Le 25 Octobre

Publié le 24 Octobre 2016

Texte de l'Évangile

(Lc 13,18-21): 

Jésus disait : «A quoi le règne de Dieu est-il comparable, à quoi vais-je le comparer? Il est comparable à une graine de moutarde qu'un homme a jetée dans son jardin. Elle a poussé, elle est devenue un arbre, et les oiseaux du ciel ont fait leur nid dans ses branches». Il dit encore: «A quoi vais-je comparer le règne de Dieu? Il est comparable à du levain qu'une femme enfouit dans trois grandes mesures de farine, jusqu'à ce que toute la pâte ait levé».

 

«A quoi le règne de Dieu est-il comparable, à quoi vais-je le comparer?»

+ Abbé Francisco Lucas MATEO Seco 
(Pamplona, Navarra, Espagne)

Aujourd'hui, à travers deux paraboles, le texte de l'Évangile mets devant nous deux caractéristiques du Royaume de Dieu: c'est quelque chose qui grandit lentement -comme une graine de moutarde- mais qui devient tellement grande qu'elle sert d'abri aux oiseaux du ciel. Ainsi le disait Tertullien: «Nous sommes d'hier, et déjà nous avons rempli la terre». Avec cette parabole, le Seigneur nous exhorte à la patience, au courage et à l'espérance. Ces vertus sont particulièrement nécessaires à tous ceux qui se consacrent à la propagation du Royaume des Cieux. Il faut être patient et attendre que le grain semé, avec la grâce de Dieu, avec la collaboration humaine, grandisse en prenant racine en profondeur dans la bonne terre et pousse peu à peu jusqu'à devenir un arbre. Il faut, tout d'abord, avoir la foi dans la vertu -la fécondité- contenue dans la graine du Royaume de Dieu. Cette graine est la Parole, qui est aussi l'Eucharistie, qui est semée en nous par la sainte communion. Notre Seigneur Jésus Christ se comparait lui-même au «(…) grain de blé tombé en terre (...) s'il meurt, il porte beaucoup de fruit» (Jn 12,24).

Jésus poursuit en disant que le Royaume des Cieux, est semblable au «levain qu'une femme enfouit dans trois grandes mesures de farine, jusqu'à ce que toute la pâte ait levé» (Lc 13,21). Ici aussi on parle de la capacité de la levure à faire lever toute la pâte. C'est à ceci qu'on fait allusion dans l'ancien testament quand on parle du "reste d'Israel": "le reste" devra sauver et faire lever tout le peuple. En poursuivant avec la parabole, il est uniquement nécessaire que la levure soit à l'intérieur de la pâte, qu'elle soit parmi le peuple, qu'elle soit comme le sel, capable de préserver de la pourriture mais aussi de bien assaisonner les aliments (cf. Mt 5,13). Il faut du temps également pour que la levure puisse faire de l'effet. 

Ces paraboles nous encouragent à la patience et à l'espérance certaine, ce sont des paraboles qui font allusion au Royaume de Dieu et à l'Église, et qui s'appliquent également à la croissance de ce même Royaume à l'intérieur de chacun de nous.

 

 

 

In English

 

Scripture:  Luke 13:18-21 

18 He said therefore, "What is the kingdom of God like? And to what shall I compare it? 19 It is like a grain of mustard seed which a man took and sowed in his garden; and it grew and became a tree, and the birds of the air made nests in its branches." 20 And again he said, "To what shall I compare the kingdom of God? 21 It is like leaven which a woman took and hid in three measures of flour, till it was all leavened."

 

The contemplation

 

The Kingdom of God is the place where God takes the centre and the priority of every being. Just like a modern worldly concept of a ‘king’ that Pilot had justly doubted but believed in Christ, (because the manner Jesus Himself comported in His ministry,) we apply it, in its perfection of a kingship of love and mercy, which goes beyond any human intelligence to penetrate and decode it for our understanding. Even the choice of death on the Cross still remains a mystery for human wisdom.  Without understanding this Kingship of God in Christ, we can never understand the Kingdom of God. It is in Christ we are called to discover this Kingship and it is only He can help us to understand this mystery of God’s Kingdom.

It is just like the Faith which we have received from God which is capable of transforming our very being and priorities of life, the Kingdom of God begins in, not in a triumphal acclamation or proclamation, but in silence, fully rooted in the Divine love, filled with mercy and compassion, ‘tout discrete’ even the receiver or the participant himself or herself will discover later, very late, when he or she is, to an extent transformed by this Kingdom, to be visible for the self and for the other. All we need is patience and allow God to act in us, in His own rhythm and time. The three important words to retain of today’s gospel may be, ‘humility, hidden and permanent development.’ However it is important that we receive the seed or the leaven that God so desires to put in our intelligence and particularly in our hearts.  

 

Daily Quote from the early church fathers: 

The Word of God operates in us like leaven, by Cyril of Alexandria (376-444 AD)

"The leaven is small in quantity, yet it immediately seizes the whole mass and quickly communicates its own properties to it. The Word of God operates in us in a similar manner. When it is admitted within us, it makes us holy and without blame. By pervading our mind and heart, it makes us spiritual. Paul says, 'Our whole body and spirit and soul may be kept blameless in the day of our Lord Jesus Christ' (1 Thessalonians 5:23). The God of all clearly shows that the divine Word is poured out even into the depth of our understanding... We receive the rational and divine leaven in our mind. We understand that by this precious, holy and pure leaven, we may be found spiritually unleavened and have none of the wickedness of the world, but rather be pure, holy partakers of Christ." (excerpt from COMMENTARY ON LUKE, HOMILY 96)

 

 

 

 

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article