Le 6 Homélie

Publié le 5 Janvier 2013

Le 6 Homélie

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

(Mt 2, 1-12)

Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d'Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu se lever son étoile et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »

En apprenant cela, le roi Hérode fut pris d'inquiétude, et tout Jérusalem avec lui. Il réunit tous les chefs des prêtres et tous les scribes d'Israël, pour leur demander en quel lieu devait naître le Messie. Ils lui répondirent : « À Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète : Et toi, Bethléem en Judée, tu n'es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Judée ; car de toi sortira un chef, qui sera le berger d'Israël mon peuple. »

Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l'étoile était apparue ; puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l'enfant. Et quand vous l'aurez trouvé, avertissez-moi pour que j'aille, moi aussi, me prosterner devant lui. »

Sur ces paroles du roi, ils partirent. Et voilà que l'étoile qu'ils avaient vue se lever les précédait ; elle vint s'arrêter au-dessus du lieu où se trouvait l'enfant.

Quand ils virent l'étoile, ils éprouvèrent une très grande joie.

En entrant dans la maison, ils virent l'enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à genoux, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l'or, de l'encens et de la myrrhe. Mais ensuite, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

Homélie

Nous venons de célébrer la naissance du Seigneur, la lumière du monde et aujourd’hui nous célébrons la fête de l’Epiphanie, qui nous dit que cette lumière appartient à l’univers, car la présence des mages nous annonce que cette bonne nouvelle est annoncée non seulement à une communauté ou à un peuple, mais également à tout le monde.

La fête de l’Epiphanie nous rappelle que les mages sont dirigés par une étoile. Bien qu’on entende la Parole de Dieu et qu’on la mette en pratique, il est possible que l’homme puisse se tromper. Nous avons une bonne nouvelle ; l’étoile est encore là. Voilà l’espérance que le Seigneur nous donne, il ne nous abandonnera pas.

Les mages ont quitté leur pays pour aller à la rencontre du Seigneur. Nous aussi, nous devons quitter nos refuges, prendre des risques, marcher en confiance vers l’étoile qui va paraitre de nouveau pour nous montrer le chemin.

Les cadeaux présentés à cet enfant ont une signification symbolique : l'or célébrait la royauté du Seigneur, l'encens la divinité de cet enfant et la myrrhe annonçait sa souffrance rédemptrice. Le monde aimerait choisir seulement la royauté et la divinité. Pourtant le chemin du passage d’une personne de l'humanité à la divinité n’est pas facile. Les risques et les échecs font partie de ce passage.

La fête de l’Epiphanie est une histoire du peuple qui attendait, un roi, une lumière, un signe du ciel. Cette attende est la nôtre. Nous attendons cette lumière et ce signe pour pouvoir avancer. Si nous restons à Jérusalem qui symbolise le centre du culte et les lois de l’homme, nous ne verrons pas la lumière, car dans ce conte, l’étoile ne brille pas sur Jérusalem.

Les mages surtout étaient les chercheurs, les chercheurs de Dieu. Tout d’abord sommes-nous les chercheurs ?, les chercheurs de Dieu, avec notre cœur ? Connaître Dieu intellectuellement, c’est bien, mais avec le cœur c’est infiniment mieux, c’est ainsi que nous pourrons non seulement le connaitre mais aussi vivre avec lui. Grâce à Dieu, les mages laissèrent loin derrière eux les conseils et les intrigues des hommes pour ne suivre que les signes donnés par Dieu pour trouver le sauveur de l’Univers. Et tout cela les remplit de joie. Alors, mettons nos pas dans ceux des mages et nous trouverons « l’Enfant avec sa mère », et nous connaîtrons la joie promise. Amen.

In English

Matthew 2: 1 - 12

________________________________________

1 Now when Jesus was born in Bethlehem of Judea in the days of Herod the king, behold, wise men from the East came to Jerusalem, saying,

2 "Where is he who has been born king of the Jews? For we have seen his star in the East, and have come to worship him."

3 When Herod the king heard this, he was troubled, and all Jerusalem with him;

4 and assembling all the chief priests and scribes of the people, he inquired of them where the Christ was to be born.

5 They told him, "In Bethlehem of Judea; for so it is written by the prophet:

6 `And you, O Bethlehem, in the land of Judah, are by no means least among the rulers of Judah; for from you shall come a ruler who will govern my people Israel.'"

7 Then Herod summoned the wise men secretly and ascertained from them what time the star appeared;

8 and he sent them to Bethlehem, saying, "Go and search diligently for the child, and when you have found him bring me word, that I too may come and worship him."

9 When they had heard the king they went their way; and lo, the star which they had seen in the East went before them, till it came to rest over the place where the child was.

10 When they saw the star, they rejoiced exceedingly with great joy;

11 and going into the house they saw the child with Mary his mother, and they fell down and worshiped him. Then, opening their treasures, they offered him gifts, gold and frankincense and myrrh.

12 And being warned in a dream not to return to Herod, they departed to their own country by another way.

________________________________________

Homily

We just celebrated the birth of the Lord, the light of the world and today we celebrate the feast of the Epiphany, which tells us that this light belongs to all, because the presence of the Magi tells us that this good news is announced not only to a particular community, but also to everyone. Thus Christ belongs not only to thee Christians, but also to all the religions.

The Feast of the Epiphany reminds us that the Magi were led by a star. Although we hear the Word of God and that puts it into practice, it is possible that we could miss the mark. Constant evaluation and examination of conscience is important in our daily spiritual journey. In spite our sincere efforts, if we fail, we have a good news, the star is still there. This is the hope that the Lord gives us, he will not forsake us.

Mages have left their country to go to meet the Lord. We also have to leave our shelter, take risk, and walk confidently towards the star which will reappear again to show us the way.

Gifts presented to the child have a symbolic meaning: gold celebrating the kingship of God, the divinity of frankincense and myrrh that child announced his redemptive suffering. The world would like to choose only the royalty and the divinity of the Lord. Yet we all know that the suffering is part of the route towards the fullness of holiness. Risks and failures are part of this spiritual adventure.

The Feast of the Epiphany is a story of people waiting, waiting for a king to deliver them, a light to illumine the way of life, a sign from heaven to walk with confidence. This expectation is ours. We expect this light and this sign to move forward. If we stay in Jerusalem which symbolizes the center of worship and the pinnacle of human laws which manipulate the poor man, we will not see the light, because in this story, the star does not shine on Jerusalem.

The Magi were mainly researchers, seekers of God. Firstly are we the one who longs to know the truth?, Researchers of God with our heart? Know God intellectually, it is good, but know God with the heart is infinitely better, thus we can not only know but also live with him. Happily the Magi left behind them the advice and intrigues of men and have decided to follow the signs given by God to find the savior of the universe. And all that fills them with joy. Then put ourselves in the footsteps of the Magi and we will find "the Child with his mother," and we will have the joy promised. Amen.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article