Publié le 23 Novembre 2013

Le Christ Roi de l'univers/  Christ the King

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 23, 35-43)

On venait de crucifier Jésus, et le peuple restait là à regarder. Les chefs ricanaient en disant : « Il en a sauvé d'autres : qu'il se sauve lui-même, s'il est le Messie de Dieu, l'Élu ! »
Les soldats aussi se moquaient de lui. S'approchant pour lui donner de la boisson vinaigrée, ils lui disaient : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! »
Une inscription était placée au-dessus de sa tête : « Celui-ci est le roi des Juifs. »
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait : « N'es-tu pas le Messie ? Sauve-toi toi-même, et nous avec ! »
Mais l'autre lui fit de vifs reproches : « Tu n'as donc aucune crainte de Dieu ! Tu es pourtant un condamné, toi aussi ! Et puis, pour nous, c'est juste : après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. Mais lui, il n'a rien fait de mal. »
Et il disait : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras inaugurer ton Règne. »
Jésus lui répondit : « Amen, je te le déclare : aujourd'hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. »

Homélie

Aujourd’hui nous acclamons que Jésus est notre roi, le Roi de l’univers. Jésus n’a jamais réclamé ce titre de roi qui s’associe avec le pouvoir et l’autorité sur la terre. C’est le peuple d’Israël qui lui a donné ce titre. Même dans la moquerie des soldats le peuple païen a reconnu que Jésus est le roi. Il est un roi qui uni son peuple et Il est un bon berger qui donne sa vie. Il est le roi d’amour et de pardon. C’est dans cet amour divin et dans ce pardon sans aucune condition que nous sommes invités à participer et à propager cet amour et ce pardon dans ce monde

Regardons un des malfaiteurs et son comportement. Il a reconnu ses faiblesses et ses fautes. Il s’ouvre devant le Seigneur de miséricorde et il lui demande pardon et grâce. Il laisse la miséricorde de Dieu pénétrer au plus profond de lui. Même si notre Dieu est un Dieu de miséricorde et plaine d’amour, si nous ne reconnaissons pas notre faiblesse et si nous ne sommes pas humbles, nous ne pouvons pas profiter le pardon du Seigneur. Que la prière de ce malfaiteur soit la nôtre : « Seigneur, souvient-toi de moi »

Luc nous ne présente seulement un roi, le Roi de l’univers, mais aussi un Messie, un serviteur obéissant jusqu’à la mort de la croix. Il nous montre une royauté d’amour et de pardon contre la royauté de domination. Jésus par sa mort et par sa résurrection nous invite à devenir membres de son Royaume et à vivre notre vie dans cet amour divin dignement comme les enfants de Dieu.

Regardons la réponse du Seigneur, « Amen, je te le déclare : aujourd'hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. » Cette réalité n’est seulement une réalité d’avenir, mais une réalité de notre temps. C’est une réponse royale, où se révèle la messianité originale de Jésus : une royauté salutaire, divine, actuelle. « Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son Fils unique n’est pas pour le juger, mais pour que par lui le monde soit sauvé. » nous a dit sain Jean.

C’est pourquoi nous aussi comme ce malfaiteur, nous nous adressons au Seigneur in disant, souvient-toi de nous, de ce monde, ceux et celles qui sont dans l’épreuve, éprouvés par la maladie, les infirmités, la précarité, l’exclusion. Souvient-toi de ceux et celles qui vivent sans espérance et sans amour, les divorcés, les séparés, la famille déchirée etc. Tu es le Roi de l’univers. Tu veux rassembler tous les hommes dans ton Royaume. Nous avons la ferme espérance qu’un jour tu nous diras : « Amen, je te le déclare : aujourd'hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. ». Amen


In English

Gospel text (Lc 23,35-43):

The people stood by watching. As for the rulers, they jeered at him, saying to one another, «Let the man who saved others now save himself, for he is the Messiah, the chosen one of God!». The soldiers also mocked him and when they drew near to offer him bitter wine, they said, «So you are the king of the Jews? Free yourself!». For above him was an inscription which read, «This is the King of the Jews».

One of the criminals hanging with Jesus insulted him, «So you are the Messiah? Save yourself and us as well!». But the other rebuked him, saying, «Have you no fear of God, you who received the same sentence as he did? For us it is just: this is payment for what we have done. But this man has done nothing wrong». And he said, «Jesus, remember me when you come into your kingdom». Jesus replied, «Truly, you will be with me today in paradise».

