Publié le 4 Novembre 2016

Texte de l'Évangile

(Lc 16,9-15): 

«Eh bien moi, je vous le dis: Faites-vous des amis avec l'Argent trompeur, afin que, le jour où il ne sera plus là, ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles. Celui qui est digne de confiance dans une toute petite affaire est digne de confiance aussi dans une grande. Celui qui est trompeur dans une petite affaire est trompeur aussi dans une grande. Si vous n'avez pas été dignes de confiance avec l'Argent trompeur, qui vous confiera le bien véritable? Et si vous n'avez pas été dignes de confiance pour des biens étrangers, le vôtre, qui vous le donnera? Aucun domestique ne peut servir deux maîtres: ou bien il détestera le premier, et aimera le second; ou bien il s'attachera au premier, et méprisera le second. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l'Argent». 

Les pharisiens, eux qui aimaient l'argent, entendaient tout cela, et ils ricanaient à son sujet. Il leur dit alors: «Vous êtes, vous, ceux qui se présentent comme des justes aux yeux des hommes, mais Dieu connaît vos coeurs, car ce qui est prestigieux chez les hommes est une chose abominable aux yeux de Dieu».

 

«Celui qui est digne de confiance dans une toute petite affaire est digne de confiance aussi dans une grande»

Abbé Joaquim FORTUNY i Vizcarro 
(Cunit, Tarragona, Espagne)

Aujourd'hui, Jésus parle de nouveau avec autorité: il use d'un «Je vous le dis» qui a une force particulière, celle d'une doctrine nouvelle. «Dieu veut que tous les hommes se sauvent et parviennent à la connaissance de la vérité» (cf. 1Tm 2,4). Dieu nous veut saints et nous montre aujourd'hui quelques points nécessaires pour atteindre la sainteté et être en possession du "vrai": la fidélité dans les petites choses, l'authenticité et le fait de ne pas perdre de vue que Dieu connaît nos cœurs.

La fidélité dans les petites choses est à notre portée. Nos journées sont réglées selon ce que nous appelons "la normalité": le même travail, les mêmes personnes, des pratiques de piété, la même famille… C'est dans ces réalités ordinaires que nous devons nous réaliser comme personnes et croître en sainteté. «Celui qui est digne de confiance dans une toute petite affaire est digne de confiance aussi dans une grande» (Lc 16,10). Il faut tout bien faire, avec une intention droite, avec le désir de plaire à Dieu notre Père; faire les choses par amour a une grande valeur et nous prépare à recevoir "le vrai". Comme saint Josémaria l'exprimait bien! «As-tu vu comment ils ont construit cet édifice imposant? -Une brique, puis l'autre. Des milliers. Mais une à une. -Et des sacs de ciment, un par un. Et des pierres de taille: peu, par rapport à l'ensemble. -Et des morceaux de fer. -Et de ouvriers qui travaillent, jour après jour, le même nombre d'heures… As-tu vu comment ils ont construit cet édifice imposant? -À force de petites choses!».

Un bon examen de conscience chaque soir nous aidera à vivre avec droiture d'intention et à ne perdre jamais oublier que Dieu voit tout, même les pensées les plus cachées, ainsi que nous l'apprenons dans le catéchisme, et que l'important est de plaire en tout à Dieu, notre Père, que nous devons servir par amour, en tenant compte de ce que «aucun domestique ne peut servir deux maîtres: ou bien il détestera le premier, et aimera le second; ou bien il s'attachera au premier, et méprisera le second» (Lc 16,13). Ne jamais oublier: «Dieu seul est Dieu» (Benoît XVI).

 

In English

 

Scripture: Luke 16:9-15  

9 And I tell you, make friends for yourselves by means of unrighteous mammon, so that when it fails they may receive you into the eternal habitations. 10 "He who is faithful in a very little is faithful also in much; and he who is dishonest in a very little is dishonest also in much. 11 If then you have not been faithful in the unrighteous mammon, who will entrust to you the true riches? 12 And if you have not been faithful in that which is another's, who will give you that which is your own? 13 No servant can serve two masters; for either he will hate the one and love the other, or he will be devoted to the one and despise the other. You cannot serve God and mammon." 14 The Pharisees, who were lovers of money, heard all this, and they scoffed at him. 15 But he said to them, "You are those who justify yourselves before men, but God knows your hearts; for what is exalted among men is an abomination in the sight of God."

 

Daily Quote from the early church fathers:

 Jesus recommends the foresight, prudence, and ingenuity of the steward, by Augustine of Hippo, 354-430 A.D.

"Mammon is the Hebrew word for 'riches,' just as in Punic the word for 'profit' is mammon. What are we to do? What did the Lord command? 'Make yourselves friends with the mammon of iniquity, so that they too, when you begin to fail, may receive you into eternal shelters.' It is easy, of course, to understand that we must give alms and a helping hand to the needy, because Christ receives it in them... We can understand that we have to give alms and that we must not really pick and choose to whom we give them, because we are unable to sift through people's hearts. When you give alms to all different types of people, then you will reach a few who deserve them. You are hospitable, and you keep your house ready for strangers. Let in the unworthy, in case the worthy might be excluded. You cannot be a judge and sifter of hearts." (excerpt from Sermon 359A.11-12)

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 3 Novembre 2016

Texte de l'Évangile

(Lc 16,1-8): 

Jésus disait encore à ses disciples: «Un homme riche avait un gérant qui lui fut dénoncé parce qu'il gaspillait ses biens. Il le convoqua et lui dit: ‘Qu'est-ce que j'entends dire de toi? Rends-moi les comptes de ta gestion, car désormais tu ne pourras plus gérer mes affaires’. Le gérant pensa: ‘Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gérance? Travailler la terre? Je n'ai pas la force. Mendier? J'aurais honte. Je sais ce que je vais faire, pour qu'une fois renvoyé de ma gérance, je trouve des gens pour m'accueillir’. 

