Publié le 14 Juin 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Matthieu 6,1-6.16-18.


En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer. Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.
Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.
Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite,
afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.
Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et aux carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.
Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.
Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.
Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ;
ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent au plus secret ; ton Père qui voit au plus secret te le rendra. »

Commentaire du jour


Saint [Padre] Pio de Pietrelcina (1887-1968), capucin
GF, 173 ; Ep 3, 982-983 (trad. Une Pensée, Mediaspaul 1991, p. 24)

« Ferme la porte et prie ton Père qui est présent dans le secret »

Sois assidu à la prière et à la méditation. Tu m'as dit que tu avais déjà commencé. C'est là une bien grande consolation pour un père qui t'aime comme lui-même ! Continue donc à progresser dans cet exercice de l'amour envers Dieu. Fais chaque jour un pas de plus : de nuit, à la faible lueur de la lampe, parmi les faiblesses et dans la sécheresse de l'esprit ; ou de jour, dans la joie et l'illumination qui éblouit l'âme...

Si tu le peux, parle au Seigneur dans l'oraison, loue-le. Si tu n'y parviens pas parce que tu n'es pas encore bien avancé dans la vie spirituelle, ne t'inquiète pas : enferme-toi dans ta chambre et mets-toi en présence de Dieu. Il te verra et appréciera ta présence et ton silence. Ensuite, il te prendra par la main, te parlera, fera les cent pas dans les allées de ce jardin qu'est l'oraison, et tu y trouveras ta consolation. Rester en présence de Dieu simplement pour manifester notre volonté de nous reconnaître ses serviteurs, voilà un excellent exercice spirituel qui nous fait avancer dans le chemin de la perfection.

Lorsque tu es uni à Dieu par la prière, examine qui tu es, en vérité ; parle-lui si tu le peux, et si cela t'est impossible, arrête-toi, reste devant lui. Ne te donne pas d'autre peine.

In English

Scripture: Matthew 6:1-6, 16-18

1 "Beware of practicing your piety before men in order to be seen by them; for then you will have no reward from your Father who is in heaven. 2 "Thus, when you give alms, sound no trumpet before you, as the hypocrites do in the synagogues and in the streets, that they may be praised by men. Truly, I say to you, they have received their reward. 3 But when you give alms, do not let your left hand know what your right hand is doing, 4 so that your alms may be in secret; and your Father who sees in secret will reward you.

5 "And when you pray, you must not be like the hypocrites; for they love to stand and pray in the synagogues and at the street corners, that they may be seen by men. Truly, I say to you, they have received their reward. 6 But when you pray, go into your room and shut the door and pray to your Father who is in secret; and your Father who sees in secret will reward you.

16 "And when you fast, do not look dismal, like the hypocrites, for they disfigure their faces that their fasting may be seen by men. Truly, I say to you, they have received their reward. 17 But when you fast, anoint your head and wash your face, 18 that your fasting may not be seen by men but by your Father who is in secret; and your Father who sees in secret will reward you.

The message

We give lot of attention to the action, because the act speaks better than the words. We are tempted to give importance to the act committed by the person, because the act reveal the quality of the person. However what they are, ‘the being’ can still hide from what they speak and what they do, because it is invisible to us. Jesus is asking us to give attention neither to the act nor the valour of the act, rather the manner we do it and why we do it. The great difference between the great people and ordinary people is that an ordinary person longs to do great things and an extraordinary person does small things in a great way.

In today’s gospel Jesus is asking us to do not great things, but a little act like prayer in a special way, which is visible only to God, never to others. Great people hide everything from the eyes of other person and love to keep everything in front of God. Thus visibility and recognition of their act or the very person, have no importance in their life. They always wish that God takes the first place and love to choose the last seat.

Shall we be a different person in this power and name hungry world?

Commentary of the day


Saint Pio of Pietralcina "Padre Pio" (1887-1968), Capuchin
GF, 173; Ep 3, 982-983

“Close the door, and pray to your Father in private”

Be assiduous in prayer and meditation. You told me you had already begun. That is a great consolation for a father who loves you as himself! So continue to progress in this exercise of love of God. Take another step every day: at night by the weak light of a lamp, in the midst of weakness and in spiritual dryness; or by day, in joy and the illumination that dazzles the soul…

If you can, speak to the Lord in prayer, praise him. If you cannot manage that because you have not yet progressed enough in the spiritual life, do not worry. Go to your room and close the door and place yourself in God’s presence. He will see you and will appreciate your presence and your silence. Then he will take you by the hand, speak to you, take a hundred steps along the paths of the garden of prayer, and there you will find consolation. Remaining in God’s presence simply in order to show our will to acknowledge that we are his servants is an excellent spiritual exercise, which will make us progress on the way of perfection.

When you are united with God through prayer, look at who you are in truth. If you can, speak to him, and if that is impossible for you, stop and remain before him. Don’t make any other effort.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 12 Juin 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Matthieu 5,38-42.


En ce temps- là, Jésus disait à ses disciples : « Vous avez appris qu’il a été dit : ‘Œil pour œil, et dent pour dent’.
Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre.
Et si quelqu’un veut te poursuivre en justice et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau.
Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui.
À qui te demande, donne ; à qui veut t’emprunter, ne tourne pas le dos ! »

Le message

En ce jour du mémoire de saint Antoine de Padou, un prédicateur par excellence, le Seigneur nous invite à franchir le pas d’être médiocres vers la perfection de la personne. Ne soyons pas contents d’être simplement fidèles aux lois ou rites, minimises, mais allez jusqu’au bout, en faisant tout ce que nous pouvons faire. Un chrétien est appelé à être un christ dans sa totalité, la personne qui écoute la Parole de Dieu et met en pratique tout ceux qu’il ou qu’elle a entendu. Une personne qui se donne totalement à l’accomplissement de la volonté de Dieu, une exigence que nous ne pouvons pas ignorer.