Homily

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 22 Novembre 2013

Le 23 Novembre

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 20, 27-40)

Des sadducéens — ceux qui prétendent qu'il n'y a pas de résurrection — vinrent trouver Jésus, et ils l'interrogèrent :
« Maître, Moïse nous a donné cette loi : Si un homme a un frère marié mais qui meurt sans enfant, qu'il épouse la veuve pour donner une descendance à son frère. Or, il y avait sept frères : le premier se maria et mourut sans enfant ; le deuxième, puis le troisième épousèrent la veuve, et ainsi tous les sept : ils moururent sans laisser d'enfants. Finalement la femme mourut aussi. Eh bien, à la résurrection, cette femme, de qui sera-t-elle l'épouse, puisque les sept l'ont eue pour femme ? »
Jésus répond : « Les enfants de ce monde se marient. Mais ceux qui ont été jugés dignes d'avoir part au monde à venir et à la résurrection d'entre les morts ne se marient pas, car ils ne peuvent plus mourir : ils sont semblables aux anges, ils sont fils de Dieu, en étant héritiers de la résurrection. Quant à dire que les morts doivent ressusciter, Moïse lui-même le fait comprendre dans le récit du buisson ardent, quand il appelle le Seigneur : le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, le Dieu de Jacob. Il n'est pas le Dieu des morts, mais des vivants ; tous vivent en effet pour lui. »
Alors certains scribes prirent la parole pour dire : « Maître, tu as bien parlé. » Et ils n'osaient plus l'interroger sur quoi que ce soit.

Le message

Jésus nous affirme que notre Dieu est un Dieu vivant et sa royauté continue éternellement. Il nous assure que la mort n’aura pas le dernier mot, car notre Dieu est toujours avec nous. Même s’Il ne nous explique pas l’état de la vie après la mort d’une manière détaillée, Il nous confirme que la vie après la mort ne sera plus pareille, car elle sera comme une vie semblable aux anges de Dieu. C’est pourquoi quand nous célébrons les obsèques, nous ne célébrons pas la mort, mais la vie, la vie ressuscitée.

In English

Gospel text (Lc 20,27-40):

Some Sadducees arrived. These people claim that there is no resurrection and they asked Jesus this question, «Master, in the Scripture Moses told us: ‘If anyone dies leaving a wife but no children, his brother must take the wife, and the child to be born will be regarded as the child of the deceased man’. Now, there were seven brothers; the first married a wife, but he died without children; and the second and the third took the wife; in fact all seven died leaving no children. Last of all the woman died. On the day of the resurrection, to which of them will the woman be wife? For the seven had her as wife».

And Jesus replied, «Taking husband or wife is proper to people of this world, but for those who are considered worthy of the world to come and of resurrection from the dead, there is no more marriage. Besides, they cannot die for they are like the angels. They too are sons and daughters of God because they are born of the resurrection. Yes, the dead will be raised, and even Moses implied it in the passage about the burning bush, where he calls the Lord the God of Abraham, the God of Isaac and the God of Jacob. For He is God of the living and not of the dead, and for him all are alive».

Some teachers of the Law then agreed with Jesus, «Master, you have spoken well». They didn't dare to ask him anything else.

The message

Even though the question asked was to test Jesus and put Him in trouble, Jesus makes use of this opportunity to explain to us about life after the death. He starts the dialogue by affirming to us that our God is a God who lives, who accompanies us and who is always with us. This is a good consolation for us, those who are worried about the life after the death.

Jesus doesn’t explain to us exactly the status of life after the death, but assures us a life after death and gives us the opportunity to participate in His resurrection. Let us put all our eschatological hope in this promise and walk towards the Light, Jesus Christ.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 21 Novembre 2013

Le 22 Novembre

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 19, 45-48)

Jésus entra dans le Temple, et se mit à expulser les marchands. Il leur déclarait :
« L'Écriture dit : Ma maison sera une maison de prière. Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits. »
Il était chaque jour dans le Temple pour enseigner. Les chefs des prêtres et les scribes, ainsi que les notables, cherchaient à le faire mourir, mais ils ne trouvaient pas le moyen d'y arriver ; en effet, le peuple tout entier était suspendu à ses lèvres.

Le message

La prière est un dialogue, où Dieu parle et l’homme écoute. Le temple est un lieu sacré, parce qu’on y favorise cette rencontre humaine et divine.

L’homme dans sa faiblesse a perdu sa dignité, y compris sa relation divine. Jésus le Fils unique est venu afin de rétablir cette relation divine, ne peut jamais accepter d’une manipulation ou dégradation de ce lieu sacré au nom de Dieu, lui-même.

Le peuple qui cherchait ce Dieu et qui attentait pour cette rencontre divine était heureux. Et nous…….. !

In English

Gospel text (Lc 19,45-48):

Jesus entered the Temple area and began to drive out the merchants. And He said to them, «God says in the Scriptures: ‘My house shall be a house of prayer’: but you have turned it into a den of robbers». Jesus was teaching every day in the Temple. The chief priests and teachers of the Law wanted to kill him and the elders of the Jews as well, but they were unable to do anything, for all the people were listening to him and hanging on his words.

