Le 16 Août

Publié le 15 Août 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Matthieu 19,23-30.


En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples : « Amen, je vous le dis : un riche entrera difficilement dans le royaume des Cieux.
Je vous le répète : il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume des Cieux. »
Entendant ces paroles, les disciples furent profondément déconcertés, et ils disaient : « Qui donc peut être sauvé ? »
Jésus posa sur eux son regard et dit : « Pour les hommes, c’est impossible, mais pour Dieu tout est possible. »
Alors Pierre prit la parole et dit à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre : quelle sera donc notre part ? »
Jésus leur déclara : « Amen, je vous le dis : lors du renouvellement du monde, lorsque le Fils de l’homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m’avez suivi, vous siégerez vous aussi sur douze trônes pour juger les douze tribus d’Israël.
Et celui qui aura quitté, à cause de mon nom, des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra le centuple, et il aura en héritage la vie éternelle. »
Beaucoup de premiers seront derniers, beaucoup de derniers seront premiers.

Commentaire du jour


Saint Pierre Damien (1007-1072), ermite puis évêque, docteur de l'Église
Sermon 9 ; PL 144, 549-553 (trad. Delhougne, Les Pères commentent, p. 499)

Tout quitter pour suivre le Christ

C'est une grande chose, en vérité, de « tout quitter », mais une plus grande de « suivre le Christ » car, comme nous l'apprenons dans les livres, beaucoup ont tout quitté mais n'ont pas suivi le Christ. Suivre le Christ est notre tâche, c'est notre travail, en cela consiste l'essentiel du salut de l'homme, mais nous ne pouvons pas suivre le Christ si nous n'abandonnons pas tout ce qui nous entrave. Car « il s'élance en conquérant joyeux » (Ps 18,6), et personne ne peut le suivre s'il est chargé d'un fardeau.

« Voilà, dit Pierre, que nous avons tout quitté », non seulement les biens de ce monde, mais aussi les désirs de notre âme. Car il n'a pas tout abandonné, celui qui reste attaché ne serait-ce qu'à lui-même. Bien plus, cela ne sert à rien d'avoir abandonné tout le reste à l'exception de soi-même, car il n'y a pas pour l'homme de fardeau plus lourd que son moi. Quel tyran est plus cruel, quel maître plus impitoyable pour l'homme que sa volonté propre ? ... Par conséquent, il faut que nous abandonnions nos possessions et notre volonté propre si nous voulons suivre celui qui n'avait « pas d'endroit où reposer la tête » (Lc 9,58) et qui est venu « non pour faire sa volonté, mais pour faire la volonté de celui qui l'a envoyé » (Jn 6,38).

In English

Scripture: Matthew 19:23-30

23 And Jesus said to his disciples, "Truly, I say to you, it will be hard for a rich man to enter the kingdom of heaven. 24 Again I tell you, it is easier for a camel to go through the eye of a needle than for a rich man to enter the kingdom of God." 25 When the disciples heard this they were greatly astonished, saying, "Who then can be saved?" 26 But Jesus looked at them and said to them, "With men this is impossible, but with God all things are possible." 27 Then Peter said in reply, "Lo, we have left everything and followed you. What then shall we have?" 28 Jesus said to them, "Truly, I say to you, in the new world, when the Son of man shall sit on his glorious throne, you who have followed me will also sit on twelve thrones, judging the twelve tribes of Israel. 29 And every one who has left houses or brothers or sisters or father or mother or children or lands, for my name's sake, will receive a hundredfold, and inherit eternal life. 30 But many that are first will be last, and the last first.

Commentary of the day


Saint Peter Damian (1007-1072), hermit then Bishop, Doctor of the Church
Sermon 9, PL 144, 549-553

To give up everything and follow Christ

It is a great thing, in truth, to “give up everything”, but greater “to follow Christ”, for, as we learn in books, many people gave up everything but did not follow Christ. Following Christ is our task, our work, in that consists the main part of man’s salvation, but we cannot follow Christ if we do not leave behind everything which hinders us. Because “like an athlete he joyfully runs his course” (Ps 19:6) and no one can follow him laden down with a burden.

Peter said, “We have given up everything”, not only worldly goods, but also the desires of our heart. For those who remain attached, even just to their own life, have not given up everything. Moreover, it’s no good leaving everything behind except one’s self, for there is no burden heavier than our ego. What tyrant is crueler, what master more pitiless for man than his own will? ... Consequently, we must give up our possessions and our own will, if we want to follow him who had “nowhere to rest his head” (Lk 9:58) and who came “not to do his own will but the will of the one who sent him” (Jn 6:38).

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article