12ème Dimanche Ordinaire

Publié le 21 Juin 2020

Nous écoutons un enseignement divin, immédiatement après l’élection des Apôtres, un mandat missionnaire. Ne craignez pas, même pas de la mort, soyez ouvert, car Jésus nous dit qu’il est avec nous. Dans cet engagement missionnaire, Il nous protégera, nous guidera et révélera la vérité et cette vérité nous sauvera. Certains d’entre nous pouvons nous exprimer la même lamentation du prophète Jérémie, pourtant gardons sa foi, une foi inébranlable qui fait transformer ses lamentations comme une louage.

 

« Chantez le Seigneur, louez le Seigneur : il a délivré le malheureux de la main des méchants. » Un homme de foi, ne peut pas vivre dans la peur. Aujourd’hui nous fêtons la fête du père. Il est notre Père, mettons toute notre confiance en Dieu, il est notre message, il est Celui contient toute notre vie et nous en sommes témoins. Jésus même nous l’affirme, « quant à vous, même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Soyez donc sans crainte »

 

Le premier devoir chrétien est ce qu’Il accueille le Christ chaque jour dans ses frères et sœurs, qu’il transforme toute rencontre humaine comme une rencontre divine, et qu’il apprenne à vive sa vie dans la joie, quelle que soit les situations. Nous sommes envoyés vers ce monde, un monde que Dieu aime. Par l’Incarnation Dieu nous a dit qu’Il sera avec nous jusqu’à la fin du monde, et nous croyons qu’Il est encore avec nous, ici présent parmi nous. C’est dans la diversité et dans la différence que Dieu nous montre son unité de la Trinité, non pas dans l’uniformité. On est différent, différent dans la pensée et dans l’être. Cette diversité est bien voulue par Dieu.

 

Comme les Apôtres, nous sommes choisis, consacrés et envoyés par Dieu. En accomplissant cette tache missionnaire, n’oublions jamais ce que Dieu a dit au prophète Samuel, lorsqu’il était envoyé à maison de Jéssé pour consacrer David « Dieu ne regarde pas comme les hommes, les hommes regardent l’apparence, mais le Seigneur regarde le cœur. » Le prophète Samuel avec sa patience a reconnu que ce petit garçon « était roux, il avait de beaux yeux, il était beau. » Il faut voir le monde avec les yeux de Dieu. Et, nous verrons ses merveilles.

 

Mes amis, Dieu est avec nous, il prend soin de nous et soyons heureux et annonçons la Bonne Nouvelle courageusement. Nous devons travailler avec Lui et par Lui, non pas contre les hommes qui font le mal, et notre combat est contre le mal, contre tout ce qui nous sépare de l’amour divin. Je vous souhaite une bonne mission. En ce jour de la fête du père, prions pour les pères du monde. Que le Seigneur les bénisse et qu’Il les accompagne, Amen.

 

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article