Le 28 Septembre

Publié le 27 Septembre 2021

Texte de l'Évangile

(Lc 9,51-56): 

 

Lorsque le temps où il devait être enlevé du monde approcha, Jésus prit la résolution de se rendre à Jérusalem. Il envoya devant lui des messagers, qui se mirent en route et entrèrent dans un bourg des Samaritains, pour lui préparer un logement. Mais on ne le reçut pas, parce qu'il se dirigeait sur Jérusalem. Les disciples Jacques et Jean, voyant cela, dirent: «Seigneur, veux-tu que nous commandions que le feu descende du ciel et les consume?». Jésus se tourna vers eux, et les réprimanda. Et ils allèrent dans un autre bourg.

 

L’Application

 

Le moment est venu et Jésus a pris une résolution. Malheureusement, cette résolution est rejetée par les Samaritains. Les disciples du Seigneur refusent d'accepter ce rejet et leur colère s'enflamme et ils prient pour que Dieu accepte non seulement leur juste colère mais aussi la solution proposée (la destruction). C'est juste, Jésus va les réprimander et les remettre sur le bon chemin, un chemin de croix, qui les mènera à la résurrection.  

Personnellement, je peux appliquer cet évangile de bien des manières.

  • Suis-je capable de discerner le bon moment dans ma vie quotidienne, le moment proposé par Dieu ? Ce discernement m'aidera à choisir et à agir selon la volonté de Dieu.
  • Jésus a envoyé les disciples devant lui. Il a fait participer ses disciples à son projet. Suis-je capable de partager et d'impliquer les autres dans mon projet ?
  • Le rejet est une réalité de la vie, comment l'accepter ? Jésus cherche une autre voie, suis-je capable de prévoir ce rejet et de l'accepter ?
  • Nos solutions sont-elles constructives ou destructrices ? Comment choisissons-nous les solutions proposées ? Quelles valeurs leur appliquons-nous ?

«Jésus se tourna vers eux, et les réprimanda»

 

Abbé Jordi POU i Sabater

(Sant Jordi Desvalls, Girona, Espagne)

 

Aujourd'hui, nous contemplons comment «Jacques et Jean, voyant cela, dirent: ‘Seigneur, veux-tu que nous commandions que le feu descende du ciel et les consume?’. Jésus se tourna vers eux, et les réprimanda» (Lc 9,54-55). Le Seigneur corrige les défauts des apôtres.

L'histoire d'un porteur d'eau indien raconte qu'il avait deux grandes jarres, suspendues aux extrémités d'un bâton qu'il portait sur ses épaules: l'une était parfaite, alors que l'autre jarre avait un éclat et perdait de l'eau. Celle-ci voyait l'autre si parfaite et avait honte, alors un jour elle dit au porteur d'eau qu'elle était triste car à cause des fissures elle ne portait que la moitié d'eau qu'il pouvait porter et vendre. Alors le porteur lui dit: «En rentrant à la maison regarde les fleurs qui poussent au bord du chemin. Et la jarre vit des fleurs magnifiques, mais à nouveau elle se rendit compte qu'elle perdait de l'eau, elle se mit à dire «Je ne sers à rien. Je fais tout de travers». Le porteur lui répondit: «T'es-tu rendu compte qu'il n'y a de belles fleurs que de ton côté? Je connaissais déjà tes fissures et j'ai voulu en tirer parti et j'ai planté des semences de fleurs de ton côté du chemin et tu les arroses tout au long du chemin et j'ai pu cueillir ces fleurs pour l'autel de la Sainte Vierge. Sans toi, telle que tu es, je n'aurais pas pu faire une telle beauté».

D'une façon ou d'une autre, nous sommes tous des jarres fissurées, mais Dieu connaît ses enfants et nous donne la possibilité de tirer parti de nos fissures-défauts pour faire quelque chose de bien. Ainsi l'apôtre Jean —qui aujourd'hui a envie de tout détruire— se convertit, après la réprimande du Seigneur, en l'apôtre de l'amour. Il n'a pas été découragé par les corrections, mais il a tiré parti de son caractère fougueux —sa passion— pour le mettre au service de l'amour. Nous aussi, nous devons tirer profit des corrections, des contrariétés —de la souffrance, de l'échec, des limitations— pour tout commencer et recommencer comme Saint Joseph-Marie définissait la sainteté: être docile au Saint Esprit afin de se convertir à Dieu et devenir ses instruments.

 

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article