Le 12 Janvier

Publié le 11 Janvier 2013

Le 12 Janvier

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

(Jn 3, 22-30)

Jésus se rendit en Judée, accompagné de ses disciples ; il y séjourna avec eux, et il baptisait.

Jean, de son côté, baptisait à Aïnone, près de Salim, où l'eau était abondante. On venait là pour se faire baptiser.

En effet, Jean n'avait pas encore été mis en prison.

Or, les disciples de Jean s'étaient mis à discuter avec un Juif à propos des bains de purification.

Ils allèrent donc trouver Jean et lui dirent : « Rabbi, celui qui était avec toi de l'autre côté du Jourdain, celui à qui tu as rendu témoignage, le voilà qui baptise, et tous vont à lui ! »

Jean répondit : « Un homme ne peut rien s'attribuer, sauf ce qu'il a reçu du Ciel.

Vous-mêmes pouvez témoigner que j'ai dit : Je ne suis pas le Messie, je suis celui qui a été envoyé devant lui. L'époux, c'est celui à qui l'épouse appartient ; quant à l'ami de l'époux, il se tient là, il entend la voix de l'époux, et il en est tout joyeux. C'est ma joie, et j'en suis comblé. Lui, il faut qu'il grandisse ; et moi, que je diminue. »

Le message

« Lui, il faut qu’il grandisse ; et moi, que je diminue. » Le travail de saint Jean Baptiste arrive à son achèvement. Il a rendu témoignage, Jésus commence à faire le baptême et Jean trouve sa joie, une joie complète. C’est normal que ses disciples le ne comprennent pas.

Jean nous demande de le faire quotidiennement lorsque nous accompagnons les personnes dans leurs démarches spirituelles. Qu’elles soient indépendantes de nous en les laissant être animées ou guidées par l’Esprit Saint. Que nous retrouvions nos joies, celle de saint Jean.

La Prière

Seigneur, tu nous proposes un baptême de l’Esprit Saint qui nous amènera de la mort à la vie. Le baptême que nous avons reçu, est notre lumière, une lumière qui est née de ta résurrection. Devant nos échecs et nos difficultés, de temps en temps, nous n’arrivons pas reconnaitre la joie éternelle que tu nous proposes tous les jours. Comme Jean, que nous retrouvions la vraie joie de notre baptême, Amen.

In English

John 3: 22 - 30

________________________________________

22 After this Jesus and his disciples went into the land of Judea; there he remained with them and baptized.

23 John also was baptizing at Ae'non near Salim, because there was much water there; and people came and were baptized.

24 For John had not yet been put in prison.

25 Now a discussion arose between John's disciples and a Jew over purifying.

26 And they came to John, and said to him, "Rabbi, he who was with you beyond the Jordan, to whom you bore witness, here he is, baptizing, and all are going to him."

27 John answered, "No one can receive anything except what is given him from heaven.

28 You yourselves bear me witness, that I said, I am not the Christ, but I have been sent before him.

29 He who has the bride is the bridegroom; the friend of the bridegroom, who stands and hears him, rejoices greatly at the bridegroom's voice; therefore this joy of mine is now full.

30 He must increase, but I must decrease."

________________________________________

The message

The jealousy has no place before the joy of John Baptist and his disciples were totally disoriented by this Joy of their master. He knew well that his role of being witness to the Lord finds it termination by the baptism of Jesus. Jesus baptism comes with the Holy Spirit and goes beyond the mere purification proposed by Jean.

Today our baptism is born not only in the Holy Spirit, but also in the cross and resurrection of the Lord, the light which shines in the deep rooted faith of every Christian. We are called to light up the world and leave it to the guidance of the divine wisdom of the Holy Spirit, to continue and multiply the work of the Father.

The saying

No one will have any other desire in heaven than what God wills; and the desire of one will be the desire of all; and the desire of all and of each one will also be the desire of God.

-- St Anselm

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article