HOMÉLIE DE S. ANTOINE DE PADOUE

Celui qui est rempli du Saint-Esprit parle diverses langues. Ces diverses langues sont les divers témoignages rendus au Christ, comme l'humilité, la pauvreté, la patience et l'obéissance. Nous les parlons quand, en les pratiquant nous-mêmes, nous les montrons aux autres. La parole est vivante, lorsque ce sont les actions qui parlent. Je vous en prie, que les paroles se taisent, et que les actions parlent. Nous sommes pleins de paroles mais vides d'actions ; à cause de cela, le Seigneur nous maudit, lui qui a maudit le figuier où il n'a pas trouvé de fruits mais seulement des feuilles. « La loi, dit saint Grégoire, a été présentée au prédicateur pour qu'il pratique ce qu'il prêche. » Il perd son temps à répandre la connaissance de la loi, celui qui détruit son enseignement par ses actions.

Mais les Apôtres parlaient selon le don de l'Esprit. Heureux celui qui parle selon le don de l'Esprit, et non selon son propre sentiment. Car il y en a qui parlent selon leur propre esprit, dérobent les paroles d'autrui, les proposent comme si elles étaient à eux et se les attribuent. C'est de ces gens-là et de leurs pareils que le Seigneur dit en Jérémie : Je vais m'en prendre aux prophètes — parole du Seigneur — qui se dérobent mutuellement mes paroles. Je vais m'en prendre aux prophètes parole du Seigneur — qui mettent leur langue en mouvement pour dire : Parole du Seigneur. Je vais m'en prendre aux prophètes qui ont des songes fallacieux — parole du Seigneur —, qui les racontent et qui égarent mon peuple par leurs mensonges et leurs prodiges. Moi, je ne les ai ni envoyés, ni chargés de mes ordres, et ils ne sont d'aucune utilité à ce peuple, parole du Seigneur.

Parlons donc selon ce que l'Esprit Saint nous donnera de dire. Demandons-lui humblement et pieusement de répandre en vous sa grâce, pour que nous atteignions le chiffre de la Pentecôte (cinquante) en multipliant la connaissance naturelle des cinq sens par l'observation des Dix Commandements ; pour que nous soyons remplis d'un violent esprit de contrition, que nous soyons embrasés par les langues de feu de la profession de notre foi ; pour qu'enfin, ainsi embrasés et illuminés, nous puissions, dans les splendeurs des saints, voir le Dieu unique en trois Personnes.

In English

Scripture: Matthew 5:38-42

38 "You have heard that it was said, `An eye for an eye and a tooth for a tooth.' 39 But I say to you, Do not resist one who is evil. But if any one strikes you on the right cheek, turn to him the other also; 40 and if any one would sue you and take your coat, let him have your cloak as well; 41 and if any one forces you to go one mile, go with him two miles. 42 Give to him who begs from you, and do not refuse him who would borrow from you.

The message

The 1 3th of June is an important day for all those who have a special devotion towards Saint Anthony. His original name was Fernando Martins of Bulhões, after seeing the simplicity of the Franciscan brothers, he joined this congregation and took the name as Antony. In the simplicity he dedicated his life to announce the word of God, faithful to its teachings, and accomplished various miracles. Till today he remains one of the popular saints.

In today’s gospel Jesus is asking us to be a perfect Christian, who carries the Christ in its fullness in listening the will of the Father and putting them in practice. It is in this accomplishment of the will of the Father that Jesus is asking us to go beyond from the visible realities of doing what is just and correct according to the rules and regulations, towards the invisible truth of acting just like God, by doing the maximum possible, that is to say, do everything in its perfection, as desired by God. Thus we will never react to what others do, conditioning our act according to the actions of others, but act as God has willed in us, as a liberated and free person, who doesn’t allow to be conditioned by the actions of others.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 10 Juin 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Matthieu 10,7-13.


En ce temps-là, Jésus disait aux douze Apôtres : « Sur votre route, proclamez que le royaume des Cieux est tout proche.
Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, expulsez les démons. Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement.
Ne vous procurez ni or ni argent, ni monnaie de cuivre à mettre dans vos ceintures,
ni sac pour la route, ni tunique de rechange, ni sandales, ni bâton. L’ouvrier, en effet, mérite sa nourriture.
Dans chaque ville ou village où vous entrerez, informez-vous pour savoir qui est digne de vous accueillir, et restez là jusqu’à votre départ.
En entrant dans la maison, saluez ceux qui l’habitent.
Si cette maison en est digne, que votre paix vienne sur elle. Si elle n’en est pas digne, que votre paix retourne vers vous. »

In English

Scripture: Matthew 5:33-37

33 "Again you have heard that it was said to the men of old, `You shall not swear falsely, but shall perform to the Lord what you have sworn.' 34 But I say to you, Do not swear at all, either by heaven, for it is the throne of God, 35 or by the earth, for it is his footstool, or by Jerusalem, for it is the city of the great King. 36 And do not swear by your head, for you cannot make one hair white or black. 37 Let what you say be simply `Yes' or `No'; anything more than this comes from evil.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 9 Juin 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Matthieu 5,27-32.


