Le 15 Février

Publié le 15 Février 2015

Le 15 Février

Évangile de Jésus Christ selon

saint Marc 1,40-45.


En ce temps-là, un lépreux vint auprès de Jésus ; il le supplia et, tombant à ses genoux, lui dit : « Si tu le veux, tu peux me purifier. »
Saisi de compassion, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. »
À l’instant même, la lèpre le quitta et il fut purifié.
Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt
en lui disant : « Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre, et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit dans la Loi : cela sera pour les gens un témoignage. »
Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville, mais restait à l’écart, dans des endroits déserts. De partout cependant on venait à lui.

Homélie

« Je le veux, sois purifié. » Cette réponse du Seigneur nous affirme que Seigneur est venu pour nous purifier. Il va nous aider à identifier toute sorte de lèpre dans notre vie non seulement spirituelle mais aussi sociale et familiale.

Lèpre est une maladie qui n’est pas visible dès le commencement. Nous la verrons plus tard. Dès qu’elle se rend visible, si nous ne la soignons pas, elle va nous défigurer. Il y en a encore plusieurs sorte de lèpres dans notre société qui ne sont pas visibles distinctement mais comme les icebergs.

Le Père Yvon-Michel Allard, s.v.d nous dit que cet évangile nous invite à répondre à la question : Qui sont les lépreux du XXIe siècle.

- Ceux qui vivent dans les bidons-villes à travers le monde et chez-nous
- Les sans travail et les sans-abri
- Les ex-prisonniers qui ne peuvent reprendre leur place dans la société
- Les gens sous l’emprise de la drogue
- Les gens qu’on enferme dans des prisons secrètes et des prisons d’État, où la torture est à l’ordre du jour
- Les personnes âgées qui attendent la mort dans l’isolement et l’abandon
- Les vagues d’immigrants qui arrivent par milliers.

Il y a tellement de lépreux et d’exclus dans notre société moderne !

Regardons donc comment Jésus agit.

Premièrement, Jésus travaille pour l’unité, pour la fraternité pour l’inclusion. Toute sorte d’exclusion est anti évangélique. Ne séparons personne de notre société, y compris les personnes malades, âgés, étc. L’isolement nous rendra malade. Bâtir une communauté autour les valeurs l’évangélique sera notre solution pour la société moderne et contemporaine. Nous venons à l’église seuls et nous partons seuls sans partagé nos nouvelles. Une relation directe avec Dieu, sans tisser une relation humaine est une illusion que le monde nous propose.

Deuxièmement, Jésus renvoie cet homme vers son prêtre, vers sa communauté et vers sa famille. Un respect à la tradition, à la culture, à la communauté est essentiel pour l’humanité. Au nom du doit d’individu, nous avons rendu la famille encore faible. La famille qui prie ensemble, vivra ensemble. Une société qui uni les familles verra ses enfants ensembles qui nous assurerons la paix dans notre quartier.

La présence de Jésus attire tout le monde vers Lui. Son amour pour l’humanité est un amour contagieux. Notre présence dans notre société doit être contagieuse. Allumer le feu d’amour dans notre société est un devoir chrétien. Pour donner cet amour, nous devons l’avoir. Laissons-nous toucher par cet amour divin, car il dépasse infiniment tout ce que nous pouvons imaginer. Un amour sans condition comme une source qui se donne sans limite.

Le mercredi prochain le Carême va ouvrir sa porte qui nous fera entrer dans le désert. Marchons avec le Seigneur, poussé par l’Esprit Saint, entrons dans ce désert, à la rencontre de Dieu qui nous attend. Le saint Père nous donne trois points pour méditer dans ce temps de grâce : 1. Si un seul membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance, 2. Où est ton frère, 3. Tenez ferme, (Jc 5,8). Je vous souhaite une bonne préparation. Amen.


In English

Gospel text (Mc 1,40-45):

A leper came to Jesus and begged him, «If you so will, you can make me clean». Moved with pity, Jesus stretched out his hand and touched him, saying, «I will; be clean». The leprosy left the man at once and he was made clean. As Jesus sent the man away, he sternly warned him, «Don't tell anyone about this, but go and show yourself to the priest and for the cleansing bring the offering ordered by Moses; in this way you will make your declaration». However, as soon as the man went out, he began spreading the news everywhere, so that Jesus could no longer openly enter any town. But even though he stayed in the rural areas, people came to him from everywhere.

Homily

"I will; be cleansed. "This answer of the Lord tells us that the Lord came to purify us and raise us from the sinfulness to holiness. This call of Jesus will help us to identify any kind of leprosy in our lives not only spiritual but also social and family.


Leprosy is a disease that is not visible from the beginning. We will be able to identify only in later days. As soon as it becomes visible and, if we do not take care, it will disfigure us. There are many kinds of lepers in our society that are not clearly visible but remains as icebergs.
Father Yvon Michel Allard, svd tells us that this Gospel invites us to answer the question: Who are the lepers of the twenty-first century.
- Those who live in slums around the world and in us
- The unemployed and the homeless
- Ex-prisoners who cannot take their place in society
- People under the influence of drugs
- People that locks in secret jails and state prisons, where torture is the order of the day
- Seniors who await death in isolation and abandonment
- The waves of immigrants arriving by the thousands.
There are so many lepers and outcasts in our modern society!


So let's look at how Jesus is acting on once such occasion.
First, Jesus is working for unity, for brotherhood and for inclusion. Any kind of exclusion is anti-Gospel. No one should be separated from our society, including the sick, elderly, etc. Isolation makes us sick. Building a community around the evangelical values will be our solution for modern and contemporary society. We come to church alone and we leave alone without sharing. A direct relationship with God, without a connect to human relationship is an illusion that the world offers us. Sometime man likes to reduce everything in human relationship.


Second, Jesus returns this man to his priest, to his community and to his family. A respect for tradition, culture, and community is essential for a healthy humanity. In the name of individual well-being or freedom, we have made the family more weak. The family that prays together, live together. A society that unites families will have their children together and will ensure peace in our neighborhood.


The third point is the presence of Jesus which attracts everyone towards Him. His love for mankind is a contagious love. Our presence in our society must be contagious and it should attract many to Jesus. Let us learn to light the fire of love in our society and it is a Christian duty. To give this love, we must have it. Let us be touched by this divine love because it goes far beyond anything we can imagine: an unconditional love like a spring which gives without limit.
The next Wednesday Lent will open its door that will take us into the desert. Walk with the Lord, moved by the Holy Spirit, move into this desert to meet God alone in a personal encounter. The Holy Father gives us three points to ponder in this time of grace: 1. If one member suffers, all the members suffer with it, 2. Where is your brother, 3. Stand firm, (James 5.8). I wish you a good preparation. Amen.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article