»Il fit alors venir, un par un, ceux qui avaient des dettes envers son maître. Il demanda au premier: ‘Combien dois-tu à mon maître?’. ‘Cent barils d'huile’. Le gérant lui dit: ‘Voici ton reçu; vite, assieds-toi et écris cinquante’. Puis il demanda à un autre: ‘Et toi, combien dois-tu?’. ‘Cent sacs de blé’. Le gérant lui dit: ‘Voici ton reçu, écris quatre-vingts’. 

»Ce gérant trompeur, le maître fit son éloge: effectivement, il s'était montré habile, car les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière».

 

Le message

 

Je vous laisse libre à interpréter cet évangile. Choisissez un des personnages présentés et mettez-vous au centre de ce mouvement. Veillez tout ce qui se passe à l’intérieur de vous et voyez vous-même comment Jésus vous regarde. Faite une prière de grâce et de supplication. Dans le silence préparez-vous à recevoir la grâce que Dieu vous offre pour la journée. Une bonne journée.

 

In English

 

Scripture: Luke 16:1-8

1 He also said to the disciples, "There was a rich man who had a steward, and charges were brought to him that this man was wasting his goods. 2 And he called him and said to him, `What is this that I hear about you? Turn in the account of your stewardship, for you can no longer be steward.' 3 And the steward said to himself, `What shall I do, since my master is taking the stewardship away from me? I am not strong enough to dig, and I am ashamed to beg. 4 I have decided what to do, so that people may receive me into their houses when I am put out of the stewardship.' 5 So, summoning his master's debtors one by one, he said to the first, `How much do you owe my master?' 6 He said, `A hundred measures of oil.' And he said to him, `Take your bill, and sit down quickly and write fifty.' 7 Then he said to another, `And how much do you owe?' He said, `A hundred measures of wheat.' He said to him, `Take your bill, and write eighty.' 8 The master commended the dishonest steward for his shrewdness; for the sons of this world are more shrewd in dealing with their own generation than the sons of light."

 

The contemplation

 

Today I would like to invite you all for your own contemplation. See all the personages presented for us and see in them if there is something good that we can imitate for our day for the implementation. Put yourself in the movements of the day, the master, the servant and all the debtors. Observe all that happens there without participating in the events and imagine the possible conversations and reactions with emotions and sentiments. Look at Jesus who is standing there and verify with Him the way He looks at these events. Search for a message of the day from the Lord. Conclude the contemplation with a prayer of grace and supplication. Keep a moment of silence to receive the grace. Have a wonderful day.   

 

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 2 Novembre 2016

Texte de l'Évangile

(Lc 15,1-10): 

Les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l'écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui: «Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux!». 

Alors Jésus leur dit cette parabole: «Si l'un de vous a cent brebis et en perd une, ne laisse-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu'à ce qu'il la retrouve? Quand il l'a retrouvée, tout joyeux, il la prend sur ses épaules, et, de retour chez lui, il réunit ses amis et ses voisins; il leur dit: ‘Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue!’. Je vous le dis: C'est ainsi qu'il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de conversion. 

»Ou encore, si une femme a dix pièces d'argent et en perd une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison, et chercher avec soin jusqu'à ce qu'elle la retrouve? Quand elle l'a retrouvée, elle réunit ses amies et ses voisines et leur dit: ‘Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé la pièce d'argent que j'avais perdue!’. De même, je vous le dis: Il y a de la joie chez les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit».

 

La contemplation

 

Hier nous avons médité sur la volonté de Dieu : Il n’a pas voulu perdre aucun que le Père Lui a confié. C’est dans cette volonté de Dieu que nous devons lire cet évangile et ressentir avec Lui la joie d’un pécheur qui se convertit.  Ce n’est pas seulement la joie de Dieu qui est insisté, mais aussi la joie de la personne qui a trouvé tout ce qu’il ou qu’elle a perdu.  Dans la conversion et la réconciliation nous retrouvons la paix et la joie que Dieu nous offert, et particulièrement nous trouvons la véritable présence de Dieu  en nous.

 

«Il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit»

Abbé Francesc NICOLAU i Pous 
(Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui, l'évangéliste de la miséricorde de Dieu nous relate deux paraboles de Jésus qui illuminent la manière d'agir de Dieu vis-à-vis des pécheurs qui reprennent le droit chemin. Avec l'image humaine de la joie, Il nous révèle la bonté divine et comment Dieu se complaît avec le retour de celui qui s'est éloigné du péché. C'est comme le retour à la maison du Père (comme Il le dira plus nettement dans Lc 15,11-32). Le Seigneur n'est pas venu pour condamner le monde mais pour le sauver (cf. Jn 3,17) et Il a fait cela en accueillant les pécheurs qui remplis de confiance «venaient tous à Jésus pour l'écouter» (Lc 15,1), puisqu'Il guérissait leurs âmes de la même façon dont un médecin guérit le corps d'un malade. Les pharisiens se considéraient comme des hommes bons et ne ressentaient pas le besoin d'aller voir le médecin, et l'évangéliste nous dit que c'est à eux que Jésus adressait les paraboles que nous lisons aujourd'hui.

Si nous sommes "spirituellement" malades, Jésus s'occupera de nous et se réjouira que nous recourrions à Lui. Mais, par contre, si comme les pharisiens orgueilleux nous croyons que nous n'avons pas besoin de demander pardon, le médecin divin ne pourra rien pour nous. Nous devons nous sentir pécheurs à chaque fois que nous récitons le Notre Père, puisque dans cette prière nous lui demandons de «pardonner nos offenses…». Et comme nous devons Lui être reconnaissants de le faire! Et comme nous devons Le remercier pour le sacrement de la réconciliation qu'Il a mis à notre portée avec tant de compassion! Que l'orgueil ne nous fasse pas le mépriser. Saint Augustin nous dit que le Christ, Dieu Homme, nous a donné l'exemple de l'humilité pour nous guérir du "cancer" de l'orgueil, «car l'homme orgueilleux est une grande misère, mais un Dieu humble est une plus grande miséricorde». 

