Le 26 Août

Publié le 26 Août 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Matthieu 25,1-13.


En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : Le royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe pour sortir à la rencontre de l’époux.
Cinq d’entre elles étaient insouciantes, et cinq étaient prévoyantes :
les insouciantes avaient pris leur lampe sans emporter d’huile,
tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes, des flacons d’huile.
Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent.
Au milieu de la nuit, il y eut un cri : “Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.”
Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampe.
Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes : “Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.”
Les prévoyantes leur répondirent : “Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous, allez plutôt chez les marchands vous en acheter.”
Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée.
Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour et dirent : “Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !”
Il leur répondit : “Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.”
Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure.

La contemplation

Aujourd’hui je vous proposerai pour la contemplation, ‘la sagesse et l’heure’. La sagesse a son origine en Dieu et toute la sagesse humaine si elle n’est pas branchée avec cette sagesse divine peut facilement nous détourner de la vérité, non seulement de la vie éternelle, mais aussi de la vie terrestre. Pourtant le Seigneur nous suggère qu’une sagesse purement humaine est capable de nous orienter vers Dieu, comme ces jeunes filles prévoyantes. Nous avons accès à la sagesse divine, car Dieu demeure en nous.

Grâce à la demeure de Dieu chez les hommes, l’homme a cette capacité de pouvoir discerner l’heure de Dieu, comme les jeunes filles prévoyantes. Il faut appliquer cette sagesse humaine pour discerner l’heure voulue par le Seigneur. Très souvent le Seigneur Jésus nous a dit que son heure n’est pas encore arrivée. Saint Jean nous présente cette heure du Seigneur, « Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout.» Jn 13,1. Simplement par la sagesse des hommes nous ne pouvons pas connaitre l’heure divine. C’est pourquoi Jésus Lui-même était en prière avec son Père. Tout homme qui s’attache au Seigneur, comme une branche qui s’attache à la vigne, connaîtra cette heure du Seigneur et il sera accordé cette grâce de discernement.

Commentaire du jour


Saint Théodore le Studite (759-826), moine à Constantinople
Petites Catéchèses, n° 130 (trad. Migne 1993, p. 279)

Tout moment est propice

Frères, il y a un temps pour les semailles et un autre pour la moisson, un temps pour la paix et un autre pour la guerre, un temps pour l'occupation et un autre pour le loisir (cf Qo 3). Mais pour le salut de l'âme, tout moment est propice, et toute journée est favorable, si du moins nous le voulons. Ainsi donc, soyons toujours en mouvement vers le bien, faciles à mouvoir, pleins de fraîcheur, mettant les paroles en actes. « Car, dit l'apôtre Paul, ce ne sont pas ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ceux qui mettent la loi en pratique qui seront justifiés » (Rm 2,13)... Est-ce le temps de la guerre spirituelle ? Il faut combattre avec ardeur et poursuivre avec l'aide de Dieu les pensées démoniaques qui se lèvent en nous... ; si, au contraire, c'est le temps de la moisson spirituelle, il faut moissonner avec ardeur et rassembler dans les greniers spirituels les provisions de la vie éternelle...

C'est toujours le temps de la prière, le temps des larmes, le temps de la réconciliation après les fautes, le temps de ravir le Royaume des cieux. Pourquoi tarder désormais ? Pourquoi remettre à plus tard ? Pourquoi renvoyons-nous de jour en jour l'amélioration ? « Ce monde tel que nous le voyons n'est-il pas en train de passer ? » (1Co 7,31)... Durerons-nous indéfiniment ? ... L'exemple des dix vierges ne vous effraie-t-il pas ? « Voici l'époux, dit l'Evangile, sortez à sa rencontre ». Et les vierges sages sont allées à sa rencontre avec des lampes brillantes et elles sont entrées pour les noces ; tandis que les vierges folles retardées par l'absence de bonnes œuvres, criaient : « Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il a répondu : En vérité, je vous le dis, je ne vous connais pas » et il ajoute : « Veillez donc car vous ne savez ni le jour ni l'heure ». Il faut donc veiller et éveiller l'âme à la sobriété, à la componction, à la sanctification, à la purification, à l'illumination, pour éviter que la mort ne nous ferme la porte et qu'il n'y ait personne pour nous ouvrir ou nous aider.

