Le 17 Juin (Français)

Publié le 17 Juin 2018

En ce 11ème dimanche ordinaire nous nous contemplons sur le Royaume de Dieu que Dieu a déjà initié en Jésus Christ et continue à le construire à travers les hommes de bonne volonté. Jésus nous aide à le comprendre  et pour cela, il emploi les paraboles. Nous en avons deux.

Nous vivons dans un monde que l’homme veut tout maîtriser et tout savoir pour que dans cette maîtrise, il s’arrive à tout dominer. C’est ici paradoxalement Dieu intervient pour lui dire, il y a un mystère en soi et essai de le connaitre et maîtriser. La connaissance de soi peut l’aider à comprendre non seulement son origine, mais également les autres qui l’entourent. Cette connaissance de son propre intériorité l’amènera à découvrir les œuvres divines et son Royaume.

Jésus nous présente deux paraboles pour mieux comprendre son Royaume. La parabole de la semence nous montre que c’est Dieu qui sème. Les champs est notre cœur et tout ce qui est semé est la Parole de Dieu. Comme une graine de blé qui pousse jour et nuit, cette parole se fait grandir en nous petit-à-petit. Si nous arrivons à reconnaitre dans cette Parole semée en nous, particulièrement lors de notre baptême, nous prendrons soin d’elle et ferrons confiance dans cette Parole.

La deuxième parabole nous montre que la Parole qui est semée en nous, est comme une graine de moutarde qui est capable de se grandir en nous, comme un grand arbre. Tout commence par un regard, un geste, ou par une parole. S’il est selon la volonté divine, tout ce que Dieu a initié en nous, Il l’amènera vers son achèvement.

L’histoire du salut nous aide à comprendre cet accompagnement divin dans la vie quotidienne du peuple de Dieu. Ce Dieu qui l’a accompagné un peuple infidèle, nous accompagnera aussi. Il ferra lever en nous les prophètes et les sauveurs qui nous le représenterons dans notre vie quotidienne. La vie chrétienne est non seulement une vie de témoignage, mais aussi une vie représentative. Nous devons représenter ce Dieu de miséricorde et ce Dieu d’amour dans ce monde qui le cherche sans cesse.

Nous le savons comme saint Paul que cette vie est dure et difficile. C’est pourquoi Paul a voulu l’associer à son Créateur, Dieu. Il nous oriente vers ce Dieu qui nous aime. Il faut savoir faire plaisir à ce Dieu qui demeure en nous. Il faut le reconnaitre non seulement en nous, mais aussi dans le cœur de ce monde. Dieu créa le monde et Il le trouva bon. Il le trouve encore bon. Notre devoir chrétien nous oblige d’identifier ces petites moutardes qui poussent encore dans notre société, en toute discrétion.  Nous devons les veillez et soigner, pour qu’elle s’entende par tout et que ce monde vive dans la paix et dans la joie. Ne soyons pas découragés ou désespérés. En faisant confiance de ce Dieu et de son accompagnement, avançons nous, car le Royaume de Dieu, c’est ici, maintenant.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article