2ème Dimanche de l'Avent

Publié le 3 Décembre 2016

Texte de l'Évangile

(Mt 3,1-12): 

 

En ces jours-là, paraît Jean le Baptiste, qui proclame dans le désert de Judée: «Convertissez-vous, car le Royaume des cieux est tout proche». Jean est celui que désignait la parole transmise par le prophète Isaïe: «A travers le désert, une voix crie: Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route». Jean portait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins; il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. Alors Jérusalem, toute la Judée et toute la région du Jourdain venaient à lui, et ils se faisaient baptiser par lui dans le Jourdain en reconnaissant leurs péchés.

Voyant des pharisiens et des sadducéens venir en grand nombre à ce baptême, il leur dit: «Engeance de vipères! Qui vous a appris à fuir la colère qui vient? Produisez donc un fruit qui exprime votre conversion, et n'allez pas dire en vous-mêmes: ‘Nous avons Abraham pour père’; car, je vous le dis: avec les pierres que voici, Dieu peut faire surgir des enfants à Abraham. Déjà la cognée se trouve à la racine des arbres : tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu. Moi, je vous baptise dans l'eau, pour vous amener à la conversion. Mais celui qui vient derrière moi est plus fort que moi, et je ne suis pas digne de lui retirer ses sandales. Lui vous baptisera dans l'Esprit Saint et dans le feu; il tient la pelle à vanner dans sa main, il va nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera le grain dans son grenier. Quant à la paille, il la brûlera dans un feu qui ne s'éteint pas».

 

Homélie

 

 

La semaine dernière nous avons médité en veillant et priant.  Cette contemplation de la Parole de Dieu nous amène vers la deuxième semaine, avec le thème, ‘la conversion’.  Cette conversion et réconciliation avec Dieu nous amènera vers la terre promise, la terre que le prophète Isaïe a rêvé : « Il n’y aura plus de mal ni de corruption sur toute ma montage sainte ;»  Nous marchons avec espérance vers cette promesse faite à son peule, un monde nouveau, un homme nouveau, tout renouvelé et transformé.

Même si nous ne voyons rien de nouveauté, rien des choses exceptionnelles, nous nous espérons en nous appuyant aux écritures sacrées, à la tradition et l’histoire du peuple d’Israël, à l’expérience des saints du jour et aussi en regardant tout avec un regard de foi. La conversion nous demande de nous remettre encore une fois avec Joseph et Marie vers Bethlehem, sans savoir tout ce qui va se passer et tout ce qui va arriver.  Dans cette précarité et incertitude, il y a pourtant une assurance divine, (ce jour-là, la racine de Jessé sera dressée comme un étendard pour les peuples, les nations la chercherons, et la gloire sera sa demeure.) un accompagnement prophétique est annoncé.

Dans cette semaine nous mettrons la conversion et la réconciliation en œuvre d’une manière radicale et parfaite. Ecoutons Jean le Baptiste, le plus grand parmi des prophètes qui sont né sur la terre.  « Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits se sentiers. »  La préparation demande de nous remettre droit comme Dieu a voulu dès le commencement de la création : que l’homme s’arrive à  se dialoguer avec Dieu face-à-face, à comprendre tout ce qu’Il nous dira et à se mettre debout libre devant ce Dieu qui l’aime.

Comme ces Pharisiens et Sadducéens qui s’approchaient  Jean de Baptiste à Jourdain, nous devons nous avancer vers le Seigneur et écouter tout ce qu’il nous dira à travers de ce grand prophète. « Engeance de vipères ! Qui vous a appris à fuir la colère qui vient ? Produisez donc un fruit digne de la conversion. »  « Déjà la cognée se trouve à la racine des arbres : tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu. »

L’Avent est un temps  d’attente joyeuse mais aussi d’anticipation joyeuse qui demande une conversion. Dans cette conversion, ne nous contentons pas de n’avoir fait aucun mal, mais faisons du bien.  Devant ce monde nous sommes comme ce fils de Jessé, qui restait inconnu non seulement au monde, mais aussi à son Père. Ne soyons pas découragés, dans cette conversion, un jour ils nous découvrirons, ‘beau et belle’ et le Seigneur nous retrouvera digne et juste.  Amen. 

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article