Le 7 Avril

Publié le 6 Avril 2013

Le 7 Avril

Homélie

Nous fêtons aujourd’hui le deuxième dimanche de Pâques, le dimanche de la divine miséricorde et l’Eglise universelle nous présente l’évangile de saint Jean. Il nous dit que malgré plusieurs apparitions et manifestations, les disciples restaient encore dans une maison, à cause de peur des Juifs, ils avaient verrouillée les portes.

Jésus voit une contradiction de la vie de ses disciples et il vient chez-eux pour leur apporter la paix et ils ont reçu l’Esprit Saint. Grâce à l’Esprit Saint, ils arrivent s’ouvrir et ils commencent à annoncer la bonne nouvelle.

Jésus n’abandonne personne. Quand il est venu pour la première fois, Thomas un des douze était absent et nous savons bien tout ce qu’il a dit, « si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l’endroit des clous, si je ne mets pas mes mains dans son côté, non, je n’y croirai pas. » Jésus revient encore pour réconforter ses disciples, spécialement voir saint Thomas, qui doute la résurrection et nous avons une belle profession de la foi de saint Thomas, « Mon Seigneur et mon Dieu. » Tous les disciples reconnurent en Jésus un maître, mais c’est saint Thomas qui déclare pour la première fois, « mon Dieu »

L’évangile du jour traite deux sentiments important qui peuvent détruire une vie de la paix et de la liberté dont la résurrection nous apporte: La peur et le doute. La peur nous fera toujours du mal. Avec la peur nous ne pouvons jamais agir correctement. Le doute nous empêche de nous avancer. Si nous regardons l’origine des violences sur la terre, nous découvrirons que derrières ses violences, il y a la peur et le doute, revanche et un manque de pardon. La résurrection du Seigneur enlève la peur et le doute qui envahissent le monde aujourd’hui. Sa résurrection et sa présence nous assurent une clarté de la vie après et aussi la vie présente qui nous amènera vers la vie éternelle.

Ce dimanche de la miséricorde, les trois lectures nous renvoient à nous. Nous vivons dans un monde indifférent ou hostile à la foi. Nous connaissons la violence. Beaucoup d’entre nous luttent contre la violence et soutiennent plusieurs associations caritatives et spirituelles. Malgré les menaces qui pèsent sur leur vie, beaucoup font preuve d’un courage extraordinaire.

Dieu nous envoie dans ce monde pour que nous apportions la paix à travers notre vie personnelle, familiale et communautaire. Que nous devenions les missionnaires de l’évangile et de la paix.

« En ce dimanche, nous te prions, Seigneur : rends-nous plus disponibles à la force de la foi. Sois avec nous pour que nous soyons plus courageux dans le témoignage. Garde-nous plus généreux dans la pratique de la charité fraternelle. « Toi qui es Lumière, toi qui es l’amour, mets en nos ténèbres ton Esprit d’amour ». Amen”

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article