Publié le 30 Avril 2013

Le premier Mai

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

(Jn 15, 1-8)

À l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l'enlève ; tout sarment qui donne du fruit, il le nettoie, pour qu'il en donne davantage. Mais vous, déjà vous voici nets et purifiés grâce à la parole que je vous ai dite : Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter du fruit par lui-même s'il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.


Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là donne beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est comme un sarment qu'on a jeté dehors, et qui se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent.
Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voudrez, et vous l'obtiendrez. Ce qui fait la gloire de mon Père, c'est que vous donniez beaucoup de fruit : ainsi, vous serez pour moi des disciples. »

Le message

Jésus est la source et la finalité de notre vie. Tous les chrétiens doivent vivre leur vie par Christ et en Christ. Il est la Vigne et nous sommes les sarments qui donnent les fruits. Si nous oublions cette vérité, nous ne pouvons plus vivre une vie chrétienne.

Donner les fruits, c’est devenir Dieu pour tous ceux et celles qui le cherchent, faire vivre Dieu dans le cœur des hommes. Donner les fruits, c’est devenir les créateurs, qui donnent sans mesure et sans aucune condition.

L’Eglise universelle célèbre aujourd’hui la fête de saint Joseph, et aujourd’hui est aussi la journée de travailleur. Prions pour tous ceux et celles qui nous font vivre. Le travail est un grand cadeau que Dieu nous donne, pour que nous vivions dans la paix et dans la joie. Respectons le travail et nous vivrons dans la tranquillité.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 29 Avril 2013

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

(Jn 14, 27-31)

À l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « C'est la paix que je vous laisse, c'est ma paix que je vous donne ; ce n'est pas à la manière du monde que je vous la donne. Ne soyez donc pas bouleversés et effrayés. Vous avez entendu ce que je vous ai dit : Je m'en vais, et je reviens vers vous. Si vous m'aimiez, vous seriez dans la joie puisque je pars vers le Père, car le Père est plus grand que moi. Je vous ai dit toutes ces choses maintenant, avant qu'elles n'arrivent ; ainsi, lorsqu'elles arriveront, vous croirez.
Désormais, je ne parlerai plus beaucoup avec vous, car le prince du monde va venir. Certes, il n'y a rien en moi qui puisse lui donner prise, mais il faut que le monde sache que j'aime mon Père, et que je fais tout ce que mon Père m'a commandé. »

Le message

Une séparation ou une absence peut-elle nous apporter la joie ? La foi chrétienne nous assure cette joie et cette paix que le monde ne peut jamais nous donner. Grâce à l’Esprit Saint, l’absence de la présence du Seigneur, deviendra elle-même une présence invisible, pourtant vivante dans le cœur des croyants.

Jésus voudrait nous unir avec son Père, comme il est avec lui. Aujourd’hui nous ne sommes pas capables de pouvoir tout comprendre, mais un jour nous le comprendrons. Nous devons vivre dans l’espérance et chanter la gloire du Seigneur, car Il est avec nous.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 28 Avril 2013

Le 29 Avril

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

(Jn 14, 21-26)

À l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Celui qui a reçu mes commandements et y reste fidèle, c'est celui-là qui m'aime ; et celui qui m'aime sera aimé de mon Père ; moi aussi je l'aimerai, et je me manifesterai à lui. »
Jude lui demanda : « Seigneur, pour quelle raison vas-tu te manifester à nous, et non pas au monde ? »
Jésus lui répondit : « Si quelqu'un m'aime, il restera fidèle à ma parole ; mon Père l'aimera, nous viendrons chez lui, nous irons demeurer auprès de lui. Celui qui ne m'aime pas ne restera pas fidèle à mes paroles. Or, la parole que vous entendez n'est pas de moi : elle est du Père, qui m'a envoyé. Je vous dis tout cela pendant que je demeure encore avec vous ; mais le Défenseur, l'Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit. »

