Le 12 Avril

Publié le 12 Avril 2013

Le 12 Avril

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

(Jn 6, 1-15)

Jésus était passé de l'autre côté du lac de Tibériade (appelé aussi mer de Galilée). Une grande foule le suivait, parce qu'elle avait vu les signes qu'il accomplissait en guérissant les malades. Jésus gagna la montagne, et là, il s'assit avec ses disciples. C'était un peu avant la Pâque, qui est la grande fête des Juifs.
Jésus leva les yeux et vit qu'une foule nombreuse venait à lui. Il dit à Philippe : « Où pourrions-nous acheter du pain pour qu'ils aient à manger ? »
Il disait cela pour le mettre à l'épreuve, car lui-même savait bien ce qu'il allait faire.
Philippe lui répondit : « Le salaire de deux cents journées ne suffirait pas pour que chacun ait un petit morceau de pain. »
Un de ses disciples, André, le frère de Simon-Pierre, lui dit : « Il y a là un jeune garçon qui a cinq pains d'orge et deux poissons, mais qu'est-ce que cela pour tant de monde ! »
Jésus dit : « Faites-les asseoir. » Il y avait beaucoup d'herbe à cet endroit. Ils s'assirent donc, au nombre d'environ cinq mille hommes.
Alors Jésus prit les pains, et, après avoir rendu grâce, les leur distribua ; il leur donna aussi du poisson, autant qu'ils en voulaient.
Quand ils eurent mangé à leur faim, il dit à ses disciples : « Ramassez les morceaux qui restent, pour que rien ne soit perdu. »
Ils les ramassèrent, et ils remplirent douze paniers avec les morceaux qui restaient des cinq pains d'orge après le repas.
À la vue du signe que Jésus avait accompli, les gens disaient : « C'est vraiment lui le grand Prophète, celui qui vient dans le monde. »
Mais Jésus savait qu'ils étaient sur le point de venir le prendre de force et faire de lui leur roi ; alors de nouveau il se retira, tout seul, dans la montagne.

Le message

Jésus n’était pas envoyé pour multiplier les pains, mais pour annoncer la bonne nouvelle. L’humanité qui demeura en Jésus décida d’annoncer la bonne nouvelle dans la multiplication du pain et le peuple découvrit le grand prophète en Jésus Christ.

Regardons les regards de Jésus et de ses disciples. Jésus voit tout ce qu’il a et les disciples voient tout ce qu’ils n’ont pas. Cherchons tout ce que nous avons et nous trouverons le bonheur et si nous cherchons tout ce que nous n’avons pas, ce chemin nous amènera vers le malheur.

L’imitons Jésus non seulement dans la multiplication du pain, mais aussi à la manière qu’il s’est retiré. L’action et la contemplation doivent marcher main à main.

In English

John 6: 1 - 15

1

After this Jesus went to the other side of the Sea of Galilee, which is the Sea of Tiber'i-as.

2

And a multitude followed him, because they saw the signs which he did on those who were diseased.

3

Jesus went up on the mountain, and there sat down with his disciples.

4

Now the Passover, the feast of the Jews, was at hand.

5

Lifting up his eyes, then, and seeing that a multitude was coming to him, Jesus said to Philip, "How are we to buy bread, so that these people may eat?"

6

This he said to test him, for he himself knew what he would do.

7

Philip answered him, "Two hundred denarii would not buy enough bread for each of them to get a little."

8

One of his disciples, Andrew, Simon Peter's brother, said to him,

9

"There is a lad here who has five barley loaves and two fish; but what are they among so many?"

10

Jesus said, "Make the people sit down." Now there was much grass in the place; so the men sat down, in number about five thousand.

11

Jesus then took the loaves, and when he had given thanks, he distributed them to those who were seated; so also the fish, as much as they wanted.

12

And when they had eaten their fill, he told his disciples, "Gather up the fragments left over, that nothing may be lost."

13

So they gathered them up and filled twelve baskets with fragments from the five barley loaves, left by those who had eaten.

14

When the people saw the sign which he had done, they said, "This is indeed the prophet who is to come into the world!"

15

Perceiving then that they were about to come and take him by force to make him king, Jesus withdrew again to the mountain by himself.

The message

The good pastor cannot ignore the needs of the people. Even though the salvation is far away from the physical needs, Jesus gives attention to very need of human being. In our eagerness for holiness, let us not forget to take care of the basic needs of our brothers and sisters.

Like Jesus let our action gets its inspiration from the love of God and of His people. Let us present all that we have before the Lord, even though it may be very little, He will multiply and we have only to distribute the multiplied gifts we have received from the Lord.

If every individual starts to share all that he has, there will never be hunger on this earth. Let us listen to the Lord, and learn to ignore the inspirations orienting us towards the self glory and security.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article