The message

Jesus is asking us to transform all our places of prayer as a house of the where man could go and meet the Father and taste His infinite love. To taste this infinite love, we need an atmosphere of silence and serenity. People, who long to have this divine relationship and enter into a direct dialogue with Father, will appreciate this atmosphere of peace and serenity.

Jesus is warning all those who are manipulating and degrading this sacred place in to a commercial opportunity. Let us give attention to our places of worship and transform them in to a divine meeting place, where human being could enter into a perfect dialogue with the Father.

Second thought

Jesus is the temple of God for us where by His death and resurrection, He has made us worthy to enter in to a perfect dialogue with God.

Jesus cleaning the temple can me translated in to his cleaning of our own hearts, which we have stained with our sins. He is inviting us to discover this presence of God in us, by this purification.

How many of us are ready for this purification and happily accept this wonderful initiative of Jesus?

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 19 Novembre 2013

Le 20 Novembre

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 19, 11-28)

Comme on écoutait Jésus, il ajouta une parabole, parce qu'il était près de Jérusalem et que ses auditeurs pensaient voir le royaume de Dieu se manifester à l'instant même.
Voici donc ce qu'il dit : « Un homme de la grande noblesse partit dans un pays lointain pour se faire nommer roi et rentrer ensuite chez lui.
Il appela dix de ses serviteurs, leur distribua dix pièces d'or et leur dit : 'Faites-les fructifier pendant mon voyage.'
Mais ses concitoyens le détestaient, et ils envoyèrent derrière lui une délégation chargée de dire : 'Nous ne voulons pas qu'il règne sur nous.'

Mais quand il revint après avoir été nommé roi, il convoqua les serviteurs auxquels il avait distribué l'argent, afin de savoir comment chacun l'avait fait fructifier.
Le premier se présenta et dit : 'Seigneur, ta pièce d'or en a rapporté dix.'
Le roi lui dit : 'Très bien, bon serviteur ! Puisque tu as été fidèle en si peu de chose, reçois l'autorité sur dix villes.'
Le second vint dire : 'Ta pièce d'or, Seigneur, en a rapporté cinq.'
À celui-là, le roi dit encore : 'Toi, tu seras gouverneur de cinq villes.'
Un autre encore vint dire : 'Seigneur, voici ta pièce d'or, je l'avais mise de côté dans un linge. En effet, j'avais peur de toi : tu es un homme exigeant, tu retires ce que tu n'as pas déposé, tu moissonnes ce que tu n'as pas semé.'
Le roi lui dit : 'Je vais te juger d'après tes propres paroles, serviteur mauvais : tu savais que je suis un homme exigeant, que je retire ce que je n'ai pas déposé, que je moissonne ce que je n'ai pas semé ; alors pourquoi n'as-tu pas mis mon argent à la banque ? À mon arrivée, je l'aurais repris avec les intérêts.'
Et le roi dit à ceux qui étaient là : 'Retirez-lui la pièce d'or et donnez-la à celui qui en a dix.'
On lui dit : 'Seigneur, il en déjà dix !
— Je vous le déclare : celui qui a recevra encore ; celui qui n'a rien se fera enlever même ce qu'il a.
Quant à mes ennemis, ceux qui n'ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici et mettez-les à mort devant moi.'»

Après avoir dit ces paroles, Jésus marchait en avant de ses disciples pour monter à Jérusalem.

Le message

Les dons et talents que nous avons reçu sont appartient au Seigneur. Si nous les employons mieux et si nous les utilisons pour le bien des autres, nous verrons la multiplication des talents chez nous. La multiplication est un travail de Dieu et Dieu ne peut pas les multiplier sans nous.

La vie elle-même est un don de Dieu. Si la vie que nous avons reçue, ne donne pas la vie, à quoi sert cette vie dont nous avons reçu du Seigneur ?

Regardons l’occasion où le noble partage ses biens avec ses serviteurs fidèles. Il est un voyage et son peuple va ressentir son absence. S’il partage ses biens avec son serviteur, ce que son peuple ne ressente pas son absence. Et que son travail continue à faire du bien à travers ses serviteurs. Voilà la leçon du jour. Que nous utilisions les dons et les talents bien pour que le monde ressente la présence de Dieu.

In English

Gospel text (Lc 19,11-28):

Jesus was now near Jerusalem and the people with him thought that God's reign was about to appear. So as they were listening to him, Jesus went on to tell them a parable. He said, «A man of noble birth went to a distant place to have himself appointed king of his own people, after which he would return. Before he left, he summoned ten of his servants and gave them ten pounds. He said: ‘Put this money to work until I get back’. But his compatriots who disliked him sent a delegation after him with this message: ‘We do not want this man to be our king’.

