4ème dimanche de Carême

Publié le 22 Mars 2020

Covid-19 un virus connu depuis les siècles, pourtant ignoré, et il nous apprend à vivre notre vie autrement et nous fait comprendre qu’une vie même dans le confinement est possible. Il nous invite à voir la précarité de la vie et à la vivre d’une autre manière. Pourtant tout ceux et celles qui ont mis leur confiance dans le Seigneur sont capables de s’adopter et de voir les merveilles de Dieu. Ils sont ces arbres plantés sur le rivage, qui donnent le fruit au temps voulu.

 

Beaucoup de nos contemporains se demandent pourquoi la situation actuelle s’impose brutalement et elle bouleverse non seulement l’économie du monde, mais aussi la vie spirituelle et notre vie quotidienne d’une manière radicale ? Si nous apprenons à voir le monde avec un regard de foi, comme nous dit le Seigneur dans l’évangile du jour, nous découvrirons les œuvres de Dieu qui se manifestent, encore aujourd’hui, particulièrement en ces personnelles de santés et de sécurités, même s’ils soient épuisés, ils travaillent jour et nuit, sans arrêt pour que les malades, les personnes affligées vivent leurs vies d’une manière agréable et paisible. Rendons grâce à Dieu car Il a choisi de se manifester en ces personnelles de santé et de sécurités, et nous reconnaissons la présence divine et son accompagnement. Certes, il y a encore certaines personnes qui ne font pas leur propre devoir humain.  

 

Dans la première lecture nous avons compris que le roi Saul, choisi et consacré par le Seigneur n’était plus fidèle. Par conséquence, le peuple de Dieu était épuisé et écrasé. Même dans le confinement du jour, nous voyons les gens qui ne respectent ni les règles imposées, ni s’assurent leur propre sécurité sanitaire, en mettant les personnes fragiles en danger.  Pour nous protéger de ces gens, Dieu dans sa bonté a choisi un autre, un autre qui était le plus petit dans la patrie de Jessé, même son père ne croyait pas que son fils, si petit, puisse apporter la réponse cherchée par le peuple. Nous sommes ce peuple , si petit que nous soyons, choisi par le Seigneur, pour que nous devenions lumières du monde.

 

Dans l’évangile du jour, en Jésus Christ, Dieu vient vers nous et Il nous demande de le voir et de l’écouter.  Les disciples voient en cet aveugle, un châtiment des péchés et les élus et les savants l’ignoraient, comme il n’existait même pas. Dieu voit sa souffrance et son isolement. Pour le délivrer de sa souffrance et de son isolement, Il nous propose une solution hors norme, ce que l’homme avec son intelligence, n’arrive pas à la comprendre, ‘va te laver à la piscine de Siloé.’ Siloé était-elle capable de lui donner la vue pour qu’il y aille ? Le Seigneur a pu simplifier ce miracle par une seule Parole. Si le Seigneur lui demande de le faire, ce qu’il y a une démarche spirituelle, un pèlerinage interne qui l’aiderait par son engagement positive, à exprimer sa fidélité et sa foi.

« L’aveugle y alla donc, et il se lava ; quand il revint, il voyait. »  Ce n’est pas dans l’eau de la piscine qu’il était envoyé. En vérité, dans l’eau de Siloé, il s’est plongé en Jésus Christ, pour renaitre un homme de lumière.  Il est envoyé pour être envoyer. De temps en temps nous ne comprenons pas tout ce que le Seigneur nous demande, y compris le prophète Samuel, il avait peur. Si nous restons fidèles, et mettons en pratique tout ce dont le Seigneur nous enseigne, nous verrons en nous-même l’accomplissement de la volonté divine. Comme Marie, dans notre humilité, il faut apprendre à tout garder dans nos cœurs et méditer.

 

 L’homme qui était aveugle est guéri. Paradoxalement les savants qui était spirituellement aveugle l’a jeté en dehors de l’assemblé, avec la Lumière envoyée par le Père. Comme cet aveugle qui est capable de voir maintenant tout tel qu’il est, ne connaissait pas, Celui qui lui a donné la vue. Jésus reviendra encore une fois, vers lui, pour qu’il découvre la Lumière du monde, la source de sa lumière.  Les catéchumènes qui se préparent au baptême et les enfants qui devaient faire leur deuxième étape du baptême sont appelés avec cet aveugle à découvrir Celui qui leurs donne la vue, la foi. Nous les baptisés sommes invités à découvrir, comment Dieu se manifeste en ces enfants et ces catéchumènes.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article