Nous devons encore dire que la leçon de Jésus aux pharisiens est aussi un exemple pour nous, nous ne pouvons pas éloigner de nous les pécheurs. Le Seigneur veut que nous nous aimions comme Lui nous a aimés (cf. Jn 13,34) et nous devons ressentir une grande joie quand nous ramenons une brebis égarée au bercail ou que nous récupérons une pièce que nous avions perdue.

 

 

In English

 

Scripture: Luke 15:1-10

1 Now the tax collectors and sinners were all drawing near to hear him.2 And the Pharisees and the scribes murmured, saying, "This man receives sinners and eats with them." 3 So he told them this parable: 4 "What man of you, having a hundred sheep, if he has lost one of them, does not leave the ninety-nine in the wilderness, and go after the one which is lost, until he finds it? 5 And when he has found it, he lays it on his shoulders, rejoicing. 6 And when he comes home, he calls together his friends and his neighbors, saying to them, `Rejoice with me, for I have found my sheep which was lost.' 7 Just so, I tell you, there will be more joy in heaven over one sinner who repents than over ninety-nine righteous persons who need no repentance. 8 "Or what woman, having ten silver coins, if she loses one coin, does not light a lamp and sweep the house and seek diligently until she finds it? 9 And when she has found it, she calls together her friends and neighbors, saying, `Rejoice with me, for I have found the coin which I had lost.' 10 Just so, I tell you, there is joy before the angels of God over one sinner who repents."

 

The contemplation

 

It is interesting to see the joy of the Father, just like human joy. Strangely and exceptionally God participates in our joy. Our joy is like the joy of the prodigal son. God never counts our sin and all the more the past sins. All that He desires is that we come back and surrender ourselves fully to God. He wishes that we taste not only His love, but also His pardon and mercy. If the prodigal son hoped to return, it was the assurance that his father gave to him about the pardon.  He was sure that the Father will forgive him. We are called to return to the Father with this hope of His forgiveness.

Since we carry in ourselves the image of God, it important to God to preserve this wonderful image in us. Thus our happiness and joy become de facto the happiness of God. Let us not get confused with charnel pleasures with eternal joy that God wishes for each and every one of us.  Though the charnel pleasure is also a gift of God, it is through this same charnel pleasure that we are called to taste how much God loves us and forgives us and to overcome from this charnel pleasures.

It was this same divine love and forgiveness that Paul has tasted and was ready to leave everything behind for this divine love. Unless and until we taste this divine mercy and love, a sincere conversion and reconciliation is not possible.

 

Daily Quote from the early church fathers

Joy over the fallen sinner restored in God's image, by Cyril of Alexandria (376-444 AD)

"This second parable compares what was lost to a drachma (Luke 15:8-9). It is as one out of ten, a perfect number and of a sum complete in the accounting. The number ten also is perfect, being the close of the series from the unit upwards. This parable clearly shows that we are in the royal likeness and image, even that of God over all. I suppose the drachma is the denarius on which is stamped the royal likeness. We, who had fallen and had been lost, have been found by Christ and transformed by holiness and righteousness into his image... A search was made for that which had fallen, so the woman lighted a lamp... By the light, what was lost is saved, and there is joy for the powers above. They rejoice even in one sinner that repents, as he who knows all things has taught us. They keep a festival over one who is saved, united with the divine purpose, and never cease to praise the Savior's gentleness. What great joy must fill them when all beneath heaven is saved and Christ calls them by faith to acknowledge the truth? They put off the pollution of sin and freed their necks from the bonds of death. They have escaped from the blame of their wandering and fall! We gain all these things in Christ." (excerpt fromCOMMENTARY ON LUKE, HOMILY 106)

 

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 1 Novembre 2016

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

 

Jésus disait aux Juifs : « Amen, amen, je vous le dis : celui qui écoute ma parole et croit au Père qui m'a envoyé, celui-là obtient la vie éternelle et il échappe au Jugement, car il est déjà passé de la mort à la vie.
Amen, amen, je vous le dis : l'heure vient — et c'est maintenant — où les morts vont entendre la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l'auront entendue vivront. Comme le Père a la vie en lui-même, ainsi a-t-il donné au Fils d'avoir la vie en lui-même ; et il lui a donné le pouvoir de prononcer le Jugement, parce qu'il est le Fils de l'homme. Ne soyez pas surpris ; l'heure vient où tous ceux qui sont dans les tombeaux vont entendre sa voix, et ils sortiront : ceux qui ont fait le bien, ressuscitant pour entrer dans la vie ; ceux qui ont fait le mal, ressuscitant pour être jugés. »

 

Homélie

 

Aujourd’hui l’Eglise universelle fait commémoration de tous les défunts fidèles.  Une journée bien chargée de souvenir, de mémoire, de reconnaissance, de remerciement, etc., avec les visites aux cimetières accompagné par les sentiments et de prières. Nous sommes les êtres humains et de temps en temps nous laissons nous aimés par les émotions que de l’intelligence et de la foi, la foi chrétienne qui nous invite à l’espérance.

La première lecture que nous avons choisie pour ce jour, nous aide à reconnaitre le sens de la vie, la vie éternelle, la vie en Dieu, l’immortalité de l’homme que Dieu créa à son image, pour une existence impérissable. La vie appartient à Dieu et aujourd’hui nous Lui rendons grâce pour tout ce qu’Il nous a fait à travers nos frères et sœurs.

