L'homélie de ce dimanche

Publié le 10 Février 2019

« Me voici : envoi-moi » n’est pas une réponse dans l’arrogance, mais une réponse dans toute simplicité et disponibilité. On se dispose dans toute liberté DEVANT Dieu, y compris nos forces et nos limites. Dans cette disposition à la volonté divine, nous retrouverons la joie et la paix que l’homme a perdue dans la désobéissance de l’homme en Adam.  Dieu ne nous envoie pas tels que nous sommes. Il nous appelle, nous purifie, nous consacre et Il nous envoie vers le monde, dans notre propre monde, comme les véritables lumières qui brillent, pour que ce monde soit purifié, illuminé et consacré.  Dans cette consécration la création toute entière retrouvera son origine, comme Dieu l’a voulu dès le commencement.

Très souvent nous LE trouveront lorsque nous nous retrouvons seuls dans nos bateaux totalement vides, malgré un bon travail sincère et fidèle.  Pour notre propre étonnement, le conseil, le bon conseil ne viendra pas de la bouche d’un pécheur, plutôt de la bouche d’un charpentier. Pierre répondra sagement, « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre, mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. » Une confiance totale, c’est ainsi il se laissera  ouvert et accueillant pour que la providence divine l’embrasse.  Grâce à l’ouverture de l’Esprit, à l’écoute du Seigneur, et particulièrement grâce à  son engagement y compris ses risques, non seulement lui seul, mais aussi ses compagnons verrons devant leurs yeux la providence divine.  Dieu n’a pas voulu sauvé Pierre seul, Il a voulu que le monde soit sauvé à travers Pierre. Si nous sommes chrétiens, ce n’est pas pour nous-même, ou notre propre consolation, mais pour le monde entier.

La foi chrétienne nous invite à être disciple et suivre le Seigneur. Dans cet état de vie il y a trois éléments importants : la révélation divine, la connaissance de soi et la réponse positive ou engagement personnel. Dans toute la vocation chrétienne nous verrons ces éléments et ils sont inséparables. Cette rencontre avec le Seigneur nous aide non seulement découvrir Dieu et ses merveilles, mais également à nous connaitre et à reconnaître notre propre intériorité qui a besoin d’une purification. Elle nous purifie et transforme. Nous devenons dans notre humanité, capable de représenter la divinité. Autrement dire, nous apprenons à représenter Dieu par nos paroles et nos actes.

En conséquence, nous reconnaissons les œuvres de Dieu dans le cœur des hommes, ainsi toute rencontre humaine devient de facto une rencontre divine. Un respect pour l’autre et une révérence par excellence est accordée à tout homme, sans aucune discrimination. Dieu sera, Lui-même au cœur de nos rencontres.

Si Dieu a appelé Pierre à être pécheur des hommes, il nous appelle aujourd’hui chacun et chacune à participer à sa mission, une mission confiée personnellement, dans la famille comme un père, une mère, un frère ou une sœur, etc. Dans la paroisse ou dans la société, je fais mon propre devoir. Comme le prophète Isaïe, nous devons répondre positivement à son appel. Il a besoin de nous, besoin de toi et de moi. Disons ensemble dans notre humilité et sincérité, ‘me voici : envoie-moi.’ Amen.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article