En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous avez appris qu’il a été dit : ‘Tu ne commettras pas d’adultère’.
Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui regarde une femme avec convoitise a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur.
Si ton œil droit entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi, car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres que d’avoir ton corps tout entier jeté dans la géhenne.
Et si ta main droite entraîne ta chute, coupe-la et jette-la loin de toi, car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres que d’avoir ton corps tout entier qui s’en aille dans la géhenne.
Il a été dit également : ‘Si quelqu’un renvoie sa femme, qu’il lui donne un acte de répudiation’.
Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui renvoie sa femme, sauf en cas d’union illégitime, la pousse à l’adultère ; et si quelqu’un épouse une femme renvoyée, il est adultère. »

Commentaire du jour


L'Imitation de Jésus Christ, traité spirituel du 15e siècle
Livre II, ch. 4 (trad. Lammenais)

« Si ton œil est vraiment clair, ton corps tout entier sera dans la lumière » (Mt 6,22)

L'homme s'élève au-dessus de la terre sur deux ailes : la simplicité et la pureté.
La simplicité doit être dans l'intention, et la pureté dans l'affection.
La simplicité cherche Dieu ; la pureté le trouve et le goûte.
Nulle bonne œuvre ne te sera difficile, si tu es libre au dedans de toute affection déréglée.
Si tu ne veux que ce que Dieu veut, et ce qui est utile au prochain, tu jouiras de la liberté intérieure.
Si ton cœur était droit, alors toute créature te serait un miroir de vie et un livre rempli de saintes instructions.
Il n'est point de créature si petite et si vile qui ne présente quelque image de la bonté de Dieu.
Si tu avais en toi assez d'innocence et de pureté, tu verrais tout sans obstacle. Un cœur pur pénètre le ciel et l'enfer.
Chacun juge des choses du dehors selon ce qu'il est au dedans de lui-même.
S'il est quelque joie dans le monde, le cœur pur la possède.

In English

Scripture: Matthew 5:27-32

27 "You have heard that it was said, `You shall not commit adultery.' 28 But I say to you that every one who looks at a woman lustfully has already committed adultery with her in his heart. 29 If your right eye causes you to sin, pluck it out and throw it away; it is better that you lose one of your members than that your whole body be thrown into hell. 30 And if your right hand causes you to sin, cut it off and throw it away; it is better that you lose one of your members than that your whole body go into hell. 31 "It was also said, `Whoever divorces his wife, let him give her a certificate of divorce.' But I say to you that every one who divorces his wife, except on the ground of unchastity, makes her an adulteress; and whoever marries a divorced woman commits adultery.

Commentary of the day


The Imitation of Christ, spiritual treatise of the 15th century
Book II, 4

“If your eyes are good, your body will be filled with light” (Mt 6:22)

There must be simplicity in one’s intention and purity in one’s affection.

Simplicity seeks God; purity finds him and savors him.

No good work will be difficult for you if you are interiorly free of all disordered affection.

If you want only what God wants and what is useful for your neighbor, you will enjoy interior freedom.

If your heart were upright then every creature would be for you a mirror of life and a book full of holy instruction.

There is no creature so small and so base that it does not show some image of God’s goodness.

If you had enough innocence and purity within you, you would see everything without hindrance. A pure heart penetrates heaven and hell.

Each person judges what is outside according to what he is within himself.

If there is any joy in the world, the pure heart possesses it.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 8 Juin 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Matthieu 5,20-26.


En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je vous le dis : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.
Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : ‘Tu ne commettras pas de meurtre’, et si quelqu’un commet un meurtre, il devra passer en jugement.
Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement. Si quelqu’un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal. Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu.
Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi,
laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande.
Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison.
Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. »

Le message

En cette année de la miséricorde, le pardon prend son importance. Très souvent nous le justifions en disant que Dieu nous a pardonné et Il nous pardonne encore. Puisque nous sommes les enfants de Dieu, nous devons nous comporter à l’image de notre Père. Aujourd’hui Jésus nous rappelle encore un autre principe qui peut nous aider à grandir dans ce pardon. Il nous dit que le pardon nous apportera beaucoup de bien. Si le Seigneur nous demande de nous pardonner, non seulement pour la paix de l’autre qui a commis un acte contre nous, mais plutôt il nous apportera la paix intérieure. De fait que je me rappelle que l’autre a certaine chose contre moi, je porte en moi déjà un poids lourd qu’ajoute continuellement, car il est difficile à oublier. Le pardon aidera à nous alléger et nous retrouverons la paix intérieure. Même si nous nous rappellerons l’acte commis, il perdra le poids. Soyons sages ; en pardonnant les uns les autres, nous ferons bien non seulement aux autres, mais aussi à nous-mêmes, et ça fera en grand plaisir au Seigneur.

Commentaire du jour


Origène (v. 185-253), prêtre et théologien
Petit traité sur la prière, 8-9 ; PG 11, 442-443 (trad. Orval)

« Va d'abord te réconcilier avec ton frère »

Personne ne pourra obtenir quoi que ce soit par la prière s'il ne prie pas avec de bonnes dispositions et une foi droite... Il ne s'agit pas de parler beaucoup... ; il s'agit de ne pas venir à la prière avec une âme troublée par des ressentiments. On n'imagine pas que quelqu'un vienne à l'oraison sans préparer son cœur ; on n'imagine pas non plus que celui qui prie puisse obtenir le pardon de ses péchés s'il n'a pas d'abord pardonné de tout son cœur à son frère qui lui demande pardon...