»He returned, however, appointed as king. At once he sent for the servants to whom he had given the money, to find out what profit each had made. The first came in and reported: ‘Sir, your pound has earned ten more’. The master replied: ‘Well done, my good servant. Since you have proved yourself capable in a small matter, I can trust you to take charge of ten cities’. The second reported: ‘Sir, your pound earned five more pounds’. The master replied: ‘Right, take charge of five cities’. The third came in and said: ‘Sir, here is your money which I hid for safekeeping. I was afraid of you for you are an exacting person; you take up what you did not lay down and reap what you did not sow’. The master replied: ‘You worthless servant, I will judge you by your own words. So you knew I was an exacting person, taking up what I did not lay down and reaping what I did not sow! Why, then, did you not put my money on loan so that when I got back I could have collected it with interest?’.

»Then the master said to those standing by: ‘Take from him that pound, and give it to the one with ten pounds’. They objected: ‘But, sir, he already has ten!’. ‘I tell you: everyone who has will be given more; but from those who have nothing, even what they have will be taken away. As for my enemies who did not want me to be king, bring them in and execute them right here in my presence’».

So Jesus spoke, and he went on ahead of them, on his way to Jerusalem.

The message

It is nice to note the occasion where this parable is placed. Mainly Jesus is on his way towards Jerusalem, the city where He is going offer Himself to the Father. Secondly the noble is inviting his faithful servants to continue his work, till he comes back. Both of them will come back one day and we will be called to give an account.

If you look this parable with this background we will be able to understand the message communicated to us. Servant is given the pounds so that their master’s work may continue. In our spiritual journey, we have to give lots lots of attention, not only using our talents and gifts correctly, but also, whether the work we do is exactly the work of the Lord.

Even though this parable has a frightening message to all those who are against the master, it is inviting us to be a faithful servant of the Lord and respond positively to this call of Jesus to engage ourselves in the mission of the Lord. It is quite encouraging when the Lord says to us that we are faithful and good servants of the Lord.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 18 Novembre 2013

Le 19 Novembre

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 19, 1-10)

Jésus traversait la ville de Jéricho.
Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d'impôts, et c'était quelqu'un de riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il n'y arrivait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui devait passer par là.
Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et l'interpella : « Zachée, descends vite : aujourd'hui il faut que j'aille demeurer dans ta maison. »
Vite, il descendit, et reçut Jésus avec joie.
Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un pécheur. »
Mais Zachée, s'avançant, dit au Seigneur : « Voilà, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j'ai fait du tort à quelqu'un, je vais lui rendre quatre fois plus. »
Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd'hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d'Abraham. En effet, le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. »

Le message

Le Seigneur regarde Zachée avec compassion et amour. Pour les autres il était un étranger et un pécheur, mais pour le Seigneur, il était le fils d’Abraham, le bien aimé du Père. Portons attention sur notre regard vers les autres et comment regardons-nous les fils d’Abraham ?

Jetons un regard sur le comportement de Zachée. Il est allé voir Jésus et devant le Seigneur il se voit et il s’est converti. Chaque rencontre humaine doit nous apporter la même joie et s’il est nécessaire, une conversion.

Même si Zachée était invisible pour les autres, le Seigneur n’a vu seulement la personne qui le cherchait, mais il a reconnu également la soif et la faim de Zachée.

Imitons le comportement de Zachée qui va nous aider à nous convertir et que nous ayons le même regard du Seigneur, qui est capable de pouvoir reconnaitre les invisibles qui nous entourent quotidiennement.

In English

Gospel text (Lc 19,1-10):

When Jesus entered Jericho and was going through the city, a man named Zaccheus was there. He was a tax collector and a wealthy man. He wanted to see what Jesus was like, but he was a short man and could not see because of the crowd. So he ran ahead and climbed up a sycamore tree. From there he would be able to see Jesus who had to pass that way. When Jesus came to the place, He looked up and said to him, ‘Zaccheus, come down quickly for I must stay at your house today’. So Zaccheus hurried down and received him joyfully.

All the people who saw it began to grumble and said, «He has gone to the house of a sinner as a guest». But Zaccheus spoke to Jesus, «The half of my goods, Lord, I give to the poor, and if I have cheated anyone, I will pay him back four times as much». Looking at him Jesus said, «Salvation has come to this house today, for he is also a true son of Abraham. The Son of Man has come to seek and to save the lost».

The message

This riche man, on a sudden realizes that he is poor in front of Jesus. It’s all happened by his curiosity to see Jesus. It is in this curiosity he realizes that he a short man and runs before Jesus. He never misses this wonderful gift offered by Jesus to him, “Zaccheus, come down quickly for I must stay at your house today’ and he stats feasting.

It is the right time for us to make an examination of conscience. Do we take the initiative to run like him to see Jesus? Are we ready to listen this invitation of Jesus to come and dine with Him? How is our experience when we meet the Lord in the Eucharist? Is there a declaration of Faith and does this meeting invites us for a conversion?

