Le Février

Publié le 3 Février 2013

Le Février

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

(Mc 5, 1-20)

Jésus et ses disciples arrivèrent sur l'autre rive du lac, dans le pays des Géraséniens.

Comme Jésus descendait de la barque, aussitôt un homme possédé d'un esprit mauvais sortit du cimetière à sa rencontre ; il habitait dans les tombeaux et personne ne pouvait plus l'attacher, même avec une chaîne ; en effet on l'avait souvent attaché avec des fers aux pieds et des chaînes, mais il avait rompu les chaînes, brisé les fers, et personne ne pouvait le maîtriser.

Sans arrêt, nuit et jour, il était parmi les tombeaux et sur les collines, à crier, et à se blesser avec des pierres.

Voyant Jésus de loin, il accourut, se prosterna devant lui et cria de toutes ses forces :

« Que me veux-tu, Jésus, Fils du Dieu très-haut ? Je t'adjure par Dieu, ne me fais pas souffrir ! »

Jésus lui disait en effet : « Esprit mauvais, sors de cet homme ! »

Et il lui demandait : « Quel est ton nom ? » L'homme lui répond : « Je m'appelle Légion, car nous sommes beaucoup. »

Et ils suppliaient Jésus avec insistance de ne pas les chasser en dehors du pays.

Or, il y avait là, du côté de la colline, un grand troupeau de porcs qui cherchait sa nourriture.

Alors, les esprits mauvais supplièrent Jésus : « Envoie-nous vers ces porcs, et nous entrerons en eux. »

Il le leur permit. Alors ils sortirent de l'homme et entrèrent dans les porcs. Du haut de la falaise, le troupeau se précipita dans la mer : il y avait environ deux mille porcs, et ils s'étouffaient dans la mer.

Ceux qui les gardaient prirent la fuite, ils annoncèrent la nouvelle dans la ville et dans la campagne, et les gens vinrent voir ce qui s'était passé.

Arrivés auprès de Jésus, ils voient le possédé assis, habillé, et devenu raisonnable, lui qui avait eu la légion de démons, et ils furent saisis de crainte.

Les témoins leur racontèrent l'aventure du possédé et l'affaire des porcs.

Alors ils se mirent à supplier Jésus de partir de leur région.

Comme Jésus remontait dans la barque, le possédé le suppliait de pouvoir être avec lui.

Il n'y consentit pas, mais il lui dit : « Rentre chez toi, auprès des tiens, annonce-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi dans sa miséricorde. »

Alors cet homme s'en alla, il se mit à proclamer dans la région de la Décapole tout ce que Jésus avait fait pour lui, et tout le monde était dans l'admiration.

Le message

Jésus nous invite à rendre témoignage dans ce monde qui cherche les signes de la présence de Dieu. Suivre les pas du Seigneur ne se traduit pas nécessairement en le suivant physiquement, mais en vivant ses valeurs dans notre vie quotidienne et en annonçant la bonne nouvelle aux autres.

Comme ce possédé qui était renvoyé chez-lui, Jésus nous renvoie chez-nous, car il y en a encore beaucoup parmi nous qui ne croient pas à la bonne nouvelle de la présence de Dieu dans leur vie.

Jésus sait que sa présence peut apporter beaucoup de joie et d’espérance que le monde cherche quotidiennement. Cette présence peut nous libérer de nos ténèbres et éclairer nos doutes. Soyons forts, prenons courages, nous dit le psalmiste.

La prière du missel

Dieu tout-puissant, force de ceux qui espèrent en toi, sois favorable à nos appels : puisque l’homme est fragile et que sans toi il ne peut rien, donne-nous toujours le secours de ta grâce ; ainsi nous pourrons, en observant tes commandements, vouloir et agir de manière à répondre à ton amour.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article