En premier lieu donc, celui qui se dispose à prier aura grand avantage à adopter une attitude qui l'aide à se mettre en présence de Dieu et qui l'aide à lui parler comme à quelqu'un qui le voit et lui est présent. Certaines images ou certains souvenirs d'événements passés encombrent l'esprit qui se laisse envahir par eux ; ainsi il est utile de se souvenir que Dieu est là et qu'il connaît les mouvements les plus secrets de notre âme. Elle se dispose alors à plaire à celui qui est présent, qui la voit et prévient toutes ses pensées, à celui qui scrute les cœurs et sonde les reins (Ps 7,10)...

Comme le disent les Saintes Écritures, il faut que celui qui prie élève des mains pures, qu'il pardonne à chacun de ceux qui l'ont offensé, rejette tout ce qui trouble son âme et ne s'irrite contre personne... Qui peut douter que cet état d'âme soit le plus favorable ? Paul l'enseigne lorsqu'il dit dans sa première lettre à Timothée : « Je veux que les hommes prient en tout lieu, élevant des mains pures, sans ressentiment ni contestation » (2,8).

In English

Scripture: Matthew 5:20-26

20 For I tell you, unless your righteousness exceeds that of the scribes and Pharisees, you will never enter the kingdom of heaven. 21 "You have heard that it was said to the men of old, `You shall not kill; and whoever kills shall be liable to judgment.' 22 But I say to you that every one who is angry with his brother shall be liable to judgment; whoever insults his brother shall be liable to the council, and whoever says, `You fool!' shall be liable to the hell of fire. 23 So if you are offering your gift at the altar, and there remember that your brother has something against you, 24 leave your gift there before the altar and go; first be reconciled to your brother, and then come and offer your gift. 25 Make friends quickly with your accuser, while you are going with him to court, lest your accuser hand you over to the judge, and the judge to the guard, and you be put in prison; 26 truly, I say to you, you will never get out till you have paid the last penny.

The message

In this year of mercy, forgiveness or pardon takes an important place in our spiritual betterment. If we look back our own life seriously and with proper discernment with an examination of conscience, interrogate ourselves, ‘what have I gained from holding on till today without forgiving other ?’, the response would be certainly ‘zero’. If we ask another question of what have we lost in this rigidity or in our inability or unwillingness to forgive others, there are plenty. Why don’t we apply our simple intelligence and be wise by forgiving others?

Though we normally we affirm with certitude as a good Christian, that since God forgives us and as children of God, we should learn to forgive others. In this philosophy of forgiveness we give lot of importance to the other person who has committed an act against us. Today Jesus seems to propose another important point. It is not what others have committed or the gravity of the act, but what is going on interior of ourselves. Before asking us to do something for the well-being of the other, Jesus looks first our own well-being.

“If we think that others have something against us” strikes not what others have done, rather what we are undergoing and living within ourselves. If Jesus is asking us to get reconciled with the other, not for the well-being of the other, rather this act of reconciliation will liberate us from this burden of carrying this painful and hurting event and perpetuating all those thoughts eternally in us. Since it difficult to forget, in every moment of recalling, we get our pains too multiplied. Once forgiven, though we may recall the event, there will not be the burden of carrying the pain with in us. Thus Jesus is reasoning with us that if we are not liberated, our offering is half hearted and we may not be able to profit the grace that God so desires to give to us.

Commentary of the day


Origen (c.185-253), priest and theologian
Small Treatise on Prayer, 8-9; PG 11, 442-443

“Go first to be reconciled with your brother.”

Nobody will be able to obtain anything at all through prayer if he does not pray in a good frame of mind and with sincere faith… It is not a question of talking a lot… Rather, it has to do with coming to prayer with a soul that is troubled by resentment. We can’t imagine that someone comes to prayer without having prepared his heart; we also can’t imagine that the person praying might obtain forgiveness of his sins if he hasn’t first forgiven with all his heart his brother, who is asking forgiveness of him …

So first of all, the person who is preparing to pray will be at a great advantage if he adopts an attitude which helps him to place himself in the presence of God and which helps him to speak to God as to someone who sees him and is present to him. Certain images and memories of past events clutter the mind, which lets itself be invaded by them; thus, it is useful to remember that God is present and that he knows the most secret movements of our soul. Then the soul will prepare to please the one who is present, who sees it and who anticipates all its thoughts, the one who searches the heart and probes the soul (Ps 7:10)…

As Sacred Scriptures say, the person who prays must lift up pure hands; he must forgive each one of those who have offended him, reject everything that troubles his soul and not be annoyed with anyone… Who can doubt that this state of the soul is the most favorable? Paul teaches this when he says in his first letter to Timothy: “It is my wish, then, that in every place people should offer prayers with blameless hands held aloft and be free from anger and dissension,” (1 Tim 2:8).

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 7 Juin 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Matthieu 5,17-19.


En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.
Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas un seul iota, pas un seul trait ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise.
Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le royaume des Cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le royaume des Cieux. »

Commentaire du jour


Saint Augustin (354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église
Discours sur les psaumes, Ps 149

« Je ne suis pas venu abolir, mais accomplir »

Frères, « chantons au Seigneur un cantique nouveau » (Ps 149,1). Au vieil homme, le vieux cantique ; à l'homme nouveau , un cantique nouveau. Ancienne alliance, ancien cantique ; nouvelle alliance, nouveau cantique. Les promesses de l'ancienne alliance sont d'ordre surtout temporel et terrestre. Ceux qui restent attachés aux choses de la terre chantent encore l'ancien cantique ; pour chanter le cantique nouveau il faut aimer les biens éternels. Cet amour est à la fois nouveau et éternel ; toujours nouveau, parce qu'il ne vieillit jamais.