Jesus is capable of seeing even a little imitative taken like running before Jesus and climbing up on the tree like this rich man. Jesus continues to look us with the same compassion and love. He is ready to forgive any kind of sins, provided we get converted.

Is there someone to listen and respond positively to this invitation of Jesus?

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 17 Novembre 2013

Le 18 Novembre

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 18, 35-43)

Comme Jésus approchait de Jéricho, un aveugle qui mendiait était assis au bord de la route. Entendant une foule arriver, il demanda ce qu'il y avait. On lui apprit que c'était Jésus le Nazaréen qui passait.
Il s'écria : « Jésus, fils de David, aie pitié de moi ! »
Ceux qui marchaient en tête l'interpellaient pour le faire taire. Mais lui criait de plus belle : « Fils de David, aie pitié de moi ! »
Jésus s'arrêta et ordonna qu'on le lui amène. Quand il se fut approché, Jésus lui demanda : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? — Seigneur, que je voie ! »
Et Jésus lui dit : « Vois. Ta foi t'a sauvé. »
À l'instant même, l'homme se mit à voir, et il suivait Jésus en rendant gloire à Dieu. Et tout le peuple, voyant cela, adressa ses louanges à Dieu.

Le message

Regardons cet aveugle de Jéricho et sa foi. Tout aveugle qu'il était, il savait se renseigner et il a reconnu en Jésus le sauveur, le seul qui est capable de pouvoir lui rendre la vu.

Apprenons de son comportement devant un échec et apprécions son témoignage. Les gens l’interpellent pour le faire taire, or il commence à crier le plus fort possible pour que Jésus l’entende. Osons nous aussi crier, crier vers le Seigneur. Nous devons reconnaitre notre cécité intérieure et demander au Seigneur, Seigneur que je voie.

Imitons le comportement de Jésus qui s’arrête et prend son temps. Faire une pause dans notre vie est important afin de continuer à avancer. La pause nous donne une occasion de réfléchir et méditer. Cette Pause nous donnera la force pour que nous puissions répondre positivement aux appels des hommes qui crient vers nous, comme cet aveugle au passge de Jésus.

In English

Gospel text (Lc 18,35-43):

When Jesus drew near to Jericho, a blind man was sitting by the road, begging. As he heard the crowd passing by, he inquired what it was, and they told him that Jesus of Nazareth was going by. Then he cried out, «Jesus, Son of David, have mercy on me!». The people in front scolded him, «Be quiet!», but he cried out all the more, «Jesus, Son of David, have mercy on me!». Jesus stopped and ordered the blind man to be brought to him, and when he came near, He asked him, «What do you want me to do for you?». And the man said, «Lord, that I may see!». Jesus said, «Receive your sight, your faith has saved you». At once the blind man was able to see, and he followed Jesus, giving praise to God. And all the people who were there also praised God.

The message

It is strange that the people, all who could see the Lord, couldn’t realize that Jesus is the only man among them, who is able to give light to this blind man. Let us make an examination of conscience and we all will agree that the blind was the only who saw the savior in Jesus Christ and the visibly bright people were in fact blind.

It is interesting to note the courage of the blind man to cry, cry without stop, still the Lord responds to Him. The people, who are called to help the blind man, are the one who were against him, asking to keep silence. In the society we have many such sad incidents and the people who execute such acts are the proud and honored people by the people, the binds in deed.

Let us not fail to look at the behavior of Jesus. He makes a pause with a short stop. In the big crowd which makes loots of noise, the Lord could hear the cry of the blind. We should have confidence in the Lord that He will listen to us and respond to us. Let us have the courage and cry. Before crying, we have to acknowledge our blindness and then our crying will have a sense: Lord, that I may see.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 16 Novembre 2013

Le 17 Novembre

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 21, 5-19)

Certains disciples de Jésus parlaient du Temple, admirant la beauté des pierres et les dons des fidèles. Jésus leur dit : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n'en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. »
Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe que cela va se réaliser ? »
Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom en disant : 'C'est moi', ou encore : 'Le moment est tout proche.' Ne marchez pas derrière eux ! Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne vous effrayez pas : il faut que cela arrive d'abord, mais ce ne sera pas tout de suite la fin. »
Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume.
Il y aura de grands tremblements de terre, et çà et là des épidémies de peste et des famines ; des faits terrifiants surviendront, et de grands signes dans le ciel.
Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et l'on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon Nom. Ce sera pour vous l'occasion de rendre témoignage. Mettez-vous dans la tête que vous n'avez pas à vous soucier de votre défense. Moi-même, je vous inspirerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront opposer ni résistance ni contradiction. Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d'entre vous. Vous serez détestés de tous, à cause de mon Nom. Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C'est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie. »

L'homélie

Nous somme déjà à la fin de l’année liturgique et l’Eglise nous propose les lectures qui nous invitent à travailler sans être découragés. Le Seigneur est notre Père et Il viendra nous sauver. Que nous ne soyons pas désemparés et que nous vivions pleinement notre vie dans le Seigneur. Si saint Paul invite certains membres de la communauté thessaloniciens à travailler, ce n’est pas seulement le travail manuel, mais également le travail eschatologique, car il exhorte le peuple d’attendre pour le jour du Seigneur.

