Le 23 Août

Publié le 22 Août 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Matthieu 23,23-26.


En ce temps-là, Jésus disait : Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous payez la dîme sur la menthe, le fenouil et le cumin, mais vous avez négligé ce qui est le plus important dans la Loi : la justice, la miséricorde et la fidélité. Voilà ce qu’il fallait pratiquer sans négliger le reste.
Guides aveugles ! Vous filtrez le moucheron, et vous avalez le chameau !
Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous purifiez l’extérieur de la coupe et de l’assiette, mais l’intérieur est rempli de cupidité et d’intempérance !
Pharisien aveugle, purifie d’abord l’intérieur de la coupe, afin que l’extérieur aussi devienne pur.

Commentaire du jour


Saint Pierre Damien (1007-1072), ermite puis évêque, docteur de l'Église
Opuscule 51 ; PL 145, 749s (trad. Migne 1992, p. 125 rev.)

« Vous avez négligé ce qu'il y a de plus grave dans la Loi : la justice, la miséricorde et la fidélité »

Si tu veux cheminer correctement, avec discrétion et avec fruit sur la route de la vraie religion, tu dois être austère et rigide avec toi-même, mais paraître toujours joyeux et ouvert avec les autres, t'efforçant en ton cœur de cheminer sur les sommets de la droiture, tout en sachant t'abaisser avec bonté vers les faibles. Bref, devant le jugement de ta conscience, tu dois modérer les rigueurs de la justice, de telle sorte que tu ne sois pas dur pour les pécheurs, mais accessible au pardon et indulgent...

Estime ton péché dangereux et mortel ; celui des autres, nomme-le fragilité de la condition humaine. La faute que tu estimes chez toi digne d'une correction sévère, pense que, chez les autres, elle ne mérite qu'un petit coup de baguette. Ne sois pas plus juste que le juste : crains de commettre le péché, mais n'hésite pas à pardonner au pécheur. La vraie justice n'est pas celle qui précipite les âmes des frères dans le piège du désespoir... Il est bien dangereux le feu qui, en brûlant des buissons, menace d'embraser la maison elle-même avec l'ardeur de ses flammes. Non, celui qui épluche volontiers les défauts des autres n'évitera pas le péché, car, même s'il est mû par le zèle de la justice, tôt ou tard, il se laissera aller au dénigrement.

Évidemment, si notre vie ne nous paraissait pas si brillante, celle des autres ne nous semblerait pas si laide. Et si, comme il le faudrait, nous étions pour nous des juges sévères, les fautes d'autrui ne trouveraient pas en nous des censeurs aussi rigoureux.

In English

Scripture: Matthew 23:23-26

23 "Woe to you, scribes and Pharisees, hypocrites! for you tithe mint and dill and cummin, and have neglected the weightier matters of the law, justice and mercy and faith; these you ought to have done, without neglecting the others. 24 You blind guides, straining out a gnat and swallowing a camel! 25 "Woe to you, scribes and Pharisees, hypocrites! for you cleanse the outside of the cup and of the plate, but inside they are full of extortion and rapacity. 26 You blind Pharisee! first cleanse the inside of the cup and of the plate, that the outside also may be clean.

Commentary of the day


Saint Peter Damian (1007-1072), hermit then Bishop, Doctor of the Church
Opuscule 51 ; PL 145, 749f (Migne 1992, p. 125 rev.)

"You have neglected the weightier things of the Law: judgment and mercy and fidelity"

If you want to make your way along the road of true religion, doing the right thing with discretion and profit, then you need to be austere and hard with yourself but always appear happy and open with others, striving in your own heart to walk along the heights of uprightness while knowing how to stoop kindly towards those who are weak. In short, you should moderate the rigors of justice before the judgment of your conscience in such a way that you are not hard on sinners but open to forgiveness and indulgent…

Consider your own sin to be dangerous and mortal; that of others, the weakness of the human condition. The fault that, in your own case, you consider worthy of severe correction, think of as only deserving a light tap of the stick in others. Don’t be more just than the just! Fear to sin but don’t hesitate to forgive the sinner. True justice is not that which throws the souls of the brethren into the pit of despair… How dangerous is the fire that, in burning up the bushes, threatens to consume the whole house with the fierceness of its flames. No, someone who willingly picks their way through other people’s failings will not avoid sin since, even if moved by the zeal for justice, sooner or later that person will fall into disparagement.

Clearly, if our own life didn’t seem so successful to us, then that of others wouldn’t seem to us so shocking. And if, as should be the case, we were severe as judges of ourselves, the faults of others would not find in us such exacting censors.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article