Mais, à bien y réfléchir, il est ancien, cet amour ; comment serait-il donc nouveau ? Mes frères, la vie éternelle est-elle née d'hier ? La vie éternelle, c'est le Christ, et en tant que Dieu il n'est pas né d'hier. Car « Au commencement était le Verbe... et le Verbe était Dieu ; il était au commencement avec Dieu. Tout a été fait par lui ; sans lui rien n'a été fait » (Jn 1,1s). S'il a fait les choses anciennes, qu'est-il, sinon éternel, coéternel au Père ? C'est nous qui, par le péché, sommes tombés dans le vieillissement... L'homme a vieilli par suite de son péché ; c'est par la grâce de Dieu qu'il est renouvelé. Tous ceux qui sont ainsi renouvelés dans le Christ, ceux-là chantent un cantique nouveau, car ils commencent à s'établir dans la vie éternelle.

In English

Scripture: Matthew 5:17-19

17 "Think not that I have come to abolish the law and the prophets; I have come not to abolish them but to fulfill them. 18 For truly, I say to you, till heaven and earth pass away,not an iota, not a dot, will pass from the law until all is accomplished. 19 Whoever then relaxes one of the least of these commandments and teaches men so, shall be called least in the kingdom of heaven; but he who does them and teaches them shall be called great in the kingdom of heaven.

Commentary of the day


Saint Augustine (354-430), Bishop of Hippo (North Africa) and Doctor of the Church
Treatise on the Psalms, 149

“I have come, not to abolish, but to fulfill”

Brethren, let us “sing to the Lord a new song.” (Ps 149:1) To the old man, the old song; to the new man, a new song. The Old Testament is an old song, the New Testament a new song. The first covenant concerns mostly temporal and earthly promises. People who remain attached to the things of the earth still sing an old song. In order to sing the new song, a person must love eternal things. That love is both new and eternal; it is always new, because it never grows old.

But if we think about it, this love is very old. How could it be new? My brethren, was eternal life born yesterday? Eternal life is Christ and, as God, he was not born yesterday. For “In the beginning was the Word… and the Word was God. He was present to God in the beginning. Through him all things came into being, and apart from him nothing came to be.” (Jn 1:1f.) If he made what is old, what is he other than eternal, co-eternal with the Father? It is we who, by sin, have fallen into senescence… Human beings have become old as a consequence of sin. It is by God’s grace that we are renewed. All who are thus renewed in Christ sing a new song for they are beginning to be established in eternal life.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 6 Juin 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Matthieu 5,13-16.


En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel devient fade, comment lui rendre de la saveur ? Il ne vaut plus rien : on le jette dehors et il est piétiné par les gens.
Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée.
Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison.
De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. »

Le message

Je partage avec vous, comment je comprends ces mots la lumière et le sel de la terre. Le sel ajoute le goût, préserve et purifie. Nous, en tant que chrétiens devons d’être une personne qui ajoute un bon goût dans la vie des autres qui ont perdu le goût de la vie, qui ont perdu l’espérance à cause des difficultés, et à tous ceux et celles qui les confrontent quotidiennement. Comme un bon sel qui préserve, nous devons justement lutter contre les dérives de la valeur évangélique. Nous devons protéger notre culture pour que les autres découvrent les biens que nos ancêtres avons construit depuis les siècles.

Le rôle de la lumière est révéler tout ce qui est caché et mettre tout en lumière. Donc en tant que chrétiens nous devons identifier les biens qui se cachent dans notre société et aider les autres à découvrir la vérité de la vie, la vie intérieure qui est animée par Dieu. Puisque notre Lumière est le Christ, nous devons d’être les véritable reflex de cette lumière, particulièrement à l’image de sa miséricorde et de son amour.

In English

Scripture: Matthew 5:13-16

13 "You are the salt of the earth; but if salt has lost its taste, how shall its saltness be restored? It is no longer good for anything except to be thrown out and trodden under foot by men. 14 You are the light of the world. A city set on a hill cannot be hid. 15 Nor do men light a lamp and put it under a bushel, but on a stand, and it gives light to all in the house. 16 Let your light so shine before men, that they may see your good works and give glory to your Father who is in heaven."

The message

How do I understand the gospel message of the day? First of all, let us take the salt in its ordinary valour. It adds taste, preserves and purifies. As a believer, we are called and sent by the Lord to add taste in the life of our brothers and sisters. We have to do all that we can, so that our brothers and sisters may discover the beautify of life and all the richness that it contributes to discover the divine accompaniment in their lives. This discovery of life and its beauty will help us to preserve the creation of the Lord as He so willed right from the beginning of the creation.

Since Jesus is our Light, it is important that we reflect the light as it is, to the people, without adding any colour to it. All believers are called to listen to the Word of God and put that in their daily life. Their witnessing life itself becomes a light for the world. One of the important roles of the light is to reveal all that is hidden. We have help people to identify the hidden presence of God in their life and help them to to discover, how much He is accompanying them in their daily activities. Let us not forget that we should put in act with full rigour all that the Lord is asking us to do, just like the great prophet has done in a difficult time. His obedience and faithfulness not only saved his life, but also the life of others. Our faithfulness will be de facto the light of the world.

Another important message of the day is, that we identify the lights of the world and put them in high pedestral than exposing ourselves first.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 5 Juin 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Matthieu 5,1-12.


En ce temps-là, voyant les foules, Jésus gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui.
Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait. Il disait :
« Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux.
Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés.
Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage.
Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés.
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.
Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu.
Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu.
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est à eux.
Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.
Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! C’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.

