Dimanche de Bon Pasteur

Publié le 3 Mai 2020

Que devons-nous faire pour avoir la vie éternelle ? Jésus nous répond en disant, ne soyez pas aveugle, voyez-vous-même, et reconnaissez votre Berger, le Berger d’Israël, qui est la seule porte, qui vous donnera accès au Père. En ces jours, nous nous préparons au deconfinement, en sachant que la vie ne sera plus la même. Beaucoup d’entre nous souffrent sans pouvoir participer à l’Eucharistie, la source de notre vie. Même si nous sommes dans le temps de pâque, nous vivons malheureusement dans le désert. Il est important que nous nous rappelions l’expérience du peuple d’Israël dans le désert et aussi la tentation du Seigneur, car il avait faim. ‘L’homme ne vit pas seulement par le pain mais chaque parole qui sort de la bouche du Seigneur.

 

Saint Jean nous présente le bon pasteur. Le bon pasteur connait ses brebis et les brebis reconnaissent sa voix. Nous le savons avec certitude que Jésus comprend bien nos soucis du jour. Il voit notre difficulté humaine et la souffrance de l’homme. En moment difficile, Il est la porte qui nous protège et nous libère. Il sera notre libérateur, si nous nous reconnaissons qu’Il est notre Berger et nous sommes ses brebis. Église nous invite à faire ne relecture de notre vie. Sommes-nous vraiment ses brebis ? Entendons-nous la Parole de notre Berger ? Reconnaissons-nous les consignes qu’Il nous donne ici maintenant ?  

 

Dans la première lecture Pierre nous demande de reconnaitre que le Seigneur est notre seul Berger et nous sommes ses brebis.  D’entre Berger et les brebis, il y a une relation profonde se construit et elle se construit dans une confiance qui nous aide à nous épanouir.  Jésus est la porte, qui donne accès à la vérité, la connaissance du Père.

 

Cette parabole est une continuation de la guérison d’aveugle-né. Il était capable de voir en Jésus le Sauveur, c’est pourquoi, même si les autres l’empêché, il créa d’une voix forte, Jésus Fils de David ait pitié de moi. Jésus l’appela et lui donna la vue, une nouvelle vie, une vie de lumière.  Jésus nous l’affirme encore dans cette parabole, « il les appelle chacune par son nom, et il les fait sortir. » Faisons confiance en Jésus et il nous ferra sortir.

 

Nous devons reconnaitre que l’Église traverse actuellement une période de transition qui l’oblige à reconsidérer en profondeur son rapport au monde. Le monde cherche encore le sens, le sens de la vie, la vie de l’homme. Depuis les siècles, Dieu notre Père avait, dans sa bonté, confié son troupeau à ses pasteurs. En ce jour de Bon Pasteur, je vous invite à prier pour les pasteurs de vos paroisses, qu’ils sans cesse réinventent un certain type de présence divine, pour que les brebis entendent la voix de son Berger. Prions pour nous-mêmes, les brebis bien-aimés du Père, que tout homme prenne Jésus pour modèle et suive ses trances. Amen.

 

 

 

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article