Le 17 Octobre

Publié le 16 Octobre 2016

Évangile de Jésus Christ selon
 12,13-21.  saint Luc


En ce temps-là, du milieu de la foule, quelqu’un demanda à Jésus : « Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage. »
Jésus lui répondit : « Homme, qui donc m’a établi pour être votre juge ou l’arbitre de vos partages ? »
Puis, s’adressant à tous : « Gardez-vous bien de toute avidité, car la vie de quelqu’un, même dans l’abondance, ne dépend pas de ce qu’il possède. »
Et il leur dit cette parabole : « Il y avait un homme riche, dont le domaine avait bien rapporté.
Il se demandait : “Que vais-je faire ? Car je n’ai pas de place pour mettre ma récolte.”
Puis il se dit : “Voici ce que je vais faire : je vais démolir mes greniers, j’en construirai de plus grands et j’y mettrai tout mon blé et tous mes biens.
Alors je me dirai à moi-même : Te voilà donc avec de nombreux biens à ta disposition, pour de nombreuses années. Repose-toi, mange, bois, jouis de l’existence.”
Mais Dieu lui dit : “Tu es fou : cette nuit même, on va te redemander ta vie. Et ce que tu auras accumulé, qui l’aura ?”
Voilà ce qui arrive à celui qui amasse pour lui-même, au lieu d’être riche en vue de Dieu. »

 

Commentaire du jour 


Saint Augustin (354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église 
Sermon 34 : sur le Ps 149

« Etre riche en vue de Dieu »

    Frères, examinez avec soin vos demeures intérieures, ouvrez les yeux et considérez votre capital d'amour, et puis augmentez la somme que vous aurez découvert en vous-mêmes. Veillez sur ce trésor afin d'être riches intérieurement. On dit chers les biens qui ont un grand prix et avec raison... Mais quoi de plus cher que l'amour, mes frères ? À votre avis, quel en est le prix ? Et comment le payer ? Le prix d'une terre, celui du blé, c'est ton argent ; le prix d'une perle, c'est ton or ; mais le prix de ton amour, c'est toi-même. Si tu veux acheter un champ, un bijou, une bête, tu cherches les fonds nécessaires, tu regardes autour de toi. Mais si tu désires posséder l'amour, ne cherche que toi-même, c'est toi-même qu'il faut trouver. 

    Que crains-tu en te donnant ? De te perdre ? Au contraire c'est en refusant de te donner que tu te perds. L'Amour lui-même s'exprime par la bouche de la Sagesse et apaise d'un mot le désarroi où te jetait cette parole : « Donne-toi toi-même ! » Si quelqu'un voulait te vendre un terrain, il te dirait : « Donne-moi ton argent » ou pour autre chose : « Donne-moi ta monnaie ». Écoute ce que te dit l'Amour, par la bouche de la Sagesse : « Mon enfant, donne-moi ton cœur » (Pr 23,26). Ton cœur était mal quand il était à toi, quand il était en toi ; tu étais la proie de futilités, voire de passions mauvaises. Ôte-le de là ! Où le porter ? Où l'offrir ? « Mon fils, donne-moi ton cœur ! » dit la Sagesse. Qu'il soit à moi, et tu ne le perdras pas... 

   « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée » (Mt 22,37)... Celui qui t'a créé te veut tout entier.

 

In English

 

Scripture:  Luke 12:13-21

13 One of the multitude said to him, "Teacher, bid my brother divide the inheritance with me." 14 But he said to him, "Man, who made me a judge or divider over you?" 15 And he said to them, "Take heed, and beware of all covetousness; for a man's life does not consist in the abundance of his possessions." 16 And he told them a parable, saying, "The land of a rich man brought forth plentifully; 17 and he thought to himself, `What shall I do, for I have nowhere to store my crops?' 18 And he said, `I will do this: I will pull down my barns, and build larger ones; and there I will store all my grain and my goods. 19 And I will say to my soul, Soul, you have ample goods laid up for many years; take your ease, eat, drink, be merry.' 20 But God said to him, `Fool! This night your soul is required of you; and the things you have prepared, whose will they be?' 21 So is he who lays up treasure for himself, and is not rich toward God."

 

 

Commentary of the day 


Saint Augustine (354-430), Bishop of Hippo (North Africa) and Doctor of the Church 
Sermon 34: on Ps 149

"Be rich in what matters to God"

Brethren, carefully inspect the place where you dwell interiorly; open your eyes and consider the capital of your love; then increase whatever sum you discover within yourselves. Keep watch over this treasure so that you may become wealthy within. Goods of great price are called ‘dear’, and with good reason… But what could be more dear than love, my brothers? What is its cost, in your opinion? And how are you to pay it? The cost of land or wheat is your silver; the cost of a pearl is your gold; but the cost of your love is you yourself. If you want to buy a field, a jewel, an animal, you seek the necessary means, you look around you. But if you want to possess love, look no further than yourself: it is yourself you must find.

What are you afraid of in giving yourself? Of losing yourself? To the contrary, it is by refusing to give yourself that you lose yourself. Love itself speaks through the mouth of Wisdom and calms with one word the confusion into which this saying threw you: “Give of your own self!” If someone had wanted to sell you a piece of land, he would say to you: “Give me your silver” or, for some other thing: “Give me your cash.” Now listen to what Love says to you through the mouth of Wisdom: “My child, give me your heart” (Pr.23,26). Your heart was in a bad way when it was your own, when it was in your own hands. You were a prey to emptiness, not to speak of evil passions. Remove it from all such things! Where will you take it? Where offer it? “My son, give me your heart!” says Wisdom. Let it only come to me and you will not lose it…

     "You shall love the Lord your God with all your heart, with all your soul, and with all your mind," (Mt 22,37)...
He who created you desires the whole of you.

 

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article