Commentaire du jour


Isaac de l'Étoile (?-v. 1171), moine cistercien
Sermon 1, pour la Toussaint (trad. cf SC 130, p.93s)

« Heureux les pauvres de cœur »

Tous les hommes sans exception désirent le bonheur, la béatitude. Mais ils ont sur elle des idées différentes : pour l'un, elle est dans la volupté des sens et la douceur de la vie ; pour un autre, dans la vertu ; pour un autre, dans la connaissance de la vérité. C'est pourquoi celui qui enseigne tous les hommes...commence par redresser ceux qui s'égarent, dirige ceux qui sont sur la route, et accueille ceux qui frappent à la porte... Celui donc qui est « le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jn 14,6) redresse, dirige, accueille, et il commence par cette parole : « Heureux les pauvres en esprit ».

La fausse sagesse de ce monde, qui est vraiment folie (1Co 3,19), se prononce sans comprendre ce qu'elle affirme ; elle déclare bienheureuse « la race étrangère, dont la main droite est remplie d'injustice, dont la bouche profère le mensonge » parce que « leurs greniers sont pleins et débordants, leurs brebis fécondes et leurs vaches grasses » (Ps 143,7-13). Mais toutes leurs richesses sont incertaines, leur paix n'est pas la paix (Jr 6,14), leur joie est stupide. Au contraire, la Sagesse de Dieu, le Fils par nature, la main droite du Père, la bouche qui dit la vérité, proclame bienheureux les pauvres, destinés à être rois, rois du Royaume éternel. Il semble dire : « Vous cherchez la béatitude, mais elle n'est pas où vous cherchez ; vous courez, mais hors du chemin. Voici le chemin qui conduit au bonheur : la pauvreté volontaire à cause de moi, tel est le chemin. Le Royaume des cieux en moi, voilà la béatitude. Vous courez beaucoup mais mal ; plus vous allez vite, plus vous vous éloignez du terme... »

Ne craignons pas, frères. Nous sommes pauvres ; écoutons le Pauvre recommander aux pauvres la pauvreté. Nous pouvons croire en son expérience. Pauvre il est né, pauvre il a vécu, pauvre il est mort. Il n'a pas voulu s'enrichir ; oui, il a accepté de mourir. Croyons donc la Vérité qui nous indique le chemin vers la vie. Il est ardu, mais il est court ; la béatitude, elle, est éternelle. Le chemin est étroit, mais il mène à la vie (Mt 7,14).

In English

Scripture: Matthew 5:1-12a

1 Seeing the crowds, he went up on the mountain, and when he sat down his disciples came to him. 2 And he opened his mouth and taught them, saying: 3 "Blessed are the poor in spirit, for theirs is the kingdom of heaven. 4 "Blessed are those who mourn, for they shall be comforted. 5 "Blessed are the meek, for they shall inherit the earth. 6 "Blessed are those who hunger and thirst for righteousness, for they shall be satisfied. 7 "Blessed are the merciful, for they shall obtain mercy. 8 "Blessed are the pure in heart, for they shall see God. 9 "Blessed are the peacemakers, for they shall be called sons of God. 10 "Blessed are those who are persecuted for righteousness' sake, for theirs is the kingdom of heaven. 11 "Blessed are you when men revile you and persecute you and utter all kinds of evil against you falsely on my account. 12 Rejoice and be glad, for your reward is great in heaven

Commentary of the day


Isaac of Stella (?-c.1171), Cistercian monk
Sermon 1 for All Saints (cf. SC 130, p.93f.)

"Blessed are the poor in spirit"

Everyone, without exception, wants happiness, blessedness. However they all have different ideas about it: one thinks it lies in the delight of the senses and an easy life; another, in virtue; another, in knowledge of the truth. Hence he who teaches us all... begins by correcting those who stray, guiding those who are on the way, and welcoming those who are knocking at the door... So he who is “the Way, the Truth and the Life” (Jn 14,6) both corrects and guides and welcomes, and he begins with these words: “Blessed are the poor in spirit”.

The false wisdom of this world, which is really foolishness (1Cor 3,19), gives its opinions without understanding what it is saying. It pronounces blessed “aliens, whose mouths swear false promises while their right hands are filled with perjury” because “their garners are full, affording every kind of store, their sheep increase to myriads, their oxen are fat,” (cf. Ps 144[143]. 7-13). Yet all their wealth is unstable and their peace is no peace (Jer 6,14), their satisfaction is unthinking. To the contrary, the Wisdom of God, Son by nature, the Father's right hand, mouth that speaks the truth, declares that it is the poor who are blessed, destined to become kings, kings of the eternal Kingdom. It is as if he said: “You are searching for blessedness but it is not to be found where you are looking for it; you run, but off the track. This is the way that leads to happiness: voluntary poverty for my sake, such is the way. The Kingdom of heaven in me: this is blessedness. You are running hard but running badly; the faster you go, the farther you distance yourself from the goal...”

Don't let us be afraid, my brothers. We are poor; let us listen to the Poor One recommend poverty to the poor. We can put our faith in his experience. Born poor, he lived poor and died poor. He had no wish to enrich himself; yes, he accepted to die. So let us believe in the Truth who shows us the way to life. It is hard but short, whereas blessedness is eternal. The road is constricted but it leads to life (Mt 7,14).

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 5 Juin 2016

Le 5 Juin

Évangile de Jésus Christ selon

saint Luc 7,11-17.


