Le 25 Février

Publié le 24 Février 2020

Texte de l'Évangile

(Mc 9,30-37): 

 

En partant de là, Jésus traversait la Galilée avec ses disciples, et il ne voulait pas qu'on le sache. Car il les instruisait en disant: «Le Fils de l'homme est livré aux mains des hommes; ils le tueront et, trois jours après sa mort, il ressuscitera». Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles et ils avaient peur de l'interroger.

Ils arrivèrent à Capharnaüm, et, une fois à la maison, Jésus leur demandait: «De quoi discutiez-vous en chemin?». Ils se taisaient, car, sur la route, ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand. S'étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit: «Si quelqu'un veut être le premier, qu'il soit le dernier de tous et le serviteur de tous». Prenant alors un enfant, il le plaça au milieu d'eux, l'embrassa, et leur dit: «Celui qui accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c'est moi qu'il accueille. Et celui qui m'accueille ne m'accueille pas moi, mais Celui qui m'a envoyé».

 

L’Application

 

Très souvent nous sommes déconnectés de l’enseignement du Seigneur et nous ne portons pas attentions à tout ce qu’Il nous enseigne. C’est pourquoi nous ignorons certains de ses enseignements très riches et profonds, qui nous fait vivre. Aujourd’hui Il partage avec nous l’économie du salut, révèle à ses disciples la volonté divine et sa disponibilité et son engagement. Il continue à nous parler.

L’homme cherche l’honneur et la gloire vient du monde, car il croit profondément que le plus il s’élève, le monde l’honorera et le glorifiera. Malheureusement il n’a pas compris que le monde appartient au Seigneur, au Créateur et la gloire de ce monde aussi appartient au Seigneur.  Tant qu’il n’apprenne pas à s’associer à la volonté divine, et dans son humilité, n’est pas prêt à partager avec le Seigneur, (dont tout qu’il a reçu, y compris la gloire du monde), il ressentira en lui, pour une éternité, le vide dans son intériorité que le Seigneur seul peut la remplir.

Dieu n’hésitera jamais de s’approcher à l’homme, car Il croit, tant que l’homme n’est pas capable de reconnaitre la vérité, il ne peut jamais se convertir. Sans la conversion, il ne sera pas possible que l’homme accepte la Croix qui l’amènera vers la résurrection.

 

 

«Le Fils de l'homme est livré aux mains des hommes»

 

Abbé Jordi PASCUAL i Bancells
(Salt, Girona, Espagne)

Aujourd'hui, l'Évangile nous apporte deux enseignements de Jésus qui sont étroitement liés. D'une part, le Seigneur nous annonce qu'«ils le tueront et, trois jours après sa mort, il ressuscitera» (Mc 9,31). C'est la volonté du Père à son égard: Il est venu au monde pour cela, Il veut nous libérer ainsi de notre esclavage du péché et de la mort éternelle; pour nous faire ainsi des fils de Dieu. Le dévouement du Seigneur au point de donner sa vie pour nous démontre l'infinité de l'amour de Dieu: un amour sans limite, un amour qui se contrefiche de s'abaisser à la folie et l'indignation de la croix.

C'est terrifiant d'entendre la réaction des apôtres, toujours occupés à se regarder eux-mêmes en négligeant d'apprendre du Maître: ils «ne comprenaient pas ces paroles» (Mc 9,32), car en route ils discutaient toujours qui d'entre eux serait le plus grand et au cas où eux aussi devraient y passer, ils ont peur de lui poser des questions.

Avec une douce patience, le Seigneur ajoute: il faut se faire le dernier et le serviteur de tous. Il faut accueillir le petit et le simple, car le Seigneur a voulu s'identifier à eux. Nous devons accueillir Jésus dans nos vies car c'est ainsi que nous ouvrons les portes à Dieu lui-même. C'est comme un programme de vie pour la route.

Ainsi l'explique le saint Curé d'Ars, Jean Baptiste Marie Vianney: «A chaque fois que nous pouvons renoncer à notre volonté pour faire celle des autres, quand notre conscience n'y est pas compromise, nous obtenons des grandes mérites que Dieu seul connaît». Jésus enseigne par ses paroles, mais surtout par ses œuvres. Ces apôtres, qui au début étaient incapables de comprendre, après la Croix et la Résurrection suivront les mêmes traces que leur Seigneur et leur Dieu. Et accompagnés par la Sainte Vierge, ils deviendront de plus en plus petits pour laisser Jésus grandir en eux et dans le monde.

 

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article