L'Assomption (messe du soir)

Publié le 14 Août 2019

En fêtant la fête de l’assomption, nous reconnaissons en Marie, celle qui a  inauguré le destin ouvert aux hommes par la résurrection de son Fils et anticipe ce qui deviendra la condition des sauvés à la fin des temps. Le OUI de Marie nous a aidés à découvrir l’économie du salut, la mort et la résurrection de son Fils et combien Dieu continue à nous aimer. Sa présence au pied de la croix nous console, à Cana nous donne l’espérance et à la fin au jour de la Pentecôte nous affirme sa participation à l’accomplissement de la volonté divine. Puisqu’elle était une femme fidèle à la Parole de Dieu et même dans son être ordinaire qu’elle était extraordinaire.

La fête de l’Assomption nous rappelle la reconnaissance de cette grande personnalité en Marie et dans la vie d’Eglise du Seigneur. Nous, tous les membres de cette Eglise sont appelé à reconnaitre son rôle d’intercession et son de médiatrice dans notre salut.   Cette reconnaissance en fait, vient de Dieu. Nous sommes reconnus par Dieu, lorsque nous nous donnons librement à l’accomplissement de sa volonté.  

Pour cela, il ne faut pas oublier l’histoire de salut et nous associer à ces merveilles que Dieu a faites pour nous. Nous participons encore à cette histoire et nous croyons que Dieu continue à faire ces merveilles à nos jours. « Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des parole qui lui furent dites de la part du Seigneur. »

Dans la foi, en Marie, nous trouvons notre espérance. La jeune fille qui courra vers sa cousine Elizabeth,  pour lui donner en coup de main, viendra vers nous, nous apporter le soutien nécessaire, pour que nous puissions, comme elle, participer au salut promis. Marie qui a reçu le fruit de l’Esprit saint, même avant la fête de la Pentecôte, nous affirme, par une vie ordinaire, nous pouvons nous aussi par notre fidélité à la Parole de Dieu, et par nos engagement positive à l’accomplissement de la volonté de Dieu, devenir comme elle, l’espérance du monde.

Marie représente une humanité sauvée. En elle notre humanité trouvera le chemin vers le salut. En imitant Marie, d’une manière radicale, nous pouvons répondre à l’exigence de Jésus, qui nous a appelé à être parfait. L’accomplissement de cette exigence se trouve dans la reconnaissance de Jésus en sa Mère, « Heureux plutôt ceux qui écoute la Parole de Dieu et qui la gardent. »

Reconnaissons-nous dans cette fête une humanité élevée en Marie qui est capable de recevoir la grâce de  Dieu dans sa perfection ? Dieu a élevé son humble servante et en elle toute l’Eglise sera. Cette élévation offerte à Marie, est symboliquement offerte à son Eglise, dont nous sommes membre. Avec Marie et l’Eglise du Seigneur, la promesse faite à Abraham, est une certitude pour toute humanité du jour.  Dans cet amour maternel de Marie, portons comme elle, le Christ dans notre rencontre humain, pour que tous ceux et celles qui viennent vers nous tressaillissent de la même joie de Jean Baptiste. Amen.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article