Le 24 Septembre

Publié le 23 Septembre 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Luc 9,43b-45.


En ce temps-là, comme tout le monde était dans l’admiration devant tout ce qu’il faisait, Jésus dit à ses disciples :
« Ouvrez bien vos oreilles à ce que je vous dis maintenant : le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes. »
Mais les disciples ne comprenaient pas cette parole, elle leur était voilée, si bien qu’ils n’en percevaient pas le sens, et ils avaient peur de l’interroger sur cette parole.

La contemplation

Comment pouvons-nous comprendre ou même entendre cette Parole du Seigneur devant une admiration humaine et devant la gloire de l’homme ? La première lecture nous aide à franchir le mur de la visibilité, de la gloire humaine vers l’invisibilité, de la vérité de l’homme vers la gloire divine. Si nous laissons nous égarer par les événements qui se passent sans pénétrer dans la connaissance de l’enjeu ou la vérité qui se cache derrière ces événements, nous serons pourtant les aveugles malgré avoir tout vus et dans l’ignorance après tout avoir.

Seigneur aide-moi à garder mon esprit toujours ouvert pour que je puisse entendre ta Parole telle qu’elle se présente devant moi. Donne-moi la grâce pour que je puisse voir la vérité qui se cache dans les réalités du monde devant moi et en moi. Avec ta bénédiction que j’arrive à la comprendre.

Commentaire du jour


Saint Thomas d'Aquin (1225-1274), théologien dominicain, docteur de l'Église
Commentaire sur l'épître aux Galates, 6 (trad in Mennessier, Saint Thomas d'Aquin, Cerf 1965 ; cf. Orval)

Notre titre de gloire : le Fils de l'homme livré aux mains des hommes

« Pour moi, dit saint Paul, que jamais je ne me glorifie sinon dans la croix de notre Seigneur Jésus Christ. » (Ga 6,14) Vois, note saint Augustin, là où le sage selon le monde a cru trouver la honte, l'apôtre Paul découvre un trésor ; ce qui à l'autre est apparu comme une folie est devenu pour lui sagesse (1Co 1,17s) et titre de gloire.

Chacun en effet tire gloire de ce qui le fait grand à ses yeux. S'il se croit un grand homme parce qu'il est riche, il se glorifie de ses biens. Celui qui ne voit de grandeur pour lui qu'en Jésus Christ met sa gloire en Jésus seul ; tel était l'apôtre Paul : « Si je vis, ce n'est plus moi, mais le Christ qui vit en moi », disait-il (Ga 2,20). C'est pourquoi il ne se glorifie que dans le Christ, et avant tout dans la croix du Christ. C'est qu'en elle sont rassemblés tous les motifs qu'on peut en avoir.

Il est des gens qui se font gloire de l'amitié des grands et des puissants ; Paul n'a besoin que de la croix du Christ, pour y découvrir le signe le plus évident de l'amitié de Dieu. « La preuve que Dieu nous aime c'est que le Christ, alors que nous étions encore pécheurs, est mort pour nous. » (Rm 5,8) Non, il n'est rien qui manifeste davantage l'amour de Dieu pour nous que la mort du Christ. « Oh, témoignage inestimable de l'amour ! s'écrie saint Grégoire. Pour racheter l'esclave, tu as livré le Fils. »

In English

Scripture: Luke 9:43-45

43 And all were astonished at the majesty of God. But while they were all marveling at everything he did, he said to his disciples, 44 "Let these words sink into your ears; for the Son of man is to be delivered into the hands of men." 45 But they did not understand this saying, and it was concealed from them, that they should not perceive it; and they were afraid to ask him about this saying.

The contemplation

Lord how will I be able to understand the divine wisdom with my little human intelligence very much limited, if you don’t give me your grace to understand what you communicate daily in my personal, social and spiritual life? In my youthfulness I fault in every aspect of life. In my decisions and discernments I was always wrong because of my youthfulness of thinking and behaving, looking only what was politically and humanly correct and good, without consulting your divine will. I need your grace to understand my limit and my strength. I need your blessings in all these decisions, though limited and youthful it may seem to be.

Your death on the Cross was in fact a blessing to my humanity and I am sure it is in this very Cross I see my own merit and victory. However, I am still horrified of my death, death of my likings and my personal interest, death to limit myself with human measures, death to all that is not in your plan. I long still what is purely human without regarding what is divine. Please transform my humanity in to your divinity. I offer you my liberty and all that you have given to me. You know that I need YOU and without you, I have no life.

Commentary of the day


Saint Thomas Aquinas (1225-1274), Dominican theologian, Doctor of the Church
Commentary on the Epistle to the Galatians, 6

Our sign of glory : the Son of Man delivered into the hands of men

“As for me,” says Saint Paul, “may I never boast except in the cross of our Lord Jesus Christ.” And Saint Augustine observes: “See how, where those who are wise in this world believed shame to lie, the apostle Paul finds riches; what seemed folly to them was wisdom and a sign of glory to him” (1Cor 1:17f.).

Now everyone assumes distinction from what seems important in their own eyes. People who think themselves great because of their riches, glory in their goods. People who see no glory but in Jesus Christ, set their glory only in Jesus. Of these was the apostle Paul, who said: “I live, yet no longer I, but Christ lives in me” (Gal 2,20). This is why he does not boast in anything except Christ and, above all, the cross of Christ. For every motive one could possibly have is brought together in this.

There are people who vaunt their friendship with the great and powerful; Paul needs nothing but Christ's cross to disclose the unmistakable sign of God's friendship. “God proves his love for us in that, while we were still sinners, Christ died for us” (Rom 5:8). No, nothing manifests God's love for us so much as the death of Christ. “Oh inimitable testimony of love!” exclaims Saint Gregory: “To redeem the slave you delivered up the Son.”

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article