Le message

La fidélité à la parole de Dieu nous aidera à aimer Dieu. C’est dans cette fidélité que nous pouvons découvrir la manifestation de Dieu et sa présence dans notre vie. N’oublions jamais, c’est l’Esprit saint qui nous donne la force pour que nous restions fidèles à la Parole de Dieu et la demeure de Dieu soit chez-nous. C’est pourquoi nous devons rendre grâce à Dieu pour les biens que nous avons reçu et que le peuple rende grâce pour tout ce qu’il a reçu de Dieu à travers nous.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 19 Avril 2013

Le 20 Avril

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

(Jn 6, 60-69)

Jésus avait dit dans la synagogue de Capharnaüm : « Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle. » Beaucoup de ses disciples, qui avaient entendu, s'écrièrent : « Ce qu'il dit là est intolérable, on ne peut pas continuer à l'écouter ! »
Jésus connaissait par lui-même ces récriminations des disciples. Il leur dit : « Cela vous heurte ? Et quand vous verrez le Fils de l'homme monter là où il était auparavant ?...
C'est l'esprit qui fait vivre, la chair n'est capable de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et elles sont vie. Mais il y en a parmi vous qui ne croient pas. » Jésus savait en effet depuis le commencement qui étaient ceux qui ne croyaient pas, et celui qui le livrerait.
Il ajouta : « Voilà pourquoi je vous ai dit que personne ne peut venir à moi si cela ne lui est pas donné par le Père. »
À partir de ce moment, beaucoup de ses disciples s'en allèrent et cessèrent de marcher avec lui.
Alors Jésus dit aux Douze : « Voulez-vous partir, vous aussi ? »
Simon-Pierre lui répondit : « Seigneur, vers qui pourrions-nous aller ? Tu as les paroles de la vie éternelle.Quant à nous, nous croyons, et nous savons que tu es le Saint, le Saint de Dieu. »

Le message

« Seigneur, vers qui pourrions-nous aller ? Tu as les paroles de la vie éternelle. Quant à nous, nous croyons, et nous savons que tu es le Saint, le Saint de Dieu. » Ce n’est pas facile d’écouter la Parole et encore difficile de la mettre en pratique. Si nous laissions nous guider par l’Esprit Saint, Il nous donnera la sagesse et le pouvoir bien discerner les choses quotidiennes.

C’est dans ce discernement que Pierre s’avancer à proclamer la bonne nouvelle par les signes éclatants qui invitent les autres à croire en Jésus Christ. Ces signes sont toujours avec nous et parmi nous, pourtant nos yeux n’arrivent pas de les reconnaitre.

La Parole du Seigneur dérage le cœur qui l’écoute. Nous avons deux choix, soit on reste avec lui pour que nous comprenions cette Parole, soit on quitte le Seigneur. Dieu n’impose rien, Il nous laisse libre. Et Il nous pose la question « « Voulez-vous partir, vous aussi ? »

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 18 Avril 2013

Le 19 Avril

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

(Jn 6, 52-59)

Les Juifs discutaient entre eux : « Comment cet homme-là peut-il nous donner sa chair à manger ? »
Jésus leur dit alors : « Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n'aurez pas la vie en vous.
Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
En effet, ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson.
Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi je demeure en lui.
De même que le Père, qui est vivant, m'a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même aussi celui qui me mangera vivra par moi.
Tel est le pain qui descend du ciel : il n'est pas comme celui que vos pères ont mangé. Eux, ils sont morts ; celui qui mange ce pain vivra éternellement. »
Voilà ce que Jésus a dit, dans son enseignement à la synagogue de Capharnaüm.

Le message

Jésus se donne dans l’Eucharistie. Chaque fois que nous participons à l’Eucharistie, nous participons à la vie éternelle, la vie que Dieu partage avec nous.

