Le 10 Octobre

Publié le 9 Octobre 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Luc 11,29-32.


En ce temps-là, comme les foules s’amassaient, Jésus se mit à dire : « Cette génération est une génération mauvaise : elle cherche un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que le signe de Jonas.
Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ; il en sera de même avec le Fils de l’homme pour cette génération.
Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que les hommes de cette génération, et elle les condamnera. En effet, elle est venue des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon.
Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas. »

Le message

Nous cherchons les signes, et ces singes nous affirment tout ce que nous croyons et ils nous assurent en nous donnant l’espérance. Dieu nous donne toujours les signes, les signes vivants autour de nous. Les événements qui se passent, les rencontres humaines, même les choses matérielles nous communiquent un message important, un message purement divin. Seulement un homme de foi sera capable de nous interpréter ces messages. Pour cette ‘génération mauvaise’ le Seigneur donne le signe de la conversion de Ninive et de Jonas. Elle est mauvaise car elle cherche la mer dans la mer, la forêt dans la forêt. Elle voit déjà certaine merveille devant elle, pourtant elle se refuse de croire. Gardons fidèlement ce message de conversion, mettons-la en pratique et nous verrons les singes devant nous.

Commentaire du jour


Saint Grégoire de Nysse (v. 335-395), moine et évêque
Homélie 1 sur le Cantique des cantiques (trad. Migne 1992, p.40 rev.)

« Il y a ici bien plus que Salomon »

Le texte du Cantique des cantiques de Salomon présente l'âme comme une fiancée, parée pour une union incorporelle, spirituelle et sans souillure avec Dieu. Celui qui « veut que tous les hommes soient sauvés et viennent à la connaissance de la vérité » (1Tm 2,4) expose là le moyen le plus achevé, le moyen bienheureux d'être sauvé, j'entends celui qui passe par l'amour. Certains peuvent aussi trouver le salut dans la crainte : à considérer les châtiments qui nous menacent dans la géhenne, nous nous gardons du mal. Il en est également qui mènent une vie de droiture et de vertu parce qu'ils espèrent le salaire réservé à ceux dont l'existence a été pieuse : ils agissent ainsi non par amour du bien, mais avec l'espoir d'être récompensés.

Or, pour s'élancer vers la perfection, on commence par chasser la crainte de son âme ; c'est éprouver un sentiment servile que de ne pas être attaché à son maître par amour... On aime « de tout son cœur, de toute son âme, de toutes ses forces » (Mc 12,30) non pas un des dons dont on est gratifié, mais celui-là même qui est la source de ces biens. Telle doit donc être l'âme d'après ce que dit Salomon...

Crois-tu que j'évoque Salomon, le fils de Bersabée qui sur la montagne a offert mille bœufs et qui, sur les conseils de sa femme étrangère, a commis un péché ? Non. Je pense à un autre Salomon, qui est lui aussi né de la semence de David selon la chair ; il a pour nom « paix » [le nom de Salomon veut dire « homme de paix » (1 Ch 22,9)]. Il est le vrai roi d'Israël, le bâtisseur du Temple de Dieu, le détenteur de la connaissance universelle. Sa sagesse est incommensurable ; mieux, il est par essence sagesse et vérité ; son nom et sa pensée sont parfaitement divins et sublimes. Il s'est servi de Salomon comme d'un instrument et, par sa voix, c'est lui qui s'adresse à nous, d'abord dans les Proverbes, ensuite dans l'Ecclésiaste, puis dans le Cantique des cantiques. Il montre ainsi à notre réflexion, avec méthode et ordre, la façon de progresser vers la perfection.

In English

Scripture: Luke 11:29-32

29 When the crowds were increasing, he began to say, "This generation is an evil generation; it seeks a sign, but no sign shall be given to it except the sign of Jonah. 30 For as Jonah became a sign to the men of Nineveh, so will the Son of man be to this generation. 31 The queen of the South will arise at the judgment with the men of this generation and condemn them; for she came from the ends of the earth to hear the wisdom of Solomon, and behold, something greater than Solomon is here. 32 The men of Nineveh will arise at the judgment with this generation and condemn it; for they repented at the preaching of Jonah, and behold, something greater than Jonah is here.

The contemplation

The sign of Jonah is a message of conversion and hope. Though the process of the passage of Jonah till he reaches Nineveh was little violent with the wind and fish, God new the heart of the people. Jesus reminds us with a hope and a warning. If we repent and believe in the Gospel, then this sign gives us a message of hope. If we don’t believe and repent this sing gives us the message of warning.

The conversion is possible only we realise the divine mercy of the Lord. Without tasting His love and compassion, true conversion is not possible. Thus today’s invitation is an invitation to taste the goodness of the Lord. To taste it, is enough to see all that good events happening around us, though they may be very few. These very few is already a great amount to be appreciated and accepted. We should choose the best way to look at events, look it with a divine view-point. Learn to see in these events how wonderfully God is at work, at work for our well-being. Why to wait for the condemnation?

Commentary of the day


Saint Gregory of Nyssa (c.335-395), monk and Bishop
Homily 1 on the Song of Songs (Migne 1992, p.40 rev.)

“ There is a greater than Solomon here”

In the sacred text of the Song of Songs we find the soul clothed, in a sense, in a bridal garment to prepare it for a pure, spiritual marriage with God that has nothing to do with the body. For He, “who wills everyone to be saved and to come to knowledge of the truth” (I Tim. 2,4), shows us in this book the most perfect and glorious path of salvation; by way of love, I mean . For some are saved by fear, as for example when we break off from sin because we have our eyes on the threatened punishment of hell. There are others, too, who live lives of virtue because of the rewards promised to the good; and these possess their goal not by charity but through their hope of reward.

But whoever runs in spirit to reach perfection, casts out fear. For fear is the attitude of a slave who does not remain with his master out of love... This person loves with his “whole heart and soul and strength” (Mk 12,30) he who is the source of all good, not the creatures that come from God. This disposition should be in the souls of all of us, according to the words of Solomon...

Do you suppose I'm referring to Solomon, Bathsheba's son, who offered a thousand oxen on the mountain and who sinned by following the advice of the foreign woman? I am not. No, I am thinking of another Solomon who was also born of the seed of David according to the flesh, whose name was “peace”. [the name 'Solomon' means “man of peace” (1 Ch 22,9)]. He is the true King of Israel, the builder of God's Temple, the possessor of universal knowledge. His wisdom is measureless; more, his essence is wisdom and truth; his name and his thoughts are perfectly divine, wholly sublime. Solomon was used by him as an instrument and he is the one who, through his voice, speaks to us first in Proverbs, then in Ecclesiastes, then in the Song of Songs. Thus he presents methodically and in order for our reflection the means of making progress towards perfection.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article