En ce temps-là, Jésus se rendit dans une ville appelée Naïm. Ses disciples faisaient route avec lui, ainsi qu’une grande foule.
Il arriva près de la porte de la ville au moment où l’on emportait un mort pour l’enterrer ; c’était un fils unique, et sa mère était veuve. Une foule importante de la ville accompagnait cette femme.
Voyant celle-ci, le Seigneur fut saisi de compassion pour elle et lui dit : « Ne pleure pas. »
Il s’approcha et toucha le cercueil ; les porteurs s’arrêtèrent, et Jésus dit : « Jeune homme, je te l’ordonne, lève-toi. »
Alors le mort se redressa et se mit à parler. Et Jésus le rendit à sa mère.
La crainte s’empara de tous, et ils rendaient gloire à Dieu en disant : « Un grand prophète s’est levé parmi nous, et Dieu a visité son peuple. »
Et cette parole sur Jésus se répandit dans la Judée entière et dans toute la région.

Homélie

Les lectures du jour nous nous assurent avec l’espérance que Dieu ne veut pas que nous souffrions et Il ne peut d’être un spectateur inactive. Pourtant, nous constatons encore aujourd’hui les migrants qui se noient dans la mer méditerranée. La crise économique, les catastrophes naturelles, les grèves piquent profondément notre conscience qui nous pousse à crier vers notre Dieu, comme le prophète Elie.

A l’image de ce prophète, nous devons nous aussi crier avec certitude, que Dieu vienne nous sauver, sauver le monde tout entier, le peuple qu’Il aime. La présence du Seigneur était ignorait par cette femme à cause de sa propre souffrance et peine. Il y a encore les autres, qui n’arrivent pas à reconnaitre ce Dieu de miséricorde.

Le Seigneur s’arrête et s’interroge devant une foule qui entourait la veuve. Il a fait une pause, et ce geste nous frappe et nous réveille. Imitons le Seigneur qui se fait proche de toute la souffrance et qui agit. Nous devons faire un examen de conscience. Suis-je un de ces gens qui suivent le Seigneur, sans reconnaitre la souffrance des autres ? Suis-je capable de faire une pause ?

Le Seigneur a pris l’initiative et est allé vers cette femme misérable, afin l’assurer son soutien et sa compréhension de la souffrance humaine, particulièrement devant la mort ; « Ne pleure pas. » Combien de nos frères et sœurs qui aimeraient de l’entendre? Le Seigneur a fait tout ce qu’il a pu faire. Faisons-nous tout ce que nous pouvons faire ? Ne soyons pas indifférents devant la souffrance de nos frères et sœurs.

« Jésus le rendu à sa mère », dans ce geste, Jésus nous rappelle la justice, la justice humaine. Il n’a pas voulu le garder avec Lui. L’honneur et la gloire sont les tentations graves qui ne peuvent pas nous aider à nous grandir dans le Seigneur. Il faut savoir tout laisser, laisser tout devant le Seigneur. Si nous arrivons à partager ces honneurs et gloires avec les autres, ils rendront gloire à Dieu. Il faut savoir rendre gloire à Dieu, faire plaisir au Seigneur.

« Un grand prophète s’est levé parmi nous, et Dieu a visité son peuple. » Aujourd’hui Jésus nous fait missionnaire et Il nous envoi vers ce peuple qui souffre, blessé de la vie. Ne soyons pas seuls, avec Jésus nous pouvons transformer ou faire féconder non seulement la vie des autres, mais aussi les-nôtres. Soyons les véritables témoins de la miséricorde de Dieu, et simplement soyons miséricordieux. Amen.

In English

Scripture: Luke 7:11-17

11 Soon afterward he went to a city called Nain, and his disciples and a great crowd went with him. 12 As he drew near to the gate of the city, behold, a man who had died was being carried out, the only son of his mother, and she was a widow; and a large crowd from the city was with her. 13 And when the Lord saw her, he had compassion on her and said to her, "Do not weep." 14 And he came and touched the bier, and the bearers stood still. And he said, "Young man, I say to you, arise." 15 And the dead man sat up, and began to speak. And he gave him to his mother. 16 Fear seized them all; and they glorified God, saying, "A great prophet has arisen among us!" and "God has visited his people!" 17 And this report concerning him spread through the whole of Judea and all the surrounding country.

Homily

Today’s readings gives the one single message filled with hope that God does not want us to suffer and He cannot be an idle spectator. Yet we still see today migrants who drown in the Mediterranean Sea, the economic crisis, natural disasters, do tempt us to think just the opposite. These events do remind our consciousness and pushes to drives us to cry out to our God, as the prophet Elijah, who cried for this widow.

Just like the prophet, we must also shout with certainty, may God save us, save the whole world, the people He loves. If we look at the gospel we find that the Lord is entering into the town and the people are leaving the town. When we are so depressed and discouraged, we fail to see all that signs of hope which knock our door. The Lord's presence was ignored by the woman due to her own suffering, pain and hopelessness. It is sad that even the crowd which followed her, failed to help her to identify the source of life. How many such people suffer even today without knowing the means to go further and lack of proper guidance?

The Lord stopped, verified of the event and the reason of the crowd that surrounded the widow. It is important in our life too, to live in the present and be aware of what is happening around us. Many of love to live either of the past or of the future, fully ignoring the present which connects both.

The little paused of Jesus helped Him to know the suffering of the lady, and for a moment He abandons his project. This move of Jesus strikes us and awakens us of our high speed life, which ignores many other good things happening around us. Let us imitate the Lord who is close to all the suffering and promptly acts. We must make an examination of conscience. Am I one of those people who follow the Lord without recognizing the suffering of others? Am I able to take a break and see what is happening around me?

