5ème Dimanche ordinaire

Publié le 5 Février 2017

Texte de l'Évangile

(Mt 5,13-16):

«Vous êtes le sel de la terre. Si le sel se dénature, comment redeviendra-t-il du sel? Il n'est plus bon à rien: on le jette dehors et les gens le piétinent. Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. Et l'on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. De même, que votre lumière brille devant les hommes: alors en voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux».

 

Mon homélie

 

Aujourd’hui, le Seigneur nous invite à être sa lumière dans ce monde qui est dominé par les ténèbres.  Pour nous les chrétiens, Jésus est notre lumière. Comme la lune, qui reflète la lumière du soleil,  nous devons nous refléter de cette lumière, le Christ dans ce monde.

Le prophète Isaïe nous aide à comprendre comment pouvons-nous l’être. Si nous voulons d’être les lumières dans ce monde, nous devons nous mettre en pratique tout ce qu’il nous dit dans la première lecture, « Partager ton pain avec celui qui a faim, recueille chez toi le malheureux sans abri,……….Alors ta lumière jaillira comme l'aurore …..et la gloire du Seigneur t'accompagnera. »

Nous ne sommes pas appelé à porter notre propre lumière, mais celle du Christ ressuscité, celle d’espérance et de joie. Puisque nous représentons le Seigneur de miséricorde et de pardon, dans notre vie, nous devons rendre visible cet amour divin en nous aimant les uns les autres.  

Nous aimerons fixer nos regards vers le ciel, et tentons de chercher tout ce qui est capable de plaire le Seigneur. Or, la première lecture nous amène  vers le peuple de Dieu qui souffre et qui sont victimes de violence et de peine. Nous devons les apporter la libération, car notre Dieu est un Dieu qui libère le peuple.

Très souvent dans notre vie quotidienne, nous voulons vivre une vie seine, et de sainteté. Nous voulons décorer notre vie avec les vertus et de prière. Si une lampe est jolie et belle, c’est tant mieux, mais franchement, ce n’est pas la finalité de cette lampe. Ce qui est important et lui est demandé d’abord, c’est d’éclairer. Enlever les ombres et remplir la terre avec une espérance inépuisable du Seigneur qui lui fera vivre sa vie pleinement.

Quand le Seigneur nous dit que nous sommes le sel de la terre et la lumière du monde, il nous envoie comme les missionnaires qui  rendent une beauté à la vie des hommes en ajoutant en peu de sel de la présence du Seigneur, pour que les autres savourent sa générosité. Comme le sel, qui révèle le goût qui se cache dans le repas, nous devons rendre visible cette présence de Dieu dans leur vie quotidienne.  Comme la lumière, nous éclairons et montrons au monde que l’amour et le pardon existent encore. Par cette lumière du Christ nous assurons au monde qu’il ne devait pas désespérer.  Dieu est avec nous.

Aujourd’hui, on est appelé à être ce sel qui donne saveur et cette lumière qui attire le monde vers Dieu. Que nous les soyons. Amen.


Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article