Publié le 23 Septembre 2012

Commentaire du jour

En Français

Vivre notre vie dans la lumière, c’est vivre pleinement dans le bonheur, bonheur que tout le monde cherche dans sa vie quotidienne et auquel les autres sont invités à participer. Dans ce partage il y a en a assez pour tout le monde car le bonheur est inépuisable. Le devoir de tous les baptisés est de vivre leur vie dans le Christ, la lumière du monde, et d’éclairer le monde avec cette lumière. Nous ne pouvons pas la cacher sous un couvercle, car nous allons la perdre. Si nous voulons rester comme lumière du monde, nous devons nous mettre en avant afin que les autres puissent avoir cette lumière.

In English

Live our life fully is to live this life with happiness that the world long to have it and share this happiness with others. We have plenty of happiness in the world. Everyone who longs to have this happiness can have it.

All the baptized Christians are called to live their life in Jesus, the light par excellence and to be the light of the world. We can't hide this light. If we wish to be the light of the world, we have to walk in front of others, so that they may have the light.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 22 Septembre 2012

Homélie

Jésus marche avec ses disciples, il les instruisait sur son chemin, le chemin de croix et « les disciples ne comprenaient pas ses paroles ». S’Ils ne comprenaient pas ses paroles, ce n’était pas seulement qu’elles étaient difficiles à comprendre, mais aussi ils étaient préoccupés par un sujet important pour eux ; « qui était le plus grand. » La réponse du Seigneur est, « si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. »

Les lectures bibliques de ce dimanche mettent face à face deux camps intéressants, celui des « impies » et celui des « justes », celui de la guerre et celui de la paix, celui de l’humilité, du service, et celui de la gloire et de l’honneur. Face à ces antagonismes, on est confondus et il y a toujours des conflits dans la vie des hommes.

Jésus qui a compris la préoccupation de ses disciples, leur demande, « De quoi discutiez-vous en chemin ? » Les disciples gardent un grand silence. Profitant du silence de ses disciples et de leur ouverture à l’écoute du Seigneur, il les amène vers son Père. Tout ce que nous faisons sur la terre est bien lié au ciel. Le Père est présent en nous à travers nos frères et nos sœurs. « Celui qui m’accueille ne m’accueille pas moi, mais Celui qui m’a envoyé. »

Tous les saints ont vu Dieu chez les hommes. Dieu était présent par tout et en tout .Leurs prières étaient un dialogue entre ce Dieu présent dans ce monde et Celui qui était présent dans leur cœur. Ils ont cherché la volonté du Père. Ils étaient capables de pourvoir décoder le message divin et ils l’ont mis en pratique. Les conflits et les confusions qui sont présents aujourd’hui, étaient présents à leur époque aussi, pourtant grâce à leur relation profonde avec le Seigneur, ils ont fait un bon choix. Dans les carrefours des croix, ils ont vu la résurrection.

« Quand la croix est là, donne-nous, Seigneur, de te regarder, de t’écouter, d’entendre ton message en entier. Au-delà de la croix, tu nous annonces toujours la résurrection. » Garde-nous toujours dans cette espérance. Amen

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 21 Septembre 2012

Commentaire du jour

En français

Le semeur a préparé la terre pour la semence et il a semé le grain pour que la terre donne les fruits. La terre qui a reçu les grains a bien fait son devoir, c'est-à-dire pousser la plante. La plante qui est liée avec la terre et au ciel est totalement libre.

Dieu nous donne les moyens dont nous avons besoin et il nous laisse libre d’ agir. C’est dans cette liberté que Dieu attend que l’homme agisse. Avec une proximité assurée et une présence apaisante de Dieu, avec une liberté de choix, l’exigence impérieuse de Dieu de donner du fruit est compréhensible.

In English

The creator has made the initiative to fertilize the earth. The sower has already sowed the seed so that the earth could produce the fruit. Now it is our responsibility to give the fruit. The earth is ready and the plant has grown up. The fruit is, the outcome and cooperation of the earth, the seed, the plant and the sun, even though the fruit is determined by the seed.