The Lord took the initiative and went to this woman, to assure His support and understanding of human suffering, particularly before death; " Do not cry. "How many of our brothers and sisters who would like to hear? The Lord has done all He could do. Are we doing all that we can do? Let us not be indifferent to the suffering of our brothers and sisters.

"Jesus returned him to his mother," this gesture of Jesus reminds me of justice, human justice. He would not keep this man with Him. His presence would certainly give to Jesus the honour and glory. I living witness for Him to demonstrate to this unfaithful community that He is sent by the Father. The honour and glory are serious temptations that cannot help us to grow in the Lord. We should know all leave everything behind, leave everything to the Lord. If we can share these honours and glories with others, and they will give glory to God. As Christians, we should know to glorify God, to please the Lord.

"A great prophet has arisen among us and God has visited his people. "Today Jesus sends us as missionaries of mercy and love, particularly to this suffering people, those who are wounded in life. Our presence will be a representative presence of God and they will receive the divine hope thought us. In this mission, let us not be alone, we are with Jesus. With Him we can transform not only the lives of others, but through them we will find that our life too is transformed radically in God. Let us be true witnesses of God's mercy, and simply let start to be merciful. Amen.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 3 Juin 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Luc 2,41-51.


Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque.
Quand il eut douze ans, ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume.
À la fin de la fête, comme ils s’en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents.
Pensant qu’il était dans le convoi des pèlerins, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances.
Ne le trouvant pas, ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à le chercher.
C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions,
et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses.
En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! »
Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? »
Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait.
Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements.

Commentaire du jour


Saint Jean Eudes (1601-1680), prêtre, prédicateur, fondateur d'instituts religieux
Le Cœur admirable, livre 9, ch. 4

« Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements »

Entre les fêtes de la Vierge Marie, celle de son cœur est comme le cœur et la reine des autres, parce que le cœur est le siège de l'amour et de la charité. Quel est le sujet de cette solennité ? C'est le cœur de la Fille unique et bien-aimée du Père éternel ; c'est le cœur de la Mère de Dieu ; c'est le cœur de l'Épouse du Saint-Esprit ; c'est le cœur de la Mère très bonne de tous les fidèles. C'est un cœur tout embrasé d'amour envers Dieu, tout enflammé de charité pour nous.

Il est tout amour pour Dieu, car il n'a jamais rien aimé que Dieu seul, et ce que Dieu voulait qu'il aime en lui et pour lui. Il est tout amour, parce que la bienheureuse Vierge a toujours aimé Dieu de tout son cœur, de toute son âme et de toutes ses forces (Mc 12,30). Il est tout amour parce que non seulement elle a toujours voulu tout ce que Dieu voulait et n'a jamais rien voulu de ce qu'il ne voulait pas, mais encore parce qu'elle a toujours mis toute sa joie en la très aimable volonté de Dieu.

Il est tout amour pour nous. Elle nous aime du même amour dont elle aime Dieu, car c'est Dieu qu'elle regarde et aime en nous. Et elle nous aime du même amour dont elle aime l'Homme Dieu, qui est son fils Jésus. Car elle sait qu'il est notre chef, notre tête, et que nous sommes ses membres (Col 2,19) et par conséquent que nous ne sommes qu'un avec lui.

In English

Scripture: Luke 2:41-52 [alternate reading from Mark 12:38-44]

41 Now his parents went to Jerusalem every year at the feast of the Passover. 42 And when he was twelve years old, they went up according to custom; 43 and when the feast was ended, as they were returning, the boy Jesus stayed behind in Jerusalem. His parents did not know it, 44 but supposing him to be in the company they went a day's journey, and they sought him among their kinsfolk and acquaintances; 45 and when they did not find him, they returned to Jerusalem, seeking him. 46 After three days they found him in the temple, sitting among the teachers, listening to them and asking them questions; 47 and all who heard him were amazed at his understanding and his answers. 48 And when they saw him they were astonished; and his mother said to him, "Son, why have you treated us so? Behold, your father and I have been looking for you anxiously." 49 And he said to them, "How is it that you sought me? Did you not know that I must be in my Father's house?" 50 And they did not understand the saying which he spoke to them. 51 And he went down with them and came to Nazareth, and was obedient to them; and his mother kept all these things in her heart. 52 And Jesus increased in wisdom and in stature, and in favor with God and man.

Commentary of the day


Saint John Eudes (1601-1680), priest, preacher, founder of religious institutes
The wondrous Heart, Book 9, ch. 4

"His mother kept all these things in her heart"

Amongst all the feasts of the Virgin Mary that of her heart is like the heart and queen of all the rest because the heart is the seat of love and charity. What is the subject matter of this particular solemnity? It is the heart of the well-beloved, only Daughter of the eternal Father, the heart of the Mother of God, the heart of the Bride of the Holy Spirit, the heart of the best of Mothers to all the faithful. It is a heart wholly on fire with love for God and aflame with charity towards us.

It is all love for God since it has never loved anything but God alone and whatever God wanted it to love in him and for his sake. It is wholly love since the blessed Virgin has always loved God with all her heart and soul and strength (Mk 12,30). It is all love because she has not only always wanted whatever God wanted and never wanted what he did not want, but still more because she has always placed all her happiness in God's most loveable will.

It is all love for us for she loves us with the same love with which she loves God since it is God she sees and loves in us. And she loves us with the same love with which she loves the Man God, her son Jesus. For she knows him to be our leader and head and ourselves to be his members (Col 2,19) and, therefore, that we are but one with him.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0