Comme Saul nous sommes invités à écouter la Parole de Dieu, qui nous éclaire, nous dirige et nous transforme. Grâce à l’Eucharistie, nous devenons vraiment les enfants de Dieu. C'est par l'Eucharistie et en Eucharistie que la demeure de Dieu se trouve en nous facilement. Avons-nous faim de ce pain descendu du ciel ?

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 17 Avril 2013

Le 18 Avril

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

(Jn 6, 44-51)

Après avoir multiplié les pains, Jésus disait à la foule des Juifs : « Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m'a envoyé ne l'attire vers moi, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous instruits par Dieu lui-même. Tout homme qui écoute les enseignements du Père vient à moi. Certes, personne n'a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu : celui-là seul a vu le Père. Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi a la vie éternelle. Moi, je suis le pain de la vie. Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ; mais ce pain-là, qui descend du ciel, celui qui en mange ne mourra pas.
Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c'est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie. »

Le message

Nous avons besoin de grâce de Dieu pour que nous reconnaissions sa présence dans notre vie. Sans lui personne ne peut le connaitre. Jésus est la seule personne qui est capable de pouvoir nous révéler le Père en lui. C’est pour quoi Il nous dit « Certes, personne n'a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu : celui-là seul a vu le Père »

Il est important que nous croyions en lui pour découvrir le Père. Il va nous envoyer l’Esprit Saint qui nous guidera le chemin, le bon chemin qui va nous amener vers le Père. Il faut que nous l’écoutions et mettions en pratique tout ce qu’il nous dira. Cette écoute et la confiance sont la fondation de la foi chrétienne.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 16 Avril 2013

Le 17 Avril

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

(Jn 6, 35-40)

Après avoir multiplié les pains, Jésus disait à la foule des Juifs : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n'aura plus jamais faim ; celui qui croit en moi n'aura plus jamais soif. Mais je vous l'ai déjà dit : vous avez vu, et pourtant vous ne croyez pas.
Tous ceux que le Père me donne viendront à moi ; et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors.


Car je ne suis pas descendu du ciel pour faire ma volonté, mais pour faire la volonté de celui qui m'a envoyé.


Or, la volonté de celui qui m'a envoyé, c'est que je ne perde aucun de ceux qu'il m'a donnés, mais que je les ressuscite tous au dernier jour.


Car la volonté de mon Père, c'est que tout homme qui voit le Fils et croit en lui obtienne la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. »

Le message

« Or, la volonté de celui qui m’envoyé, c’est que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite tous au dernier jour. »

Jésus le serviteur fidèle, ne nous abandonnera jamais. C’est pour quoi il se donne à tous ceux et celle qui croient en lui dans l’Eucharistie qui peut nous nourrir éternellement. Nous ne pouvons nourrir l’homme que par une nourriture spirituelle, car l’homme est essentiellement spiritual, qui demeure dans un corps. Nourrir le corps ne pas nécessairement nourrir l’homme.

Comme notre Maître qui fidèle à son Père, soyons fidèle à ce commandement d’amour dont Eucharistie nous représente. Avons-nous faim de cette nourriture ?

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 15 Avril 2013

Le 16 Avril

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

(Jn 6, 30-35)

Après la multiplication des pains, la foule dit à Jésus : « Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te croire ? Quelle œuvre vas-tu faire ? Au désert, nos pères ont mangé la manne ; comme dit l'Écriture : Il leur a donné à manger le pain venu du ciel. »
Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : ce n'est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c'est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel. Le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. »
Ils lui dirent alors : « Seigneur, donne-nous de ce pain-là, toujours. »
Jésus leur répondit : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n'aura plus jamais faim ; celui qui croit en moi n'aura plus jamais soif. »

Le message

« Seigneur, donne-nous de ce pain-là, toujours. » Le monde cherche un pain éternel qui peut le nourrir éternellement. Il se confond entre le corps de la terre et l’âme du ciel. Jésus n’est pas venu seulement pour nourrir le corps, mais la personne qui demeure dans ce corps. Jésus a un grand respect pour ce corps qui habite l’homme, c’est pourquoi il a multiplié le pain. Sommes-nous capable de pouvoir reconnaitre l’homme et l’aimer ?

