Mon Homélie

Publié le 21 Janvier 2018

Les lectures du jour nous invitent à nous convertir. La conversion est toujours vu comme une conversion de mal vers le bien, de violence vers la non-violence, de vengeance vers la réconciliation, etc. Pour les chrétiens, nous ne pouvons pas nous contenter avec ce langage ou politique de la vie. Notre conversion non pas simplement de mal vers le bien, mais de sois vers Dieu, le Soleil Eternal, la source de toute existence, vers la plénitude de la perfection de la sainteté.

Dans cette conversion, nous reconnaissons notre propre identité divine et notre lien perpétuel avec ce Soleil, la source de notre lumière, la Lumière du monde, le Christ. Nous reconnaissons en nous cette qualité de la lune qui reçoit sa luminosité de Soleil. Nous ne sommes pas la Lumière et nous ne sommes que porteurs de Sa Lumière.  Cette conversion nous aide à réduire  notre éloignement de soleil et nous amène vers une proximité que l’Incarnation à établis parmi nous, Emmanuelle, Dieu-avec-nous.

Si Dieu nous demande de nous convertir, c’est parce que Dieu a besoin de nous et Il fait confiance en nous. Nous reconnaissons ou non, Dieu reconnait en nous sa présence et sa divinité, 'Dieu nous créa à son image'. Il savait que le peuple de Ninive se convertira et c’est pourquoi Il a choisi Jonas. Un jour Jonas va  se convertir et découvrira lui-même cette miséricorde de Dieu. Puisque Dieu a fait confiance dans notre humanité, Il nous a envoyé son Fils unique, non pas pour nous juger, mais par Lui que le monde soit sauvé, nous dit saint Jean. Dieu continue à faire confiance et Il ne s’arrête pas nous envoyé Jonas.

Cette conversion nous transformera et nous aidera à agir comme Dieu. Comme Marie, qui a couru vers sa cousine, nous  devons nous précipiter vers tous ceux et celles qui ont besoin de nous. Pour que nous soyons disponibles aux autres, pour que notre service soit digne et véritable, nous devons nous purifier. ‘Si tu le veux, tu peux me purifier’, il faut savoir le dire dans la certitude. Il ne faut pas, surtout pas attendre pour demain. Comme le peuple de Ninive, nous devons découvrir cette miséricorde de Dieu et crier vers Lui, dans l’humilité et dans la certitude de son amour. Celui qui savait mourir pour nous, Il reviendra nous sauver.

S’Il vient aujourd’hui, ou maintenant, sommes-nous digne de l’accueillir dans notre cœur? Il a besoin de nous et Il nous appelle à nous transformer. « Venez à ma suite » et je vous rendrais fort et grand. Venez découvrez que Je suis plein d’amour et de miséricorde.

Nous nous rappelons cette miséricorde et tendresse divine et nous crions vers Lui, en disant, rappelle-Toi Seigneur, ta miséricorde et ta promesse. Aide-moi Seigneur à reconnaitre ton chemin et tes messagers. Que je ne fasse aucun mal à tes serviteurs et que j’arrive à les accueillir comme il faut. Une fois que je suis transformé, que je serais ce Jonas, ce Jérémie, Pierre et Paul. Envoi-moi Seigneur vers ce Ninive et que j’annonce cette Bonne Nouvelle de ta miséricorde et de pardon. Amen.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article