Pour la fête de la fondation de la congrégation (Laïc Claretain)

Publié le 15 Juillet 2018

Voici le message du Père Général 

 

Chaque année le 16 juillet nous invite à être sur la même longueur d’onde avec l’inspiration fondamentale  laquelle fut à l’origine de la Congrégation, en 1849. Notre humble début ne compta pas sur des possessions matérielles ou sur un grand nombre  de prédicateurs pour entreprendre « la grande œuvre » que commençait ce jour-là. Nous n’avons ni « argent ni or » (cf, Act. 3,6) pour assurer notre vie et mission, mais seulement l’esprit du Seigneur Ressuscité vivant dans nos vies comme le « feu de l’amour de Dieu ». 
C’est pourquoi, il ne faut pas s’alarmer au sujet du vieillissement naturel de no membres ou du besoin de fermer certaines missions, ou du nombre chaque fois en diminution dans certaines parties de la Congrégation.  Le danger réel se trouve lorsque le eu  de notre charisme est absent ou éteint chez le cœur  de nos membres, ou lorsque il ne brûle plus  chez la vie de nos communautés. Seulement ce feu de l’amour de Dieu en nous nourrira  notre vie communautaire et éveillera la semence vocationnelle dans le cœur de ceux à qui Dieu appelle à ambrasse la vie clarétaine. 
« La force d’une chaine est la force son chainon  le plus faible ».Notre Congrégation  est aussi forte comme la manière avec laquelle ses membres s’adonnent à l’œuvre de l’Esprit en eux. J’ai observé  un fait intéressant  dans les documentaires de National Geograpfic au sujet du comportement des lions. Rarement ils attaquent de front  une bande d’animaux forts. Normalement,  ils profitent des faibles et de ceux qui se trouvent éloignés de la bande après l’avoir dispersée. Souvent, nos frères, dont les 
cœurs  refroidissent  manque de contact avec la Parole et l’Eucharistie, et s’éloignent de la communauté deviennent des prises de l’ennemi qui rôde comme un lion rugissant  cherchant quelqu’un  à qui dévorer (cf, 1 P., 5, 8). 
Chacun e nous est appelé personnellement  à devenir un événement  de refondation  de la Congrégation. Il n peut pas exister aucun feu charismatique collectif  sans individus clarétains brulant et irradiant  la lumière. Rappelons-nous du destin des vierges qui  ne veillèrent sur l’huile de leurs lampes (cf. Mt. 25, 1-13) 
Prenons la décision de maintenir allumé  le feu du charisme en nous. A l’occasion de la journée de la Fondation je vous invite à contempler et à nous imaginer près de notre Fondateur dans la cellule de la Fondation. Claret, nous dirait, aussi que chacun  de nous est quelqu’un « à qui le Seigneur avait donné le même esprit qui me motiva » (Cf. Aut. 489). Comment comprends-tu cet esprit en toi ? Comment veux-tu exprimer ce cadeau dans ta circonstance concrète de la vie ? Qu’as-tu besoin de faire dans ta vie personnelle et dans ta communauté pour garder allumé le feu de l’amour ? 
Je vous invite, également, à rappeler  une fois de plus les paroles de l’Archange Gabriel à Marie : « L’Esprit Saint descendra  sur toi, et la puissance du Dieu Très-Haut se posera sur toi comme une nuée » (Lc 1, 35). Ce même Esprit vint sur Jésus lors de son Baptême, sur l’Église à la Pentecôte, sur cette petite communauté-là réunie  le 16 juillet, 1849 à Vic, et il continue  de nous couvrir, chacun d’entre-nous  de son ombre de conseil et connaissance, de zèle et passion, de sagesse et prophétisme. 
Que cet Esprit qui alimente ce feu en nous, incite notre créativité, pousse notre imagination, provoque  nos rêves afin que Dieu soit connu, aimé, servi et loué. 
Finalement, du 3 au 28 octobre, 2018 aura lieu la XV Assemblée Général Ordinaire du Synode des Évêques sur les Jeunes, la Foi et le Discernement Vocationnel.  Afin de n’être qu’un avec l’Église universelle et garder ce feu en flammes, je vous invite à que vous rejoigniez  ce que le XXV Document du Chapitre Général nous parle : « sortir à la rencontre, cheminer avec eux et faire en sorte qu’ils entendent  les appels de Jésus » (MS 68). Que le même Esprit continue de garder l’authenticité et la fidélité de chacun de nous au don reçu ainsi qu’à la mission qui nous a été confiée, parce que, c’est notre témoignage, et non pas le confort, ce qu’éveille et attire des nouvelles vocations (cf. le Pape François aux participants au Congrès organisé par la Pastorale de Vocations de la Conférence Épiscopale italienne, lequel Congrès eut lieu le  5 janvier, 2017) 
Je vous souhaite, à vous tous,  une fructueuse célébration de la journée de notre Fondation ! 
  
Mathew Vattamattam, CMF 
Supérieur Général 

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article