L’eucharistie est la meilleure nourriture que Dieu nous offre pour que l’homme puisse se nourrir. C’est le pain descendu du ciel que l’homme sur la terre ne peut pas l’avoir sans la grâce de Dieu. Continuons à prier, « Donne nous Seigneur, notre pain quotidien » Amen.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 15 Avril 2013

Le 16 Avril

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

(Jn 6, 30-35)

Après la multiplication des pains, la foule dit à Jésus : « Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te croire ? Quelle œuvre vas-tu faire ? Au désert, nos pères ont mangé la manne ; comme dit l'Écriture : Il leur a donné à manger le pain venu du ciel. »
Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : ce n'est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c'est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel. Le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. »
Ils lui dirent alors : « Seigneur, donne-nous de ce pain-là, toujours. »
Jésus leur répondit : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n'aura plus jamais faim ; celui qui croit en moi n'aura plus jamais soif. »

Le message

« Seigneur, donne-nous de ce pain-là, toujours. » Le monde cherche un pain éternel qui peut le nourrir éternellement. Il se confond entre le corps de la terre et l’âme du ciel. Jésus n’est pas venu seulement pour nourrir le corps, mais la personne qui demeure dans ce corps. Jésus a un grand respect pour ce corps qui habite l’homme, c’est pourquoi il a multiplié le pain. Sommes-nous capable de pouvoir reconnaitre l’homme et l’aimer ?

L’eucharistie est la meilleure nourriture que Dieu nous offre pour que l’homme puisse se nourrir. C’est le pain descendu du ciel que l’homme sur la terre ne peut pas l’avoir sans la grâce de Dieu. Continuons à prier, « Donne nous Seigneur, notre pain quotidien » Amen.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 14 Avril 2013

Le 15 Avril

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

(Jn 6, 22-29)

Jésus avait traversé le lac en marchant sur les eaux. Le lendemain, la foule restée sur l'autre rive du lac se rendit compte qu'il n'y avait eu là qu'une seule barque, et que Jésus n'y était pas monté avec ses disciples, qui étaient partis sans lui.
Cependant, d'autres barques, venant de Tibériade, étaient arrivées près de l'endroit où l'on avait mangé le pain après que le Seigneur eut rendu grâce.
La foule s'était aperçue que Jésus n'était pas là, ni ses disciples non plus. Alors les gens prirent les barques et se dirigèrent vers Capharnaüm à la recherche de Jésus.
L'ayant trouvé sur l'autre rive, ils lui dirent : « Rabbi, quand es-tu arrivé ici ? »
Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé du pain et que vous avez été rassasiés. Ne travaillez pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui se garde jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l'homme, lui que Dieu, le Père, a marqué de son empreinte. »
Ils lui dirent alors : « Que faut-il faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? » Jésus leur répondit : « L'œuvre de Dieu, c'est que vous croyiez en celui qu'il a envoyé. »

Le message

La vie éternelle est connaitre Dieu dans sa totalité et l’aimer de toute notre âme. C’est dans cette connaissance que l’homme peut découvrir Dieu et son œuvre. Et c’est dans cet amour que l’homme peut s’engage à la mission du Père.

A travers la multiplication et les divers miracles Jésus nous dévoile un Dieu qui nous aime et pardonne. C’est par Jésus et en lui que l’homme peut connaitre Dieu.

Ce monde dans son ignorance est capable de se mettre contre les personnes qui se donnent au service du peuple de Dieu. Si nous restons fidèles à la Parole de Dieu, nous découvrirons, combien Dieu nous aime et comment Il nous soutient dans un moment difficile. C’est alors que le monde découvrira en nous l’œuvre de Dieu et Dieu Lui-même.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0