IN English

Scripture: Matthew 25:1-13

1 "Then the kingdom of heaven shall be compared to ten maidens who took their lamps and went to meet the bridegroom. 2 Five of them were foolish, and five were wise. 3 For when the foolish took their lamps, they took no oil with them; 4 but the wise took flasks of oil with their lamps. 5 As the bridegroom was delayed, they all slumbered and slept. 6 But at midnight there was a cry, `Behold, the bridegroom! Come out to meet him.' 7 Then all those maidens rose and trimmed their lamps. 8 And the foolish said to the wise, `Give us some of your oil, for our lamps are going out.' 9 But the wise replied, `Perhaps there will not be enough for us and for you; go rather to the dealers and buy for yourselves.' 10 And while they went to buy, the bridegroom came, and those who were ready went in with him to the marriage feast; and the door was shut. 11 Afterward the other maidens came also, saying, `Lord, lord, open to us.' 12 But he replied, `Truly, I say to you, I do not know you.' 13 Watch therefore, for you know neither the day nor the hour."

The contemplation

Today I wish to propose for the contemplation the narrow relation of divine wisdom and the hour, the hour of the Lord. In today’s first reading Paul speaks about this divine wisdom which is capable of giving us the eternal joy in the Lord. Pure human wisdom if not connected with this divine wisdom may not be able to raise us from earthly orientation to the heavenly realities. Since we depend a lot on the appearances and external visibilities, and since the divine realities are beyond these external appearances, it is difficult for us to understand the plan of God and all the project that God has envisioned for our well-being. Just like these wise maidens who could discern the possibility of delay, if we remain close in God, we will be given this capacity to discern what is right time, what should be done at a particular time, and how it should be done.

Jesus was aware of this time and one of the visible signs for us to know the way Jesus tried humanely to know the divine hour is by His prayer with the Father. He always instructed His disciples to remain united with Him, as He was united with the Father. It is the only way we too can know the hour of the Lord and all that He desires for us in a particular given time. Many of us are disappointed because we desire something without knowing the exact hour of the Lord, just like these foolish maidens, who prepared everything in a right manner, depending purely on the human wisdom. If we wish to act according the hour of the Lord, we should get access to the wisdom of God. All those who attach themselves with God, just like a branch who attach itself to the vine, will be given this grace of discernment, and the hour of the Lord will be revealed to them.

Commentary of the day


Saint Theodore the Studite (759-826), monk at Constantinople
Small Catechism, no. 130 (Migne 1993, p. 279)

Every time is the right time

My brothers, there is a time for sowing and a time for harvesting, a time for peace and another for war, a time for labor and another for rest (cf. Eccl 3). But all times are right and every journey is worthwhile for the salvation of the soul, at least if we wish it to be. Therefore, let us always be moving towards the good, ready to move, full of eagerness, putting words into deeds. For, says the apostle Paul, “it is not those who hear the law who are just in the sight of God; rather, those who observe the law will be justified” (Rom 2:13)… Is this the time for spiritual warfare? Then we should fight vigorously and pursue with God’s aid the devilish thoughts that rise up inside us. If, on the other hand, it is time for spiritual harvest, we should enthusiastically gather in the crops and collet together into spiritual barns provisions for eternal life…

It is always the time for prayer, for tears, for reconciliation after a failing, always time to take the Kingdom of heaven by storm. Why delay? Why set aside till later? Why put off our improvement from day to day? “For the world in its present form is passing away” (1Cor 7:31)… Are we going to live forever?... Doesn’t the example of the ten virgins make us tremble? “The Bridegroom is coming,” says the Gospel, “go out to meet him.” And the wise virgins went out to meet him with lamps alight and went in to the wedding feast; whereas the foolish virgins, delayed by their lack of good works, cried out: “Lord, Lord, open the door for us. But he said in reply: Amen, I say to you, I do not know you” and he added: “Therefore, stay awake, for you know neither the day nor the hour.” So we should stay awake and rouse the soul to soberness, compunction, holiness, purification and illumination so as to prevent death from shutting the door and no one being there to open it to us or help us.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article