When everything is in a right place and when the plant produces no fruit, the credibility of the plant is questioned. ‘Why we fail regularly to give a good fruit?’ is the question God asks us today. Do we have any answers to Him?

.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 20 Septembre 2012

commentaire du jour

En français

« Je suis venu appeler non pas les justes, mais les pécheurs. » Tel est le but de son appel et Dieu invite tout le monde à y participer. La vocation est un don que Dieu donne et partage avec nous. C’est une manière pour Dieu de se donner au monde. La vocation est un chemin du bonheur que le Seigneur nous demande de suivre pour que nous ayons la vie éternelle et la joie dans notre vie quotidienne. Quand le Seigneur invita Mathieu, il s’est levé et l’a suivit. Répondons-nous positivement à cet appel de Dieu ?

In English

«For I came not to call the righteous, but sinners." Jesus confirms the aim of incarnation and his mission priorities on the earth. He calls us to join Him. The vocation is a gift that God give to us and through this vocation He shares his life with us. This is one of the ways that God shares himself with the world and the world with God. The vocation is also a way to happiness in our daily life, to all who respond to it positively. When Mathew was called by Jesus, he left everything and followed Jesus. Are we able to respond positively to the call of God?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 18 Septembre 2012

commentaire du jour

Nous vivons dans une situation bizarre où les comportements des hommes ne sont pas en cohérence avec tout ce qu’ils cherchent. Ils parlent de paix et de tranquillité alors que dans une situation délicate ils emploient la violence. Ils parlent de dialogue, de pardon, mais ils n’ont pas de patience. Le constat de Jésus est bien justifié par les hommes.

Saint Paul nous propose une solution pour nos problèmes quotidiens : l’amour. « Ce qui demeure aujourd’hui, c’est la foi, l’espérance et la charité : mais ma plus grande des trois, c’est la charité. » La Charité est le moyen par lequel l’homme peut exprimer son amour aux autres.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 17 Septembre 2012

commentaire du jour

« Un grand prophète s’est levé parmi nous, et Dieu a visité son peuple. » Chaque fois que le peuple était témoin d’un événement extraordinaire comme celui du jour (Jésus réveille l’homme qui était mot), il rendait un bon témoignage.

C’est dommage que l’homme attende toujours les grands événements pour se réveiller. On rate régulièrement les petits bonheurs à travers des RDV que Dieu nous donne quotidiennement. L’homme de foi est capable de pouvoir reconnaitre ces RDV, car il est remplit de l’Esprit du Seigneur, donc il voit même s’il n’est pas visible aux autres.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 16 Septembre 2012

commentaire du jour

Un étranger, qui est reconnu pour sa générosité par le peuple de dieu, rend témoignage de la présence du Seigneur, « Seigneur, ne prends pas cette peine, car je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit. » Et le Seigneur l’a reconnu non pas seulement pour sa générosité, mais aussi pour sa profession de la foi ; « Je vous le dis, même en Israël, je n’ai pas trouvé une telle foi. » Jésus s’avance vers lui, pour l’assurer.

Jésus veut bien nous réveiller de notre ignorance et notre incapacité à reconnaitre le sauveur du monde parmi nous. Dans son admiration pour cet homme et dans cette guérison, Jésus ouvre le salut au monde.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 16 Septembre 2012

Evangile (Mc 8, 27-35)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Jésus s'en alla avec ses disciples vers les villages situés dans la région de Césarée-de-Philippe. Chemin faisant, il les interrogeait : « Pour les gens, qui suis-je ? »

Ils répondirent : « Jean Baptiste ; pour d'autres, Élie ; pour d'autres, un des prophètes. »

Il les interrogeait de nouveau : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Pierre prend la parole et répond : « Tu es le Messie. »

Il leur défendit alors vivement de parler de lui à personne.

Et, pour la première fois, il leur enseigna qu'il fallait que le Fils de l'homme souffre beaucoup, qu'il soit rejeté par les anciens, les chefs des prêtres et les scribes, qu'il soit tué, et que, trois jours après, il ressuscite.

Jésus disait cela ouvertement. Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches.

