6ème Dimanche ordinaire

Publié le 12 Février 2017

 

Mon Homélie

 

S’il y a une chose que je trouve importante dans notre foi chrétienne est la proximité divine et la liberté humaine. Dieu reste avec nous, pourtant dans la discrétion. Puisqu’Il nous a créés  à son image, Il  nous accorde cette liberté de choix, où Dieu la respecte d’une manière radicale et parfaite. Dieu ne peut pas nous sauver contre notre volonté. Il nous propose l’eau et le feu, la vie et la mort, en même temps, maintenant c’est à nous de discerner et décider.  Si nous choisissons la vie et l’eau, il faut choisir son commandement avec. La première lecture nous dit que Dieu est grand et Il voit tout.

La fondation de la foi chrétienne et son engagement quotidien se basent sur deux piliers : la bonté de Dieu et sa volonté. L’homme qui a découvert cette bonté et qui en a goûté, cherchera toujours la volonté divine, car en accomplissant cette volonté, il retrouvera sa joie et son bonheur. Par conséquence, il sera heureux. C’est pourquoi nous voyons que les hommes de foi sont heureux et joyeux, même si les choses ne se tournement pas comme ils aimeraient l’avoir.

D’où vient cette sagesse ? Saint Paul nous dit, c’est le Seigneur qui nous donne cette sagesse de discernement, particulièrement à tous ceux et celles qui la cherche. Cette sagesse nous aide à voir tout ce qui est invisible. Comme saint Jean qui a vu le tombeau vide, et dans ce vide il a vu les singes de la résurrection, nous pouvons nous aussi découvrir la présence divine et ses œuvres dans notre société.

Ce discernement nous fait découvrir non seulement les œuvres de Dieu, mais aussi dans ces œuvres l’accomplissement de la Parole de Dieu, les Ecritures Sacrées et aussi toutes les prophéties. Marie a crue à cet accomplissement. Siméon dans le Temple a proclamé que Dieu a bien accomplis tout ce qu’Il a promis. Cette découverte nous renforce et nous rend ferme dans notre engagement et dans notre foi chrétienne.

C’est dans cette fermeté que Jésus nous demande « que notre ‘oui’ soit ‘oui’ et notre ‘no’ soit ‘no’. Choisir toujours le bien et rejeter systématiquement le mal. Dire oui pour la paix, la réconciliation et pour l’unité et dire non à la violence et la séparation. C’est pourquoi qu’il y a une exigence, une exigence qui est propre à notre nature, non seulement à la nature humaine, mais aussi à la nature divine : nous sommes les enfants de Dieu.

En tant qu’enfant de Dieu, il nous faut donc mettre l’amour la loi principale, comme fondement de tous nos actes et avoir pour norme la perfection de Dieu.  Que notre justice, nos comportements, notre fidélité à la Parole du Seigneur, nos pensées et nos actes, surpassent la sagesse des hommes et  que nous participions à la sagesse divine par laquelle nous montrerions au monde que nous sommes les enfants de Dieu qui s’aiment les uns les autres.  Amen.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article