Le 27 Septembre (Français)

Publié le 26 Septembre 2018

Texte de l'Évangile

(Lc 9,7-9): 

Hérode le tétrarque entendit parler de tout ce qui se passait, et il ne savait que penser. Car les uns disaient que Jean était ressuscité des morts; d'autres, qu'Élie était apparu; et d'autres, qu'un des anciens prophètes était ressuscité. Mais Hérode disait: «J'ai fait décapiter Jean; qui donc est celui-ci, dont j'entends dire de telles choses?». Et il cherchait à le voir.

 

L’Application

 

Tous parlent de Jésus et ses œuvres. Ils reconnaissent par ce regard porter sur Jésus, un Homme tout autre, qui a une puissance extraordinaire, agit comme un des grands prophètes qu’ils connaissent dans leur histoire. Même s’il soit vrai en Jésus, malheureusement tous ne franchirons pas de ce mur de la visibilité vers la vérité de l’invisibilité, la présence divine, Le Sauveur du monde.

Pourquoi ce paradoxe ? Simplement ils ne s’engagement pas comme Moïse qui savait s’avancer à découvrir le plus près possible, cette présence divine.  Hérode ne sortira pas de son palais et il n’a pas pu découvrir ou rencontrer ce Dieu qui l’aime. Il faut  sortir ou savoir déplacer pour mieux comprendre tout ce qui se passe autour de nous.

Je pense et je crois, mais ça ne nous suffit pas. Un chrétien s’engage par sa foi. S’il ne s’engage pas, il perdra certainement sa foi. Il faut reconnaitre que certaine culpabilité est bonne, si elle nous aide à grandir et à se convertir. Autrement, elle nous détruira. A quoi sert la foi, si elle ne produit aucun fruit ?  

«Et il cherchait à le voir»

Abbé Jorge R. BURGOS Rivera SBD 
(Cataño, Porto Rico)

Aujourd'hui, le texte de l'Évangile nous raconte qu'Hérode voulait rencontrer Jésus (cf. Lc 9,9). Son désir de voir Jésus est inspiré par la curiosité. On parlait beaucoup de Jésus à cause des miracles qu'Il effectuait sur son passage. Beaucoup de personnes parlaient de Lui. La façon de se comporter de Jésus rappelait au peuple la façon de se comporter des prophètes: Elie, Jean le Baptiste, etc. Mais en étant simple curiosité, ce désir ne transcende pas. A un tel point que lorsque Hérode le rencontre Il ne l'impressionne pas (cf. Lc 23,8-11). Son désir s'évanouit quand il se trouve face à face avec Lui, car Jésus refuse de répondre à ses questions. Le silence de Jésus confirme Hérode comme corrompu et dépravé. 

Comme Hérode, nous avons sûrement senti, à un moment donné, le désir de voir Jésus. Mais nous ne comptons plus sur Jésus en chair et en os comme Hérode, et pourtant nous comptons sur la présence de Jésus de plusieurs façons. Je veux vous parler de deux d'entre elles.

En premier lieu la tradition de l'Église a fait que le jeudi soit un jour par excellence pour voir Jésus dans l'Eucharistie. Beaucoup d'endroits exposent Jésus-Eucharistie. «L'adoration eucharistique est une manière essentielle d'être avec le Seigneur. Dans l'ostensoir est présent le vrai trésor, et Il nous attend toujours: Il n'est pas là pour Lui mais pour nous» (Benoît XVI). —Approche-toi de Lui afin que tu sois ébloui par sa présence.

En second lieu nous pouvons faire référence à la chanson populaire qui dit «Il est avec nous et nous ne le connaissons pas». Jésus est présent dans tant et tant de nos frères qui se trouvent marginalisés, qui souffrent et qui n'ont personne qui veuille d'eux. Dans son encyclique Dieu est amour, le pape Benoît XVI nous dit: «L'amour du prochain ancré dans l'amour de Dieu est avant tout une tâche pour chacun des fidèles, mais elle en est une également pour toute la communauté ecclésiastique». Ainsi donc, Jésus t'attend, avec ses bras grands ouverts dans les deux cas. Approche-toi!

 

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article