Mais Jésus se retourna et, voyant ses disciples, il interpella vivement Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »

Appelant la foule avec ses disciples, il leur dit : « Si quelqu'un veut marcher derrière moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix, et qu'il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie pour moi et pour l'Évangile la sauvera. »

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 16 Septembre 2012

Homélie

Aujourd’hui Jésus nous demande d’avoir une réflexion sur notre relation interpersonnelle avec Dieu. « Pour vous, qui suis-je ? ». Cette question touche le plus profond possible de notre être humain et de notre relation avec Dieu. C’est facile de répéter tout ce que les autres ont dit sur Jésus. Quand la question s’adresse à nous, il est difficile de répondre, car la réponse est une représentation de notre vie chrétienne et la question touche le fondement de la foi et de notre relation avec Dieu.

Dans la première lecture le prophète Isaïe parle du ‘serviteur souffrant’. Un homme avec un regard d’homme trouvera difficile d’accepter ce comportement de soumission, car Dieu lui a donné l’intelligence pour se défendre et qu’il se défende. Un homme de foi, le regardera autrement, comme Dieu qui demeure en lui, est capable de le défendre et il s’appuiera sur l’intelligence divine. C’est le Seigneur qui le défend. Donc ce regard de foi nous donne le courage de laisser Dieu travailler en nous. Agir directement par notre intelligence, c’est facile, mais laisser Dieu agir en nous, est difficile. Ce qui est intéressant dans cette lecture est la promesse de Dieu. Il nous ne nous abandonnera jamais. « Voici le Seigneur Dieu qui vient prendre ma défense : qui donc me condamnera ? » Il vient pour nous sauver.

Le Chemin que Dieu a choisi pour nous sauver reste toujours un mystère. Avec nos limites, nous n’arrivons pas à comprendre ce choix de Dieu, sauf, qu’il l’avait fait avec beaucoup d’amour. Saint Pierre dans l’évangile du jour représente tout homme du monde ; l’innocence, l’intelligence et aussi l’ignorance et la faiblesse. L’homme qui a reconnu le messie en Jésus, grâce à l’Esprit Saint, trouve difficile d’accepter la passion comme le chemin de son messie. La proximité de Dieu ne nous grandit pas la vérité et la connaissance, mais il nous grandit l’assurance d’une explication et d’une compréhension. Cette proximité nous assure aussi la présence de Dieu dans notre vie et cette espérance inépuisable.

Notre incapacité à comprendre le Seigneur et son projet dans notre vie, peut disparaitre avec un dialogue avec le seigneur dans la prière. La foi qu’on a reçue lors notre baptême, jaillira de notre questionnement et raisonnement dans l’intelligence une sécurité et une assurance, si nous arrivons à faire confiance dans cette foi reçue. Toutes les trois lectures du jour nous invitent à grandir dans la foi, une foi qui agit, une foi qui donne la confiance dans les épreuves. La foi n’est pas un produit tout fait, mais c’est un grain semé dans notre cœur, qui va germer, va grandir et va donner les fruits. C’est nous qui devons la nourrir, avec les moyens disponible dans le monde.

« Comme chaque dimanche, nous nous sommes rassemblés pour nous nourrir de la Parole de Dieu et de l’Eucharistie. C’est la nourriture que Dieu nous donne pour nous aider à grandir dans la foi. Nous lui demandons qu’il nous garde derrière lui. Nous nous engageons à marcher à sa suite avec amour dans une foi humble et confiante. Si la montée est rude par moments, je sais que tu es là. Merci Seigneur”.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 14 Septembre 2012

commentaire du jour

Aujourd’hui l’Eglise catholique fête Notre-Dame des Douleurs. Une maman qui suive les pas de son Fils, dans la joie et aussi dans les peines. La joie d’être parti prenant à la mission de son fils ; le salut du monde et dans les peines, d’être témoin de la rejection du bien par le peuple de Dieu et en conséquence la souffrance de son Fils sur la terre.

La fête de Notre-Dame des douleurs, nous assure l’accompagnement de la mère de Jésus dans notre chemin de la foi. Nous avons une mère supplémentaire, qui intercède pour nous auprès de son Fils. Quelle joie d’avoir une Mère, qui marche avec nous dans notre vie quotidienne !

Voir les commentaires

Repost0