Le 28 Homélie

Publié le 27 Octobre 2012

Le 28 Homélie

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Tandis que Jésus sortait de Jéricho avec ses disciples et une foule nombreuse, un mendiant aveugle, Bartimée, le fils de Timée, était assis au bord de la route.

Apprenant que c'était Jésus de Nazareth, il se mit à crier : « Jésus, fils de David, aie pitié de moi ! »

Beaucoup de gens l'interpellaient vivement pour le faire taire, mais il criait de plus belle : « Fils de David, aie pitié de moi ! »

Jésus s'arrête et dit : « Appelez-le. » On appelle donc l'aveugle, et on lui dit : « Confiance, lève-toi ; il t'appelle. »

L'aveugle jeta son manteau, bondit et courut vers Jésus.

Jésus lui dit : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? — Rabbouni, que je voie. »

Et Jésus lui dit : « Va, ta foi t'a sauvé. » Aussitôt l'homme se mit à voir, et il suivait Jésus sur la route.

Homélie

« Que veux-tu que je fasse pour toi ? » . Avec Bartimée nous pouvons lui répondre en disant, « Rabbouni, que je voie. » Que je voie tout ce qui se passe autour de moi. Que je voie les signes de ta présence dans ma vie. Que je voie la lumière de l’espérance, de la joie et de la charité dans ce monde. Que je te voie partout et en tout. Et que j’arrive à crier comme Bartimée sans arrêt.

Bartimée, bien qu'il soit aveugle, reste clairvoyant" . Il a vu le Seigneur, le Seigneur de la lumière et il l’a cru. C’est pourquoi il lui a répondu en disant « Seigneur, que je voie. » Arrivons-nous à reconnaitre notre aveuglement dans la vie du couple, dans la vie du mariage, dans la vie relationnelle, etc ? Quelle est notre réponse à cette question ? Entendons-nous cette réponse du Seigneur, « Va, ta foi t’a sauvé. »

Même si nous n’arrivons pas à reconnaitre la présence du Seigneur dans notre vie, Il marche avec nous sur notre route. Il nous accompagne dans notre chemin. Il sait bien que nous avons besoin de lui. Ce qui est difficile pour nous, c’est de reconnaitre cette présence de Dieu dans les moments difficiles. Nous n’osons pas crier comme Bartimée. Nous gardons nos souffrances et nos difficultés en nous-même. Il y a les personnes, qui peuvent nous empêcher d’aller vers le Seigneur, comme cette foule, mais il y a aussi les gens qui nous amènent vers le Seigneur. Moins nombreux sont ceux qui nous donnent une espérance en le Seigneur en nous disant, « Confiance, lève-toi ; il t’appelle. »

Puisque nous sommes le peuple de la foi, il est facile de reconnaitre cette joie que le Seigneur nous donne dans la vie chrétienne à travers ces gens inconnus. Le meilleur don que le Seigneur puisse nous donner est lui-même. Pour le recevoir nous devons nous préparer et qu’il demeure en nous. Chaque fois qu’on reçoit le Seigneur, comme la lumière qui dissipe les ténèbres, notre vie en est transformée et nous vivons dans la lumière.

Nous te rendons grâce, Seigneur, pour les merveilles que tu ne cesses de réaliser en nos vies. Tu regardes avec tendresse tous les blessés de la vie. Fais que nous puissions vivre en toi et trouver en toi le bonheur éternel. Amen

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article