8ème Dimanche Ordinaire

Publié le 3 Mars 2019

La neutralité et vivre une vie sans préjugé, est presque impossible. L’homme a perdu le sens de parole et elle révèle sa force, sa vitalité, son esprit et son projet, donc à l’être le plus intime de l’homme. La parle décèle, en effet, le fond du cœur et le trahit là même où on prétend le cache. Il faut écouter l’autre, tel qu’il se présente. Ce n’est pas toujours le cas. C’est pourquoi je le dis et je le répète aujourd’hui, que nous voyons tout ce dont nous l’avons déjà vu et nous entendons tout ce dont nous avons déjà entendu.

C’est ainsi nous nous tombons dans une vie routine, en prenant le même chemin tous les jours, et en se comportant d’une manière répétitive. Si tout se passe bien, comme il faut, les actes rempli d’amour et de charité, pour nous et pour les autres, cette manière de vivre fera du bien et produira les fruits multicolore, car dans chaque individu, il y une particularité et nous trouverons l’unité dans nos diversité. Tous nous serons comme les bons arbres qui produisent les bons fruits.

L’homme dans sa faiblesse et dans sa limite, aimerait imiter les autres, les hommes et les femmes reconnus dans la société ou dans l’Eglise, sans reconnaitre les biens qu’il a déjà dans sa nature et tout ce dont il est capable d’apporter dans la société. Nous sommes tous riche, car nous sommes capables d’apporter. Nous sommes tous pauvres, car nous avons besoin des autres. Jésus nous invite à nous connaitre. La connaissance de soi, est l’essential pour connaitre les autres, qui nous entourent. Si nous ne sommes pas capables de nous connaitre, comment pouvons-nous reconnaitre les autres, et encore plus, le Dieu qui nous aime?

L’évangile du jour nous rappelle que nous sommes les enfants de Dieu, les bons arbres qui doivent donner les bons fruits.  Jésus nous dit qu’Il est notre Maître. Les disciples d’un bon maître doivent représenter ce maître et doivent toujours apprendre à vivre selon l’enseignement reçu de leur maître. Puisque Jésus est notre Maître, puisque son enseignement  est un commandement d’amour, nous les chrétiens sont appelés à être les signes visibles de l’amour divin. C’est dans cet amour divin où Jésus nous apprend à se connaitre, connaitre notre humanité qui est incarné dans sa divinité. C’est ainsi nous devenons les disciples du Seigneur et en même temps,  les maîtres qui transmettent tout ce dont nous avons appris du Seigneur.

Si le Seigneur nous a demandé d’être la lumière et le sel de la terre, parce qu’Il croit que nous avons l’habilité de l’être. Ce mercredi nous célébrerons le mercredi des cendres. Donc purifions notre conscience et remettons-nous sur le bon chemin. Que le Seigneur soit notre Berger et que nous soyons les brebis fidèles.

 

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article