La fête du Corps et du Sang du Seigneur

Publié le 18 Juin 2017

Homélie

 

L’Eglise universelle fête aujourd’hui la fête du Saint Sacrement, et ce jour-là beaucoup d’enfants font leur première communion. Le peuple d’Israël ont reçu le pain du ciel, non pas le pain qui donne la vie éternelle. Jésus nous a dit que tous ceux et celles qui mangent ce pain participeront à la vie éternelle. La vie éternelle est ‘connaitre le Père.’

Le corps du Christ nous aide à reconnaitre la présence divine dans notre vie et nous révèle le profond sentiment divin, combien Dieu aime d’être avec nous. Dans l’adoration du Saint Sacrement, nous exprimons notre amour pour le Seigneur.

Les miracles du Saint Sacrement nous aident à nous assurer la Trans-substantialisation du pain au Corps du Seigneur. Un véritable mystère que l’homme ne peut jamais le décoder. C’est dans la foi et dans la confiance que nous pouvons le comprendre. Pour le comprendre, il faut avoir un regard de foi, plein d’amour pour le Seigneur.

Si le Seigneur nous Le propose, ce n’est pas parce que nous sommes dignes, mais nous en avons besoin, dit le curé d’Arts. C’est par cette Eucharistie que l’Eglise est unie comme un seul corps du Christ. Saint Paul nous rappelle qu’en mangeant le même pain et buvant la même coupe, nous devons un seule peuple qui adore le Seul Dieu, vivant. Cette nourriture nous a unie au Christ et nous a configurés dans son affiliation à son Père.

Puisque l’homme est limité et sensible, Dieu nous a accordé cette nourriture spirituelle par laquelle l’homme peut accéder à la grâce qui nous rend digne à participer à l’Eucharistie. Dieu est devenu si proche et accessible que nous pouvons Le toucher et savourer. C’est triste et une chance que nous sommes entourées par un peuple qui a perdu le sens du sacré et la religiosité. J’aimerais que notre présence dans le monde soit un signe d’espérance pour les hommes de bonne volonté. Que nous soyons le sel qui préserve les valeurs évangélique et ajoute le goût d’espérance et que nous soyons cette lumière qui éclaircira le monde avec la sagesse divine. 

Manger son Corps et boire son Sang est devenir Lui-même, devenir les Christs qui donnent sa vie pour le salut du monde. C’est pourquoi le Seigneur demanda à ses disciples de célébrer l’Eucharistie qui nous transforme comme un peuple de Dieu, un peuple saint qui devient lui-même la nourriture spirituelle,  l’Eucharistie pour le salut du monde. « Faite-le en mémoire de moi »,  nous demande de partager ce Pain vivant à tous ceux et celle qui en ont besoin. Même si nous ne le méritons pas, nous reconnaissons que sans ce Pain, nous ne pouvons pas vivre.

La fête du Corps et du Sang du Seigneur nous rappelle, non seulement la quarante année de Marche du peuple de Dieu, la racine de foi, mais également,  la nouvelle alliance faite par le nouvel Adam, nouveau Moïse en Jésus Christ. Laissions-nous entrainer dans son mystère de vie. Partageons ce Pain et devenons l’Eucharistie pour nos frères et sœurs, Amen.


Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article