En particulièrement la dernière semaine nous avons eux plusieurs lectures qui évoquait le jour du Fils de l’homme et son arrivée totalement imprévisible et soudaine. Chaque fois que je lis ce message sur le jour du Seigneur, je me réjouis, car je jour là je verrai le Seigneur face à face. Pour tous ceux et celles qui vivent leur vie dans le Seigneur, ce jour là sera un jour de fête. Nous aimerions d’être associer avec ce groupe céleste aujourd’hui, mais nos faiblesses et notre comportement humain nous empêche de nous avancer. C’est pour quoi le Seigneur nous invite à transformer de notre vie humaine à la vie divine.

Tout ce que nous vivons aujourd’hui comme le typhon de Philippine, les conflits dans les pays du monde, les violences dans notre société et les attentats des terroristes, etc., nous rappellent la Parole du Seigneur, qui ressemble le dernier jour, le bouleversement cosmique de la fin et le commencement de la fin.

Même s’il évoque une peur, le Seigneur nous assure en disant que nous n’ayons pas peur. L’Esprit Saint nous accompagnera et Il nous aidera. Il faut le graver dans notre cœur. C’est un appel à la confiance. Il nous dit, « Pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. » Au milieu des épreuves de la vie, c’est simplement la persévérance et l’attachement à la foi doivent prendre la place centrale dans la vie chrétienne. Face à l’adversaire, deux attitudes nous sont recommandées : la confiance et la constance. L’évangile du jour nous affirme que le Seigneur nous apportera son secours à ceux et celles qui mettent en lui toute leur foi et il leur donnera le salut. « Mais le Fils de l'homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur terre ? »

In English

Gospel text (Lc 21,5-19):

While some people were talking about the Temple, remarking that it was adorned with fine stonework and rich gifts, Jesus said to them, «The days will come when there shall not be left one stone upon another of all that you now admire; all will be torn down». And they asked him, «Master, when will this be, and what will be the sign that this is about to take place?».

Jesus then said, «Take care not to be deceived, for many will come claiming my title and saying: ‘I am he, the Messiah; the time is at hand’. Do not follow them. When you hear of wars and troubled times, don't be frightened; for all this must happen first, even though the end is not so soon». And Jesus said, «Nations will fight each other and kingdom will oppose kingdom. There will be great earthquakes, famines and plagues; in many places strange and terrifying signs from heaven will be seen. Before all this happens, people will lay their hands on you and persecute you; you will be delivered to the Jewish courts and put in prison, and for my sake you will be brought before kings and governors. This will be your opportunity to bear witness. So keep this in mind: do not worry in advance about what to answer, for I will give you words and wisdom that none of your opponents will be able to withstand or contradict. You will be betrayed even by parents, and brothers, by relatives and friends, and some of you will be put to death. But even though you are hated by all for my name's sake, not a hair of your head will perish. Through perseverance you will possess your own selves».

Homily

We are getting closer to the end of the liturgical year and today the Church offers us the readings which are inviting us to work without being discouraged and being assisted by the Lord, during a troubled time. The Lord is our Father and He will save us. If we are helpless and discouraged, let us surrender our lives fully in the Lord and He will take care of us. If St. Paul invites some members of the community to work, it is not only an invitation for a manual labor, but also with the eschatological hope because he urges people to wait for the Lord's day.


Particularly in the last week we had several readings on the day of the Son of man and his unpredictable and sudden arrival. Jesus was explaining to the people through the Pharisees and saduciens about the resurrection and about the Kingdom of God.

Whenever I read the message on the day of the Lord , I sense an inner happiness because that day I will be able to see the Lord face to face . For all those who live their lives in the Lord, that day will be a day of celebration. We would like to be associated with this celestial group today, but our weaknesses and our human behavior prevents us from moving forward. This is why the Lord calls us to transform our human life to divine life .


Everything we live and suffer these days like the Typhoon in Philippine, conflicts in the world , violence in our society and the terrorist attacks , etc., remind us the Word of God , which resembles the last day, cosmic upheaval of the end and the beginning of the end .


