Le 6 Octobre

Publié le 6 Octobre 2013

Le 6 Octobre

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 17, 5-10)

Les Apôtres dirent au Seigneur : « Augmente en nous la foi ! »
Le Seigneur répondit : « La foi, si vous en aviez gros comme une graine de moutarde, vous diriez au grand arbre que voici : 'Déracine-toi et va te planter dans la mer', et il vous obéirait.
Lequel d'entre vous, quand son serviteur vient de labourer ou de garder les bêtes, lui dira à son retour des champs : 'Viens vite à table' ?
Ne lui dira-t-il pas plutôt : 'Prépare-moi à dîner, mets-toi en tenue pour me servir, le temps que je mange et que je boive. Ensuite tu pourras manger et boire à ton tour.'
Sera-t-il reconnaissant envers ce serviteur d'avoir exécuté ses ordres ?
De même vous aussi, quand vous aurez fait tout ce que Dieu vous a commandé, dites-vous : 'Nous sommes des serviteurs quelconques : nous n'avons fait que notre devoir.' »

L’homélie

La crie du prophète Habacuc retentisse dans nos oreilles sans arrête. Aujourd’hui pour la première fois que nos vois rejoignent le prophète avec ses sentiments semblable le nôtre qui demande au Seigneur la raison pour son silence si long temps que son peuple est entièrement anéantie.

Nous sommes partis d’un monde qui est déçu et découragé devant ces violences qui ne trouvent aucune raison justifiable dans une société moderne qui proclame la fraternité avec la fierté comme une base de ses valeurs.

Le monde qui se bouge constamment et activement devant la crise d’économie, a oublié commodément la crise de la vie, une vie qui se refuse de se donner, une vie qui parcoure dans la société avec un feu de vengeance. Saint Paul à travers son conseil à Timothée nous réveille de nos sommeilles. Il nous rappelle de la foi chrétienne, l’Esprit Saint que nous avons reçu lors de notre baptême, et essentiellement notre promesse de garder la lampe toujours allumée. Si tous les chrétiens auraient gardé cette lampe toujours allumée…. !

Si nous n’arrivons pas garder cette lampe allumée, parce que nous n’avons pas de foi. Lorsque les apôtres demandaient au Seigneur d’augmenter la foi, la réponse du Seigneur était étonnante, « « La foi, si vous en aviez gros comme une graine de moutarde, vous diriez au grand arbre que voici : 'Déracine-toi et va te planter dans la mer', et il vous obéirait. »

Pour avoir la foi, nous devons connaitre le Seigneur, sans le connaitre, nous ne pouvons avoir la foi dans la vérité. Cette connaissance du Seigneur est impérative pour la foi chrétienne. Si nous nous trouvons difficile d’être fidèle à la Parole du Seigneur d’une manière radicale et parfaite, c’est parce que notre foi n’a pas jaillis de cette relation personnelle, et intime avec le Seigneur.

Comment pouvons-nous mesurer la profondeur de notre foi et notre relation avec le Seigneur ? C’est par l’amour and dans l’amour. La manière nous aimons les uns les autres, la manière nous pardonnons nos frères et sœurs, nous dira la relation que nous avons avec le Seigneur et la profondeur de notre foi. C’est dans cette foi que nous nous mettons au service des autres. C’est notre devoir chrétien. Le service n’est pas une charité, mais il est une obligation dans la liberté, car sans ce service notre amour divin restera déconnecter de la vérité.

Ecoutons bien tout ce que le Seigneur nous demande aujourd’hui : « quand vous aurez fait tout ce que Dieu vous a commandé, dites-vous : 'Nous sommes des serviteurs quelconques : nous n'avons fait que notre devoir.' »

Accueillons cet enseignement qui nous vient de la Parole de Dieu : Oui, donne-nous, Seigneur, de vivre et de progresser dans la foi et l’humilité. Donne-nous amplement « l’Esprit qui poursuit son œuvre dans le monde et qui achève toute sanctification »

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article