Le 1er Dimanche de Carême

Publié le 18 Février 2018

Dieu fait alliance, encore une fois, qui assure le peuple sa fidélité. Il renouvelle ses alliances avec tous ceux et celles qui ont avec Lui. Il ne veut pas perdre son peuple, nous confirme saint Jean dans son évangile. Nous voulons ou non, Dieu vient à la rencontre de son peuple. Il a toujours voulu d’être avec lui, pour que ce monde soit rempli de sa bonté et de sa générosité. Il créa le monde et Il le trouva bon, nous dit le livre de Genèse.

C’est dans cette générosité divine et dans son amour inépuisable que nous élevons notre voix vers ce Dieu en disant, rappelle-toi Seigneur ton amour et ta miséricorde. Ce cri du peuple est un signe d’espérance et de confiance. Dieu nous a appris à crier, crier vers Lui avec une certitude de son pardon. Il nous apprend à nous élever comme le fils prodigue, ‘je me lèverai et j’irais vers mon Père.’  Prions humblement, « Enseigne-moi Seigneur, ton chemin de vérité. » Que je revienne vers toi et que j’apprenne à faire confiance en toi.

D’où vient cette confiance ? C’est le baptême qui nous donne cette espérance de pardon et de réconciliation.’ Nous devenons chrétiens, un être totalement autre que nous voyons. Le premier dimanche de Carême nous demande de nous convertir. Pour moi personnellement, ce n’est pas laisser tomber tout ce que nous aimons. En vérité, c’est un appel à revenir à nos désirs, le désir divin, le bien de tous.  L’homme par sa propre nature cherche la vérité et la tentation est de nous arrêter devant la réalité, sans découvrir la vérité, la vérité de l’accompagnement divin.

Se convertir, c’est découvrir cette vérité, la proximité divine, Dieu avec nous. Le règne de Dieu est tout proche, nous dit le Seigneur. La conversion n’est pas simplement d’arrêter de faire le mal, de pensée mauvaise, etc., elle est plutôt rendre chez-toi, retrouver et reconnaître ton identité divine, vivre la toi-même comme un véritable homme par excellence, devenir un homme juste devant Dieu. Si tu ne connais pas cet ‘homme juste’, il faut regarder dans l’humanité de Jésus. Comme nous et avec nous, pourtant, Il est tout autre, Dieu tout puissant. Se convertir c’est simplement devenir HOMME.

Ce qui est demander dans le temps de Carême, c’est de redécouvrir que Dieu fait alliance avec les hommes. Il veut partager sa vie, la vie éternelle  avec sa création. Vivre le carême, ce n’est pas d’abord faire des sacrifices ou des mortifications ou des pénitences; c’est regarder vers ce Dieu, c’est prendre conscience de sa présence active en nous, de son engagement ferme dans notre vie quotidienne et de son amour indéfectible pour un peuple qui est habituellement infidèle. Si nous comprenons bien cela et si nous l’intégrons dans notre vie et la partageons avec nos frères et sœurs, notre carême sera rempli de cette présence de Dieu qui fait alliance en nous quotidiennement. Je vous souhaite un bon Carême.

 

 

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article