Le Vendredi Saint

Publié le 15 Avril 2017

Le vendredi saint, nous sommes invités à adorer la Croix, la Croix qui nous a sauvée. En fixant notre regard sur la croix et particulièrement le visage du Seigneur, nous pouvons facilement y découvrir même dans sa souffrance Jésus rende grâce à son Père. Il invite le disciple à accueillir sa mère et elle devient ainsi la mère du monde. Aujourd’hui elle nous invite à partager sa souffrance, la souffrance de toutes mères du monde qui portent en eux silencieusement la souffrance de l’humanité.

Dans le chemin il y avait beaucoup de rencontres,  Siméon de Cyrénéen, les femmes de Jérusalem, sa mère, ses disciples, etc. Jésus les a invités à découvrir la miséricorde divine. Dieu qui se donne pour le salut du monde, en son Fils Jésus Christ. Jésus a voulu aimé les siens et Il les a aimé jusqu’au bout. Voilà le fruit de nos péchés.

Jésus meurt sur la croix entre deux brigands. C’est l’heure des ténèbres, le paroxysme de la souffrance. Il ressent l’abandon, celui que nous connaissons aussi. Il pardonne à ses bourreaux. Sa mission divine est terminée : « Tout est accompli. »… « Mon Père, entre tes mains, je remets mon Esprit. » Avec une grande fierté Jésus remet sa vie en son Père. Il a sauvé le monde, et il a racheté le monde par sa Croix.

Comme saint Paul, nous mettons toute notre confiance dans cette Croix, la seule qui est capable de nous faire participer à la résurrection, la source de notre foi. Dieu nous sauve en Jésus Christ. Comment pouvons-nous ignorer cette Croix qui nous a sauvée ? Avec certitude et assurance avançons ensembles vers cette Croix. En unions avec l’Eglise universelle, les uns avec les autres, nous pouvons proclamer, « Victoire, tu régneras ! Ô Croix, tu nous sauveras. »

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article