5ème Dimanche de Carême

Publié le 2 Avril 2017

Mon Homélie 

 

La fête de Pâques nous approche et quarante jours de préparation vont se terminer dans quels que jours.  Que pouvons-nous apprendre de cet évangile ? Cet évangile nous fait apprendre deux choses importantes : Jésus est la résurrection et la Vie, et le deuxième la foi de Marie et Marthe. Comme d’habitude je vous invite à prendre un des personnages de ce récit pour que cet évangile soit  d’une aide  à nous ouvrir de notre enfermement personnel et de nos tombeaux social.  

Les disciples

Regardons les disciples et en particulier le comportement de Thomas.  Ils suivent le Seigneur fidèlement sans rien comprendre. Comme les disciples d’Emmaüs,  la sécheresse intérieure peut nous conduire en dehors de la ville ou elle peut nous forcer de nous enfermer en nous-mêmes.  Dans ce moment de sécheresse, nous devons d’être avec le Seigneur.   

Jésus s’adresse à ses disciples alors ouvertement. "A cause de vous, pour que vous croyiez." Ils sont impliqués dans la démarche de Jésus. Ils doivent en découvrir la raison. Ils doivent adhérer à sa volonté dans la foi. Ils doivent croire. Il faut croire.

Marthe et Marie

Si Marthe représente l’action, Marie représente la contemplation.  C’est Marthe qui prend l’initiative et elle a besoin de parler et de discuter avec le Seigneur. Pour Marie, elle n’en a pas besoin. Elle se jette à ses pieds avec une interrogation très personnelle mais profonde est sa foi, « Seigneur, si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort. » Dans son silence Seigneur participer à sa douleur et il pleure. Jean nous présente le visage humain de Jésus. Jésus participe à nos souffrances  et à nos peines. Même s’Il a pris son temps, Il est là avec elles. Il est avec nous.  Nous devons l’imiter. Comme lui, nous devons participer aux souffrances des nos frères et sœurs.

Lazare

Il représente notre enfermement humain qui cherche la liberté. La réponse du Seigneur est simple,  « Déliez-le, et laissez-le aller. » Il est venu pour nous libérer,  pour nous rendre la lumière. Il est notre Lumière.  La résurrection de Lazare est entourée d’une grande tendresse, d’amitié et de cordialité. "Celui que tu aimes", est-il dit à Jésus. Jésus nous aime. Chaque jour Il crie vers nous, « Lazare, viens dehors ! ». Nous devons nous sortir de notre égoïsme, d’individualisme, et d’arrogance.

La semaine dernière nous avons cherché l’identité de Jésus. Qui est-il pour moi ? D’une certaine façon, l’Incarnation devient tangible et prend tout son sens. Il est l’ami, l’homme qui pleure, en même temps qu’il est la Résurrection et la vie, parce que Dieu est amour ! Je crois Seigneur, Tu es notre résurrection.

Comme Saint Grégoire de Nazianze   nous pouvons prier ainsi, « Sur ta Parole trois parmi les morts sont vu la lumière : la fille du prince, l’enfant de la veuve et Lazare sorti du tombeau à demi décomposé. Fais que je sois le quatrième. »  Amen.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article