Nous prions non seulement pour tous ceux et celles qui nous connaissons, mais aussi pour tous ceux et celles qui n’ont personne à prier, les visages connus et inconnus. En tant que les clarétains, nous prions pour les frères clarétain et vous le ferez de votre manière. N’oublions personne dans la prière et que notre prière en jour soit ouverte et inclusive.

Comme Marthe et Marie, nous aussi, nous faisons notre deuil pour nos frères et sœurs défunts, mais avec l’espérance de la résurrection. Jésus nous invite avec Marthe à prendre un pas de plus : Croire en Jésus et à la résurrection. Jésus n’est pas venu pour nous juger, mais par Lui que le monde soit sauver.

Il est venu pour nous préparer à la vie éternelle. Il est notre chemin, notre vérité et notre vie. Il nous a promis qu’Il va préparer une place pour nous. Ne soyons pas bouleverser comme les autres, nous a dit saint Paul. Ayons confiance, la foi en Jésus Christ nous sauvera.  Notre foi est liée au Seigneur ressuscité et il est vivant. Laissons-nous transformer par la résurrection du Seigneur. Lorsque nous faisons deuil, n’oublions pas la joie de la résurrection de Lazare.  Le Seigneur ressuscitera nos frères et sœurs. Confions leurs âmes au Seigneur, le seul qui peut faire naître en nous l’espérance.

 

In English

 

Scripture: John 6:37-40  (alternate reading: Luke 14:15-24)

 37 All that the Father gives me will come to me; and him who comes to me I will not cast out. 38 For I have come down from heaven, not to do my own will, but the will of him who sent me; 39 and this is the will of him who sent me, that I should lose nothing of all that he has given me, but raise it up at the last day. 40 For this is the will of my Father, that every one who sees the Son and believes in him should have eternal life; and I will raise him up at the last day."

 

Daily Quote from the early church fathers

Whoever sees and believes, by Augustine of Hippo, 354-430 A.D.

"He has said two things: 'This is the work of God that you should believe in the one whom he has sent,' while here he added, 'whoever sees and believes.' The Jews saw but did not believe; they had the one condition, lacked the other. How could they attain to eternal life without the other? The reason those who saw did not attain eternal life was because they did not also believe. If so, what about us who have believed but have not seen? If it is those two things that earn eternal life, seeing and believing - and whoever is lacking one of them cannot attain to the reward of eternal life - what are we to do? The Jews [who saw him] lacked the one; we the other. They had seeing but lacked believing. We have believing but lack seeing. Well, as regards our having believing and lacking seeing, we have prophetically been declared blessed by the Lord himself just as Thomas, one of the Twelve, was blessed when he felt [Jesus'] scars by touching them." (excerpt from HOLY VIRGINITY 3.1)

 

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 31 Octobre 2016

Texte de l'Évangile

 (Mt 5,1-12a): 

 

Quand Jésus vit la foule, il gravit la montagne. Il s'assit, et ses disciples s'approchèrent. Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait: «Heureux les pauvres de coeur: le Royaume des cieux est à eux! Heureux les doux: ils obtiendront la terre promise! Heureux ceux qui pleurent: ils seront consolés! Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice: ils seront rassasiés! Heureux les miséricordieux: ils obtiendront miséricorde! Heureux les coeurs purs: ils verront Dieu! Heureux les artisans de paix: ils seront appelés fils de Dieu! Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice: le Royaume des cieux est à eux! Heureux serez-vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux! C'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés».

 

Homélie

 

En ce jour de la fête de tous saints, l’Eglise nous propose les béatitudes pour la méditation et elle nous invite aussi à les mettre en pratique. Quoi que soit la signification de son histoire que Jacques de Voragine, l’archeevêque de Gênes nous raconte, il est important que nous cherchions la raison principale que nous l’accordons.

La fête évidement nous demande de faire une réflexion sur la sainteté. L’évangile du jour nous dit que « la sainteté est accueil de la Parole de Dieu, fidélité et confiance en Jésus, la bonté, justice, amour, pardon et paix. »

La fête de tous saints nous invite à vivre une vie de sainteté de notre manière, dans la simplicité, dans le partage, dans la réconciliation, dans le bon accueil, qui n’est pas réserver que pour les élites. Tous les baptisés sont invités. Soyez parfait comme votre Père est parfait, voilà l’invitation principale qui est ouverte à nous tous individuellement, à chacun et à chacune ici présents.

Certains d’entre nous sont privilégiés de pouvoir porter en nous le prénom ou les prénoms de saints. Grand merci à nos parents qui sont choisi un nom de saint. Certains de ces saints reconnus par l’Eglise sont connus à nous ou pour certain personnellement. Il faut revivre ce moment fort quotidiennement. Il est déjà un chemin qui nous conduit vers Jésus, vers son Père.

Nous savons que ces saints ne sont pas devenus saints du jour au lendemain. Ils ont eu les doutes comme nous, les peurs et les questions. Pourtant leurs vies sur la terre nous disent qu’ils ont été animés par l’Esprit saint, nous avons ressenti en eux la présence divine par leurs paroles, par leurs témoignages ou par leurs présences. Ils sont été amis de Jésus.  ‘Vous n’êtes plus les serviteurs, vous êtes mes amis’, a dit le Seigneur. Pouvons-nous devenir ses amis?

Les béatitudes sont un chemin de bonheur, un chemin vers le Seigneur. Les saints étaient heureux, même dans leurs souffrances, car ils ont pu participer à la souffrance du Seigneur.  Dieu ne veut pas que nous souffrions. Il veut que nous soyons heureux, non seulement dans le ciel, mais aussi sur la terre. C’est notre joie de vivre en tant que chrétiens rentra un bon témoignage à ce monde qui bloque tous les chemins qui amènent vers Dieu, la source de notre joie. Dieu veut que nous soyons les saints, les saints vivants dans ce monde pour les uns les autres. Comme les saints, il faut savoir s’aimer et se pardonner sans aucune condition. Je vous souhaite une bonne fête de tous saints. Amen.

