Le 7 Octobre

Publié le 6 Octobre 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Luc 11,15-26.


En ce temps-là, comme Jésus avait expulsé un démon, certains dirent : « C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. »
D’autres, pour le mettre à l’épreuve, cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel.
Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : « Tout royaume divisé contre lui-même devient désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres.
Si Satan, lui aussi, est divisé contre lui-même, comment son royaume tiendra-t-il ? Vous dites en effet que c’est par Béelzéboul que j’expulse les démons.
Mais si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? Dès lors, ils seront eux-mêmes vos juges.
En revanche, si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous.
Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité.
Mais si un plus fort survient et triomphe de lui, il lui enlève son armement auquel il se fiait, et il distribue tout ce dont il l’a dépouillé.
Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. »
Quand l’esprit impur est sorti de l’homme, il parcourt des lieux arides en cherchant où se reposer. Et il ne trouve pas. Alors il se dit : “Je vais retourner dans ma maison, d’où je suis sorti.”
En arrivant, il la trouve balayée et bien rangée.
Alors il s’en va, et il prend d’autres esprits encore plus mauvais que lui, au nombre de sept ; ils entrent et s’y installent. Ainsi, l’état de cet homme-là est pire à la fin qu’au début. »

Commentaire du jour


Saint Bonaventure (1221-1274), franciscain, docteur de l'Église
Vie de saint François, Legenda major, ch. 12 (trad. Vorreux, Éds franciscaines 1951, p. 675)

« Si c'est par l'Esprit de Dieu que j'expulse les démons, c'est donc que le règne de Dieu est survenu pour vous » (Mt 12,28)

Dans chacune de ses démarches, François était assisté par « l'Esprit du Seigneur », dont il avait reçu « l'onction et la mission » (Is 61,1) et par « le Christ, puissance et sagesse de Dieu » (1Co 1,24)... Sa parole était un feu ardent, pénétrant jusqu'au fond des cœurs, et remplissait d'admiration tous ses auditeurs, car elle ne faisait pas étalage d'ornements inventés par une intelligence humaine, mais ne répandait que le parfum de vérités révélées par Dieu.

On s'en aperçut bien un jour où, devant prêcher en présence du pape et de ses cardinaux..., il avait appris par cœur un sermon soigneusement composé ; mais une fois debout au milieu de l'assemblée..., il l'oublia entièrement sans en pouvoir retrouver un seul mot. Il avoua le fait humblement, se recueillit pour invoquer la grâce de l'Esprit Saint et trouva aussitôt une éloquence si persuasive, si puissante sur l'âme de ses auditeurs illustres, que cette évidence éclatait à tous les yeux : ce n'était plus lui qui parlait, mais l'Esprit du Seigneur...

Il n'avait pas pour habitude de caresser les vices des grands, mais d'y porter le fer ; ni de traiter avec ménagements la vie des pécheurs, mais de leur asséner des admonestations sévères. Il s'en prenait aux grands et aux petits avec la même vigueur et trouvait la même joie à s'adresser à de petits groupes qu'à des auditoires immenses. Hommes et femmes, jeunes et vieux, couraient voir et entendre cet homme nouveau envoyé du ciel ; il parcourait les provinces, annonçant avec ardeur la bonne nouvelle, « avec l'aide du Seigneur qui, à renfort de miracles, confirmait sa doctrine » (Mc 16,20). « Au nom du Seigneur », en effet, ce héraut de la vérité « chassait les démons et guérissait les malades » (Mc 16,17; 6,13).

In English

Scripture: Luke 11:15-26

15 But some of them said, "He casts out demons by Beelzebul, the prince of demons"; 16 while others, to test him, sought from him a sign from heaven. 17 But he, knowing their thoughts, said to them, "Every kingdom divided against itself is laid waste, and a divided household falls. 18 And if Satan also is divided against himself, how will his kingdom stand? For you say that I cast out demons by Beelzebul. 19 And if I cast out demons by Beelzebul, by whom do your sons cast them out? Therefore they shall be your judges. 20 But if it is by the finger of God that I cast out demons, then the kingdom of God has come upon you. 21 When a strong man, fully armed, guards his own palace, his goods are in peace; 22 but when one stronger than he assails him and overcomes him, he takes away his armor in which he trusted, and divides his spoil. 23 He who is not with me is against me, and he who does not gather with me scatters. 24 "When the unclean spirit has gone out of a man, he passes through waterless places seeking rest; and finding none he says, `I will return to my house from which I came.' 25 And when he comes he finds it swept and put in order. 26 Then he goes and brings seven other spirits more evil than himself, and they enter and dwell there; and the last state of that man becomes worse than the first.

Commentary of the day


Saint Bonaventure (1221-1274), Franciscan, Doctor of the Church
Life of Saint Francis, Legenda major, ch. 12 (©Classics of Western spirituality)

“ If it is by the Spirit of God that I drive out demons, then the Kingdom of God has come upon you ” (Mt 12,28)

“The Spirit of the Lord” who had “anointed and sent” (Is 61,1) him and also “Christ, the power and the wisdom of God” (1Cor 1,24) were with their servant Francis wherever he went... For his word was like a burning fire

penetrating the innermost depths of the heart; and it filled the minds of all

with admiration, since it made no pretense at the elegance of human composition but exuded the perfume of divine revelation.

Once when he was to preach in the presence of the pope and cardinals... he memorized a sermon which he had carefully composed. When he stood in their midst... he went completely blank and was unable to say anything at all. This he admitted to them in true humility and directed himself to invoke ­the grace of the Holy Spirit. Suddenly he began to overflow with such effective eloquence and to move the those high-ranking men to compunction with such power that it was clearly evident it was not he, but the the Lord who was speaking...

He did not know how to touch the faults of others gingerly but only how to lance them; nor did he foster the habits of sinners but struck at them with harsh reproaches. He used to speak with the same firmness of mind to the great and the small and with the same joy of spirit to a few or to many. People of every age and hastened to see and hear this new man sent to the world heaven. Traveling through various regions, he preached the Gospel with burning love, “As the Lord worked with him and confirmed his preaching with the signs that followed” (Mk 16,20). For in the power of “the name of God,” this herald of truth “cast out devils and healed the sick” (Mk 16,17 ; 6 13).

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article