Le 17 Août

Publié le 16 Août 2021

Texte de l'Évangile

(Mt 19,23-30): 

 

Et Jésus dit à ses disciples: «Amen, je vous le dis: un riche entrera difficilement dans le Royaume des cieux. Je vous le répète: il est plus facile à un chameau de passer par un trou d'aiguille qu'à un riche d'entrer dans le Royaume des cieux». Entendant ces paroles, les disciples furent profondément déconcertés, et ils disaient: «Qui donc peut être sauvé?». Jésus les regarda et dit: «Pour les hommes, c'est impossible, mais pour Dieu tout est possible».

Alors Pierre prit la parole et dit à Jésus: «Voilà que nous avons tout quitté pour te suivre: alors, qu'est-ce qu'il y aura pour nous?». Jésus leur déclara: «Amen, je vous le dis: quand viendra le monde nouveau, et que le Fils de l'homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m'avez suivi, vous siégerez vous-mêmes sur douze trônes pour juger les douze tribus d'lsraël. Et tout homme qui aura quitté à cause de mon nom des maisons, des frères, des soeurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra beaucoup plus, et il aura en héritage la vie éternelle. Beaucoup de premiers seront derniers, beaucoup de derniers seront premiers».

 

L’Application

 

De temps en temps, on se perd dans le bruit du monde. Le monde voit l'homme en fonction de tout ce qu'il possède ou fait. Un homme riche en biens matériels, et s'il est riche de son intelligence, et encore plus riche de son caractère moral, est considéré comme un état de vie désirable. Même les croyants diront que c'est la bénédiction du Seigneur.

Aujourd'hui, Jésus nous invite à passer en revue notre vie et à voir si nous sommes riches devant Dieu. Certes, nous avons besoin de biens matériels pour vivre notre vie sur terre. Dieu a créé le monde et l'a trouvé bon. Nous y reconnaissons déjà la bonté et la générosité de Dieu, particulièrement dans ces biens matériels.

 Cependant, le Seigneur nous demande de nous libérer de ces biens, afin qu'il puisse nous remplir de sa vie, la vie divine en nous, comme des enfants libres, des enfants de Dieu. Si nous sommes capables de nous abandonner totalement à la providence de Dieu, Dieu nous nourrira de sa générosité. Nous sommes témoins de la façon dont Dieu nourrit tant de personnes (moines), qui vivent encore sur terre, dans la pauvreté matérielle, mais qui sont richement nourries par la générosité des hommes. La pauvreté sur terre, (ne la réduisons pas à la pauvreté matérielle) nous rend riches au ciel, et heureusement nous allons en faire l'expérience ici maintenant sur terre.

«Un riche entrera difficilement dans le Royaume des cieux (…). Qui donc peut être sauvé?»

 

Abbé Fernando PERALES i Madueño

(Terrassa, Barcelona, Espagne)

 

Aujourd'hui, nous contemplons la réaction qu'a suscitée, chez ceux qui l'écoutaient, le dialogue entre le jeune riche et Jésus «Qui donc peut être sauvé?» (Mt 19,25). Les paroles que le Seigneur adresse au jeune sont effectivement très dures, elles sont destinées à nous surprendre, à nous réveiller de nos somnolences. Il ne s'agit pas de paroles isolées, qui se trouvent par hasard dans l'Évangile: nous retrouvons le même message vingt fois de suite. Nous devons nous rappeler que Jésus nous alerte des obstacles qui se dressent devant les plus riches pour rentrer dans la vie…

Pourtant, Jésus a aimé et a appelé des hommes riches, sans pour autant leur demander d'abandonner leurs responsabilités. La richesse en soi n'est pas mauvaise, c'est plutôt son origine qui l'est: si elle a été acquise à travers des injustices, ou bien si elle est utilisée de manière égoïste sans prendre en compte les défavorisés, ou encore si elle ferme le cœur aux vraies valeurs spirituelles (où le besoin de Dieu n'existe pas).

«Qui donc peut être sauvé?». Jésus répond: «Pour les hommes, c'est impossible, mais pour Dieu tout est possible». (Mt 19,26). —Seigneur tu sais bien comme les hommes sont habiles pour atténuer Ta parole. Je dois te dire Seigneur, aide-moi! Convertis mon cœur!

Après le départ du jeune riche, qui s'en va triste car il est attaché à ses richesses, Pierre prend la parole et dit: —Seigneur, permets à ton Église et à tes disciples d'être capables de tout laisser pour Toi.

«Amen, je vous le dis: quand viendra le monde nouveau, et que le Fils de l'homme siégera sur son trône de gloire» (Mt 19,28). Déjà ta pensée se dirige vers ce jour, vers ce futur. Tu es un homme qui va vers la fin du monde, vers la plénitude de l'homme. Quand ce moment sera venu, Seigneur, tout sera nouveau, renouvelé et beau.

Jésus nous dit: —Vous qui m'avez suivi, vous siégerez vous-mêmes sur douze trônes pour juger les douze tribus d'lsraël, …recevra beaucoup plus, et il aura en héritage la vie éternelle» (cf Mt 19,28-29).

L'avenir que Tu promets aux tiens, à ceux qui t'ont suivi en surmontant tous les obstacles, est un avenir heureux, c'est la vie en abondance, la plénitude divine.

—Merci Seigneur, conduis-moi à ce jour!

 

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article