Le 7 Juillet

Publié le 6 Juillet 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Matthieu 10,7-15.


En ce temps-là, Jésus disait à ses Apôtres : « Sur votre route, proclamez que le royaume des Cieux est tout proche.
Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, expulsez les démons. Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement.
Ne vous procurez ni or ni argent, ni monnaie de cuivre à mettre dans vos ceintures,
ni sac pour la route, ni tunique de rechange, ni sandales, ni bâton. L’ouvrier, en effet, mérite sa nourriture.
Dans chaque ville ou village où vous entrerez, informez-vous pour savoir qui est digne de vous accueillir, et restez là jusqu’à votre départ.
En entrant dans la maison, saluez ceux qui l’habitent.
Si cette maison en est digne, que votre paix vienne sur elle. Si elle n’en est pas digne, que votre paix retourne vers vous. »
Si l’on ne vous accueille pas et si l’on n’écoute pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville, et secouez la poussière de vos pieds.
Amen, je vous le dis : au jour du Jugement, le pays de Sodome et de Gomorrhe sera traité moins sévèrement que cette ville. »

Commentaire du jour


Saint Jean-Paul II (1920-2005), pape
Message pour la Journée mondiale de la Paix 2002, §1-2 (trad. © copyright Libreria Editrice Vaticana)

« Que votre paix vienne sur cette maison »

Depuis le 11 septembre 2001, dans le monde entier l'humanité a pris conscience, avec une intensité nouvelle, de la vulnérabilité de chacun et elle a commencé à envisager l'avenir avec un sentiment jusqu'alors inconnu de peur profonde. Face à ce sentiment, l'Église désire témoigner de son espérance, fondée sur la conviction que le mal, le « mysterium iniquitatis », le mystère de l'impiété (2Th 2,7), n'a pas le dernier mot dans les vicissitudes humaines. L'histoire du salut, racontée dans la sainte Écriture, projette une lumière intense sur toute l'histoire du monde, montrant que celle-ci est toujours accompagnée par la sollicitude miséricordieuse et providentielle de Dieu, qui connaît les chemins permettant d'atteindre les cœurs les plus endurcis et de tirer de bons fruits même d'une terre aride et inféconde.

Telle est l'espérance qui soutient l'Église... : avec la grâce de Dieu, le monde, où le pouvoir du mal semble une fois encore l'emporter, sera réellement transformé en un monde où les aspirations les plus nobles du cœur humain pourront être satisfaites, un monde où prévaudra la vraie paix.

Ce qui est récemment advenu, avec les sanglants épisodes rappelés ci-dessus, m'a poussé à reprendre une réflexion qui bien souvent jaillit du plus profond de mon cœur au souvenir d'événements historiques qui ont marqué ma vie, spécialement au cours de mes jeunes années. Les souffrances indicibles des peuples et des individus, et parmi eux beaucoup de mes amis et de personnes que je connaissais, causées par les totalitarismes nazi et communiste, ont toujours suscité en moi des interrogations et ont stimulé ma prière. Bien des fois, je me suis attardé à réfléchir à la question : quel est le chemin qui conduit au plein rétablissement de l'ordre moral et social qui est violé de manière aussi barbare ? La conviction à laquelle je suis parvenu en réfléchissant et en me référant à la révélation biblique est qu'on ne rétablit pleinement l'ordre brisé qu'en harmonisant entre eux la justice et le pardon. Les piliers de la véritable paix sont la justice et cette forme particulière de l'amour qu'est le pardon.

In English

Scripture: Matthew 10:7-15

7 And preach as you go, saying, `The kingdom of heaven is at hand.' 8 Heal the sick, raise the dead, cleanse lepers, cast out demons. You received without paying, give without pay. 9 Take no gold, nor silver, nor copper in your belts, 10 no bag for your journey, nor two tunics, nor sandals, nor a staff; for the laborer deserves his food. 11 And whatever town or village you enter, find out who is worthy in it, and stay with him until you depart. 12 As you enter the house, salute it. 13 And if the house is worthy, let your peace come upon it; but if it is not worthy, let your peace return to you. 14 And if any one will not receive you or listen to your words, shake off the dust from your feet as you leave that house or town. 15 Truly, I say to you, it shall be more tolerable on the day of judgment for the land of Sodom and Gomorrah than for that town.

The message

Without entering into the details of today’s readings, I would invite all to meditate and contemplate the compassion of Jesus and His ardent desire to announce the peace and joy which are narrowly connected to the Kingdom of God. Without participating in this compassion of Christ and His ardent desire to establish the peaceful Kingdom of God, no one will be able to be His disciple. Before taking up any mission entrusted to us, it is important to verify whether we are totally connected with this compassion of Christ and His love for the people. Without rooting ourselves in Christ we can’t faithfully carry in us the peace that we are called to announce.

Commentary of the day


Saint John-Paul II, Pope from 1978 to 2005
Message for the World Day for Peace 2002, §1-2 (trans. © copyright Libreria Editrice Vaticana)

“Let your peace come to this house”

Since September 11, 2001... people throughout the world have felt a profound personal vulnerability and a new fear for the future. Addressing this state of mind, the Church testifies to her hope, based on the conviction that evil, the “mysterium iniquitatis”(2 Thes. 2:7), does not have the final word in human affairs. The history of salvation, narrated in Sacred Scripture, sheds clear light on the entire history of the world and shows us that human events are always accompanied by the merciful Providence of God, who knows how to touch even the most hardened of hearts and bring good fruits even from what seems utterly barren soil.

This is the hope which sustains the Church…: that, by the grace of God, a world in which the power of evil seems once again to have taken the upper hand will in fact be transformed into a world in which the noblest aspirations of the human heart will triumph, a world in which true peace will prevail.

Recent events, including the terrible killings just mentioned, move me to return to a theme which often stirs in the depths of my heart when I remember the events of history which have marked my life, especially my youth. The enormous suffering of peoples and individuals, even among my own friends and acquaintances, caused by Nazi and Communist totalitarianism, has never been far from my thoughts and prayers. I have often paused to reflect on the persistent question: how do we restore the moral and social order subjected to such horrific violence? My reasoned conviction, confirmed in turn by biblical revelation, is that the shattered order cannot be fully restored except by a response that combines justice with forgiveness. The pillars of true peace are justice and that form of love which is forgiveness.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article