Although the readings evoke fear, the Lord assures us, saying that we need not be afraid . The Holy Spirit will be with us and He will help us. We should imprint these words of hope in our heart . Today’s readings is a call to trust. Jesus says , "Not a hair of your head will perish . " In the midst of life's trials and difficulties , it's just perseverance and commitment to the faith must take the central place in the Christian life. Given the adversaries, two attitudes are recommended to us: the confidence and consistency . The Gospel of the day tells us that the Lord will bring us his help to those who put all their faith in him and he will give them salvation . "But the Son of man, when he cometh, shall he find faith on earth? "

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 15 Novembre 2013

Le 16 Novembre

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 18, 1-8)

Jésus disait une parabole pour montrer à ses disciples qu'il faut toujours prier sans se décourager : « Il y avait dans une ville un juge qui ne respectait pas Dieu et se moquait des hommes. Dans cette même ville, il y avait une veuve qui venait lui demander : 'Rends-moi justice contre mon adversaire.' Longtemps il refusa ; puis il se dit : 'Je ne respecte pas Dieu, et je me moque des hommes, mais cette femme commence à m'ennuyer : je vais lui rendre justice pour qu'elle ne vienne plus sans cesse me casser la tête.' »

Le Seigneur ajouta : « Écoutez bien ce que dit ce juge sans justice ! Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? Est-ce qu'il les fait attendre ? Je vous le déclare : sans tarder, il leur fera justice. Mais le Fils de l'homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur terre ? »

Le message

Ce n’est pas pour la première fois que le Seigneur nous rappelle l’importance de la foi. La foi est la fondation et la source de notre espérance. Nous croyons en Dieu, le Dieu de miséricorde et de patience. Il ne s’agit pas comme les hommes qui juge par apparence, mais Il voit le cœur, le cœur qui aime Dieu. C’est dans cet amour que le Seigneur souhaite nous rencontrer et c’est encore dans cet amour qu’Il nous invite à vivre notre foi. Que notre vie soit remplit de cet amour divin et que notre vie rende visible cet amour divin à travers l’amour humain. Jésus nous demande de prier. L’amour divin n’est-il pas la source et la force de notre prière ?

In English

Gospel text (Lc 18,1-8):

Jesus told his disciples a parable to show them that they should pray continually and not lose heart. He said, «In a certain town there was a judge who neither feared God nor people. In the same town was a widow who kept coming to him, saying: ‘Defend my rights against my opponent’. For a time he refused, but finally he thought: ‘Even though I neither fear God nor care about people, this widow bothers me so much I will see that she gets justice; then she will stop coming and wearing me out’».

And Jesus explained, «Listen to what the evil judge says. Will God not do justice for his chosen ones who cry to him day and night even if He delays in answering them? I tell you, He will speedily do them justice. Yet, when the Son of Man comes, will He find faith on earth?».

The message

The prayer is a dialogue between two people who love each other. It is a history of a beautiful love story which we would like to hear again and again and we wish to make it as an essential part of our personal life. Every human relationship is built on this love and our spiritual life is built on this divine love, an unconditional love of God.

The prayer is nourished by the Faith, the faith we have in God. This faith will lose its energy, if it is not build up on the divine love. Jesus worried of human being building their relationship purely on material necessities than transforming it in to a divine love relationship. He is equally worried of this material world which is marching towards a faithless peripheral life, build on the sand. Can we assure Him of our Faith?

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 14 Novembre 2013

Le 15 Novembre

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 17, 26-35.37)

Jésus disait à ses disciples : « Ce qui se passera dans les jours du Fils de l'homme ressemblera à ce qui est arrivé dans les jours de Noé. On mangeait, on buvait, on se mariait, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche. Puis le déluge arriva, qui les a tous fait mourir.
Ce sera aussi comme dans les jours de Loth : on mangeait, on buvait, on achetait, on vendait, on plantait, on bâtissait ; mais le jour où Loth sortit de Sodome, Dieu fit tomber du ciel une pluie de feu et de soufre qui les a tous fait mourir ; il en sera de même le jour où le Fils de l'homme se révélera.
Ce jour-là, celui qui sera sur sa terrasse, et qui aura ses affaires dans sa maison, qu'il ne descende pas pour les emporter ; et de même celui qui sera dans son champ, qu'il ne retourne pas en arrière. Rappelez-vous la femme de Loth.
Qui cherchera à conserver sa vie la perdra. Et qui la perdra la sauvegardera. Je vous le dis : Cette nuit-là, deux personnes seront dans le même lit : l'une sera prise, l'autre laissée. Deux femmes seront ensemble en train de moudre du grain : l'une sera prise, l'autre laissée. »
Les disciples lui demandèrent : « Où donc, Seigneur ? » Il leur répondit : « Là où il y a un corps, là aussi se rassembleront les vautours. »

Le message

Dieu nous a donné l’intelligence pour que nous l’employions pour le bien du monde. Dieu créa le monde et Il le trouva bon. L’intelligence est pour préserver cette beauté de la création et la bonté de Dieu qui se cache dans la création. L’homme dans sa faiblesse s’abuse et abuse cette création, et au lieu de l’utiliser, il la manipule sans appliquer son intelligence dont il a reçu de Dieu. C’est ici il s’oublie, et le créateur avec. Le jour du jugement le frappera dans son ivresse et son négligence, là il se trouvera devant ce Dieu du jugement où il suppliera son pardon et subira le jugement.

