Le 4ème Dimanche de l'Avent (Français)

Publié le 23 Décembre 2018

Nous entrons dans le quatrième dimanche d’Avent et nous avons Marie qui va nous aider à découvrir le Christ dans cet Enfant qui va naître, comme sa cousine Elizabeth a reconnu en Marie, la mère de Dieu. En regardant Marie, nous comprendrons ses marches quotidiennes  qui lui ont fait éclater de joie lorsqu’elle chantait le magnificat.

Marie a écouté la Parole, elle a cru à cette Parole Annoncée et s’engageait positivement, concrètement et empressement. Cette jeune fille se déplaçait le plus vite possible pour qu’Elizabeth ai la joie d’accueillir la mère de Dieu. Ce déplacement provoquait une rencontre et cette rencontre fait naître la joie. L’évangile du jour nous dit qu’elles sont toute les deux était animées par l’Esprit Saint. De Jérusalem, de temple, d’Zacharie  Dieu Lui-même a fait un déplacement en accordant une importance plus élevée à une petite maison de Galilée. Dans cette annonciation l’ange lui a dit qu’elle était gracieuse, pleine de grâce et elle l’entendra le même message de la buche d’Elizabeth.

Marie représente pour nous dans ce déplacement le véritable déplacement de l’arche d’alliance ‘la demeure de Dieu’ à Jérusalem et elle y restera comme l’arche d’autre fois, trois mois dans la maison de ses hôtes. Marie est la véritable demeure de Dieu. Dieu n’habitera plus un temple de pierre, mais des personnes vivantes. Nous sommes en tant que chrétiens appelés à prendre connaissance de cette demeure de Dieu en nous. Saint Paul nous dira que nous sommes le temple de l’Esprit Saint. Nous sommes envoyés dans ce monde comme les missionnaires qui annoncent par notre vie de témoignage, la Bonne Nouvelle de la présence divine.

Marie qui porte Jésus en elle, devient de facto pour nous l’Eucharistie, la demeure de Dieu. La salutation de Marie à fait naître en Jean la joie qu’Elizabeth ressentira fortement.  Cette rencontre a une ressemblance à notre rassemblement dominical. Nous sommes là ensembles pour célébrer l’Eucharistie et cette Eucharistie doit démarrer obligatoirement par une salutation salutaire qui doit faire bondir l’autre en joie.

Dans ces échanges de salutation nous ressentirons la présence de l’Esprit Saint qui nous rassemble et comme Elizabeth, nous reconnaitrons la mère de Dieu dans nos frères et sœurs, les envoyés du Père qui sont devant nous et avec nous. Nous sommes déjà dans la fête, le dimanche de rose qui mélange violet et blanc. Mes amis que cette visitation ne s’arrête pas ici dans l’église. Faisons-là revivre dans chaque rencontre humaine, à la maison, dans l’hôpital et dans la rue, etc par exemple.

Prions,

En ce dimanche, nous nous tournons vers toi Dieu notre Père. Tu nous fias de bonheur de nous visiter en ton Fils reçu dans cette Eucharistie. Rempli-nous de l’Esprit Saint pour qu’avec la Vierge et Elisabeth, nous puissions te rendre grâce par nos paroles et toute notre vie. Amen.

 

 

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article