 

In English

 

Scripture: Matthew 5:1-12a  (alternate reading: Luke 14:15-34)

1 Seeing the crowds, he went up on the mountain, and when he sat down his disciples came to him. 2 And he opened his mouth and taught them, saying: 3 "Blessed are the poor in spirit, for theirs is the kingdom of heaven. 4 "Blessed are those who mourn, for they shall be comforted. 5 "Blessed are the meek, for they shall inherit the earth. 6 "Blessed are those who hunger and thirst for righteousness, for they shall be satisfied. 7 "Blessed are the merciful, for they shall obtain mercy. 8 "Blessed are the pure in heart, for they shall see God. 9 "Blessed are the peacemakers, for they shall be called sons of God. 10 "Blessed are those who are persecuted for righteousness' sake, for theirs is the kingdom of heaven. 11 "Blessed are you when men revile you and persecute you and utter all kinds of evil against you falsely on my account. 12 Rejoice and be glad, for your reward is great in heaven

 

The contemplation

 

Today the church celebrates all saints day, the communion of saints that we proclaim in our profession of faith. It is in truth our won feast, because we all of all called to be saint, be perfect as the heavenly Father.

Though this exigence look like something impossible to achieve, the beatitudes propose to us a simple way to be holy in the eyes of the Lord. A person with a simple spirit, humble heart, faithful to the commandment of love and forgiveness, is already living in the holiness by participating in the holiness of God.

The evil spirit may push us towards disappointment when we sin or do something wrong. A person who lives in God, will raise up very fast and get reconciled with God immediately.  Just like David who surrendered before God, believing in His mercy, we should be humble enough to accept the pardon that God accords to us.  

The beatitudes are the way of joy and happiness to those who believe in the Word of God and try to put it in practice. Though there are many beatitudes, let us try to perfect one.  They are different doors of the same house. We need not enter by all the doors, one will sufficiently capable of making us to participate in the divine holiness. The perfection of one single beatitude is already connected with the other.

On this special day, I wish you all a very happy feast day. (If you wish to have my homily, do use the google translation of my French homily)

 

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 30 Octobre 2016

Texte de l'Évangile

(Lc 14,12-14): 

Jésus disait aussi à celui qui l'avait invité: «Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, n'invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins; sinon, eux aussi t'inviteraient en retour, et la politesse te serait rendue. Au contraire, quand tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles; et tu seras heureux, parce qu'ils n'ont rien à te rendre: cela te sera rendu à la résurrection des justes».

 

La contemplation

 

Jésus nous invite à regarder tout ce qui se passe à l’intérieur de nous-mêmes et discerner nos actions selon la valeur évangélique non pas seulement au regard de ce monde. Cet appel à l’intérieur est un appel à découvrir non seulement l’intention de nos actes mais aussi la qualité de vie, la vie chrétienne qui nous anime nous oriente.  Une vie qui est enracinée en Dieu, est une vie qui dépasse l’honneur et la gloire humaine. Une invitation à table est une invitation à partager, partager tout ce que nous avons. Voulons-nous partager les choses matérielles ou les choses spirituelles ?  Jésus nous invite à partager tout ce que nous avons, avec tous ceux qui n’en ont pas. C’est un partage riche et nourrissant devant le regard de Dieu.

 

«Quand tu donnes un festin, invite des pauvres (…) et tu seras heureux, parce qu'ils n'ont rien à te rendre: cela te sera rendu à la résurrection des justes»

Abbé Austin Chukwuemeka IHEKWEME 
(Ikenanzizi, Nigeria)

Aujourd'hui, le Seigneur nous montre le vrai sens de la générosité chrétienne: se donner aux autres. «Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, n'invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins; sinon, eux aussi t'inviteraient en retour, et la politesse te serait rendue» (Lc 14,12).

Le chrétien bouge dans le monde comme une personne ordinaire; mais la source de sa relation avec ses semblables ne peut être ni la récompense humaine ni la vanité; il doit chercher avant tout la gloire de Dieu, sans prétendre à une autre récompense que celle du Ciel. «Au contraire, quand tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles; et tu seras heureux, parce qu'ils n'ont rien à te rendre: cela te sera rendu à la résurrection des justes» (Lc 14,13-14).

Le Seigneur nous invite à nous donner inconditionnellement à tous les hommes, poussés uniquement par l'amour de Dieu et du prochain pour le Seigneur. «Et si vous prêtez à ceux de qui vous espérez recevoir, quel gré vous en saura-t-on? Des pécheurs aussi prêtent à des pécheurs, afin de recevoir l'équivalent» (Lc 6, 34).

Cela est ainsi car le Seigneur nous aide à comprendre que si nous nous donnons généreusement, sans rien espérer en retour, Dieu nous paiera avec une grande récompense et il fera de nous ses enfants préférés. C'est pour cela que Jésus nous dit: «Mais aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour; et votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut» (Lc 6,35).

Demandons à la Vierge la générosité de savoir fuir toute tendance vers l'égoïsme, comme son Fils. «Egoïste. -Tu ne t'occupes que de tes "affaires". Tu sembles incapable d'éprouver la fraternité du Christ: dans les autres, tu ne vois pas des frères, tu vois des tremplins» (Saint JoséMarie).

 

 

In English

 

Scripture: Luke 14:12-14  

12 He said also to the man who had invited him, "When you give a dinner or a banquet, do not invite your friends or your brothers or your kinsmen or rich neighbors, lest they also invite you in return, and you be repaid. 13 But when you give a feast, invite the poor, the maimed, the lame, the blind, 14 and you will be blessed, because they cannot repay you. You will be repaid at the resurrection of the just."

