Noël (Jour)

Publié le 25 Décembre 2018

‘Eclater en cris de joie, car votre Seigneur revient’, nous dit la première lecture et nous sommes dans la joie. Nous l’avons entendu et nous avons vu  le Seigneur que Dieu nous donne. Il est son Fils unique et Il va enlever les ténèbres et les ténèbres ne peuvent Le résister.

L’évangile de saint jean nous invite à regarder non seulement cet enfant, naïvement tout réduire dans sa naissance, mais aussi à découvrir dans cet Enfant la Verbe éternelle qui a animé la création dès le commencement et aussi son devenir. Cette Verbe vient habiter dans son peuple et lui apporter ses bienfaits. Elle est ainsi le dessein de Dieu qui habite en Dieu. L’Eglise universelle nous proclame que cette Verbe dans toute sa transcendance et sa gloire, s’est donc manifesté dans le monde, sa création, et dans son histoire. Nous sommes invités à adorer ce Dieu dans sa gloire qui se révèle en cette Enfant, dans sa totalité, une révélation complète et parfaite. Dans la foi et l’humilité nous comprendrons ce mystère petit-à-petit.

Pourquoi Dieu a voulu que son Fils vienne jusqu’à nous ? La finalité de l’incarnation se trouve dans les versés 12-13. Dieu veut faire de nous ses enfants et la venue de sa Parole sur terre n’a pas d’autre signification. Que les hommes en participant à l’humanité de Jésus, puissent participer à sa divinité par notre propre filiation ; Notre Père. Je serais votre Dieu et vous serais mon peuple.

En Jésus, nous sommes dans une parfaite communion avec le Père. Aujourd’hui nous n’avons besoin aucun d’autre médiateur, car Jésus le fait pour nous, pour une éternité. Dans l’histoire du salut, l’homme, même Moïse a caché son visage et Il n’a pas voulu voir la gloire de Dieu. Aujourd’hui ce rideau qui nous a séparés s’est détruit par l’Incarnation. Désormais Dieu va demeurer chez les hommes.  Voilà une nouvelle alliance s’installe et s’inaugure dans l’Incarnation.

Les événements qui ont précédés, comme annonciation et visitation, les témoignages du peuple, comme le cri de joie d’Elizabeth, de Jean Baptiste, le magnificat de Marie et le cantique de Zacharie, nous révèle encore une autre vérité : l’œuvre Trinitaire. Dieu envoie ses anges, l’Esprit Saint inspire, anime et sanctifie et le Fils est au centre dans ces événements, pourtant reste silencieux et active en faisant la volonté de son Père. Dans l’incarnation tous sont en œuvre et nous sommes invités à adorer cet Enfant dans la gloire la Trinité.   

Avec Jésus Le nouvel Adam, nous nous sommes nés, un nouveau peuple de la nouvelle alliance, un peuple fidèle, qui écoute la Parole de Dieu et met cette Parole en pratique. Nous sommes les croyants, certainement oui, mais soyons aussi pratiquants, car sans un engagement concret et positif, nous ne pouvons pas accueillir cet enfant. Nous l’avons bien accueilli dans les églises, dans nos rues en illuminant nos routes, en décorant nos maisons et en échangeant les cadeaux. Il faut L’accueillir, plutôt dans notre cœur, dans notre pensé et dans notre être.  Emmanuel, Dieu avec nous, Dieu veut demeurer en nous. Puisque nous avons reçus grâce après grâce en Jésus la lumière du monde, soyons de notre part la lumière du monde, car nous sommes les enfants de Dieu. Amen.

 

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article