In English

Gospel text (Lc 17,26-37):

Jesus said to his disciples, «As it was in the days of Noah, so will it be on the day the Son of Man comes. Then people ate and drank; they took husbands and wives. But on the day Noah entered the ark, the flood came and destroyed them all. Just as it was in the days of Lot: people ate and drank, they bought and sold, planted and built. But on the day Lot left Sodom, God made fire and sulfur rain down from heaven which destroyed them all. So will it be on the day the Son of Man is revealed.

»On that day, if you are on the rooftop, don't go down into the house to get your belongings, and if you happen to be in the fields, do not turn back. Remember Lot's wife. Whoever tries to save his life will lose himself, but whoever gives his life will be born again. I tell you, though two men are sharing the same bed, it may be that one will be taken and the other left. Though two women are grinding corn together, one may be taken and the other left». Then they asked Jesus, «Where will this take place, Lord?». And he answered, «Where the body is, there too will the vultures gather».

The message

There is something visible and there is something invisible in life. The wisdom and the intelligence are there to help us to identify these invisible truths of life through the visible realities. Man gets lost easily and gets distracted very often with the visible and pleasurable things and fails to get further beyond the visible realities of life and fails in consequence in his discernment and decision of invisible truths hidden in him and in the creation.

In his drunkenness, he loses his steady life and allow himself be distracted and get away from the truth, thus instead of finding a merciful Father, he chooses the God of judgment. He fails drastically to use his intelligence and wisdom and refuses and rejects all the good ways directed by them and chooses the way of pleasures and desires which will lead him towards the opposite of the eternal joy and peace. Certainly one day he will regret, that day he will realize that it is too late. Let us get converted and wait for the merciful Father.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0

Publié le 13 Novembre 2013

Le 14 Novembre

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 17, 20-25)x

Comme les pharisiens demandaient à Jésus quand viendrait le règne de Dieu, il leur répondit : « Le règne de Dieu ne vient pas d'une manière visible. On ne dira pas : 'Le voilà, il est ici !' ou bien : 'Il est là!' En effet, voilà que le règne de Dieu est au milieu de vous. »
Et il dit aux disciples : « Des jours viendront où vous désirerez voir un seul des jours du Fils de l'homme, et vous ne le verrez pas. On vous dira : 'Le voilà, il est ici ! il est là !' N'y allez pas, n'y courez pas. En effet, comme l'éclair qui jaillit illumine l'horizon d'un bout à l'autre, ainsi le Fils de l'homme, quand son Jour sera là. Mais auparavant, il faut qu'il souffre beaucoup et qu'il soit rejeté par cette génération. »

Le message

Jésus nous affirme que le règne de Dieu est déjà ici au milieu de nous. Où se trouve le Seigneur se trouve son règne. Il nous a promis qu’il sera toujours avec nous et nous pouvons facilement nous assurer du règne de Dieu. Quand le Seigneur est avec nous, pourquoi chercher son règne, c’est logique. Il nous assure que nous ne devons pas courir à droite ou à gauche en cherchant son règne, car tout le monde le verra comme une lumière qui illumine l’horizon d’un bout à l’autre.

In English

Gospel text (Lc 17,20-25):

The Pharisees asked Jesus when the kingdom of God was to come. He answered, «The kingdom of God is not like something you can observe and say of it: ‘Look, here it is! There it is!’. See, the kingdom of God is among you».

And Jesus said to his disciples, «The time is at hand when you will long to see one of the glorious days of the Son of Man, but you will not see it. Then people will tell you: ‘Look there! Look here!’. Do not go, do not follow them. As lightning flashes from one end of the sky to the other, so will it be with the Son of Man. But first He must suffer many things and be rejected by this people».

The message

Today Jesus is telling us that as long as He is with us, we can assure ourselves of the presence of the Kingdom of God. Since He has assured us that He will be always with us, we can be sure that we have already a before taste of the Kingdom of God.

All we have to search in our life is this presence of God, which is inspiring us and guiding us in every aspect of life. If we realize this presence of God in our lives and respond positively to His call, we will realize the will of the Father and we will help Him to re-establish His Kingdom on the earth.

Why to spend our precious time in search of the Kingdom of God, while having Jesus Himself in our hearts? Saint Paul has said that we are the temple of the Holy Spirit and the Kingdom has its beginning in us that the final day, Jesus will conclude with the final judgment. Let us not run up and down, rather spend some time to meditate and we will be assured of the Kingdom of God.

Voir les commentaires

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0