Le 17 Février (Français)

Publié le 17 Février 2019

Dieu créa l’homme à son image. Pour mieux connaitre ce Dieu, il faut connaitre l’homme. Pour mieux connaitre l’homme, il faut se connaitre. Cette connaissance de soi, lui aidera non seulement à agir mieux envers lui-même, mais aussi à agir devant l’homme et  devant Dieu, son Créateur. Si l’homme s’arrive à se mettre devant cette vérité, la vérité de sa divinité dans son humanité, de son origine en Dieu, il mettra toute sa confiance en ce Dieu. Le prophète Jérémie nous dit, « Beni soit l’homme qui met sa foi dans le Seigneur, dont le Seigneur est la confiance. »

Je suis le ‘Chemin, la vérité et la vie’ a dit le Seigneur à Thomas. Dans cette vérité se trouve la résurrection et dans cette résurrection se trouve la vie qui se configure au Christ. C’est pourquoi nous nous appelons chrétiens et nous tirons notre identité en Christ le Sauveur. Nous sommes le peuple d’alliance, un peuple fidèle au commandement d’amour, un peuple synonyme avec l’espérance. Avec Dieu nous pouvons tout avoir et tout faire.

C’est dans cette fidélité et certitude que l’homme apprend à se donner et à partager. ‘Je suis pauvre’, ne se traduit pas comme je n’ai pas d’argent, plutôt, tout ce dont j’ai, il est pour tous. Je ne suis qu’un médiateur ou distributeur. Comme le serviteur qui a reçus cinq talents,  j’ai une obligation de les préserver et les multiplier. La richesse, y compris spirituelle, confié en nous, mérite une multiplication. Cette multiplication n’est possible que si nous apprenons à partager le peu que nous avons.

Nous ne pouvons pas non plus traduire cette pauvreté naïvement avec un simple partage. Cette pauvreté nous demande de faire confiance dans la providence divine. Elle nous invite à nous détacher de tout et à nous attacher au Seigneur. Tout vient du Seigneur et tout appartient au Seigneur, y compris notre être. Donner au Seigneur tout ce dont Il appartient. Voilà la justice et la fondation de la foi.

La folie du monde peut nous envahir et elle est capable de nous pousser à dire comme cette homme riche de la bible qui a dit, voilà tu as tout ce qu’il faut, repose toi. Cette dépendance aux choses matérielles nous apportera le malheur.  Jésus nous invite à la vigilance et à la bienveillance. Les moyens que Dieu nous dispose ne deviennent jamais nos maîtres. Que le Seigneur seul soit notre Maître et soyons les véritables disciples du Seigneur. Amen.

 

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article