Le 5 Novembre (Français)

Publié le 4 Novembre 2017

Mon Homélie

 

Nous vivons dans un monde en peu trop ambitieux. L’homme en pleine liberté a choisi une vie de sauvage qui ne respecte personne que sa propre volonté ou son intérêt personnel, y compris les personnes en responsabilités.  Dans ce comportement, paradoxalement, nous choisissons la naissance et l’acceptons comme une réalité agréable et la mort, nous la souhaiterions éviter, au moins retarder. Le monde qui savait accueillir l’enfance et la jeunesse dans la joie, n’a pas encore appris à accueillir le vieillissement comme une étape de sagesse. Jésus nous voit et Il nous donne les conseils pour nous orienter vers son Père qui nous aime.

Le premier est ceux d’écouter la Parole de Dieu et mettre-la en pratique et d’être fidèle à cette Parole et à notre tradition. Le deuxième, est ceux d’un regard nouveau sur le monde.

Les écritures sacrées, les prophètes et les traditions nous racontent notre histoire, l’histoire du peuple d’Israël, l’histoire du salut. Nous découvrons dans cette histoire la fidélité divine. Elle nous assure et nous redit que nous pouvons toujours nous convertir. Dieu dans sa miséricorde nous accueillera sans aucune condition comme le père a accueilli le fils prodigue. Toutes les alliances étaient un nouveau départ pour ce peuple de Dieu et avec une nouvelle espérance. Lire cette Parole, relire cette histoire et écouter tout ce qu’elle nous enseigne, nous donnera une espérance inépuisable.  

 ‘Aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis’, nous enseigne un nouvel enseignement qui unisse le monde et le Ciel comme une seule entité. Jésus nous demande de regarder le monde comme un ciel sur la Terre, où Dieu veut rétablir son Royaume.  Notre adhérence au Royaume de Dieu, nous oblige de nous adresser à son Père, comme notre Père. Le Père de Jésus restera pour une éternité comme notre modèle par excellence. Puisque nous sommes ses enfants, Jésus nous demande de nous comporter dignement.

Comment pouvons-nous nous comporter dignement ? Premièrement, il faut que notre vie soit une vie de témoigne, qui pratique tout ce que nous enseignons aux autres. Nos paroles soient cohérentes avec nos actes.

Deuxième, si nous avons une responsabilité avec une autorité civile ou politique, ou spirituelle, elle n’est pas une autorité appropriée, mais une autorité confiée comme une mission, au service du peuple de Dieu.  Prenons consciences que nous ne sommes pas les propriétaires. N’oublions jamais que la finalité d’une autorité n’est pas au but de domination, mais au service. Soyons donc les serviteurs fidèles.

Cette fidélité à la Parole de Dieu, et une pratique évangélique,  nous rendra humbles et nous ne chercherons plus à apparaitre ou  l’honneur humaine. Comme une lumière qui brille, nous illuminerons le monde avec la Lumière du Christ. Nous ressentirons non seulement son accompagnement et nous deviendrons la demeure digne de Dieu. C’est ainsi nous serons la gloire divine, car le monde verra en nous l’espérance et l’image visible d’un Dieu invisible. Amen.

 

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article