 

The contemplation

 

We have heard ‘give and take’. We give to get it back. Jesus is asking to look into ourselves and verify the source of our richness.  As Christian, we don’t give to receive, rather we give what we have received from the Lord. When we give and share what we have received, something essentially not of ourselves, why to sound trumpet? It is important to verify what we give, how and why we give. Jesus reminds us that in all the sharing, it should nourish someone who is in need not someone who is greed. The Christian charity doesn’t seek for apparent human glory, rather the glory of God. The glory of God is ‘man stand right in full liberty and freedom.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 30 Octobre 2016

Texte de l'Évangile

(Lc 19,1-10): 

Jésus traversait la ville de Jéricho. Or, il y avait un homme du nom de Zachée; il était le chef des collecteurs d'impôts, et c'était quelqu'un de riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il n'y arrivait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui devait passer par là. Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et l'interpella: «Zachée, descends vite: aujourd'hui il faut que j'aille demeurer dans ta maison». 

Vite, il descendit, et reçut Jésus avec joie. Voyant cela, tous récriminaient: «Il est allé loger chez un pécheur». Mais Zachée, s'avançant, dit au Seigneur: «Voilà, Seigneur: je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j'ai fait du tort à quelqu'un, je vais lui rendre quatre fois plus». Alors Jésus dit à son sujet: «Aujourd'hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d'Abraham. En effet, le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu».

 

Homélie

 

Jésus est en marche avec une grande foule, mais cette foule n’est pas totalement avec lui, car elle récriminait contre Jésus. Cette foule ne comprend pas ce Seigneur de miséricorde. Elle est poussée par l’émotion et sentiment, non pas par la conviction et persévérance.    Marchons-nous avec le Seigneur dans notre vie quotidienne par la conviction et écoutons-nous sa parole fidèlement?

L’évangile du jour présent Zachée comme un homme riche, le chef de collecteur d’impôt,  pourtant  il vivait d’une vie d’isolation et de solitude,  condamné par la société  comme un pécheur. Comment voyons-nous les frères et sœurs qui sont faibles dans notre société, et comment traitons-nous les personnes abandonnées par la société ?    

Pour Zachée, il n’a aucune espérance dans cette société que Jésus. Il prend l’initiative et il s’avance avant que Jésus n’arrive. Il se cache et pour cette foule qui suive le Seigneur, il est un inconnu et entièrement invisible.  Combien de personnes restent autour de nous totalement invisible pour nos yeux ?  Chaque fois qu’on est désespérer osons-nous aller vers le Seigneur ?

Avant que Zachée puisse regarder le Seigneur, Jésus voit déjà sa souffrance et sa soif pour la liberté.  Même si Jésus est entouré par une grande foule, il  a bien reconnu Zachée comme auparavant qu’il a reconnu Nicodèmes sous le figuier.  N’aucune initiative si petite peut-elle  échappera du regard du Seigneur.  Il cherche les brebis perdues et il porte attention sur Zachée qui représente une foule faible et invisible dans notre société qui souffre énormément de l’isolation et de la victimisation. « En effet, le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu », nous affirme le Seigneur.

Aujourd’hui dans l’évangile, nous avons trois groupes : Jésus, Zachée et la foule, avec trois réactions : Zachée s’avance et grimpe sur l’arbre de sycomore, Jésus s’arrête et regarde Zachée et la foule qui se révolte contre Jésus et de sa priorité. Il y a aussi trois  regards,  Zachée a un regard plein d’espérance et de joie, Jésus a un regard de compréhension et de l’amour, la foule a un regard du jugement.  Faisons une examinassions de conscience et découvrons nous-mêmes où se trouve notre place dans ces groupes, notre action et notre regard.  Devant Jésus Zachée a fait une déclaration de conversion. Quelle est notre déclaration et comment répondons-nous au Seigneur.

Le Seigneur ne s’arrête pas de nous demander les RDVs. Il veut bien venir et demeurer chez-nous. Chaque rencontre humaine est une rencontre divine, car c’est Dieu qui agit en nous et par nous. Comme cette rencontre qui a donné la vie à Zachée que notre rencontre humaine soit une rencontre qui donne la vie.  N’oublions pas de porter attentions sur les petites choses dans notre vie, les invisibles dans la société et les petites initiatives prisent par nos frères et sœurs dans notre communauté.

En ce jour, nous te prions Seigneur pour tous les Zachée de la terre, tous ceux et celles qui sont rejetés et méprisés à cause de leur passé et de leurs actes. Tu veux demeurer chez eux comme chez nous. Par ton Eucharistie, tu nous invites chez toi. Que notre rendez-vous à la messe et à l’adoration nous transforme comme il a transformé le publicain de Jéricho. Amen

 

 

In English

 

Scripture:  Luke 19:1-10

1 He entered Jericho and was passing through. 2 And there was a man named Zacchaeus; he was a chief tax collector, and rich.  3 And he sought to see who Jesus was, but could not, on account of the crowd, because he was small of stature. 4 So he ran on ahead and climbed up into a sycamore tree to see him, for he was to pass that way. 5 And when Jesus came to the place, he looked up and said to him, "Zacchaeus, make haste and come down; for I must stay at your house today." 6 So he made haste and came down, and received him joyfully. 7 And when they saw it they all murmured, "He has gone in to be the guest of a man who is a sinner." 8 And Zacchaeus stood and said to the Lord, "Behold, Lord, the half of my goods I give to the poor; and if I have defrauded any one of  anything, I restore it fourfold." 9 And Jesus said to him, "Today salvation has come to this house, since he also is a son of Abraham. 10 For the Son of man came to seek and to save the lost."

