3ème Dimanche de Pâques

Publié le 15 Avril 2018

‘La vérité nous sauvera’, Pilate l’a voulu avoir sans l’avoir cherchée. Heureusement cette vérité se trouve devant nous, en nous, et dans notre cœur. Les écritures sacrées, l’histoire de salut, la tradition, les témoignages des pères de l’Eglise et les saints de nos jours nous aident à creuser et à découvrir cette vérité de la vie, le Ressuscité, Il est vivant et parmi nous. Tans des hommes et des femmes de bonne volonté ont trouvé cette vérité : Dieu demeure en nous. Ils ont consacré leur vie pour la préserver et la propager.  Ils sont les véritables modèles de vie, les missionnaires de la paix et de la réconciliation. Très souvent nous nous agissons dans l’ignorance et c’est pourquoi nos actes ne sont pas cohérents avec notre foi. Aujourd’hui le Seigneur réveille notre intelligence et nous aide à relire notre vie entière avec un regard de foi et de confiance. Le Seigneur nous salue et veut partager avec nous ce message de paix et de consolation,  ‘n’ayez pas peur.’  N’ayez pas peur, car Je suis avec vous et en vous.

Un homme de foi pourtant vivra sa vie pleinement en reconnaissant cette présence divine et en vivant la paix intérieurement que Dieu lui a accordée. Il sait identifier la présence divine, même dans son malheur. Lorsque les choses ne se passent pas comme nous voudrions, nous devons nous ouvrir et laisser les portes ouvertes. Ne soyons pas nous enfermer en nous-mêmes.   Jésus est avec nous. Il nous dit, « la paix soit avec vous. Il faut apprendre à fixer  notre regard sur Jésus. Souvenez-vous l’histoire de Pierre sur l’eau ? Ne l’oublions pas.

Si nous ne faisons pas confiance dans la présence de Dieu, nous ne pouvons pas nous avancer. Dieu est capable de franchir toute sorte de mur, pourtant si nous refusons de l’accueillir, il nous laissera libre dans notre liberté, car Dieu est libre. Les disciples d’Emmaüs peuvent nous aider à agir correctement. Dans leur malheur et tristesse, ils savaient partager leur tristesse et découragement avec un étranger totalement inconnu. Ils prêtent attentions à tout ce dont cet étranger enseigne. Plus tard, ils diront, notre cœur n’est-il pas brûlant quand Il nous a parlé ? 

Jésus nous invite à Le découvrir, particulièrement sa divinité dans son humanité, même transfiguré, glorifié, transformé, il est pourtant ce même Jésus avec toute sa personne, un HOMME de chair et de sang. La passion ne sera jamais effacée par la résurrection. Rappelons-nous tout ce dont Il nous dit dans les écritures sacrées. C’est un processus de vie que l’homme ne doit jamais oublier.

Aujourd’hui, nous les chrétiens, nous avons un grand devoir dans cette société déchirée et découragée. Porter cette paix et œuvrer de telle manière qu’elle demeure en nous. Que nous soyons ce visage de Dieu qui incite dans le cœur des hommes un désire pour la paix et pour la réconciliation.  Que notre visage donne une espérance et affirme et réaffirme que tout ne va pas mal. On peut toujours espérer et soyons témoins de la résurrection.

 

 

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article