent trouver Jean et lui dirent :
« Rabbi, celui qui était avec toi de l’autre côté du Jourdain,
celui à qui tu as rendu témoignage,
le voilà qui baptise,
et tous vont à lui ! »
Jean répondit :
« Un homme ne peut rien s’attribuer,
sinon ce qui lui est donné du Ciel.
Vous-mêmes pouvez témoigner que j’ai dit :
Moi, je ne suis pas le Christ,
mais j’ai été envoyé devant lui.
Celui à qui l’épouse appartient, c’est l’époux ;
quant à l’ami de l’époux, il se tient là,
il entend la voix de l’époux,
et il en est tout joyeux.
Telle est ma joie : elle est parfaite.
Lui, il faut qu’il grandisse ;
et moi, que je diminue. »

Le message

« Lui, il faut qu’il grandisse ; et moi, que je diminue. » Nous avons un bon message dans ce témoignage de Jean de Baptiste. Si tous les hommes commencent à penser aux autres, tous, nous grandirons ensembles comme frère et sœur. Ce jour-là la joie et le bonheur de mon frères et sœurs sera ma joie et mon bonheur. Jean de Baptiste s’exprime cette joie, mais une joie d’avoir accompli la volonté du Père : rendre témoignage. Certainement, il l’a fait pour nous, pour les autres.

En tant qu’un chrétien, nous devons identifier notre mission, la mission que Dieu nous a confiée lors de notre baptême. Restons fidèles à cette mission que nous avons reçue. C’est dans l’accomplissement de cette mission que nous retrouverons notre joie et notre bonheur.

In English

Scripture: John 3:22-30

22 After this Jesus and his disciples went into the land of Judea; there he remained with them and baptized. 23 John also was baptizing at Aenon near Salim, because there was much water there; and people came and were baptized. 24 For John had not yet been put in prison. 25 Now a discussion arose between John's disciples and a Jew over purifying. 26 And they came to John, and said to him, "Rabbi, he who was with you beyond the Jordan, to whom you bore witness, here he is, baptizing, and all are going to him." 27 John answered, "No one can receive anything except what is given him from heaven. 28 You yourselves bear me witness, that I said, I am not the Christ, but I have been sent before him. 29 He who has the bride is the bridegroom; the friend of the bridegroom, who stands and hears him, rejoices greatly at the bridegroom's voice; therefore this joy of mine is now full. 30 He must increase, but I must decrease."

The message

Today is the last day of Christmas season and Saint John in his letter says that the children of God cannot sin, because they will live in God and this God will not allow them to go away from Him. He is asking us to imitate Jesus in our lives and He will lead us towards His Father.

The witness of John Baptiste does reminds us of our priorities in life. “He must increase, but I must decrease." It gives us an orientation for our daily life. Only if we allow others to increase and in them we will find our growth. In other words, let the joy and happiness of our brothers and sisters, be the joy and happiness of ours.

There we will not have jealousy or enmity, but cooperation and friendship. All will be friends. John Baptiste sees himself as the friend of Jesus. Shall be also become His friends?

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0