 

 

Homily

 

Jesus is walking with a large crowd, strangely this crow just like any other in this modern world is neither with Jesus in spirit nor by thought because at the end of the day it remains against Jesus and His intention. Though this crow was with Jesus, it failed to understand the importance that Jesus accords to mercy and compassion. It allows itself to be driven by emotion, feeling, and appearance rather by conviction and wisdom. We have ask ourselves, do we walk with the Lord in our daily lives by the belief and do we listen to his word faithfully and are we ready to put all that Jesus does and asks us to do in practice?

The gospel of this day present to us a rich man Zacchaeus, the chief of tax collectors, yet he lived a life of isolation and solitude, condemned by society as a sinner. Though this is a past story, in this contemporary world, we too have these isolations and judgements. How do we see our brothers and sisters who are weak in our society and how we treat people abandoned or judged by the society as criminals, unwanted or untouchable, etc?

For Zacchaeus, he has no hope in this company world than Jesus. He takes the initiative and he advanced before Jesus comes. He hides and climbs up on a tree for a better visibility of Jesus. For this crowd who follow the Lord as a great teacher and master, he is completely an unknown and invisible being without any regard. How many people around us are completely invisible to our eyes? The story of poor Lazar and the rich man is today’s actualities. Each time we despair dare we to go to the Lord?

Before Zacchaeus could realise the presence of the Lord, Jesus already sees his suffering and thirst for freedom. Jesus could sense his desire to be integrated in the society. Although Jesus is surrounded by a large crowd, he has recognized Zacchaeus as before he recognized Nicodemus under the fig tree. Not a single or small human initiative towards divine grace can escape from the eyes of the Lord. The Lord is the best observer of the events, movements of our time.  He seeks the lost sheep, and he pays attention to Zacchaeus who represents a small crowd and invisible in our society that suffers greatly from isolation and victimization. "Indeed, the Son of Man came to seek and save that which was lost," says our Lord.

Today in the Gospel we have three set of groups or people: Jesus, Zacchaeus and the crowd, with three responses: Zacchaeus walks and climbs the sycamore tree, Jesus stops and looks Zacchaeus and the crowd revolt against Jesus and his priority. There are also three ways of looking at the event, Zacchaeus looks with hope and joy, Jesus has a look of understanding and love, the crowd has a look of judgment. Let us make an examination of conscience and find ourselves where our place in these groups, our action and our look is. The way we see and judge. The Words of Jesus led Zacchaeus towards conversion and by consequence there was joy and peace. What kind of words we employ in our conversation and how do we respond to call of the Lord, particularly call to conversion.

The Lord does not hesitate to demand an invitation and He even insists that ‘today’ I should come to your home to dine and stay. He desire eagerly to come and stay with us. Every human encounter is a divine encounter, for it is God who works in us and through us. In this simple human encounter that Jesus has transformed as a divine encounter by the salvation has accorded to this family, has given a new life to Zaccheus and we have to ask ourselves, in our human encounter, are we able to transform it into a divine encounter and does our encounters give life to the participants?  Do not forget to give attention to the little things in our lives, invisible people and events in our society and particularly small little initiatives taken by our brothers and sisters in our community.

On this day, we pray to the Lord for all of Zacchaeus of the earth, all those who are rejected and despised because of their past and of their present actions. Jesus wishes in and through us to visit such people and stay with them. Are we ready to cooperate with the Lord?

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 28 Octobre 2016

Texte de l'Évangile

 (Lc 14,1.7-11): 

 

Un jour de sabbat, Jésus était entré chez un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et on l'observait. Remarquant que les invités choisissaient les premières places, il leur dit cette parabole: «Quand tu es invité à des noces, ne va pas te mettre à la première place, car on peut avoir invité quelqu'un de plus important que toi. Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendrait te dire: ‘Cède-lui ta place’, et tu irais, plein de honte, prendre la dernière place. Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. Alors, quand viendra celui qui t'a invité, il te dira: ‘Mon ami, avance plus haut’, et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui sont à table avec toi. Qui s'élève sera abaissé; qui s'abaisse sera élevé».

 

La contemplation

 

Il faut regarder et observer tout ce qui se passe autour de nous, et particulièrement en nous-mêmes. Ce regard intérieur nous aidera à voir la vérité et cette vérité nous en fera naître la sagesse. Cette sagesse qui dépasse l’émotion et le sentiment nous aidera à discerner tout devant la vérité. Certes, l’homme qui est sage évitera la précipitation pour la gloire et laissera dans la joie la première place aux autres, qui la méritent. C’est ainsi celui qui donne et qui se donne sera considérer ‘grand’, car celui qui donne est plus grand que celui qui reçoit.

 

In English

 

Scripture: Luke 14:1, 7-11 

1 One sabbath when he went to dine at the house of a ruler who belonged to the Pharisees, they were watching him. 7 Now he told a parable to those who were invited, when he marked how they chose the places of honor, saying to them, 8 "When you are invited by any one to a marriage feast, do not sit down in a place of honor, lest a more eminent man than you be invited by him; 9 and he who invited you both will come and say to you, `Give place to this man,' and then you will begin with shame to take the lowest place. 10 But when you are invited, go and sit in the lowest place, so that when your host comes he may say to you, `Friend, go up higher'; then you  will be honored in the presence of all who sit at table with you. 11 For every one who exalts himself will be humbled, and he who humbles himself will be exalted."

 

The contemplation

 

Let us look at the gospel story with an open eye. It all begins with ‘watching’, watching all that happens in and around the place. Not only exterior but also interior, our inner being. We see that way we would like to see. If the inner being is calm and peace we will see the signs of peace. Jesus who is internally solid and in perfect peace, see the way others lose their inner peace simply for a little recognition exterior. The master of peace has a wonderful and practical suggestion to be observed.

If we know our inner self and the truth which animates our being, this inner knowledge will help us to know others. Thus we have a global knowledge which gives us the wisdom to discern what is best in a particular situation, not only for us, but also for others. This wisdom will help us to choose the best. Thus there is no need for seeking the attention or the attraction of others, nor even the right place or the due place that we merit in the society.  The wisdom will instruct us that the giver is greater than the receiver.

