Le 9 Septembre (Français)

Publié le 9 Septembre 2018

Jésus est en plein mouvement, de  son divinité qui est invisible vers son humanité qui s’exprime dans ce miracle, et particulièrement dans un pays étranger, un pays païen. Sa présence comme une lumière qui ne peut rester inaperçue, elle a fait bouger un monde tout entier et ils sont tous ensembles, amenèrent les malades vers le Seigneur.  Leur foi en Jésus Christ, le Sauveur du monde, a fait une supplication universelle, voire, toucher et transformer. Beaucoup d’expectations et d’attendes. Jésus voit non seulement les mouvements extérieurs, mais aussi les agissements intérieurs, particulièrement ceux des malades. Il y a une soif et une faim. Jésus prend ce malade appart de ces agissements et des bruits. Il  cherche un lieu de silence et un lieu de rencontre, pour que l’autre puisse avoir une rencontre personnelle avec le Seigneur.  

En levant ses yeux vers le Ciel, Il soupira. Ce souffle du Seigneur a son origine en son Père. Ce n’est plus Jésus seul en œuvre, c’est en union avec son Père qui donne la vie et libère cette personne de toute son infirmité. La libération que Dieu nous donne est une libération Trinitaire et missionnaire. Dieu travaille ensembles et en imitant ce Dieu, il faut apprendre  à travailler avec les autres. Dans notre engagement soit pastoral soit social, nous représentons l’Eglise universelle. Prenons consciences de cette vérité, que nos paroles et nos actes soient dignes de cette Eglise sainte et catholique.

Dieu travaille en nous et par nous. Il a besoin de nous et de notre générosité. Si tous les chrétiens s’engagent, selon notre vocation baptismale, les aveugles verront la lumière, les sourds entendront la Parole de Dieu, les boiteux bondiront comme un cerf. Avec Dieu nous pouvons rêver justement un désert où jaillira l’eau vive.

Dieu vient avec la revanche. Il vient pour enlever et faire disparaître le mal, l’injustice, l’aveuglement, dans ce monde qu’Il a créé. Dieu créa le monde et Il le trouva bon. Il est là pour rétablir sa bonté, son amour infini pour nous tous. Ouvrons-nous à cette espérance et exprimons notre foi dans le bon accueil, dans nos actes et dans nos parles qui sauvent le peuple.  Mes amis, if faut aller à l’écart, mettre les doigts dans les oreilles, toucher la langue, lever yeux au ciel, soupirer et prier. « Ouvre-toi » Ouvrons-nous à Dieu et aux autres. Que le Seigneur nous Bénisse. Amen.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article