 

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 27 Octobre 2016

 

Texte de l'Évangile

(Lc 6,12-19): 

En ces jours-là, Jésus s'en alla dans la montagne pour prier, et il passa la nuit à prier Dieu. Le jour venu, il appela ses disciples, en choisit douze, et leur donna le nom d'Apôtres: Simon, auquel il donna le nom de Pierre, André son frère, Jacques, Jean, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques fils d'Alphée, Simon appelé le Zélote, Jude fils de Jacques, et Judas Iscariote, celui qui fut le traître. 

Jésus descendit de la montagne avec les douze Apôtres et s'arrêta dans la plaine. Il y avait là un grand nombre de ses disciples, et une foule de gens venus de toute la Judée, de Jérusalem, et du littoral de Tyr et de Sidon, qui étaient venus l'entendre et se faire guérir de leurs maladies. Ceux qui étaient tourmentés par des esprits mauvais en étaient délivrés. Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu'une force sortait de lui et les guérissait tous.

 

La contemplation

 

Je vous invite simplement à regarder le déroulement de la journée quotidienne de Jésus. Une journée remplie de la contemplation et l’action. Comparons le quotidien de Jésus avec le-nôtre  et imitons donc la manière Jésus s’organise sa journée.

In English

Scripture: Luke 6:12-19  (alternate reading: Luke 13:22-30)

12 In these days he went out to the mountain to pray; and all night he continued in prayer to God. 13 And when it was day, he called his disciples, and chose from them twelve, whom he named apostles; 14 Simon, whom he named Peter, and Andrew his brother, and James and John, and Philip, and Bartholomew, 15 and Matthew, and Thomas, and James the son of Alphaeus, and Simon who was called the Zealot, 16 and Judas the son of James, and Judas Iscariot, who became a traitor. 17 And he came down with them and stood on a level place, with a great crowd of his disciples and a great multitude of people from all Judea  and Jerusalem and the seacoast of Tyre and Sidon, who came to hear him and to be healed of their diseases; 18 and those who were troubled with unclean spirits were cured. 19 And all the crowd sought to touch him, for power came forth from him and healed them all.

 

The contemplation

 

From yesterday’s complication I wish you all to propose a simple contemplation. Let us look at the daily life of Jesus and see how Jesus organises his day. The day is filled with contemplation and action. Let’s look at the way we organise our day and from where we search the source of our energy. A simple imitation of Jesus’ daily life will do lot of good for us.

 

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 26 Octobre 2016

Texte de l'Évangile

(Lc 13,31-35): 

A ce moment-là, quelques pharisiens s'approchèrent de Jésus pour lui dire: «Va-t'en, pars d'ici : Hérode veut te faire mourir». Il leur répliqua: «Allez dire à ce renard: Aujourd'hui et demain, je chasse les démons et je fais des guérisons; le troisième jour, je suis au but. Mais il faut que je continue ma route aujourd'hui, demain et le jour suivant, car il n'est pas possible qu'un prophète meure en dehors de Jérusalem. 

»Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes, toi qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois j'ai voulu rassembler tes enfants comme la poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous n'avez pas voulu! Maintenant, Dieu abandonne votre Temple entre vos mains. Je vous le déclare: vous ne me verrez plus jusqu'au jour où vous direz: Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur!».

 

La contemplation

 

La fidélité à la volonté de son Père et à l’accomplissement de cette volonté a permis le Seigneur à répondre avec une fermeté et une autorité divine, inconnue à l’intelligence humaine.  Il y a toujours un combat humain que Jésus est appelé à combattre non seulement humainement devant une menace humaine, mais aussi divinement, car l’histoire du passée, du présent et de l’avenir sont déjà devant ses yeux.

La première lecture du jour nous aide à comprendre l’évangile : un combat humain est un véritable combat divin. C’est toujours l’Esprit du Seigneur qui est en œuvre en nous. Il faut combattre avec le Seigneur dans la reconnaissance de sa présence et la confiance qu’il nous fait dans ces combats humains. Voici le secret de la force de Jésus dans sa mission sur la terre.

 

In English

 

Scripture: Luke 13:31-35

31 At that very hour some Pharisees came, and said to him, "Get away from here, for Herod wants to kill you." 32 And he said to them, "Go and tell that fox, `Behold, I cast out demons and perform cures today and tomorrow, and the third day I finish my course. 33 Nevertheless I must go on my way today and tomorrow and the day following; for it cannot be that a prophet should perish away from Jerusalem.' 34 O Jerusalem, Jerusalem, killing the prophets and stoning those who are sent to you! How often would I have gathered your children together as a hen gathers her brood under her wings, and you would not! 35 Behold, your house is forsaken. And I tell you, you will not see me until you say, `Blessed is he who comes in the name of the Lord!'"

 

The contemplation

 

For our humble contemplation I wish to invite you all to look at the source of Jesus’ authority and force to speak with such firm conviction.  There is an internal fight before a human menace which is won even before it could appear to the intelligence to act. Though this menace appears to be simply human because of the internal fear of Herod whose authority is questioned by the very presence of Jesus and his desire to kill Jesus, there is still a deeper fight, a divine fight against the evil which is instigating these events against God, by manipulating the human intelligence to its own advantage.

Jesus who knows the present, past and the future responds with the help of the Holy Spirit, to remain faithful to the accomplishment of the will of the Father. He reminds the crowd that there is nothing which will stop the design that God has willed in Him. Thus he will remain today and tomorrow, and with firm conviction of his solemn return in the immediate future. Once we too realize the divine plan in us, our conviction and strength will be multiplied, because we will allow the Holy Spirit to act in us.  In every human fight, we will very easily find out that there is a divine fight, God fighting for us, in and through us.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0